Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

COALITION TAXAWU SENEGAAL : Autour de Khalifa, c'est presque le désert

Single Post
COALITION TAXAWU SENEGAAL : Autour de Khalifa, c'est presque le désert

La coalition dirigée par Khalifa Sall se vide de plus en plus de son monde. Depuis quelques temps, plusieurs responsables de cette entité ont rejoint la mouvance présidentielle. Le dernier cas est celui du maire de la Médina, Bamba Fall, qui a renoué avec la direction du Parti socialiste. 

Autour de Khalifa Sall, c'est presque le vide. En plus de ses déboires judiciaires, l'ancien maire de Dakar perd de plus en plus de soutiens. Et pas des moindres. En effet, le dernier en date, est l’édile de la Médina. Bamba Fall a, à travers une sortie radiophonique, confirmé son retour à la maison du Parti socialiste.

Si, dans un passé récent, Bamba Fall a posé la libération de Khalifa Sall comme principale condition pour les retrouvailles de la famille socialiste, aujourd’hui, son discours est tout autre.

‘’Le passé est derrière nous. Ensemble, nous allons reconstruire le parti pour qu’il soit beaucoup plus attractif. Je suis dans le parti et j’y retournerai. Ensemble, nous montrerons à tout le monde qu’on a le plus grand parti du Sénégal’’, a déclaré Bamba Fall sur la Rfm.

Avant Bamba Fall, d’autres membres de Taxawu Senegaal ont aussi déserté les rangs pour rejoindre la mouvance présidentielle.

Dans ce lot, figure le maire de Dakar-Plateau Alioune Ndoye qui, accompagné d’autres maires de la  majorité  du département de Dakar, a affiché sa volonté ferme de tourner le dos à la coalition Taxawu  Senegaal de Khalifa Sall, à la veille des élections du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). Mieux,  Alioune Ndoye a été choisi par le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng, pour remplacer Khalifa Sall à la mairie de Dakar, mais cette tentative sera vaine.

L’élection du maire de Dakar a été un moment décisif pour Khalifa Sall et ses soutiens. Des divergences ont encore refait surface au sein de la coalition Taxawu Senegaal. Cette fois, c’est le maire des Parcelles-Assainies, Moussa Sy, et celui de la Patte d’Oie, Banda Diop, qui lâchent leurs ‘’frères’’ de la coalition. En effet, ils sont tous les deux candidats pour succéder au maire socialiste avec qui ils partagent jusque-là la même alliance.

Pour Moussa Sy,  c’était l’occasion rêvée de divorcer avec le maire de Dakar. «Je n’étais pas parti pour être maire de Dakar. J’étais parti pour poser un acte politique, pour dire à Khalifa Sall que j’ai arrêté, je pars. Ma candidature était pour confirmer mon divorce d’avec Khalifa Sall», fait-il savoir.

Moussa Diaw (politologue) : ‘’Les perspectives ne sont pas bonnes dans la coalition de Khalifa Sall’’

L’édile de la Patte d’Oie a, pour sa part, commencé à geler ses activités au sein de la coalition Taxawu Senegaal, au lendemain de l’élection du maire de Dakar, après la victoire de Sokham El Wardini. Et c’est à la veille de la présidentielle que Banda Diop rend public son soutien au président Macky Sall. «Je tiens à préciser que je ne rejoins pas le parti de Macky Sall, mais je soutiens le candidat qu’il est pour l’avenir», a-t-il laissé entendre face à la presse. Mieux,  il a été désigné président du comité électoral de la mouvance présidentielle dans sa commune.

Pour l’enseignant-chercheur à l’Ugb, les départs notés dans la coalition Taxawu Senegaal de Khalifa Sall  sont des manœuvres politiques entamées d’abord par Macky Sall, ensuite  par Ousmane Tanor Dieng. Ce, afin de mener des négociations fortes pour la composition du gouvernement à venir. Pour Moussa Diaw, les perspectives ne sont pas bonnes dans la coalition dirigée par l’ancien maire de Dakar. «C’est l’incertitude, il n’y a rien qui indique que Khalifa Sall sortira dans de courts délais. Aucune annonce claire n’est décelée pour pouvoir penser à un avenir clair avec lui», constate Moussa Diaw.

A ses yeux, c’est cette incertitude  qui crée un vide et pousse les  proches du maire de Dakar à partir. «Leur nouvelle destination est beaucoup plus sûre, car c’est un appareil qui a une représentation au niveau national et a une capacité de mobilisation. S’il y a un vide autour de Khalifa Sall, c’est parce qu’il y a la reconstitution ailleurs et cette reconstitution fait que ceux qui ont des ambitions politiques veulent se retrouver avec ceux qui ont l’appareil politique au niveau national», analyse l’enseignant-chercheur.

