Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Procès de Karim Wade et codétenus : La plaidoirie de la partie civile prévue lundi prochain

Single Post
Procès de Karim Wade et codétenus : La plaidoirie de la partie civile prévue lundi prochain

Le procès de Karim Wade et codétenus est suspendu jusqu’à lundi prochain. Ce jour, les avocats de la partie civile vont plaider. Auparavant, le président de la Cour Henri Grégoire Diop prononcera le verdict du délibéré relatif à la demande de la mise en liberté provisoire de Mamadou Pouye introduite par ses avocats.

La Cour de Répression d’Enrichissement Illicite (CREI), a estimé avoir entendu suffisamment de témoins et elle passe le relais aux avocats de la partie civile, en l’absence du principal prévenu, Karim Wade et ses avocats, pour faire leur plaidoirie.

Auparavant la Cour a réentendu Cheikh Tidiane Ndiaye. Il a confirmé que «le matériel de Canal Info News est acheté par le fils de l’ancien président, Karim Wade à hauteur d’un milliards de nos francs». 

Il a aussi fait savoir à la Cour «qu’une partie du matériel est gardée au Centre commercial 4 C et une autre partie est utilisée par la 2Stv sans contrepartie financière».

Pendant ce temps, la guerre se fait rage par presse interposée entre avocats de la défense et de la partie civile. Ainsi, sur les antennes de la RTS, Me Seydou Diagne parle «d’un procès de la honte, de récusation de Henri Grégoire Diop. Ce lundi, ce sera le summum de la parodie de justice. Ce n’est plus un procès mais une parodie de justice, une mascarade judiciaire».

Par le même canal, son homologue de la partie civile, Me El Hadji Moustapha Diouf dénonce la stratégie utilisée par les avocats de la défense à « tromper l’opinion ». «Je ne veux pas qu’on trompe l’opinion. Un procès doit être contradictoire, certes, mais que peut faire autrement le juge quand l’accusé refuse de se présenter à la barre », se demande-t-il pour regretter cet état de fait.
Article_similaires

35 Commentaires

  1. Auteur

    Patriote

    En Février, 2015 (23:02 PM)
    Pathétique!j'ai même honte. on continue de donner du crédit à Alboury Ndao qui s'en tient toujours aux dires. aucune preuve matérielle. toujours des dires.et quand on lit la presse on a comme l'impression qu'on veut coûte que coûte nous forcer de croire à Alboury bien qu'eux même savent que dans toute procédure judiciaire rien n'a du crédit si ce n'est des preuves. Sapiteurs sapiteurs mais qui sont ces sapiteurs? quel crédit ont t-il? Sont-ils de bonne fois? n'ont-ils pas abusé de Monsieur Ndao dès lors qu'ils maîtrisent ces outils et systèmes mieux que lui cause pour laquelle il est allé solliciter leur service. combien leur a t-il payé? combien a t-il reçu de commission? j'ai vraiment honte pour mon pays. et cette presse qui présente l'affaire comme si monsieur venait d'apporter toutes les preuves matérielles de ses dires. monsieur à juste voulu mériter son salaire. C'est peut-être de bonne guerre mais c'est pas une raison pour éliminer un innocent.
    • Auteur

      Guissané

      En Février, 2015 (23:16 PM)
      préparez-vous à une pénurie de pneus au sénégal. le pays risque gros, je vous le dis. macky a intérêt à arrêter cette farce.
    • Auteur

      Kx

      En Février, 2015 (09:47 AM)
      ce qui me fait le plus honte chez les partisans de karim c'est ses tous des menteurs qui défendent le plus grand voleur de l'histoire politique du senegal mais vous devez savoir que votre mentor sera condamner a une lourde peine
  2. Auteur

    Le Procès

    En Février, 2015 (23:10 PM)
    C'est une honte de notre justice procès politique où sont les défenseurs de larépublique
    • Auteur

