Samedi 22 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Il prend 12 ans de travaux forcés : Arona Baldé avait 60 boulettes de cocaïne dans le ventre

Single Post
Il prend 12 ans de travaux forcés : Arona Baldé avait 60 boulettes de cocaïne dans le ventre

Arrêté en août 2010 à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar avec 60 boulettes de cocaïne d’un poids de 600 grammes dans le ventre, le Bissau-guinéen a été reconnu coupable hier d’association de malfaiteurs, trafic international de drogue et condamné à 12 ans de travaux forcés par la Chambre criminelle de Dakar.

Au cours du mois d’août 2010, le commissariat de la police de Rufisque a été informé par une source anonyme faisant état du passage d’un individu suspect à Dakar voulant se rendre en Espagne. Une filature a été mise en place entre les Parcelles Assainies et l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. Le suspect bissau-guinéen, du nom de Arona Baldé, sera interpellé à la zone de départ de l’aéroport. Il subira par la suite un test d’urine qui s’est révélé positif. 


Pour en savoir plus, une radiographie de l’abdomen a été recommandée auprès des services de l’hôpital Principal de Dakar. Même résultat : le test est positif. Il a avalé de la cocaïne. Alors, une opération d’expulsion est ordonnée où 60 boulettes de cocaïne, d’un poids de 600 grammes, sont sorties du ventre du patient.


A la barre, l’accusé déroule le film de sa mésaventure, de Bissau à Dakar. Emigré en Espagne depuis 2002, l’année de son arrestation, n’ayant pas de boulot, il a désiré retourner dans son pays. Faute de moyens, il a pu voyager en voiture, une occasion qui lui a été présentée et saisie. Après son séjour dans pays natal, il aurait eu «tous les problèmes» à se trouver un billet retour alors que seuls six jours lui restaient avant l’expiration de sa carte de séjour en Espagne.


Plongé dans une «situation financière difficile», un ami l’aurait mis en rapport avec un Madrilène habitant Bissau du nom de Josep, qui était prêt à l’aider à retourner mais à une condition : l’Espagnol lui fait comprendre qu’il doit lui amener quelque chose en contrepartie de la somme de 1 500 euros, avant de prendre son numéro pour l’envoyer au destinataire de la drogue. Il accepte l’offre. Arona Baldé va ingurgiter la cocaïne à l’aide d’un liquide. Il a reçu 300 euros du montant convenu entre les deux parties, comme avance. 


Arona prendra ensuite un avion pour l’axe Bissau-Dakar. Il devait récupérer son billet pour l’Espagne auprès d’un nommé Mamadou Woury Bâ aux Parcelles Assainies avec qui il a été mis en contact avant son arrivée à Dakar. Devant le juge, le Bissau-guinéen a indiqué qu’il ignorait le produit qu’il a avalé. Son souci était de trouver un moyen pour rallier l’Espagne. Baldé aurait une santé fragile. Il a déclaré avoir une insuffisance rénale et dit avoir subit deux transplantations. C’est pourquoi, il prend «14 médicaments par jour et à vie». La représentante du ministère public a requis 10 ans de travaux forcés. Sur l’état de santé de l’accusé, le ministère public soutient «émettre quelques réserves (…) Aucun document objectif ne montre qu’il souffre d’une telle maladie (l’insuffisance rénale)», dit-elle. La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar a finalement reconnu coupable Arona Baldé d’association de malfaiteurs, trafic international de drogue. Il a été condamné à 12 ans de travaux forcés.

liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (19:04 PM)
    ET quand c'est un meurtre on prend 5 ans ou 10 ans tout au plus. Allez comprendre... :interrogation:  :interrogation:  :interrogation: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email