Mercredi 13 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Abou Abel Thiam : « La saisine du Conseil constitutionnel dessaisit le Président Sall »

Single Post
Abou Abel Thiam : « La saisine du Conseil constitutionnel dessaisit le Président Sall »

Fidèle à son franc-parler, Abou Abel Thiam, membre de l’Alliance pour la République par ailleurs Président du Collège de l’Artp, se confie sans détour à Seneweb sur les questions chaudes de l’actualité : réduction du mandat, bi nationalité, avis du Groupe consultatif de l’ONU. Entretien exclusif. 


Aujourd’hui, le Président de la République se prononce sur la décision du Conseil Constitutionnel notamment la durée du mandat présidentiel. Qu’en pensez-vous?

C’est une révision importante que le Président a mise en chantier. 

Il s’agit de révisions consolidantes, d’avancées démocratiques extrêmement importantes pour notre pays. Parmi ces ruptures la plus symbolique étant la volonté du président de réduire le mandat présidentiel de 7 à 5 ans et de se l’appliquer. J’ai déjà dit et je le réitère que ce sont sur des valeurs que j’ai choisi d’accompagner le président Macky Sall. C’est sur la vertu et sur des valeurs fondamentales que j’ai choisi de le faire. Dès les premières heures de ce débat, j’ai dit que j’aiderai le président à aller dans le sens de son engagement parce qu’il ne s’est pas agi simplement d’une promesse électorale, mais d’un engagement ferme à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Aujourd’hui, il a transmis sa volonté à notre juridiction suprême, le Conseil constitutionnel. Et j’estime qu’en saisissant le Conseil constitutionnel, le président Macky Sall se dessaisit de la question. À partir de là, je ne sais quelle fausse querelle on pourrait lui faire. Il a fini d’accomplir ce qu’il devait faire. Et à partir du moment, où le Conseil se prononcera, tout le monde, y compris, le président Macky devra respecter et appliquer ce que le Conseil aura dit. Et cela ne sera pas la première fois qu’on suivra ce que le Conseil constitutionnel aura dit. C’est pourquoi j’invite tous les partisans du président et mes camarades de l’Apr à respecter cette décision. Ce qui serait grave, c’est que dans nos rangs on entend des notes discordantes.


Vous parlez de Moustapha Cissé Lo?

Je ne vise personne. Mais, j’estime que du moment où le Conseil constitutionnel émettra son avis tous les débats devront cesser.

Ce n’est pas seulement au sein de l’Apr qu’il y a des voix discordantes. Mamadou Massaly a menacé de poursuivre le président pour haute trahison s’il réduit son mandat.

Je parle aux citoyens sénégalais. Pas seulement à mes camarades de l’Apr. Le minimum que nous puissions faire c’est que lorsque la décision du Conseil constitutionnel sera connue qu’on la respecte. Je ne m’imagine pas l’ambiance, le désordre et le charivari qui s’installera dans un pays où les citoyens auraient la latitude d’aller dans le sens contraire de ce que dit la loi à travers ceux qui sont chargés de l’exprimer.


Et si le Conseil constitutionnel se prononce en faveur d’un mandat de sept ans?

J’estimerai que le mandat doit être de 7 ans alors. À l’impossible nul n’est tenu. Je ne vois pas de voie autre. Il serait dangereux pour le pays de défier l’avis du Conseil Constitutionnel. 


Vous avez été le premier à dénoncer la binationalité de Karim Wade. Pensez-vous qu’il soit légitime qu’il se présente à une élection présidentielle?

Non, d’autant plus que ce débat qui se soulève à nouveau me fait sourire. J’ai été le premier à dénoncer la double nationalité de Karim Wade, mais aussi sa nationalité tardive. J’ai estimé que les ambitions actuelles de Karim Wade comme en son temps en 2009, lorsqu’il voulait prendre une mairie à Dakar, celles-là sont en déphasage avec ce que le Sénégal n’a jamais représenté pour lui, à savoir être son pays. Karim Wade n’a jamais eu un sentiment d’appartenance au Sénégal. Il n’a jamais cherché à être sénégalais avant l’avènement de son père au pouvoir. Et même en ce temps Abdoulaye Wade est connu des Africains, des Sénégalais, comme étant un homme politique à passer sa vie à chercher le pouvoir et à tenter de l’exercer. J’ai été choqué de découvrir en 2009 que son fils Karim Wade n’a été inscrit sur les fiches de l’état civil sénégalais qu’en 2002. Je l’ai découvert, je l’ai prouvé en son temps. Parce que chacun d’entre nous sénégalais, dispose de ce que l’on appelle un NIN, un numéro d’identification national, à partir duquel on connait votre sexe et votre année d’inscription sur le registre d’état civil et le numéro sous lequel vous êtes inscrit sur ces registres. Il se trouve très souvent que l’année d’inscription corresponde à l’année de naissance. Mais, pour d’autres, pour différentes raisons cette année d’inscription ne correspond pas à l’année de naissance. C’est le cas de ceux qui se sont inscrits tardivement. Karim Wade, fils de Abdoulaye Wade, n’a estimé devoir s’inscrire dans les fiches d’état civil du Sénégal qu’en 2009, lui qui est né en 1968. L’enseignement politique et sociologique que l’on peut en tirer est que cette situation de Karim Wade montre le mépris qu’il a toujours nourri pour le Sénégal et les Sénégalais. Elle explique aussi pourquoi quelqu’un qui subitement se dit sénégalais, quelqu’un dont on découvre le 2e patronyme à savoir Meissa, que lorsque son père est arrivé au pouvoir, pourquoi cette personne ne parle aucune langue de notre pays.