      Xeme

      En Février, 2015 (10:34 AM)
      a macky sall deux issues: le ridicule ou la dictature. et quelque soit ce qu'il aura choisi, le ridicule est déjà flagrant avec cette pièce de théâtre de sa crei. en tout et pour tout la crei de macky n'a fait que ridiculiser le sénégal. l'option que macky jugeait facile, peut être par les conseils de ses ignares conseillers en communication, s'est avéré être un véritable fiasco.
      - le jugement de karim par une juridiction qui n'existe pas (non listé parmi les juridictions du sénégal, alors que les cae dernières nées l'ont été).
      - le refus de mimi touré d'être jugée par autre chose qu'une haute cour de justice, ce qu'elle refusait à karim en disant à la cedeao qu'elle n'a pas d'injonctions à recevoir d'elle.
      - le fait que la crei ait été obligée de trouver du travail à la quasi totalité des témoins à charge qui se retrouvent interrogés par leur employeur.
      - le fait que jusque là aucune pièce justificative des accusations n'ait jamais été fournie.
      tout ceci devait nous emmener à nous poser la question de savoir est ce que la crei, ses magistrats, ses experts, ses témoins patrons d'entreprises ayant des comptes à régler avec l'ancien pouvoir, est ce que ces gens pouvaient ignorer, avant même le lancement de la traque des biens mal acquis, que leur "justice" se déroulerait et se terminerait en véritable théâtre ? pouvaient-ils l'ignorer ? la vérité est qu'ils le savaient tous. la preuve par le début du procès où le juge même, grégoire, disait que "les témoins vont apporter les preuves". ils savaient tous qu'ils n'ont aucune preuve. ils savaient tous qu'ils n'en auront jamais, parce qu'elles n'existent. parce que l'accusation, du début à la fin, était un fieffé tissus de mensonges. mais ils avaient tous un espoir, l'espoir que la couverture, par les journalistes qu'ils ont fait leur, réussira à incruster dans notre mentalité, nous qu'ils ont fini de prendre pour des moutons, que leurs accusés sont coupables sur la seule base de l'accusation même. et rien d'autre. ils sont coupables parce que l'accusation dit qu'ils sont coupables. point, barre.
      il y a pire, la crei demande au peuple sénégalais de respecter la justice. mais la crei ne respecte pas la justice et cela est prouvé par la complicité que la crei a fait montre avec l'insulte à la justice que l'expert alboury ndao a faite. si alboury n'était convaincu d'avoir affaire à une cour qui n'est préoccupée que par une image qu'elle veut incruster dans l'opinion, même au forceps, et que cette cour n'a aucune préoccupation de la vérité et de la justice, si alboury était certain d'avoir affaire à une justice qui a derrière elle la force d'un état juste, jamais alboury ndao n'oserait inventer ce qu'il a inventé et le maintenir jusqu'à se mettre devant la cour pour raconter des balivernes sans rien risquer. même pas un grondement d'un quelconque membre de la cour. alboury savait à qui il parlait. il était sûr qu'il ne risquait rien par un mensonge, pourvu que ce mensonge soit dirigé où le veut la cour.
      au finish, on a eu la certitude de voir acter des gens qui n'ont pas une bonne estime des sénégalais puisqu'ils étaient convaincus qu'avec une bonne couverture des médias, il n'était pas nécessaire d'avoir la vérité ou de fournir des preuves. au finish, il s'est avéré que leur mayonnaise n'a pas eu prise.
      dictature ou ridicule, macky sall pouvait faire son choix sans nous traîner depuis deux ans dans ce théâtre ridicule.
    Auteur

    Ba

    En Février, 2015 (23:13 PM)
    Déjà les plaidoiries mais nous on attend encore les preuves contre karim wade. C quand même pas sur la base de je crois je pense que karim wade que henri Grégoire diop va comdamner karim wade. On sait que ce juge est vendu mais je me refuse de croire qu'il va envoyer karim en prison sur la base de ce qu'on a entendu.
    Auteur

    Dxb

    En Février, 2015 (23:14 PM)
    Liberez cet homme car ne parvenez pas a justifier quil s'est enrichi illicitement .
    Auteur

