Lundi 30 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Politique

Discours de Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l’Economie : Signature de la Covention de Financement du Projet de Depollution de la Baie de Hann

Single Post
Discours de Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l’Economie : Signature de la Covention de Financement du Projet de Depollution de la Baie de Hann
Dakar, le 17 novembre 2019

Madame le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances,

Excellence Madame l’Ambassadrice de l’Union Européenne à Dakar, chère Irène Mingasson

Monsieur le Directeur Général Délégué de l’Agence Française de Développement

Mesdames, Messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et Chefs de services,

Mesdames, Messieurs, en vos rangs et qualités,


Permettez-moi tout d’abord, de souhaiter la bienvenue à toute la délégation française venue participer à ce séminaire intergouvernemental franco-sénégalais qui se tient ici à Dakar du 17 au 18 novembre 2019.

C’est encore avec un immense plaisir que je viens de procéder avec vous, Monsieur le Directeur Général délégué de l’Agence Française de Développement (AFD), à la signature de cette convention de financement du projet de dépollution de la Baie de Hann, en présence de Son Excellence Madame l’Ambassadrice de l’Union Européenne (UE) à Dakar.

Cette signature a été précédée par celle relative à la convention de contribution de l’Union européenne qui délègue la gestion de ses fonds à l’AFD.

D’un coût total de plus de 79 milliards de FCFA soit (120 millions d'euros), le projet de dépollution de la baie de Hann est cofinancé par l’Etat du Sénégal, l’Agence Française de Développement, la Coopération Néerlandaise RVO et l’Union Européenne. D’autres partenaires pourraient également apporter leurs contributions au financement de cet important projet.

Madame le Secrétaire d’Etat,

Excellence Madame l’Ambassadrice,

Monsieur le Directeur Général Délégué,


Dans la perspective de la tenue à Dakar du Forum mondial de l’eau en 2021, ce projet emblématique contribuera à restaurer l’environnement et les conditions sanitaires, économiques et sociales de la baie, améliorant ainsi le cadre de vie d’environ 40.000 personnes réparties sur les cinq communes de la capitale sénégalaise.

Le projet de dépollution de la baie de Hann vise à restaurer la qualité des eaux de cette baie par le déploiement d’un système d’assainissement des eaux usées domestiques et industrielles.

La subvention de 13,9 millions d’euros de l’Union Européenne soit plus de 9 Milliards de F.CFA, confiée à l’AFD, permet d’ajouter une étape de traitement secondaire à la station d’épuration des eaux usées et donnant ainsi la possibilité d’opérer un rejet des eaux traitées conforme aux normes en vigueur au Sénégal. Elle permettra également de réaliser 30 km de réseaux secondaires pour le raccordement des maisons riveraines et 2000 branchements domiciliaires.

Cette cérémonie nous offre également l’opportunité de remercier l’Union Européenne pour ses contributions remarquables au titre du 11ème FED dont les financements cumulés ont dépassé les 347 millions d’euros programmés, soit plus de 230 milliards de F.CFA.

Madame la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances,

Monsieur le Directeur Délégué,

Mesdames, Messieurs,

Je ne saurais terminer sans évoquer les liens séculaires d’amitié, de fraternité et de coopération que le Sénégal entretient avec la France et toute la Communauté européenne. C’est donc pour moi, le lieu d’exprimer toute ma satisfaction et celle de tout le Gouvernement pour l’excellence des relations entre notre pays et l’Union Européenne, en particulier la France avec l’AFD comme un incontournable rempart.

Je voudrais donc vous réitérer toute la gratitude du Gouvernement et du peuple sénégalais pour le soutien constant de la Communauté européenne à la mise en œuvre de nos politiques de développement économique et sociale.vJe vous donne rendez-vous dans quelques années pour une promenade sur une baie de Hann dépolluée.

Je vous remercie de votre aimable attention.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2019 (11:31 AM)
    C''est au moins la 30 ème signature de conventions relatives à la dépollution de la baie de Hann.

    Depuis le temps de Wade, ça n’arrête pas.....

    QU'EST-CE QUI SE PASSE??????????
    • Auteur

      Deugdji

      En Novembre, 2019 (11:46 AM)
      tu as parfaitement raison, je me posais à l'instant cette question. que cache cette baie de hann, depuis le temps où on entend parler de dépollution ? pourquoi c'est la france qui s’intéresse toujours à ce dossier et à saint-louis, c'est très louche. la baie de hann serait elle un gouffre à milliards depuis le temps de senghor. en tant que citoyen de la république sénégalaise, j'exige de la part de nos gouvernants des explications claires et un bilan financier sur ce dossier. il est temps que la charte de la bonne gouvernance et de la transparence dans l'utilisation des ressources publiques soit appliquée.
  2. Auteur

    Badara Ba

    En Novembre, 2019 (11:13 AM)
    C'est parce qu'une partie de cette pollution vient depuis la petite cote et même depuis la Gambie, c'est le courant marin qui l'amène en plus de la pollution des industries de la baie et des populations adjacentes.

    Il faut en plus de dépolluer la baie, mettre une ligne de flottaison ( comme ceux qui sont utilisés pour dépolluer les fleuves ) qui recueille les débris flottants sinon ce ne sera pas la dernière fois qu'on dépolluera cette zone.



    On ne guérit jamais d'une maladie en supprimant les symptômes.



    Auteur

    Theylii

    En Décembre, 2019 (14:33 PM)
    Il est temps que la charte de la bonne gouvernance et de la transparence dans l'utilisation des ressources publiques soit appliquée à ce projet de dépollution de la Baie de Hann !

    Mais l'autre projet, encore plus nébuleux du Gouvernement, est celui qui vise à concevoir et mettre à disposition des embarcations de pêche artisanale (en fibre de verre) en remplacement de la pirogue traditionnelle en BOIS ! Vraisemblablement piloté par des mains inexpertes (la SIRN, Société Industrielle de Réparation Navale), ce projet traîne depuis Khoureichi THIAM sans qu'un seul poisson ne soit encore pêché à bord desdites embarcations inadaptées, chères et surtout sans sécurité en mer. J'espère que Monsieur le nouveau de la pêche, Alioune NDOYE, va auditer ce projet et le réorienter en mode fast track ! Espérons- le vivement car il nous annuellement beaucoup de dépenses improductives: missions à l'étranger, séminaires résidentiels, etc.!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email