Il aurait appris le wolof en prison?

Oui, mais tardivement. Apprendre le wolof par des Américains ou attendre la quarantaine pour l’apprendre pour des besoins politiques ne signifie pas être immergé dans le substrat sénégalais, se considérer comme un sénégalais, considérer les Sénégalais au même pied d’égalité et donc parler naturellement le wolof qui est la langue de rue au Sénégal. L’autre enseignement que j’en tire est que c’est Idrissa Seck par ses fanfaronnades, ses foucades, du genre je suis devenu riche, à l’époque où il était devenu Directeur de cabinet de Abdoulaye Wade, par des sorties médiatiques intempestives, par une exposition de richesse, qui a motivé Karim Wade à venir s’installer au Sénégal, deux ans après l’avènement de son père et a intégré le dispositif de gestion du pays et a profité des erreurs d’Idrissa Seck pour l’écarter. Il s’est dit si c’est lui qui doit jouir du pouvoir de mon père autant que cela soit moi. Voilà l’explication du retour de Karim Wade, qui n’a jamais voté pour son père pas plus qu’il ne l’a fait pour l’avènement de son père. 

J’estime que la charge de président de la République est fondamentalement importante, délicate. C’est probablement la charge la plus importante dans notre pays pour ne pas souffrir d’une double nationalité. Lorsqu’on a la prétention de diriger un pays, de le symboliser, d’être le premier de ses concitoyens au sens protocolaire du terme, on ne peut pas avoir la binationalité. Ne serait-ce que pour la sécurité de notre pays, cela n’est pas admissible. 


Abdoulaye Wade s’est exprimé dans un document et montré que Senghor et Diouf ont également joui de cette double nationalité?

J’estime que Abdoulaye Wade nous entraîne sur un terrain d’exégèse, de concepts juridiques pour essayer de nous enfumer et de déplacer l’axe du débat.  Effectivement, au 3 avril 1960 tous ceux qui sont devenus le 4 avril 1960 des Sénégalais étaient la veille des Français. Par contre, ce qui ne serait pas admissible c’est qu’on puisse découvrir un jour que Abdoulaye Wade qui a été président de la République ait gardé une autre nationalité qui est sénégalaise, qu’elle soit française ou autre. Cela ne serait pas admissible. Les effets de son élection ne pourront pas être annihilés, on ne peut pas retourner en arrière pour qu’il ne soit plus président de la République. Par contre, au plan moral, de la sécurité du pays, il serait quand même inadmissible qu’on puisse découvrir aujourd’hui que quelqu’un qui a eu la suprême charge dans notre pays, ait eu une nationalité autre que celle-là, exclusivement sénégalaise. 


Dans ce même document produit par Abdoulaye Wade, on y apprend également que Macky Sall, actuel président du Sénégal, détient la nationalité américaine?

Je m’inscris en faux contre cela. Et si on découvrait que Macky Sall étant président de la République détient une nationalité autre que sénégalaise, je le combattrais, je ne l’accepterais pas. Ce n’est pas parce que c’est Macky Sall que je l’accepterais pour lui. C’est parce que je suis son ami que je le condamnerais plus durement. Je suis intimement convaincu que Macky Sall ne peut pas avoir une nationalité autre que sénégalaise. Sinon, il aura failli, il aura été coupable de parjures. Ce qui est certain, pour la charge suprême de président de la République, cela n’est pas admissible. Ma conviction est que toute personne qui a vocation à diriger notre pays devrait commencer à avoir une seule nationalité.


Et qu’en est-il alors de Senghor et Diouf qui avaient tous les deux la double nationalité?

Ce ne sont pas des situations comparables. Ce sont aussi des contextes différents. Mais aujourd’hui, on ne peut pas l’accepter.