    Bour

    En Février, 2015 (23:18 PM)
    Nous ne devons pas oublier qu il existe une justice immanente.
    Auteur

    Diobalman

    En Février, 2015 (23:20 PM)
    En tout cas j ai peur pour mon pays car si l'on y prend garde ce pays risque de basculer dans la violence par la faute de politiciens voleurs et comploteurs. Le drame est que ces politiciens qui ont passé tout leur temps à se partager le gateau au chocolat risquent d'entrainer dans cette guerre le peuple qui s'est toujours contenté de mbiskit et de pain sec. Donc chers compatriotes de galère,refusez de vous laisser manipuler et agissez en votre ame conscience car il ne faudrait pas que ces dealers politiques nous privent de ce que nous avons de plus précieux; la paix. Sans elle rien ne pourra se faire.
    Auteur

    Gueye

    En Février, 2015 (23:35 PM)
    Aller karim courage vive president karim en 2017 inch
    Auteur

    Gal Gal

    En Février, 2015 (23:40 PM)
    François Hollande a ordonné à Macky de libérer Karim. Même les avocats plaidoyers de la partie civile sont pris de court, cela les etonne que les choses aillent aussi vite.



    On ne peut pas, condamner quelqu'un sur la base de JE PENSE QUE..... ON M'A DIT QUE.....



    Autrement le pays va basculer. Quand moi j'ai déjà choisi mes prochaines proies dans cette guerre civile . Je n attends que le coup d'envoi .



    En bas le, gouvernement NEDOKO BANDUM ethnocentriste qui prend le pays en otage.
    Auteur

    Kheuche.

    En Février, 2015 (23:47 PM)
    Vous allez libérer Karim ci ni ou ci na. Nous sommes prêts à y laisser notre vie et ce sera pour une bonne cause.Nous disons NON à cette forfaiture.
    Auteur

    Aliou Sarr

    En Février, 2015 (23:53 PM)
    J'ai pitié pour Henry Grégoire Diop car on lui fait faire des choses qu'il va regretter durant tout le reste de sa vie. Il me fait penser au président du conseil constitutionnel ivoirien qui avait basculer son pays dans le chaos total. C'est triste
    • Auteur

      Dij

      En Février, 2015 (11:11 AM)
      henri grégoire na rien fait de mal il fait juste son boulot c'est vous qui allez regretter un jour si on libère ce voleur avec tous les malheurs lui et son père nous ont fait subir
    Auteur

    Alerte

    En Février, 2015 (23:56 PM)
    Je pense qu'un COUP D'ÉTAT est entrain d'être fomenté dans l'ombre. Et j'en sais quelque chose. Le Sénégal est à la croisée des chemin
    Auteur

    Kalidou

    En Février, 2015 (00:01 AM)
    Moi je sais que même les avocats de l'état ne veulent pas qu'on condamne Karim. Il faut aller assister au procès pour qu'ils ne sont pas à l'aise. C'est un procès triste bilahi.
    Auteur

    J'ai Peur

    En Février, 2015 (00:05 AM)
    Avant de braver Abdoulaye Wade , il faut penser à maître Seye. Minimise une braise, elle brule ta case.
    Auteur

    Bass

    En Février, 2015 (00:16 AM)
    Please faites pas ça liberez le on veut la paix vous avez rien trouver et ya pas de preuve concres oooooooohhhhhh ON VEUT PAS DE GUERRE CIVILE AU SENEGAL.
    Auteur

    Khady

    En Février, 2015 (00:31 AM)
    Je n'ai jamais vu un procès aussi tumultueux. Je n'ai plus confiance à la justice sénégalaise.
    • Auteur

      Dij

      En Février, 2015 (11:09 AM)
      c'est plutôt que le senegal a honte d'avoir des fils comme vous qui défendent des voleurs et criminels
    Auteur

