Lundi 01 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Ipres : La Cnts conteste le décret présidentiel

Single Post
Ipres : La Cnts conteste le décret présidentiel
Le décret pris par le chef de l’Etat nommant Amadou Lamine Niang nouveau directeur général de l’Ipres, en remplacement de Mamadou Sy Mbengue viole les textes qui régissent le fonctionnement de l’institution. C’est du moins l’affirmation de la Cnts, à travers son secrétaire général adjoint.

‘’Les textes de l’Ipres donnent le droit au Conseil d’administration de nommer ou de révoquer le directeur général. C’est ce qui s’est passé avec tous les directeurs. De Robert Diallo, Yéry Diop, Falla Diop, Ibrahima Sall, jusqu’à Mamadou Sy Mbengue, c’est le Conseil d’administration qui a toujours nommé ces directeurs’’, rappelle Lamine Fall, sur Sud fm.

Ainsi, la Cnts dit avoir appris, à sa grande surprise, que hier soir, à la réunion du conseil des ministres, le Président Macky Sall, a sorti un décret pour nommer un nouveau directeur. Ce qui, d’après Fall, est en porte à faux avec la règlementation. La centrale bien qu’estimant que le chef de l’Etat a été mal conseillé, dénonce cet acte, ‘’avec la dernière énergie’’ et invite Macky Sall à rapporter le décret.  Sinon, les camarades de Mody Guiro ne comptent pas laisser passer.

‘’L’Ipres a une autonomie de gestion. A la Cnts, on ne saurait accepter aucune compromission là-dessus. Qu’il rapporte ce décret, qu’il y ait un appel à candidature, les Sénégalais postulent et le meilleur d’entre eux sera choisi. Voilà ce que nous avons toujours fait et nous tenons à être encore dans cette dynamique’’, prévient Lamine Fall.

liiiiiiiaffaire_de_malade

24 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (18:54 PM)
    si le president viole les textes ;c est de l abus de pouvior;il aurait du les changer au lieu de faire comme il veut ;un etat n est la propriete de personne
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (21:36 PM)
      tous les postes de directions générales nationales doivent faire l'objet d'un appel à candidature publiques afin de eceuillir une short list de 3 candidats retenus pour permettre au président d'en choisir 1
      c'est comme cela qu'un pays qui aspire à la transparence, l'efficience et la modernité doit fonctionné au minimum
  2. Auteur

    Ngor Diokhane

    En Octobre, 2019 (19:03 PM)
    Surtout, avec le nouvel homme qui a ete nomme, Ce pedophile d' Amadou Lamine Dieng qui couchait avec les femmes d'autrui en echange de la validation de leur projets. C'est vraiment decevant!!!
    Auteur

    Ressuscité

    En Octobre, 2019 (20:22 PM)
    Voilà la Cnts qui rappelle si existence, après tout ce que les allocataires dénoncent, en vain !

    Est-ce le fait des jetons ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (22:54 PM)
      tu a bien vu..ils veulent pas perdre leurs jetons et autres dessous de table..
      ils sont tous dans les conseils d'administration des societes nationales mais que pour leurs propres intérêts
      aue door la rek
    Auteur

    Moustapha

    En Octobre, 2019 (20:23 PM)
    Ce n est pas la première forfaiture du Président qui abuse de ses prerogatives sans que personne n élève la voix

    De la RTS Senelec ÀPIX Miferso et bien d autres sociétés qui ont leurs conseils d administration qui ne font que de la figuration et regarde le Président leur nommer des DG ce sui est totalement en faux avec la législation et les règlements mais ici depuis que les derniers sont devenus les premiers plus rien ne peut surprendre
    Auteur

    En Octobre, 2019 (20:47 PM)
    PR revenez sur le décret si c'est illégal
    • Auteur

      Illégal

      En Octobre, 2019 (22:28 PM)
      depuis que l'ipres existe,c'est la premiére fois que je vois cela.dans la réalité,le président en coulisse proposait quelqu 'un et le conseil d'administration l'entérinait.vous êtes dans l'erreur;monsieur le président.vos collaborateurs ne sont pas alors cultivés
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:25 PM)
    C'EST UNE HONTE QUE LE PRESIDENT JOUE AVEC LES RETRAITES DES PERSONNES AGEES;
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:30 PM)
    OU IL RAPPORTE LE DECRET OU VOUS SAISSISSEZ LA COUR SUPREME. SI CETTE DERNIERE DECONNE OCCUPEZ LA RUE. SIMPLE COMME BON JOUR.
    Auteur