Le Groupe consultatif de l’ONU a rendu un deuxième avis et a confirmé que Karim Wade est détenu arbitrairement. Qu’en pensez-vous?

Il s’agit d’un groupe consultatif qui n’a ni statut ni vocation à s’ériger en juridiction. C’est juste un groupe d’experts qui émet un avis. D’ailleurs, ceux qui se disent experts dans ce genre d’avis n’ont pas d’autre travail. Un avis de ce genre de groupe reste un avis. Ce n’est pas l’avis d’une juridiction, ce n’est pas l’avis d’un tribunal. C’est l’avis d’un groupe d’expert. 


Mais beaucoup pensent que le Sénégal devrait se conformer à cet avis

Et pourquoi? En vertu de quoi, notre architecture judiciaire ne comporte pas de pallier où se trouve le Groupe des Nations unies. L’instance la plus élevée dans notre ordre juridictionnel c’est le Conseil constitutionnel au-delà de lui c’est le peuple sénégalais qui est souverain au nom duquel les juges rendent la justice. Il n’y a aucune instance au monde où un groupe peut donner des injonctions pour que la justice aille dans un sens ou un autre. Dernièrement, la Grande-Bretagne a sorti un avis contraire à ces experts. Donc, cela reste un débat entre juristes.


Amsatou Sow Sidibé, juriste, a été évincé pour avoir émis un avis sur cette question. Quelle lecture en faites-vous?

Je ne connais pas un pays au monde où un conseiller du président émet des injonctions pour le président de la République et encore, publiques. Je m’en arrête là pour rester poli. 


Avec l’emprisonnement de Oumar Sarr et d’autres membres du Pds, n’avez-vous pas l’impression que nous vivons un régime tyrannique avec Macky Sall?

Il est tyrannique dans le sens qu’il mette en prison ceux qui méritent d’aller en prison. Cette tyrannie-là il nous la faut. Je préfère cette tyrannie au laxisme qui consisterait à laisser dans la nature des gens qui détournent nos maigres ressources et qui nous empêchent de nous développer, et qui sont des contre-valeurs. Je préfère plus d’ordre à pas d’ordre du tout. 


Article_similaires

43 Commentaires

  1. Auteur

    ???

    En Février, 2016 (11:37 AM)
    Pourquoi cet Avis Confidentiel ???
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (12:06 PM)
      pourquoi le president devait il connaître l'avis avant le peuple?
      maïs surtout poutquoi lé conseil constitutionnel, viole t-il la loi en faisant la primeur à celui dont le sort dépend de la décision prise ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (14:07 PM)
      effectivement. rien ne prouve que ce va dire maky est ce qu'a dit le conseil constitutionnel. l'acte du cc est lâche et grave. si jamais il dit le contraire , le cc avec son devoir de réserve ne pourra l'infirmer
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (16:53 PM)
      se toute façon ses du wackh wakhéte ses un coup montee d avancele peuple le jugeras s il fait 7 ans ses lui qui avez dit 5 ans s il le fait pas ils se redit
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (11:42 AM)
    daangay doullllleeee
    • Auteur

      Anonyme

      En Février, 2016 (18:56 PM)
      le respect commence par soit même. . comme daga rew t niak fayda. niou wonnlani niola ko dakk.. sa sortie yewo sa doulou baye
    Auteur

    Mansawali Walimansa Mansa 2016

    En Février, 2016 (11:47 AM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  



    SE CONFORMER OU SE DÉMETTRE UNE CHOSE EST SÛRE

    EN TOUT CAS MACKY NE POURRA PLUS DÉMISSIONNER ICI



     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
    Auteur

    Combattant Du Peuple

    En Février, 2016 (11:51 AM)
    le peuple s organise pour affronter Macky et le déloger s il fait du Wax waxett
    • Auteur

      Damel Ak Teigne Codior Ak Baol

      En Février, 2016 (12:26 PM)
      nos cinq sages du conseil constitutionnel viennent de mettre fin à tout débat
      politique ou juridique portant sur une quelconque parole de campagne élect

      wax waxeet
      wax waxaat
      wax bu xatt

      oui tout cela c'est finit ici
      oui qu'on n'en parle plus
    Auteur

    Laye

    En Février, 2016 (11:52 AM)
    Et si le PR Macky SALL décidait au lieu de réduire son mandat, de le prolonger d'une ou de deux années?
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (12:28 PM)
      nous serions d'accord tout de suite en attendant l'avis du conseil constitutionnel
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (18:03 PM)
      les grandes gueules qui disent que l'avis du cc ne comptent pas vont vomir leurs insanités. je me demande quel est ce pays où la constitution demande l'avis du conseil constitutionnel pour le jeter à la poubelle! il faut dire que la haine de certains pour macky les rend stupides
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (11:52 AM)
    Abou abel thiam, le plus grand manipulateur et comploteur du Sénégal...
    Auteur

