Mercredi 19 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Abdoulaye Daouda Diallo : “Tant que cet arrêté n'est pas rapporté...”

Single Post
Abdoulaye Daouda Diallo : “Tant que cet arrêté n'est pas rapporté...”

La question de l'interdiction de certaines marches par le pouvoir préoccupe quelques députés. Lamine Thiam du Parti démocratique sénégalais (Pds) s'en est offusqué. Répondant à cette interpellation, le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a précisé que “contrairement à ce qui est véhiculé ça et là, les libertés n’ont jamais été menacées dans ce pays”.

“Mieux, en tout cas pour cette année, sur 740 demandes d’autorisation de marche, il n’y a que 1.49% qui ont été rejetées. S’agissant de la marche du 14 octobre dernier, le droit de marche est constitutionnel oui, mais son organisation aussi est du ressort de la loi. Il y a un arrêté interdisant des manifestations au centre-ville. Un arrêté que nous avons trouvé sur place. L'Etat étant une continuité, nous allons continuer à appliquer cet arrêté tant qu'il n'est pas rapporté”, soutient Abdoulaye Daouda Diallo...

“Le centre-ville est un lieu névralgique, le ministère de l’Intérieur est à 150 mètres de la présidence de la République. On ne peut pas, dans ces conditions, autoriser n’importe quelle marche sans en avoir les données sécuritaires idoines”, note le ministre de l'Intérieur. Mamadou Diop “Decroix” le coupe : «et à la maison blanche Monsieur le Ministre?». Moustapha Niasse, le président de l'Assemblée nationale, le rappelle à l'ordre.

Abdoulaye Daouda Diallo poursuit : “les itinéraires sont arrêtés et ce n’est pas dans n’importe quel espace que les marches sont autorisées”. “Ce qui est important ici, c'est que cette autorisation a été donnée et à partir de cet instant, les forces de défense et de sécurité avaient l’obligation de faire respecter cette instruction.

Ce qui a été fait, mais nous avons malheureusement constaté que nous avions en face des autorités politiques qui étaient déterminées à forcer le barrage de la police et la conséquence a été de disperser la manifestation dans un grand professionnalisme des forces de défense et de sécurité”, note le ministre qui répondait à une interpellation sur la marche réprimée de l'opposition du 14 octobre dernier.


liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (18:10 PM)
    Jahahahha

    Abdoulaye ane woni sai sai.

    C'est une façon de plaquer ça à la face du PDS looool
  2. Auteur

    Lougatois

    En Octobre, 2016 (20:04 PM)
    ON avait pense en avoir fini avec cette facon de faire degueulasse de nos autorites ,inventee par les socialistes qui consiste a se permettre de faire tout ce que la loi n'interdit pas si ca les arrange
    Auteur

    Deux

    En Octobre, 2016 (21:30 PM)
    En tout cas il est le plus grand homosexuel de la police Sénégalaise. T’inquiète A.Daouda Diallo payera jusqu'au dernier centime. Et ce jour n'est plus loin.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (07:42 AM)
    parce que vous ne voulez pas du bien que vous laisser cette arrête pour vous s en servir pour temps c est a cause de sa que nous nous sommes battu liberté de marcher enlever cette arrête si le peuple est la cette mémé peuple de hier
    Auteur

    Sagna

    En Octobre, 2016 (08:58 AM)
    Monsieur le Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique a confondu ou les administrateurs vicil lui ont donné les autorisations des soirées dansantes, soirées traditionnelles folkloriques, sabar, djiembé, simb gaindé, séances de lutte, coladéra etc... sinon le sénégal n'a pas connu plus de 4 marches depuis le PR Macky SALL est là ils interdisent et répriment très fort, ---------------------------------------------------------------D.G. Police, Ministre intérieur "tOUCOULEUR" pour "needoo bandoum" OK Anna Sémou étaient légaliste et connaissait ces droits elle n'accepte jamais des dictas du type qui n'est policier un petit financier A D D, et jetter un coup d'oeuil et vous verrez les postes octroyer par ces parents les rares partager entre ces amis et celles de sa femme M YEFA FAYE
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (09:49 AM)
    Que de nafékhe au sénégal quand Ousmane Ngom etait ministre de l,interieur et avait fait ce traité De Croix,Omar Sall et tous les autres etaient d,accord maintenent ils sont dans l,opposition ils veulent qu,on enléve ce traité yénékofi déf danoukofiy bayyi ba saggare di khégne yéné nékla borom mossiy fananne linguéne yénéwone sénégalais yi mo kheupou sen kawe

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email