Article_similaires

27 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2019 (17:17 PM)
    Ce qui se passe autour de khalifa est l image même du sénégalais type ç est à dire moi et encore moi rien que moi et ma famille.Attendons devoir voir macky à la fin de son mandat.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (18:41 PM)
      non, c'est l'être humain qui est qui est ainsi faite, une part d'animalité particulière chez certains hommes. l'ingratitude et opportunisme en puissance maximum. les vrais amis, on ne les reconnaît que dans les épreuves difficiles. les riches, les puissants " momentanes" attention à vos amis, surtout les plus proches.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (19:35 PM)
      il n'y a pas d' "amis' en politique... il n'y a jamais eu ! il n'y aura jamais.
      s'il faut entrer en politique pour compter ses amis, mieux vaut s'abstenir et faire autre chose.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (19:35 PM)
      il n'y a pas d' "amis' en politique... il n'y a jamais eu ! il n'y aura jamais.
      s'il faut entrer en politique pour compter ses amis, mieux vaut s'abstenir et faire autre chose.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (19:35 PM)
      il n'y a pas d' "amis' en politique... il n'y a jamais eu ! il n'y aura jamais.
      s'il faut entrer en politique pour compter ses amis, mieux vaut s'abstenir et faire autre chose.
  2. Auteur

    En Mars, 2019 (17:45 PM)
    comme on dit couramment : QUAND LE BATEAU COULE, LES RATS QUITTENT LE NAVIRE !



    en bons opportunistes, ils courent derrière le vainqueur , oubliant qu'il fut un temps, c'était derrière Khalifa Sall !
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:08 PM)
    Bamba Fall doffoul. Qui réussit à neutraliser Khalifa est trop lourd pour lui.
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:14 PM)
    Je ne suis pas un pro-Khalifa du tout, mais je pense à lui actuellement et je me dis que ceci n'est qu'une épreuve divine pour le fortifier et lui ouvrir les yeux sur la vie et et ses ténèbres ambulants. Cette solitude qu'il doit éprouver en ces moments difficiles a été le chemin qui a conduit à la gloire de bien des Hommes sur terre. Qu'il soit patient et fasse entièrement confiance au Patient! Sa liberté ainsi que sa victoire ne sont plus très loin.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (18:22 PM)
      sauf, qu'il a perdu ses droits civils et politiques.
      il n'est plus électeur, encore moins éligible.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (18:38 PM)
      ceux qui lont condamne peuvent demain se rettouver dans la meme position. adouna rien n'est fige. naniou...khar teye khol..
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:20 PM)
    On ne construit pas un parti politique par la scission. C'est voué a un échec patent
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:31 PM)
    INCH'ALLAH ! AlLAh est avec les patients ! C'est trop facile de lutter avec un incarcéré, tous ses partisans le quittent mais cela lui permettra de connaître et de reconnaître demain ses vrais alliés. Ce pouvoir ne peut-il pas être entre ses mains demain ? Oh que si ! Et qu'ALLAH fasse qu'il en soit ainsi ! Courage Khalifa ! Tu n'en manques pas d'ailleurs, et tu peux sortir de cette prison pour le palais
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:39 PM)
    Et...il y´avait quelqu´un qui disait qu´il irait en prison avec lui ! Lui, il est toujours dehors. Courage Khalifa ! Ce pays est plein de gens sans honneurs et sans dignité. Allah est grand et Il est avec les patients.
    Auteur

    En Mars, 2019 (18:40 PM)
    Même la dame qui faisait office de chef de protocole la quitté pour Ousmane Sonko je l'ai aperçu avec Sonkoboys
    Auteur

    Hhh

    En Mars, 2019 (19:07 PM)
    Khalifa Sall a était bête sur toute la ligne pour lui puisqu'il a gagner les locales pour lui ça y est il déjà Président erreur de sa part il ne comprends comment le Sénégal fonctionne il paye les pots cassés
    Auteur

    En Mars, 2019 (19:11 PM)
    ALLAHswt est avec les patients du courage jeune frere jetez un coup d oeil sur le parcours de Wade
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (19:16 PM)
    Il a été trop naïf de suivre ces apprentis politiciens qui l'on foutu dans la merde et l'abandonner à la fin
    Auteur

    Papi

    En Mars, 2019 (19:56 PM)
    Le seul politicien crédible au senegal c'est Barthélemy diaz fils .voici un homme de parole fort dans ses positions et incorruptible. Bref les politiciens au senegal ne sont pas des modèles.
    Auteur

    En Mars, 2019 (20:06 PM)
    je suis parfaitement le d'accord avec toi. il a suivi ces apprentis politiciens qui l'on mis dans cette situation.
    Auteur