    Zeub

    En Février, 2016 (11:55 AM)
    APR ,votre seul problème c'est que vous savez qu'on a assez de votre règne ,le pays n a fait que reculer avec vous, c'est fini pour vous ,mais sachez que la CREI vous attend on sait mais on dit rien
    Auteur

    Macky Korr Première Djéeke

    En Février, 2016 (11:56 AM)
    Macky korr Mareme Faye moo ko yorr

    Macky sounou President moo ko yorr

    Macky korr Première djéeke moo ko yorr

    Macky Sall Ngaari gorko torodo

    Avec Macky pour un Sénégal émergent et qui gagne

    Avec Macky pour un mandat de 7 ans
    Auteur

    Liberté 6

    En Février, 2016 (11:58 AM)
    Le nouveau riche qui a 2 immeubles à Liberté 6 en l'espace de 2ans , comme youssou Touré. Bravo ! !!! Des voleurs sobres , contrairement aux voleurs wadistes arrogants. Mais ce sont des voleurs.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:00 PM)
    Comment "le wolof qui est la langue de rue au Sénégal."? Cela montre ton désamour pour cette langue qui est la langue véhiculaire du Sénégal n'en déplaise aux autres.

    Elle est parlée par plus de 80% de la population quasiment partout (télé, radio, commerce, administration, publicité, sport, politique, etc.).

    Vous ne pouvez pas être au gouvernement et ne pas supporter cette langue. C'est même injuste et ingras M. thiam car si ce n'était pas avec langue, Macky n'aurait pas les moyens efficaces de communiquer et de convaincre les sénégalais.



    Kon bañ bañ bëgg. Désolé.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (12:07 PM)
      tu comprend par quoi, s'il dit langue de la rue cela veut dir qu'elle est parlée par tout résidant au sénégal, qu'elle est facile a connaitre!
    • Auteur

      Ano

      En Février, 2016 (18:50 PM)
      vous êtes tellement bête que vous n'avez même pas saisi qu'il veut dire "" langue la plus parlèe""..
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:09 PM)
    5 ans rék , 2017 beugg beuré , bagne beuré et maky degage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:09 PM)
    tu voies le mal partout toi, ou t'es un grand fumier: racine du mal.

    langue de la rue veut dire qu'elle est parlée par tout le monde au Sénégal ce qui fait qu'elle est facile a connaitre!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:16 PM)
    Moi je suis consterné par la platitude des débats politiques au Sénégal. Etre là à deviser sur 5 ans 7 ans, saisie du Conseil Constitutionnel, "désaisine du Président de la République", etc. est vraiment une perte de temps. Pourquoi ces faux débats aujourd'hui. On doit se battre pour sortir de la pauvreté notre population, limiter notre dépendance au financement de l'étranger, assurer la sécurité du pays, etc. Mais ces hommes politiques n'enchaînent que les faux débats. C'est honteux mais ils n'en sont pas conscients. On est parmi les plus pauvres au monde et ce qui nous intéresse concerne les saisine et désaisine des uns et des autres.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:23 PM)
    heureusemen kil a avance le terme j cite( l'enseignement politi et enfin sociologiq ) c ki a rendu claire son argumen ki nè fondé k l'aspect politik et cela s répondra par les question politik
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:32 PM)
    c est un proffitard ce A A thiam il ne croit a rien avec ses immeubles louches

    Auteur

    Anti Neddo Ko Bandoum System

    En Février, 2016 (12:48 PM)
    LE WOLOF "LANGUE DE LA RUE"!ABOU ABEL DIXIT!!!Et le POULAR LANGUE DE QUOI?SACHE QUE CONGENERES TOUCOULEURS NE PEUVENT RIEN CONTRE CETTE BELLE LANGUE MAJORITAIREMENT PARLEE au Senegal!! :nono:  :nono:  :nono: DIEU A VOULU que les WOLOFS SOIENT MAJORITAIRES DANS CE PAYS,SUICIDEZ VOUS SI VOUS N'etes PAS CONTENTS PAUVRE MBIDOU :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2016 (15:54 PM)
      je suis wolof mais il a voulu dire langue du peuple je pense:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:53 PM)
    LES LOUPS NE SONT PAS FAUTIFS SEUL MACKY EST RESPONSABLE ET REPONDRA DEVANT LE PEUPLEEN CAS DE TRAHISON
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (12:56 PM)
    senelux senelux senelux :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 

    senelux  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (13:05 PM)
    Rue , c'est très péjoratif et il le sait très bien! "Fille de rue", "la rue" représentant la populace comme concept politique etc..

    Il a qualifié le woloff comme langue de rue, une manière pour lui d'exprimer ses complexes, frustration et une haine à peine contenue vis à vis de ce groupe!!

    C'est un vulgaire ethniciste qui peine à cacher ses sentiments. Ce genre de type est dangereux !!!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (13:13 PM)
    Macky a été élu pour 5 ans. Un point un trait
    Auteur

    Mafia Toucouleure

    En Février, 2016 (13:16 PM)
    ABOU ABEL est UN PROSTITUE POLITIQUE .Donc aucun WOLOF SERIEUX NE LE PREND AU SERIEUX!C(est juste UN MBIDOU COMPLEXE qui a un COMPLEXE D'INFERIORITE VIS A VIS DES WOLOFS,il REVE DE TEKROUR ndeyssane :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    Auteur

    Tanef

    En Février, 2016 (13:16 PM)
    Sur WWW.TANEF.SN : Achetez, vendez, louez et proposez vos services sur le plus grand portail d'annonces professionnelles et de petites annonces gratuites au senegal : immobilier, automobile, téléphonie, éléctroménager, emploi, etc...
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (13:17 PM)
    Deug la way. Wa PDS doulllll
    Auteur

    Edgar Hoover

    En Février, 2016 (13:20 PM)
    L'avis du CC rétorquant la volonté du chef de l'état de réduire son mandat en cours est une preuve manifeste de la vitalité de notre démocratie en général, mais surtout de l'indépendance de nos institutions. Le CC de par cette décision, confirme avec force la solidité et l'encrage de notre démocratie. Cet avis suivi par le chef de l'état ne doit pas être vu comme un désaveu, une faiblesse de l'exécutif, mais au contraire comme une expression manifeste de la vitalité, de l'indépendance et de la séparation des pouvoirs, gage d'une démocratie effective.

    Ainsi j'invite tout le peuple sénégalais à se réjouir de cet heureux événement à l'issu duquel il n'y a ni gagnant ni perdant, si ce n'est le Sénégal qui en sort grandi..

    Oui grandi je dis! À chaque fois que la volonté s'exprime, que l'opinion commente, le droit conclut et le peuple se soumet. Ainsi fonctionne une démocratie digne de ce nom et c'est le cas pour le Sénégal aujourd'hui. Parlons d'autres choses pour avancer.

    Vive la république,

    Vive ses institutions

    Vive le Senegal

    Au travail maintenant

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (13:21 PM)
    Maky gorr deug ci kaddu gi, su fékké nak jaam la comme le dit Ablaye wade il n'a qu'a changer d'avis...waxam mo beurry ......c lui qui a dit qu'il voulait reduire le mandat........Il aurait du se taire, ce petit mot est en train de le punir

    Abel lui c'est un fumiste....
    Auteur

    Gouney Ndakaru

    En Février, 2016 (13:25 PM)
    Le Senegal aujourdhui s'enfonce dans la pauvrete les menaces de greve se multiplient dans plusieurs secteurs les enseignants, le personnel sanitaire entre autres. les politiciens partent en France pour se faire soigner, le chomage et surtout celui des jeunes ne cessent d'augmenter y a pas de boulots le gouvernement n'a pas de politique contre le chomage des jeunes ''amougnou pexe''pour reduire le chomage et en plus la vie devient de plus en plus dure malgre les efforts fournis pour la baisse du loyer et les autres produits tels que le riz et l'huile. Cette annee aussi on a remarque qu'il ya des failles dans la campagne arachidiere ca n'a pas bien marche malgre les efforts du ministre de l'agriculture Pape Adoulaye Seck.

    C'est un recul de voir le Senegal se figurait parmi les 25 pays les plus pauvres du monde avec son vaste programme d'emergence le PSE. Les politiciens et surtout ceux du pouvoir aulieu de travailler ils passent tout leur a repondre avec outrance l'opposition qui est dans son role ils font trop de ''tessentes'', ils parlent trop et travaille peu.

    La majorite des senegalais veulent que Macky Sall reduise le mandat de 7 a 5 ans a commencer par le mandat en cours cet engagement doit etre respecte quelque soit l'avis du conseil constitutionel. Le peuple senegalais a le droit de changer sa constitution quand il le voudrait c'est pas quelque chose qui est descendu du ciel, elle n'est pas divine comme le Saint Coran ca a ete cree par les hommes je ne vois aucun probleme sur la reduction du mandat en cours.

