Mardi 24 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

PLAINTES DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE L’art d’encourager les présidents africains à s’accrocher au pouvoir

Single Post
PLAINTES DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE L’art d’encourager les présidents africains à s’accrocher au pouvoir
L’ancien président de la République centrafricaine est, à son tour,  l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour Pénale internationale (Cpi). C’est presque tirer sur une ambulance, étant donné la vulgaire manière dont l’ex-homme fort de Bangui a été chassé du pouvoir par les rebelles du Secela. François Bozizé vient allonger la liste noire de la Cpi où on trouve déjà le Soudanais Omar El Béchir, en plus de l’ancien chef rebelle, puis président du Libéria, Charles Taylor, actuellement en procès à La Haye. Pour tous, les motifs portent généralement sur des « crimes contre l’humanité », « génocide », entre autres accusations portées par les organisations des droits de l’homme, à la puissance incontestable. Il sont d’ailleurs très peu nombreux les chefs d’Etat du continent à pouvoir demain échapper à de telles procédures. Cependant, la traque n’a de chance d’être efficace qu’une fois qu'ils perdent le pouvoir. La preuve avec El Béchir qui se pavane dans les sommets et nargue la Cpi. Autant dire que tant qu’ils sont les hommes forts dans leur palais, l’espoir de les arrêter est mince, voire nul. C’est presque encourager les présidents africains à s’accrocher au pouvoir. Ce qu’ils sont déjà nombreux à se faire reprocher, à en juger pour les nombreux tripatouillages de Constitution, çà et là, ou d’élections remportées par les partis au pouvoir avec des scores dignes de la Russie d'il y a quelques années. L’évidence étant par ailleurs que gérer le pouvoir et ne pas commettre des erreurs relève presque de l’illusion. Avoir à l’idée qu’on est après susceptible de poursuites amène à se battre pour conserver le plus longtemps possible ce qui fait office de garantie ou d’assurance.


11 Commentaires

  1. Auteur

    Saltiguer

    En Juin, 2013 (19:26 PM)
    si tous les musulmans se suicident en meme temps et tous les catholiques sont castres en meme temps le monde serait mieux
  2. Auteur

    Ci Deug Deug

    En Juin, 2013 (19:36 PM)
    On ne peut pas prendre la CPI au serieux, tant que cette cour n'aura pas poursuivi Georges Bush pour la guerre en Irak illegal (au plan international) qui a fait au bas mot 100.000 morts et tant qu'elle n'aura pas poursuivi Sharon pour le massacre de Shabra et Shatila.
    Auteur

    Meissatine

    En Juin, 2013 (19:45 PM)
    Saltiguer! es tu musulman ou catholique?est que tu sais que tu subiras le meme sort, idiot.
    Auteur

    Ah Bon

    En Juin, 2013 (19:51 PM)
    consultant et investisseur dans le secteur des matières premières en Afrique. Il est sous le coup d’une information judiciaire menée par la juge Patricia Simon. Achach travaille au sein de Surestream Petroleum, une compagnie pétrolière anglaise créée par l’ex-premier ministre et actuel président de l’assemblée nationale sénégalaise, Moustapha Niasse. consultant en stratégie d’entreprise et conseiller financier
    Auteur

    Descriminels

    En Juin, 2013 (19:57 PM)
    Un criminel il faut toujours le poursuivre qu'il soit noir ou pas, président accroché au pouvoir ou pas.

    Que voulez vous?

    Qu'on se dise: tient c'est un criminel, mais il faut le laisser tranquille car il risque de s'accrocher au pouvoir?

    Non, c'est une plaisanterie ou quoi. Ce Bozizé doit être poursuivi comme tous les criminels, le fait qu'il aité été humilié n'a rien à voir avec les faits trés graves pour lesquels il est poursuivi.

    C'est vrai qu'il n'ya que des noirs à la CPI, il faut le regretter, mais que voulez vous? Qu'on laisse des assassins libres au seul motif qu'ils ne sont pas les seuls criminels?

    Alors un peu de sérieux, d'autant que ces présidents africains ont des circonstances aggravantes, car eux ils tuent leur propre peuple, alors que les autres criminels tuent d'autres peuples, pas le leur, ce n'est pas mieux, mais cela vous renseigne sur l'ignominie de ces présidents africains.

    Il faut les poursuivre et les condamner jusqu'au dernier

    Auteur

    Loi

    En Juin, 2013 (20:30 PM)
    faudrait juger DADIS CAMARA ET ALPHA HITLER CONDE
    Auteur

    Jour J

    En Juin, 2013 (20:32 PM)
    @DESCRIMINELS , je suis tres contente de te lire,....Que les Africains arretent de se plaindre,un criminel en est UN quelque soit la couleur de sa peau et sa provenance,en Afrique on n'a trop tendance a prendre les choses a la legere c'est pour cela qu'on reste en arriere,arretont de pleurnicher pour un oui ou non,

    Je suis pour que la CPI condamne ces derniers, parceque si on attendra nos pays rien ne se fera,

    et la saga, la misere continuera, chaque dirigant fera du n'importe quoi, IL FAUT QUE NOS DIRIGANT SACHES QU'IL YA UNE LOIE AU DESSUS D'EUX.....WE ARE WATCHING YOU!!!

    ( Bravo SENEWEB pour cet article)
    Auteur

    Who?

    En Juin, 2013 (20:43 PM)
    "WE ARE WATCHING YOU!!!"

    WHO is watching them? That's the big question!
    Auteur

    Maguette Ndiaye

    En Juin, 2013 (21:08 PM)
    D'après le statut de la CPI, elle ne peut juger que le génocide, les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre commis à partir du 1er juillet 2002 et le crime d'agression commis à partir de 2017. Ces faits doivent être commis par un national (civil ou non-civil et quel que soient ses fonctions ) d'un Etat-partie ou commis sur le territoire d'un Etat-partie ou d'un Etat-non partie ayant accepté la compétence de la Cour . Le Conseil de Sécurité peut aussi déférer à la Cour des situations qui, autrement, ne tomberaient sous sa juridiction parce que commis sur le territoire d'un Etat-non partie . Elle n'est pas compétente pour des faits commis par un Président s'ils ne sont pas constitutifs de génocide, de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre ou de crime d'agression. Bien que la CPI ne soit pas un organe judiciaire des Nations Unies, le Conseil de Sécurité peut suspendre toute enquête ou procès pour une durée de 12 mois renouvelable indéfiniment. La CPI est compétente en dernier ressort c'est à dire que les faits devraient être jugés par les juridictions nationales compétentes des Etats concernés, à moins que la preuve soit rapportée qu'un procès ne peut se tenir pour certaines raisons ou qu'un procès a lieu mais est une parodie de procès

    Auteur

    Leboom

    En Juin, 2013 (22:08 PM)
    Je suis mdr certes il y a trop de faux types en Afrique qui passe toute leur vie à chercher à atteindre le sommet par tous les moyens comme être chef d'un Etat mais on sait tous que cette CPI n'incrimine que les africains et c'est désolant cette repetition que nous connaissons tous.
    Auteur

    Jour J

    En Juin, 2013 (23:21 PM)
    ""WE Are WATCHING YOU""

    Le monde les regarde , tous ces président qui

    Pensent a massacrer leurs peuple , la JUSTICE existe belle et bien.

    MAKE NO MISTAKES!!!!
    • Auteur

      Seugnbass

      En Juin, 2013 (04:32 AM)
      ces presidents africains ont ratifie ces conventions et autres traités qui ont institués cette cpi. alors ils n'ont qu'a s'en prendre qu'a eux-m?mes. et ceux qui sont respectueux des lois et reglements ne seront jamais inquiétés. la cpi a jugé milosevic, radovan karazick est dans ses gêoles. que cesse cette conspiracy theory qui voudrait qu'elle be prosecute que les anciens presidents africains . ils sont, pour la plupart, des hors - la- loi. c'est la verité. la cpi est cette épée de damocles au-dessus de leurs têtes pour leur rappeler wu'ils ne sont pas au-dessus des lois.
      wa salaam.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email