    Gardien Acquis Sociaux

    En Octobre, 2019 (22:48 PM)
    C'est connu la Constitution prescrit que le Président de la République nomme à tous les postes civils et militaires du Pays.Donc tout autre organe ou instance qui nomme n'en est que délégataire et peut en user tant que cela agrée le PR qui peut à tout moment évoquer l'intérêt supérieur de la nation et reprendre son pouvoir constitutionnel.Toutefois le même PR doit mettre les formes, équilibrer et préserver les acquis sociaux obtenus de haute lutte gage de paix sociale. L'autonomie des institutions de prévoyance sociale si chére aux partenaires sociaux est aujourd'hui balafrée.
    Auteur

    Peul Bi

    En Octobre, 2019 (22:51 PM)
    Allez yravaillez waye..

    La cnts sent ses interets menacés
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:58 PM)
    Si l'État nomme le DG, il doit participer au financement de la retraite par l'impôt à côté des partenaires sociaux.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:22 PM)
    Ne pas jouer avec le feu. Ne pas politiser cette institution si indispensable aux retraites. C est un cri de coeur
    Auteur

    Moustapha

    En Octobre, 2019 (23:22 PM)
    Il n appartient pas au PR de nommer les DG des sociétés anonymes ! c est une forfaiture

    Le PR nommé les fonctionnaires et les sociétés nationales ou le capital majoritaire appartient à l Etat et d ailleurs ce n est pas toujours le cas

    Le PR osé dire à la SONATEL qu il leur nommé un DG?
    Auteur

    Senegalais

    En Octobre, 2019 (23:34 PM)
    On ne sait pas ce que vous voulez au juste ces syndicats,vous avez contesté la gestion de l'actuel directeur et pourtant il était toujours là. Qui l'a révoqué ? C'est le président pour satisfaire votre demande,l'ipres est votre vache laitière c'est pourquoi le président a pris sur lui de nommer quelqu'un qui pourrait relever cette boîte que vous avez tous fait coulé en exploitant les retraités. L'ipres est une délégation de pouvoir de l'État. Ne nous emmerdes pas avec ces histoires de décret, ça fait plus de 20 ans on ne voit que vous à la tête de ces syndicats en violation parfaite des règles qui vous régissent. Le président ne reviendra pas sur sa decision
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:36 PM)
    La Caisse de sécurité sociale et l'IPRES sont devenues des institutions de prévoyance sociale régies par le droit privé. Où était le Ministère de tutelle TECHNIQUE chargé de l'application et du suivi des textes juridiques de ces organlsmes. Le Président a fait une erreur, mal conseillé et a par un Ministre du travail absent et très passif en nonchalence managériale constatée. Il n'est pas à exclure aussi que l'ex DG de l'IPRES, , un très proche du Président de la République ait pu " conseillé' le Président à prendre un décret afin de limiter la " toute puissance " du Conseil d'administration et de son président sur le DG de l'IPRES. Dernier coup fourré possible de la part de l'ex DG mbengue qui semble t il n'était pas un partisan de l'autonomie de l'IPRES et de la CSS., origine pour certains d'ailleurs de sa mésentente avec le PCA. Le Président aurait pu saisir " diplomatiquement " le CA de l'IPRES pour avaliser la nomination de Mr Dieng, le nouveau DG. Le Ministre n'a pas joué son rôle. La polémique n'est pas terminée au 'niveau de cette société. vitale socialement pour les respectables personnes du 3em âge en grand dommage.
    Auteur

    Mon Pere

    En Octobre, 2019 (23:41 PM)
    Ngor diokhane,tu n'es qu'un imbécile en insultant gratuitement les gens,est ce que tu l'as surpris sur ta mère ou sur ta soeur ou sur ta femme? Domeram
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:54 PM)
    Ou est Mody Guido ? C'est lui la vraie personne morale de la CNTS. Les seconds doivent être derrière, en courtoisie et prudence souhaitée. On attend Mody Guido sur ce dossier mal négocié apparemment par le Président de la République.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (00:42 AM)
    Jaurais confier cette boite, ô combien strategique à des actuaires et tresoriers competents pour optimiser la tresorerie et mettre dehors tous ces politiques et syndicalistes qui ne sont mus que par des interets personnel.

    Auteur

    En Octobre, 2019 (05:31 AM)
    Le vrai débat porte sur la dilapidation des réserves de l'organisation. L'IPRES est maintenant accrochée au reversement des cotisations pour faire face . L'hôtel Indépendance, les immeubles d'HLM RAIL BA et autres investissements somptuaires , ont fini de plomber les finances de la boîte alors que les principaux actionnaires,les cotisants sont dans l'incertitude de la date de paiement de leurs pensions autour du 15 du mois alors que les charges ( eau , électricité, loyer,scolarité) tombent à échéance généralement le 5 du mois. Cette boîte est un tong-tong organisé
    Auteur

    Jakson

    En Octobre, 2019 (06:35 AM)
    Merci de rectifier chers journalistes de seneweb c amadou lamine dieng et non amadou lamine niang.

    Au fait. Il couchait avec des femmes d autrui pour financer leurs projets?quelle bassesse
    Auteur

    En Octobre, 2019 (06:45 AM)
    Il devrait y avoir une promotion interne pour choir le Directeur Général . Celui qui vient d'etre nommer ferait mieux de retrouver ses pairs de la magistrature oò il ya un déficit de magistrats . Les jours à venir edifiera le personnel de l'IPRES sur la personnalité de leur nouveau DG : Un homme qui n'a respect à personne, qui sème la terreur et le reste vous allez vous en rendre compte . .A défaut un appel à candidature était la solution et non une promotion politique .
    Auteur

    Amadou

    En Octobre, 2019 (08:47 AM)
    Merci camarade Lamine Fall vous avez raison l'ipres est une institution et un bien des travailleurs je demande au chef de l'état de revenir sur sa décision

    Auteur

    Deugg

    En Octobre, 2019 (09:42 AM)
    Mais il faut dire dans ce cas que le PR ne pas aussi limoger un Directeur de l'IPRES

    Dans quel pays sommes nous
    Auteur

    Almamy Mboumba

    En Octobre, 2019 (09:59 AM)
    L'IPRES est une institution qui gère la retraite des travailleurs du secteur privé et les non fonctionnaires de l’État. Cette institution créée par le patronat (employeurs) et les syndicats depuis l'IPRAO dispose d'une réelle autonomie pour la gestion de la question de la retraite des salariés du privé et les non fonctionnaires de l’État. D'ailleurs la plus grande partie des cotisations sociales sont patronales (5.6 % au RG et 3.4 au RCC à l'IPRES, 100% à la Caisse de SS). Cela justifie aisément que les administrateurs de cette institution sont globalement les représentants du patronat et les représentants des centrales syndicales pour la défense des intérêts des travailleurs. C'est ce conseil d'administration qui a toujours nommé son directeur Général. l'Etat peut proposer son candidat comme celà a été notamment le cas il y a 5 ans avec Mamadou Mbengue.

    L’État exerce pourtant une tutelle technique à travers le ministère du travail. De ce fait je crois que PR a été mal conseillé sur ce dossier à moins que ce soit un acte délibéré, intentionnel de sa part pour torpiller le pouvoir du conseil d'administration qui a voulu mettre un terme au mandat de l'ancien DG, son ami, le nouveau bourgeois de Tivaouane. Accepter que le DG de l'IPRES soit nommé par décret sous Macky risquerait de faire jurisprudence à l'avenir et anéantirait fortement le pouvoir de du conseil et jetterait le discrédit sur ces administrateurs qui sont les représentants des employeurs et des travailleurs. Macky boulll yéé fiittneuuuu
    Auteur

    Ngary Ka

    En Octobre, 2019 (13:03 PM)
    Un responsable de la CNTS critique la nomination du nouveau DG de L'IPRES par décret. Soit, le Président Macky à usé de ses prérogatives pour mettre fin à la politique de dilapidation des fonds de cette Institution par ceux sont chargés de gérer ou de veiller sur la gestion. Dans sa dynamique d'une politique d'amélioration des pensionnés de l'Ipres, le Président de la République devrait degarnir du Conseil d'administration toute cette racaille de syndicalistes sangsues.

    Il est aujourd’hui urgent que des réformes en profondeur allant dans le sens de l'amélioration des conditions d'existence des Retraités soient entamées. Il n' est pas normal que l'Ipres soit une source d'enrichissement des administrateurs et la voie indiquée d'une dégradation physique et morale du travailleur admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

    Pourquoi les responsables nommés ne seraient pas soumis périodiquement à une obligation de résultat et sanctionnés subsequemment. Ceci éviterait les festivités le jour de l'installation du nouvel élu.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email