    Auteur

    Thiam Tiam Tiabay

    En Février, 2016 (13:33 PM)
    N'est ce pas lui qui est devenu amateur de - CIGARES BAGUE D'OR Havane-

    "Kou wax fèy". Ainsi donc, thiam passait son temps à tripatouiller dans les ordures pour détecter la pépite (ou bombe à retardement) qui pouvait désintégrer Karim WADE. Il a cherché et cherché encore car, il savait que seul ce dernier était à même d'abréger leur temps de jouissance.

    thiam vient de confirmer que se sont leurs théories et délires d'un juridisme rétrograde sur un sujet qu'il ne maîtrise point, qui ont enivré DIAKHATE l'abruti de la cour qui a dégouliné sa gluante mixture sur la place publique:

    thiam vient de démontrer qu'ils sont prêts à tout pour perdurer, minimisant du coup le peuple avec sa langue de rue...le WOLOF. Ce peuple qui sanctionna WADE, le bâtisseur, le visionnaire, le président du (wédi guis boku ci), pour avoir fait, en plein midi, du WAX WAXETT!

    Macky, "Les conseilleurs ne sont pas les payeurs", à bon entendeur SALUT.







    Auteur

    Anonymelune

    En Février, 2016 (13:50 PM)
    Abou Abel Thiam un journaliste opportuniste il est l'un des thèoriciens de la thèse ètheniciste du règime il est chargè de proumouvoir tous les cadres toucouleurs aux postes stratègiques du règime tout passe par lui

    Le Conseil constitutionnel a ètè la bouèe de sauvetage d'un règime aux abois qui aller directement vers une dèfaite humiliante en 2017

    Pendant des mois le gros yambar avait perdu son sommeil les sondages commanditès lui prèdisent une defaite certaine en cas d'election en 2017 il a cherchè tous les moyens pour se dèdire sans perdre la face (se qu'il croit ) après moult hèsitations et consultations un petit malin lui a tirè de consulter le conseil constitutionnel d'abord ils ont parlè d'avis qui ne le lie pas ensuite l'affaire Diack est passèe par là plus les autres scandales mèlès à son frère Aliou Sall ainsi la perte du pouvoir en 2017 deviendrait suicidaire pour le clan mafieux

    FayeSall

    Aller aux elections dans ces conditions est plus que risquè on change de discours depuis une semaine l'avis du conseil constitutionnel EST IMPORTANT il est meme devenu une PAROLE SAINTE COMME LE CORAN OU LA BIBLE
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (14:03 PM)
    quand on est pas juriste, on se tait sur ces questions.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (14:10 PM)
    Abou abel thiam, vous et l'Apr jouez avec le feu. je suis pro second mandat mais là sincèrement vous filez du mauvais coton. le PR est un fin joueur aussi, il peut apporter la surprise générale et confirmant les 5 ans applicables sur le mandat en cours.
    Auteur

    Benn Waye

    En Février, 2016 (14:15 PM)
    Cet engagement concerne l'homme Maky Sall devant ses nawlés sénégalais et du monde entier. C'était en 2012.

    Faut il comprendre que depuis il n'est plus cet homme et n'est donc plus que le président ? si oui, donc pas de problème, on ne retiendra plus que "c'est que parole de maky sall "!

    Auteur

    Anonymelune

    En Février, 2016 (14:24 PM)
    Le mensonge comme mèthode de gouverance

    Le tour de passe passe que Macky Sall vient de nous livrer en utilisant le fameux (inutile) Conseil constitutionnel sènègalais ( conseil des amis choisis ) comme bouèe de sauvetage d’un bourbier ou il s’est volontairement empètrè EST UNE PREUVE QUE LE MENSONGE EST UNE SECONDE NATURE CHEZ MACKY SALL en 2005 Wade cherchait une taupe dans son gouvernement une personne qui livrait les dècisions du conseil des ministres à la presse aujourd’hui je mettrais ma main sur le feu que Macky Sall etait cette taupe tellement l’homme a fait du mensonge un second langage peut etre c’est naturel chez lui

    IL MENT SUR SON PRETENDU BILAN , IL MENT SUR TOUT ET IL POUSSE SES MINISTRES A MENTIR il n’a jamais voulu diminuer son mandat surtout près les locales depuis deux ans il a cherchè à gagner du temps pour trouver une porte de sortie et èviter une dèfaite plus que certaine en 2017

    Ce qu’il vient de faire est une mesquinerie politique et il va le payer très cher
    Auteur

    Edagr Hoover

    En Février, 2016 (14:29 PM)
    Après le débat, place à la vérité du droit.

    Il n'est plus permis de commentaires mais seulement uniquement de recours d'inconstitutionnalité à adresser au CC soit par le président de la république soit par minimum 15 députés de l'assemblée nationale.

    Voila ou lous en sommes aujourd'hui à partir de 20h00. Les apprentis juristes, les pseudo journalistes, les amateurs forcenés de débats obscures, n'auront plus droit au chapitre. Ils auront deja épuisé leur émis de parole pour devoir laisser la parole aux sages.

    A chacun son rôle et c'est le tour des sages de dire le droit, tout le droit et rien que le droit.

    Au républicains au sens institution du terme, préparez vous à vous soumettre à l'avis!

    Seul le senegal avance dans les cas!
    Auteur

    Alou

    En Février, 2016 (14:36 PM)
    je vous avez dit k maky n'est jamé été serieux il la trompé les sénégalais pour régner comme un roi. il avez dit sil sera président toutes les filles auront des maris car les hommes travailleront qu'est-il. il avez dit il réduira le nombre de ministre juska moins de 25 et supprimer tous les postes inutiles qu'en est il. il avez dit kil va lutter contre la transhumance qu'en est- il ? il avez dit qu'il ne va protéger personne qu'en est-il vous qui suivez l'actualité? quand le baril du pétrole coutait 150 dollars en 2011 il avez dit kil est possible de diminuer aujourd'hui le baril coûte moins de 30 dollars qu'en est -il? la patrie avant le parti qu'en est-il? 5000 emplois par an qu'en est- il? les conclusion des assises nationales qu'en est il? et tant d'autre vous pensez que celui qui a un tel comportement saura respecter sa parole. maky fera un wakh wakhéte mais ce sera un wakh wakhete plus civilisé que celui de wade car il se rangera derrière le conseil constitutionnel.
    Auteur

    Boy Melax

    En Février, 2016 (14:51 PM)
    Je ne pense pas que Macky Sall va faire du ''wax waxet'' il va organiser un referendum pour la reduction du mandat a 5 ans et apres organiser l'election presidentielle en 2017. En tout les senegalais attendent avec impatience sa declaration ce soir.
    Auteur

    Taarek

    En Février, 2016 (14:52 PM)
    Comment dessaisit le Président ? ; cet avis n'a aucune valeur juridique "wakh sa khalate késsé la " maquis n'est pas tenu de le respecter à moins que cela rime avec son bon vouloir.
    Auteur

    Anonyme Bg

    En Février, 2016 (15:40 PM)
    AU MOINS AVEC CES ARGUMENTS CLAIRS NOUS SOMMES BIEN EDIFIES. BRAVO ABEL..VOICI QUELQU UN QUI CONNAIT BIEN LE PR ET DONC QUI SAIT BIEN QUOI DIRE..IL Y AVAIT DES GENS PAREILS LE PAYS N ALLAIT PAS ETRE ENDORMI PAREILLEMENT

    Auteur

    Anonymebg

    En Février, 2016 (15:46 PM)
    J AIMERAI DIRE A TOUS CEUX QUI LIRONT CETTE ITW DE BIEN LA LIRE AVEC LA TETE..ABEL EST TRES CLAIR ET IL LE DIT SANS DETOUR..COMME DANS SON HABITUDE IL A LIVRE AVEC FRANCHISE SA PENSEE ET D ALLEURS QUI SEMBLE ETRE LA MEILLEURE..NOUS AVONS TOUJOURS SOIF DE TES SORTIES..DU COURAGE
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (16:17 PM)
    Le Président Macky Sall, son parti, sa coalition ainsi que l’opposition sénégalaise sont vraiment devenus des experts en arnaque politique au détriment de la population sénégalaise.

    Il est en effet sidérant de constater que depuis plusieurs mois maintenant l’opinion publique de notre pays est pris en otage par un débat sur la réduction du mandat du Président Macky Sall.

    La société civile ainsi que les médias qui devaient jouer un rôle d’alerte pour cette opinion sont devenus tout aussi complices de cette arnaque car se laissant entraîner dans un processus contre lequel il se devait de vivement protester au bénéfice des populations sénégalaises.

    Est-il besoin de rappeler que suite à la publication des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle sénégalaise de février 2012, le candidat Macky Sall arrivé deuxième avec 26,57% des voix contre 34,82% à son ex-mentor s’était publiquement engagé à une réforme constitutionnelle visant entre autres à ramener la durée du mandat du président de la République à cinq ans renouvelable une seule fois.



    Dans la même déclaration monsieur Macky Sall prenait l’engagement de s’appliquer cette réforme en précisant je cite « ça veut dire que si je suis élu pour sept ans, je m’engage à n’exercer qu’un mandat de cinq ans et cette réforme qui limitera le nombre de mandats à deux et la durée à cinq ans ne pourra plus faire l’objet de modification ».