    Dara Dou Yeungou

    En Février, 2015 (00:36 AM)
    Qui s'y frotte s' y pique

    Rekk nak

    Wala bok.
    Auteur

    Reetaane

    En Février, 2015 (00:36 AM)
    Il faut condamner Karim ; bibo, aida diongue, pouye et autres. Ce sont tous des voleurs. Il n'y a pas seulement le compte de singapour, il y a autres choses. Karim ne serait pas a reubeuss s'il n'avait rien fait. Les PDS est un parti de voleurs. Nous ne voulons plus de voleurs. Il faut les ocndamner et retirer leurs biens. Ils n'avaient rien avant 2000. Ici on se sait... On ne peut pas devenir aussi vite milliardaire dans pays aussi pauvre que le senegal et en plus travaillant dans le gouvernement. C'est absurde. L'afrique n'avancera pas car les amis du voleur viendront tjrs le blanchir comme sur le net. Meme le president macky est voleur, son tour viendra mais il ne s'agit pas de liberer les voleurs qui son en prison
    Auteur

    Primavera

    En Février, 2015 (00:43 AM)


    Wakh deug Yalla ,cette justice est une justice a deux balles, Vous navez rien trouve contre lui kay Liberez le .
    Auteur

    Amokho

    En Février, 2015 (00:55 AM)
    EN REALITE C MACKY QUI VEUT BRULER LA CASE CAR L'EXTREMISME EST UN VICE .LE SENEGALAIS DE NATURE MET EN VALEUR LA RAISON AU DETRIMENT DES PASSIONS. POURQUOI PARMIS 50 MINISTRES 1 ET 1 SEUL DOIT ETRE JUGE. EST-CE LES MILLIARDS SUPPOSES VOLES ONT EMPECHE A MACKY DE PAYER SES FONCTIONNAIRES,DE VOYAGER PARTOUT COMME UN PIGEON.C'EST DES MILLIARDS QUI NE SONT PAS INDISPENSABLES .DONC ARRETEZ SVP
    Auteur

    Ma Puce

    En Février, 2015 (01:00 AM)
    Liberez karim. Il est innocent . Vous n'êtes qu'une bande de cons
    • Auteur

      Dij

      En Février, 2015 (11:07 AM)
      c'est toi plutôt qui est un con ridicule se permettant de défendre ce voleur. combien il vous paye pour le défendre comme ca vous devrez plutôt défendre l’intérêt du pays
    Auteur

    Gn

    En Février, 2015 (01:10 AM)
    Libéré le goss sino yora du feu ds c pys vous n'avez rien seulment des boucles d'oreilles way thim niak diom dolenn rouse sah 694 milliards ba 0 franc thim bame bou rambe

    Auteur

    Liti

    En Février, 2015 (01:29 AM)
    Vous vivez dans une autre planète en pensant que ce pays va brûlr. Respirez .et prenez du sucre.
    Auteur

    Sostar

    En Février, 2015 (01:59 AM)
    Si karim est condamné, le pays sera à feu et à sang. A bon entendeur salut
    • Auteur

      Dij

      En Février, 2015 (11:05 AM)
      la force restera a la loi et rien ni personne ne bruleras notre cher pays on tous y s'opposer
    Auteur

    Lheure Est Garawe,ndax...

    En Février, 2015 (04:11 AM)
    ...liy raame, ca niaxbeu ladièmedé :haha: 

    -baaxneu rékk! :hun: 
    Auteur

    Indigné

    En Février, 2015 (06:53 AM)
    Je pense que certains devraient arrêter de proférer des menaces, à commencer par Abdoulaye Wade. C'est inacceptable. Rien ne se passera en cas de condamnation, croyez-moi, si les Sénégalais le veulent. Alors, arrêtons ces enfantillages!
    Auteur

    Dioumbs

    En Février, 2015 (09:01 AM)
    Maty maky je voulais dire,nous connaissons les membres de ta famille donc à enteudeu salut.n'oubli pas en justice l'aveu est la meilleure des preuves,tu est le seul a avoir avoue de ton enrichement illicite... Un pauvre en 2000 devenue milliardairs en 7ans aux affaires public....demain fera jour.tes beaux frères comme iba faye se pavane en France maintenant pour quelqu'un qui avait du mal à joindre les deux bouts .ton jugement viendra très vite si et si ta parodie de justice arrive a condamner Karim sans preuve.
    Auteur

    Niit

    En Février, 2015 (09:12 AM)
    ca va etre tros facile de liberer karime  :down:  :down:  :down:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Dij

    En Février, 2015 (11:03 AM)
    enfin on sauras s'il va decider de rembourser ou bien s'il prefere mourir en prison avec son pere
    Auteur

    Sama Rew

    En Février, 2015 (12:54 PM)
    q'on en finisse une bonne fois pour toute,depuis son accession au pouvoir,macky a plongé ce pays dans une situation de reglement de compte en a plus finir.la crei a été créé pour corriger des douaniers qi s'étaient enrichis illicitement,mais au fil du temp ellle est devenue un appareil politique pour barrer les potenciels adversaires de l'etat"mout mba moth".l'urgence est ailleur.faut pas nous divertir avec ce proces.

    les senegalais sont fatigués

    les senegalais sont stressés

    le privé national est en genou

    le taux du chomage augmente

    et pendant ce temp des gré a gré sont distribués,des ministres en profitent pour se marier et faire la belle vie,

    les membres de l'APR nous pompe l'air avec un mandat de 7 ans en mettant en devant leurs interets personels.



    Auteur

    Senegaljetaime

    En Février, 2015 (14:07 PM)
    Liberez RIMKA. Le pays bascule en une dictature
    Auteur

    Article De 2011

    En Février, 2015 (15:38 PM)
    Les tracasseries sur l’axe Dakar Ziguinchor seront bientôt résolues grâce à l’acquisition de deux nouveaux navires pour la desserte de la région Sud du pays. Le Sénégal et la République de Corée du Sud ont signé hier une convention de financement d’un montant de 27 milliards de francs Cfa pour l’acquisition de deux nouveaux bateaux et construction d’infrastructures portuaires de dernières génération.

    Deux nouveaux navires vont bientôt s’ajouter au bateau Aline Sitoe Diatta sur l’axe Dakar –Casamance. Ces deux navires d’une capacité de 200 passagers et 13 camions chacun s’inscrivent dans le cadre du projet de mise en place d’infrastructures et d’équipements maritimes (MIEP) financé par la Corée du Sud à hauteur de 27 milliards de Francs Cfa. Ils vont assurer la desserte maritime Dakar-Ziguinchor, en passant par l’axe Foundiougne-Ndakhonga.

    Pour l’instant, les navires sont en construction des les chantiers navals en Corée et sont réalisés par Samsung qui est dans le tiercé de tête des constructeurs navals et le Sénégal espère les réceptionner en fin 2012. Outre l’acquisition des deux navires, le projet comporte également, si l’on en croit Khouraïchi Thiam, un aspect lié au développement et à la réhabilitation des infrastructures portuaires, avec la construction d’un terminal portuaire équipé à Ndakhonga , comportant des entrepôts, une salle d’attente, une zone de fret, entre autres. La capitale du Sud (Ziguinchor) sera dotée aussi d’un complexe frigorifique d’une capacité de 2000 tonnes. Cette infrastructure servira au conditionnement des fruits et autres produits de la pêche.

    Pour l’ambassadeur de Corée, Kim Hyung KUK, le projet, en plus d’établir un système de transport performant à travers la région naturelle de la Casamance, vise la réduction des durées de transport, sans coût additionnel et la croissance de la partie sud du pays. Selon le diplomate, la Corée du Sud n’en est pas à son premier financement avec le Sénégal. Un autre arrangement financier de 25 millions de dollars destiné à la réalisation d’infrastructures et à la production de matériel informatique est en cours de finition. En plus de ces prêts à des taux concessionnels, la Corée du Sud soutient le Sénégal dans d’autres projets avec des financements non remboursables. Ces financements sont destinés à la culture du Riz à Matam, dans le cadre de la politique de l’autosuffisance alimentaire. A Podor également, le pays du matin calme s’investit dans le développement de l’irrigation, sans compter le projet d’amélioration de la fourniture en eau potable dans les régions de Thiès, Louga et Saint Louis.

