Jeudi 20 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Comment Dominique Abourizk a succédé à son père, Samir

Single Post
Comment Dominique Abourizk a succédé à son père, Samir

Les passions politiques aussi se transmettent de père en fils. Âgé de 50 ans Dominique Abourizk succède à son défunt père, Samir Abourizk, premier Secrétaire général de Démocratie citoyenne. Dans un entretien accordé au journal l’Observateur, il revient sur son élection et évoque les perspectives d’avenir de la formation politique que dirigeait son père.

« Contrairement à ce que certains pensent, la succession n'a pas du tout été facile. Il y a eu des oppositions au sein du parti, mais il y a eu des débats très démocratiques, des points de vue qu'il faudrait respecter de part et d'autre. C’est à l’issu de cette réunion du bureau politique, qui a duré presque cinq (5) tours d'horloge que le choix a été finalement porté sur ma modeste personne », a-t-il expliqué.

(Source : L'Observateur)


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Badou2

    En Janvier, 2014 (23:36 PM)
    N'importe quoi. C'est ce que Bamba Dièye a fait et que Karim voulait faire
    • Auteur

      Biri

      En Janvier, 2014 (00:43 AM)
      tu trouves pas que c'est normal quand on sait que ces partis politiques sont des propriétés privées?
  2. Auteur

    Las

    En Janvier, 2014 (11:01 AM)
    En fait ce sont des entrepreneurs politiques qui transmettent leur patrimoine à leurs héritiers! Ils cherchent des positions de pouvoir ou même d opposition pour des passes droits, prébendes , influences etc..Rien à proposer aux sénégalais , question cap, programme , valeurs et réformes concrètes, nada !!! Des combinazionnes pour bouffer , donc ce qu on appelle transhumance s'inscrit parfaitement dans la logique du système!!! Tout le reste n'est que moralisme de bisounours . Dans ce contexte, si on se hasarde à instaurer un régime dit parlementaire en suivant les délires de politiciens en mal d audience et d électeurs pour changer, c est la fin du Sénégal. Ce sera le Reigne de ces entreprises.
    Auteur

    Logique Par Cheikh

    En Février, 2014 (11:19 AM)
    Si la loi permet que des partis politiques puissent être gérés comme des patrimoines il est normal que ceux qui mettent la main à la poche transmettent à leur progéniture ce qu'ils ont laissé. c'était le cas avec Bamba Dieye, aujourd'hui avec Abourisk pour les partis politiques. Même le pouvoir central a fonctionné ainsi. Le passage du pouvoir de Senghor à Diouf s est fait d'une manière similaire. Ne parlons pas du pouvoir religieux. Wade n'a pas réussi ce que Bongo, Ayadema et la famille Bush ont réussi. On diabolise en parlant de dévolution monarchique du pouvoir. Si un roi peut transmettre à son fils le royaume, un marabout à son frère ou son fils et un citoyen son parti politique la seule différence c'est l'acceptation par le plus grand nombre des règles du jeu. il faut en analyser les avantages et inconvénients car le prix payé est trop lourd pour nos pays. Imaginez tout ce que nous coûtent la conquête et la conservation du pouvoir, si on peut trouver une forme plus souple et moins coûteuse. Nous devons cheminer vers un Sénégal où nos enfants naîtront avec des atouts qu'il faut édifier aujourd'hui et non pas chercher à travailler pour en jouir.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email