    Un autre engagement avait été pris sur une modification du mode de désignation des membres du Conseil constitutionnel afin de donner plus de crédibilité à cette institution vouée alors aux gémonies du fait de la validation en 2012 de la candidature du président sortant.

    Monsieur Macky Sall affirmait « De cinq, ils devraient passer à sept et le président de la République ne pourrait proposer que trois sur les sept, l’Assemblée nationale à travers le groupe de la majorité un, le groupe de l’opposition un et les autres seraient désignés par les magistrats eux-mêmes selon des modalités définies ».

    Ces engagements très forts du candidat Macky Sall ne peuvent faire l’objet d’aucun reniement du Président de la république Macky Sall comme semble vouloir le soutenir certains tentant de dissocier les deux.

    Aujourd’hui la première arnaque et escroquerie politique consiste à avoir installé un débat autour de ce référendum et ainsi vouloir par des voies de contournements se dédire, tout le monde peut constater déjà que dans le projet de réforme concernant le conseil constitutionnel ce qui avait été dit sur le mode de désignation n’est pas respecté et cela sans réaction aucune de l’opposition, des médias ou de la société civile tous comme anesthésiés.

    Ceci montre bien que ce référendum n’est qu’un chemin tortueux pour se dédire et les sénégalais ne devraient pas l’accepter car l’ensemble des 14 réformes proposées peuvent par consensus être votées par le parlement ce qui nous fera économiser des milliards.

    Ces milliards pouvant servir à soulager la dette des hôpitaux, payer les engagements dus aux enseignants ou financer des centaines de micro-projets pour la jeunesse.

    L’arnaque est de faire accepter à cette jeunesse sénégalaise désœuvrée, sans perspectives cette voie de gaspillage, en falsifiant l’histoire cachant que le Sénégal et l’Afrique ont déjà connu des réductions de mandat présidentiel sans tambours ni trompette ni référendum contrairement à ce que tentent de nous faire croire les thuriféraires du Président Macky Sall.



    Fin décembre 1980 le premier président du Sénégal Léopold Sédar Senghor avait tout simplement remis sa démission au juge Kéba Mbaye réduisant ainsi son mandat sans se représenter et en 1982 le président Ahmadou Ahidjo avait fait de même au Cameroun.

    Ceux qui en dehors de la sortie notable mais presque non médiatisée de maître Assane Dioma Ndiaye de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH), se plaisent à entretenir ou participer à ce débat tortueux sans le dénoncer sont aussi complices que le Président Macky Sall qui devrait revenir à son vœu qui semble aujourd’hui devenu pieux, de gestion sobre en remettant tout simplement sa démission au président du conseil constitutionnel au terme des 5 ans de ce mandat et laisser les dispositions de la constitutions s’exercer pour l’organisation d’une nouvelle élection et épargner ainsi les maigres ressources du contribuable sénégalais.



    Penda Sow pour xibaaru.com
    Auteur

    Arissoi

    En Février, 2016 (16:21 PM)
    Voila CE QUE MERITE UN PEUPLE A MAJORITE DE CORROMPUS ET DE VOLEURS. ...........FOUTAISES



















     :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (16:55 PM)
    maky degage
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2016 (18:25 PM)
    Moi, je ne suis pas "toucouleur" terme usité par le "peuple élu" wolof, mais pour rien au monde je ne parlerai wolof, car je n'aime pas cette langue. Je rappelle aux Wolofs que plus de 60 % des sénégalais ne pratiquent pas de cette langue et que l'idée que les Wolofs sont majoritaires est de l'intox. Le Wolof est parlée dans une partie du Sénégal alors de la Poular est parlée au Sénégal, en Mauritanie, au Tchad, au Nigéria, au Cameroun,en Guinée, au Mali,au Niger,au Bénin,au Soudan, Guinée Bissau,Burkina Faso, Togo Franchement par rapport au Poular,le Wolof n'est même pas une langue de rue,mais de cours et grand-places.La haine des Wolofs et leur complexe de supériorité les amènent à penser que le pouvoir de Macky est illégitime et qu'ils sont les seuls capables de diriger le pays.C'est leur arrogance qui fait qu'ils sont détestés partout sur cette terre et cela qui est en partie à l'origine du conflit casamançais et qui soudera toutes les ethnies du sénégal contre eux.
    Auteur

    Ano

    En Février, 2016 (19:00 PM)
    Le Sénégalais, un Éternel insatisfait..

    Vous n'êtes jamais content. Égoïsme ... ingratitude

    Sou Senghor dekki wone sakh doulenn meuneu djité. .

     :thumbsdown: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email