    Le ministre d’Etat chargé de la coopération internationale, s’est félicité de la signature de cette convention de financement , avant de souligner que le projet va permettre de résoudre les problèmes de circulation liés à la Vétusté des bacs et, à des prix accessibles. Aussi, Karim Wade a-t-il indiqué que ce projet facilitera le contournement de la Gambie et le renforcement de l’intégration sous-régionale, notamment avec les deux Guinées. Pour l’heure, a-t-il ajouté, il s’agit d’une solution transitoire en attendant la construction du pont sur le fleuve Gambie qui est toujours une priorité du gouvernement.

    Auteur

    Lu Pour Vous

    En Février, 2015 (16:08 PM)
    Le journal L’Observateur, sous la plume de Aliou Ndiaye, avait aussi écrit à sa manchette que Karim Wade a été alpagué à l’aéroport de Paris, à sa descente d’avion, avec deux gros sacs remplis de billets de banque. Soit un pactole de 40 milliards. Et Abdou Diouf, patron de la Francophonie, serait intervenu auprès de la douane française pour le libérer. Le lendemain, un démenti cinglant de l’ancien président du Sénégal remet les pendules à l’heure. Les services de communication de Karim Wade se sont rapprochés de la Bceao pour simulation. Et ce fut pour s’entendre dire : «Un milliard de francs Cfa en coupures de 10000 FCfa pèse 200 kilogrammes. 5 milliards font 1000 kilogrammes, soit une tonne. Alors que 20 milliards équivalent à 4 tonnes et 40 milliards donnent 8 tonnes. Ce qui équivaut au poids total d’un Boeing». Naturellement, L’Observateur a perdu son procès.
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Février, 2015 (16:30 PM)
    Maître Xème ou le perroquet du clan WADE nous lasse avec son éternel refain "ils n'ont qu'à monter les preuves et il n'y a aucune preuve". Nous lui rappelons très simplement que des centaines de Sénégalais ont été condamnés par nos juridictions et pas une fois les preuves les accablant n'ont été exhibées à la Télé. Cependant le bon sens nous enseigne qu'un homme honnête n'a pas besoin de cacher ses biens sous le nom de sa bonne. 1.Comment peut on faire admettre au commun des mortels que les bus de la société ABS S.A d'une valeur de 245 millions de nos francs et destinés à transporter les voyageurs de la salle d'embarquement à la coupée de l'avion, appartiennent aux 2 domestiques de Mamadou POUYE et de la maman de Bibo BOURGI !!!

    2. Comment peut on vouloir faire croire aux Sénégalais qu'à partir des comptes de la société AHS Sénégal que des montants d'un total de 47 milliards ont été transférés depuis Dakar vers un compte bien précis à quelqu'un inconnu du donneur d'ordre ?

    3. Comment peut essayer de faire admettre à quelqu'un qui connait bien le droit des sociétés commerciales tel que arrêté par l'Acte Uniforme que le Président d'un Conseil d'Administration puisse déclarer qu'il ne connait pas ses pairs qui l'ont élu, qu'il est tenu de convoquer au moins une fois tous les 6 mois en session et à qui il paye des jetons de présence ?

    Maître Xème dans aucun pays au monde un juge a eu l'opportunité de voir un assassin en train d'égorger sa victime. Les gens sont condamnés dans tous les tribunaux du monde sur la base d'indices concordantes et irréfutables et les juges condamnent selon leur intime conviction. On ne va pas réécrire la procédure pénale selon le bon vouloir de son père. Pendant qu'on y est que se passerait il si les parents devaient choisir le tribunal qui doit connaitre des affaires visant leur progéniture ?
    Auteur

    Jam215

    En Février, 2015 (16:46 PM)
    Ou sont les 117milliards,et au moins qques preuves.je suis reste sur ma faim.le senegalais payera la facture sans le savoir ou bien m ndao doit entrer en prison
    Auteur

    Tons

    En Février, 2015 (20:55 PM)
    KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT KARIM PRÉSIDENT

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR