Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Le procès en appel de Luc Nicolaï et Cie renvoyé au 14 octobre prochain

Single Post
Le procès en appel de Luc Nicolaï et Cie renvoyé au 14 octobre prochain

Comparution ce mercredi devant la Chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Dakar, de Cheikh Luc Nicolaï et Cie. Tous impliqués dans l’affaire de drogue qui avait éclaboussé l’Hôtel Lamantin Beach, ils sont attendus à l’audience du 14 octobre prochain, date à laquelle leur procès a été renvoyé. A l’origine de ce renvoi, la demande de comparution de Mamadou Lamine Mbaye.
 
A la barre, ce matin, les avocats de la partie civile ont soulevé une exception pour contester l’arrêté ministériel N° 3020 du ministre de la Justice qui avait accordé la liberté conditionnelle au promoteur de lutte. Me Ciré Clédor Ly et ses confrères de la partie civile disent que cet accord est illégal et l’arrêté non conforme ni à la loi ni à la constitution. Ils ont ainsi soulevé cette exception pour dire que l’arrêté ministériel profitable à Luc Nicolaï, fait le 14 février 2014, est inconstitutionnel.

 
Mes Baboubacar Cissé, Emannuel Padonou et Mbaye Sène, avocats de Luc Nicolaï, ont dégagé en touche l’exception soulevée pour dire que leurs confrères de la partie civile n’ont pas qualité, dans une audience, de donner leur avis concernant une question de liberté d’un prévenu. D’un point de vue juridique, indique Me Padonou, il se pose un problème de compétence de la cour à se prononcer sur cette question, l’incompétence des avocats de la défense à parler de liberté conditionnelle de leur client mais surtout le non respect de l’effet dévolutif de cette affaire.

 
«Les questions de liberté n’intéressent jamais la partie civile. Mais ce sont les intérêts civils pour la réparation d’un préjudice subi du fait d’une infraction qui le concernent. S’ils estiment que l’arrêté leur fait grief, ils pouvaient l’attaquer pour faire recours soit devant la Cour suprême pour excès de pouvoir soit devant la Cour constitutionnelle pour relever le caractère inconstitutionnel de l’arrêté. Nous estimons que cette exception n’a pas droit d’être citée dans la cour correctionnelle».

 
Devant la barre, à la suite de la partie civile qui voulait que Luc Nicolaï ne comparaisse pas libre, au procès, Me Baboucar Cissé a estimé que l’exception soulevée par ses confrères est «irrecevable au regard des dispositions du Code de procédure pénal». Il voit même, à travers cette exception, une volonté manifeste des avocats de Bertrand Touly, le patron de l’Hôtel Lamantin Beach, impliqué dans cette affaire, de couper la tête de Luc Nicolaï. «Ce qui est chose curieuse est que la Partie civile, au lieu de s’occuper de ses intérêts civils, s’occupe de la liberté conditionnelle de mon client. C’est-à croire qu’on veut la tête de Luc Nicolaï au lieu des intérêts civils».

 
Il faut relever qu’en définitive, le juge, avant de procéder au renvoi, a aussi déploré le temps perdu dans les débats. «On a perdu beaucoup de temps pour ça. Essayons d’éviter ça», a-t-il dit aux avocats.
Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Manou

    En Juin, 2015 (14:36 PM)
    la meilleure sépulture pour les morts est finalement la mémoire des vivants.



    comme la justice a foutu le camp.



    mais la morale aussi.



    donc un grand hors la loi peut bien jouir d'une bonne mémoire de la part des hommes.



     :interrogation: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2015 (21:34 PM)
      ce gars est le pire de tous ceux qu'il coffrer. si on le laisse filer. aucun trafiquant n'oserait parler.
  2. Auteur

    Mounos

    En Juin, 2015 (14:59 PM)
    (C'est du bluff pour permettre à ce trafiquant de cocaïne de tremiser sa saison, en accord avec Youssou N'dour ! En Europe, ce trafiqant aurait pris 5 ans avec moins de 26 boulettes de cocaïne sorties d'on ne sait quel stock !ù La seuler question quie les enquêteurs auraient du poser à ce LASCAR est celle-ci ! Monsieur Nicolas, où avez-vous trouver ces 26 boulettes de drogue dure ? Si dans ce pays, pour anésthésier une partie du peuple avec des scéances de lutte, on va jusqu'à mettre au devant de la scène un type qui sazity où ert comment trouver autant de drogue dure ert dure, il y a problème ! Luc Niocolas ne devait être montré nul part, sinon dans le cadre d'une repentance devant des gamins qui ne devraient, pour rien au monde se laisser tenter par l'argent de la drogue ! J'ose croire qu'il y a des magistrats pour qui la lutte n'est qsu'un sport comme les autres sports et que sans Luc Nicolas, il y aura toujours de la lutte avec ou sans frappes !
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (15:18 PM)
    Nous pouvons tous un jour devié du droit chemin mais lorsqu'on est un homme public à la suite de telle situation la discretion, l'humilité et la repentance sont fortement souhaitées. C'est desolant de voir la GFM et son Patron collaborer avec ce Monsieur. C'est le lavage à grande eau. Et hier voir l'ambassadeur de France, de la Belgique, notre cher Ministre Youssou Ndour dans la meme emission et faire la promotion d'un combat organisé par une personne impliqué dans une affaire de drogue c’est à ne rien y comprendre.
    Auteur

    As

    En Juin, 2015 (15:56 PM)
    Ha ! Et comme par enchantement çà redevient Cheikh Luc Nicolai . Pffff

    Auteur

    @3

    En Juin, 2015 (18:37 PM)
    MERCI....les vendeurs de mort : la broche et les flammes !!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR