Dimanche 25 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

Garde à vue de l'ex président tchadien : Les avocats d' Hissène Habré racontent le film de l’arrestation

Single Post
Garde à vue de l'ex président tchadien : Les avocats d' Hissène Habré racontent le film de l’arrestation

L’arrestation surprise de Hissène Habré s’est déroulée hier après-midi à son domicile aux Almadies. Dans les colonnes du Quotidien, ses conseils racontent : « En début d’après-midi, ce dimanche 30 juin, un individu prétendant être membre du Gign (N.d.r. : Groupement d'Intervention de la Gendarmerie nationale)  a demandé à être reçu par le président Habré à son domicile. Dès que le président est descendu pour le recevoir, une dizaine d’individus non identifiés ont fait intrusion dans sa maison et l’ont enlevé devant les membres de sa famille, impuissants en présence d’une telle force ayant pénétré illégalement en violation du domicile du président. Le président Habré a été emmené de force hors de sa maison ».

Les avocats déplorent le fait qu’aucune convocation ou mandat de perquisition, ou d’arrestation, émanant d’un juge n’ait jamais été notifié à leur client. Révulsés par cette tournure brutale des événements, ils dénoncent " une arrestation illégale qui constitue une violation des plus graves des droits du président Hissène Habré et demandent sa libération immédiate ". D'ailleurs, dans leur communiqué parvenu à nos confrères,  les avocats veulent attirer l'attention sur une procédure manifestement truffée de vices. Pour ces praticiens du droit, aucune procédure n’a jusque-là été initiée par les Chambres africaines et, jusqu’à ce jour, aucun juge n’a été désigné pour instruire l’affaire. Mes Ibrahima Diawara et François Serres, co-auteurs dudit communiqué, précisent que le procureur général des Chambres en Belgique et au Tchad a simplement effectué plusieurs voyages, mais que les magistrats sénégalais censés instruire l’affaire n’ont pas encore initié leur enquête. Ils accusent ouvertement et fustigent : « La défense du Président Habré n’a pas été davantage informée d’une quelconque convocation du président en vue de son inculpation ; c’est donc en violation de tous les principes de droit que le président Habré a été arrêté. Les autorités sénégalaises font une nouvelle fois preuve de leur parfait mépris pour les principes de justice et le respect des droits de l’Homme ».


liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Xamee

    En Juillet, 2013 (13:48 PM)
    Vraiment dommage, ce ki se passé en ce moment au Senegal,

  2. Auteur

    A Bon Entendeur

    En Juillet, 2013 (13:53 PM)
    Retour à l'état de droit, socle indispensable de notre développement la justice.

    Il l'avait dit "je ne protégerai personne."
    • Auteur

      Talion 2

      En Juillet, 2013 (14:18 PM)
      lui aussi il sera pas protege . il n'a qu'a faire ce que bon lui semble mais son tour viendra .
    Auteur

    Mouhamsa

    En Juillet, 2013 (14:29 PM)
    c'est de la pire lacheté .L'Islam condamne avec la dernière energie d'humilier un réfugié. C'est dommage
    Auteur

    Lamine

    En Juillet, 2013 (15:06 PM)
    D'APRES LA LOI VOTEE LA SEMAINE PASSE C'EST UN SENEGALAIS MAINTENANT

    CAR MARIE A UNE SENAGALAISE ET AYANT DES ENFANTS SENEGALAIS

    ON VERRA SI LE GOUVERNEMENT A ASSEZ DE CULOT POUR EXTRADER UN SENEGALAIS A CAUSE De C'EST HISTOIRE DE COUR DE JE NE SAIS QUOI.

    C'EST UN LOBOUS DE OUAKAM.

    IL FAUT LE JUGER SELON LES LOIS DE NOTRE PAYS

    ET UNE GRACE LA VEILLE DU 4 AVRIL FERA L'AFFAIRE
    Auteur

    Violation ....

    En Juillet, 2013 (16:13 PM)
    tu parles, d'une violation, les juges africains, sénégalais sont encore entrain de faire monter les enchères et n'ont encore rien fait pour que ce criminel soit enfin jugé. Bravo pour cet acte , que justice soit faite et que ce dictateur retraité soit reconnu coupable de tous ses crimes. SVP, laissez la religion en dehors de cette affaire.
    Auteur

    Mane Moussa

    En Juillet, 2013 (20:02 PM)


    Il était temps pour le CRA- P.D.S de s'éloigner de cette cacophonie et confusion qui commençaient à polluer la sérénité du travail qu'il menait à travers des manifestations, son organisation disciplinée et avec ses propres moyens financiers. Tout dirigeant doit savoir que dans une Démocratie, cette dernière doit être en premier lieu interne dans le parti avant de concerner tout le pays. Ainsi, chacun peut librement continuer ses nominations, et que les nominés sans vote puissent procéder à conduire leurs bataillons sans âme à travers la France. Mon expérience personnelle politique a commencé après la défaite à la présidentielle du P.D.S car je trouvais que le P.D.S a été injustement remercié après toutes les réalisations que la vision du président WADE a pu insuffler au pays tout entier. De ces réalisations concrètes telles que: les collèges et lycées, les universités, les aides ou bourses aux étudiants, le grand théâtre, la corniche, l'autoroute, les échangeurs, l'aéroport Blaise DIAGNE, l'hôpital Pikine-Guédiawaye, les routes, les cases des tout petits, les dispensaires, la GOANA, le NEPAD, la rémunération et le statut des enseignants recrutés, le monument de la Renaissance et tant d'autres choses. Et pourtant, ce sont des hommes et des femmes de conviction et travailleurs qui ont participé pour concrétiser toutes ces données que nulle ne saurait nier, à moins que soit de mauvaise fois. Toutefois, ce n'est pas pour autant que l'on doit s'aligner comme des moutons comme si l'âme de chaque adhérent du parti ou de personnes partageant la vision du président WADE à ce dernier. Nous autres avions grandi et avoir été nourris par la seule agriculture, donc, fils de paysans, nous suivons le P.D.S, non par intérêt mais par une simple conviction imprégnée d'un militantisme désintéressé. La preuve, nous sommes à majorité des salariés qui cotisons pour confectionner nos banderoles, nous offrir un toast aux invités lors des réunions et non aux frais du parti. Alors, pourquoi faire croire au Président WADE que nous sommes des moutons suivistes sans cervelle qui par A ou B suivrons le parti grâce à son aura. J'estime que le Président se trompe; croit-il savoir ou connaitre la conviction intime de chacun de nous? Je réponds que non, puisque sous peu de temps, la question du positionnement se posera. Alors, nous savions que le leadership passera forcément par un vote interne et non par nomination; pourquoi donc, se précipiter après tant de traîtres qui ont retourné leur veste pour leur ambition personnelle. Nous ne demandons rien au Président WADE que le respect mutuel et une démocratie totale dans l'élaboration de nos instances dirigeantes en France. Enfin, la naissance de ce mouvement est une réaction juste, digne, honorable d'hommes et de femmes voulant conserver leur liberté d'action, de parole pour participer à la construction de notre pays dans une Démocratie totale. Nous sommes conscients que le Sénégal traverse une période de trouble depuis l'avènement de Macky SALL qui a crée des pôles de concentration de la haine; alors, mais alors, faut-il dans ce contexte participer à l'appel des sirènes qui contribuent au démantèlement du parti? Allez savoir.....
    Auteur

    Diaye1

    En Juillet, 2013 (01:58 AM)
    J dis si on juge HH est ce que tous les gens qui sont morts sortirons jamais de la vie ou bien leurs parents auront klk chose apres son jugement non plus donc sa ne servira a rien de le jugé laissons ts cela ala main de Dieu...

    macky ne te laisse pas faire avc ls esprits de certain dirigeant a l'idée des autre pr te manipuler comme un vehecule tombé en panne.vs croiyez k sk vs avez fait est juste par contre vs vs trompez carrement ,c est fiction

    et lubie

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email