    En Mars, 2019 (20:18 PM)
    Quand on a bouffé l'argent public à satiété on ne peut pas assoir un discours politique crédible. C'est ce qui est arrivé à Khalifa .Il s'est trompé sur toute la ligne
    Auteur

    En Mars, 2019 (20:37 PM)
    la malédiction de Khalifa sall cest Barthélemy Diaz
    Auteur

    En Mars, 2019 (20:38 PM)
    la malédiction de Khalifa sall cest Barthélemy Diaz
    Auteur

    En Mars, 2019 (20:38 PM)
    la malédiction de Khalifa sall cest Barthélemy Diaz
    Auteur

    Jeune Leader

    En Mars, 2019 (20:52 PM)
    GUEUM SA BOPP CONTINUE LE TRAVAIL

    POUR LE VRAI CHANGEMENT AU SENEGAL

    CAR NOUS AVONS UN SYSTEME A CHANGER

    PAR L’EXPERTISE DE NOTRE JEUNESSE AVEC

    TOUT CE POTENTIEL QU’ON A DANS LE PAYS
    Auteur

    Bak

    En Mars, 2019 (21:24 PM)
    s'il est libéré, on verra .
    Auteur

    Deugdji

    En Mars, 2019 (23:09 PM)
    Personnellement, je pense que le camp présidentiel use de subterfuges pour berner encore l'opposition dont la politique de la chaise vide lui revient toujours comme une baffle sur la figure. En politique, il faut savoir exister et déterminer son propre agenda. Aujourd’hui, débattre sur l'éventualité d'un troisième mandat est anachronique. L'opposition doit maintenir les deux coalitions, s'organiser pour remporter les élections municipales locales avec la majorité électorale, ce qui lui permettra de disposer dés décembre 2019 du terreau politique qui lui permettra de gagner la bataille des élections législatives de 2022. Si l'Assemblée Nationale tombe entre les mains de l'opposition, le Sénégal va inaugurer sa première cohabitation. Conséquences : - le Président de l'AN, deuxième personnage de l'Etat sera en 2022 un membre de l'opposition, le premier ministre en 2022 sera un membre de la majorité parlementaire issu de l'opposition, les membres du gouvernements (les ministres) seront issus de l'opposition. Macky encerclé et solitaire, les membres de cette nouvelle Assemblée Nationales dés 2022 vont se réunir pour voter une loi en vue de résoudre définitivement ce problème de troisième mandat pour l'EP de 2024. Voilà, la stratégie que l'opposition doit mettre en œuvre en maintenant un rapport de force jusqu'à l'atteinte de ces objectifs. C'est le point de vues d'un apprenti politicien.
    Auteur

    Senegalus

    En Mars, 2019 (23:12 PM)
    L'homme noir se nourrit de la trahison c'est pourquoi l'Afrique sera toujours derrière les autres continents

    Depuis l'esclavage c'est ainsi ce sont les africains qui sacrifient leurs propre freres.

    Envi de pleurer quoi
    Auteur

    Le Nettoyeur

    En Mars, 2019 (23:45 PM)
    Quel ingratitude incroyable quand je pense à ces traitres de aliou ndoye bamba fall moussa sy qui se sont appuyer sur KHALIFA SALL pour être maire aujourd'hui ... ainsi va la vie demain n'est pas un cadeau forcé

    Auteur

    En Mars, 2019 (00:51 AM)
    Khalifa est un nain politique, un naïf de premier ordre; il a voulu jouer au grand alors qu'on l'avait averti: doucement man, slowly boy:; têtu... voilà; tant pis pour toi; ils vont tous te lâcher y compris le Dias; pas si fou que ça, le petit... vous verrez; et toi, tu n'auras que tes yeux pour chialer, comme un môme à qui on a retiré son tangal meew; mais bon du courage. Dieu est grand....
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (01:03 AM)
    Je me demande comment les militants peuvent suivre ces genres de leaders opportunistes qui ne cherchent que leur interet personnel et celui de leur famille

    Militants faut pas etre des moutons de panurge et restez fideles a vos convictions et soyez patients et optimistes
    Auteur

    Barri Wakh

    En Mars, 2019 (07:31 AM)
    Loudoul deugg dou yagg. Seule la vérité est pérenne.
    Auteur

    En Mars, 2019 (12:12 PM)
    C'est vrai que tout était artificiel autour de Khalifa. Même le discours : le PS doit absolument avoir un candidat, on m'a emprisonné parce que je suis un homme politique qui a des prétentions, la caisse d'avance est un fonds politique, l'Ige ne peut contrôler la mairie, declacifions le rapport de l'ige, seules les juridictions internationales sont indépendantes ,bien que prisonnier de droit commun il faut coûte que coûte être candidat à la présidence au prix de toute sa fortune et encore et encore.
    Auteur

    En Mars, 2019 (15:40 PM)
    Khalifa dans ses folies

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR