Mardi 26 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

JEAN-PAUL DIAS A DU SOUCI A SE FAIRE : Le Conseil économique et social fait saliver

Single Post
JEAN-PAUL DIAS A DU SOUCI A SE FAIRE : Le Conseil économique et social fait saliver

Qui au Conseil Economique et Social ? La question est remontée à la surface ces dernières heures après la suppression annoncée du Sénat. Jean-Paul Dias, secrétaire général du Bcg et membre influent de « Macky 2012 » était annoncé à sa présidence en coulisses. Mais l’institution a vu sa côte remonter à cause des désillusions nées de la suppression des sénatoriales.

Le Conseil Economique et Social, toujours dirigé par Ousmane Masseck Ndiaye (resté au Pds après la défaite de Me Wade mais qu’une amitié de notoriété publique lie au président Macky Sall), fait donc l’objet de toutes les attentions d’autant qu’elle devrait être réformée en profondeur, pour lui accorder des responsabilités plus grandes, une représentativité encore plus proche de la réalité des couches socio professionnelles, voire l’augmentation de ses membres.

Le Conseil économique et social (CES) constitue, auprès des pouvoirs publics, une assemblée consultative disposant d’une expertise dans les domaines économique, social et culturel. Il est consulté par le Président de la République, le Gouvernement, l’Assemblée nationale et le Sénat. Il peut aussi, de sa propre initiative, émettre un avis sur l’ensemble des questions d’ordre économique, social et culturel. Après l’avoir supprimé, dans l’euphorie de sa victoire en 2000, le président Wade va créer quelques années plus tard son pendant avec la mise sur pied du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales, dont le premier (et seul) président fut Me Mbaye-Jacques Diop, secrétaire général du Ppc et allié du Pds au pouvoir.

Quand, après une nouvelle suppression, en 2007, le Craes meurt de sa belle mort. Me Wade fait revenir le Conseil Economique et Social en 2009 pour porter à sa tête l’ancien maire de Saint-Louis, ex-ministre du Tourisme et des Transports Aériens, Ousmane Masseck Ndiaye. Si, à cause de sa composition, le Conseil n’a jamais été trop politisé, cela risque de ne plus être le cas. Au nombre de 80, nommés par décret, pour un mandat de 05 ans, les conseillers étaient jusqu’ici identifiés comme les représentants des secteurs d’activité (fonctionnaire, secteur privé, mouvement associatif, Sénégalais de l’extérieur, des élus locaux, des mutuelles) et des personnalités réputées pour leur expertise.

Dans les plans du palais présidentiel et lors des réunions nocturnes des leaders de « Benno Bokk Yakaar », il est prévu l’augmentation –de manière substantielle- du nombre de conseillers et la bonne présence de son futur président dans l’ordonnancement protocolaire. Mais le hic est que ce qui était réglé comme du papier à musique est devenu aussi endiablé qu’une séquence de « Mbalax ».

Jean-Paul Dias ne ferait plus l’affaire. C’est en tout l’opinion de plus en plus partagée, surtout au sein de l’Apr, dont beaucoup de responsables ne peuvent se résoudre à faire le deuil de leur ambition de s’entendre appeler « honorable sénateur ». Plusieurs responsables du parti présidentiel ne supportent pas l’idée qu’ils soient les principaux « perdants » dans la suppression du Sénat. Vas donc à fond pour le CES !

Il reste deux ans aux actuels membres du Conseil Economique et Social pour terminer leur mandat. Nommés par décret, ils sont à la merci de l’initiative présidentielle.

liiiiiiiaffaire_de_malade

15 Commentaires

  1. Auteur

    As

    En Août, 2012 (08:14 AM)
    attention il est comme son fils ; il degaine rapdement
    • Auteur

      Perenfis

      En Août, 2012 (09:44 AM)
      le fils meurtrier est dehors
      le père aspire à monter sur le fauteuil du conseil économique et social

      bienvenue au sénégal, pays de l'impunité
  2. Auteur

    Avis

    En Août, 2012 (08:15 AM)
    pkoi pas d"echanges de prisonniers entre BETHIO ET CIE contre les senegalais entre les mains de yaya boucher jammeh  :sn: 
    Auteur

    Sana

    En Août, 2012 (08:27 AM)
    S.E.M. le Président de la République du Sénégal Macky Sall, SVP libérez notre collégue, frère et ami Mor Diara NDIAYE Technicien Supérieur en Génie Civil détenu à la prison de Djibouti depuis Mai 2010 accusé injustement pour meurtre sur une citoyenne djiboutienne.



    Merci
    Auteur

    Immigrè

    En Août, 2012 (08:32 AM)
    je voudrais attirer l attention des colecteurs de fonds pour les inondations < surtout ceux de la sentv< d auder une vielle femme qui a tout perdu a grand yoff je l ai vu sur un documentaire à la tfm < svp aidez cette vielle pck avec 10 millions de francs cette femme pourrait trouver un toit descent
    Auteur

    Farida

    En Août, 2012 (08:32 AM)
    hummm quelques batailles d'egos vont faire surface! Ca sent la poudre! :tala-sylla:  :tala-sylla: A suivre...
    Auteur

    Cfa

    En Août, 2012 (08:43 AM)
    fulbe batte hakkilaji mon e rfi radio fulbe inte raajo haere lao ari rendinde fulbe.onjaarama
    Auteur

    Ces

    En Août, 2012 (08:56 AM)
    Il ne faut pas prendre de la main gauche ce qu' on donne par la main droite.Supprimer le Senat et augmenter de maniere exponentielle les membre du conseil economique et social est une heresie. Le CES est inutile en tout casJA*!nDeye/19diakhatens utile que le senat
    Auteur

    Nancy

    En Août, 2012 (09:55 AM)
    WA LE CES COMPTE 80 OU 150 MEMBRES
    Auteur

    Dr Fall

    En Août, 2012 (09:56 AM)
    il faut dissoudre egalement le conseil economique et social il ne faut pas hesiter c'est une demande sociale vraiment le peuple est fatigué serieusement- les depenses prevues a ces institutions peuvent servir la nation notamment la baisse des denrées alimentaires - la couverture medicales des patients - l'education etc... en tout cas .j'invite Mr le president et ses conseillers a y reflechir . Merci
    Auteur

    Dindon

    En Août, 2012 (10:20 AM)
    Ça suffit ! Papa bandit; fiston pistoléro. C'est comme du temps de WADE avec Cheikh Tidiane Sy et son rejeton, WADE himself, ses enfants et ses neveux. Si jamais Macky bénéficiait d'un 2é mandat, il arrpetera les études de ses enfants et les mettra Conseillers spéciaux près de la fondation Mariéme Faye SALL
    Auteur

    Deug Mo Wore

    En Août, 2012 (10:37 AM)
    Le Président Macky Sall serait en ligne avec ses déclarations s'il osait cette fois, placer à la tête de cette institution un nos économistes ou juristes émérites. Le moment est arrivé pour que notre pays - et le reste du continent - évolue vers plus de pragmatisme et moins de politique.

    L'économie mondiale n'est pas un terrain de jeu. Elle requiert du métier, de la maîtrise, et surtout de l'anticipation. Il nous faut des hommes bien armés techniquement et avisés sur les sujets économiques.

    ARRETONS L'AMATEURISME AINSI QUE LES GUIGNOLES QUI PENSENT POUVOIR TOUT ACCOMPLIR.

    TRAVAILLONS - TRAVAILLONS -TRAVAILLONS -TRAVAILLONS -TRAVAILLONS -TRAVAILLONS -...

    POUR NOTRE BEAU PEUPLE BIEN AIME.
    Auteur

    Papis

    En Août, 2012 (11:43 AM)
    WWW.DIEUNDAKDIAY.COM , faites vos annonces , c'est gratuit. acheter ou vender en un seul click (auto moto ordinateur telephones , vetement ,meubles.....etc)
    Auteur

    Papa Diouf Niokhobaye

    En Août, 2012 (12:48 PM)
    mr le president votre predecesseur etait sur le point de regler definitivement l'affaire sotrac n'eut ete les evenements tres heurtes qui ont resulte a des morts d'hommes cet affaire tres ssocial devrait etre regularisee et les ayants droit rentrer dans leurs fonds comme les senegalais vous ont elu dans le cadre de(PLUS COMME AVANT) donc MRle president la balle est dans votre camp a vous de reparer cet injustice qui continue de faire des ravages en leur sein un citoyen qui a beaucoup beneficie de leur service que la reconnaissancea dicte merci
    Auteur

    "deug Bou Wer"

    En Août, 2012 (13:36 PM)
    Je ne suis pas en faveur de la suppression du Conseil économique contrairement à ma position adoptée à l'égard du Sénat ; cependant, les missions de cette institution devront être redéfinies tout comme sa composition et son fonctionnement au cas où son maintien serait envisagé.



    La vocation de cette institution ne doit pas être celle d'un "bureau de placement et de recrutement au profit d' une clientèle politique , ni d'offrir une part du gâteau aux malheureux candidats "recalés" du Sénat qui s'étaient déjà vus dans la posture et les habits de Sénateur. Leur rôle de conseillers dans les domaines qui touchent leur compétence n'implique pas forcément la tenue d'une multitude de sessions dans l'année . C'est pourquoi, à mon avis, aucun salaire ou allocation mensuelle ne devrait leur être attribué à part des indemnités proportionnelles à leur temps de présence et participation aux sessions organisées.
    Auteur

    African56

    En Août, 2012 (15:46 PM)
    Plus loquace plus volubile que Diaz tu meurs.lLe Sénégal doit étre dirigé par des sénégalais bon teint et de souche mais non par des aventuriers de cap verdiens(a moins qu'il ne reconnaisse d étre issu d' un père notable lébou:la méme moustache les mémes joues:j'avoue que la ressemblence est inouie.bizare,bizare,bizare
    • Auteur

      Fanch

      En Août, 2012 (20:04 PM)
      "sénégalais bon teint et de souche"
      c'est à l'ombre des grands chênes que l'on trouve les glands les plus beaux.
      toi en tout cas t'es bien le fils de ton père...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email