Lundi 24 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

“ Mackyrendum ”, la nouvelle trouvaille des partisans de Fada

Single Post
Modou Diagne Fada - homme politique Sénégalais (Opposition)

Le 20 mars, le collège électoral n'est pas invité à s'exprimer lors d'un référendum, mais plutôt lors d'un “mackyrendum”. Les partisans de Modou Diagne Fada qui ont inventé ce néologisme pensent que c'est l'occasion pour montrer au chef de l'Etat qu'on ne peut pas flouer impunément le peuple.
“La cause du Non est entendue face à ce mackyrendum. Non à l'effritement des valeurs cardinales, Non aux brimades des couches vulnérables, Non au gaspillage des ressources de ce pays, Non à la dévalorisation des institution et au recul démocratique”, notent les partisans du président du Conseil départemental de Kébémer, comme Moctar Dramé.


liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    Texas Boy

    En Mars, 2016 (08:06 AM)
    Mackyrendum lol....
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (17:13 PM)
      c'est tout faux de dire que le projet de révision a constitutionnalisé le droit imprescriptible des populations sur le "patrimoine foncier" (les terres) et les ressources naturelles (forêt, eau, ressources halieutiques, ressources minières...) ainsi que leur droit à un environnement sain» dans le projet de constitution. je vous renvoie à ces points (articles 25-1, 25-2 et 25-3): rien que des devoirs pour les citoyens, tous les droits aux pouvoirs publics, à l'etat et aux collectivités territoriales ou locales. c'est de l'arnaque pure et simple ! les partisans du "non" doivent bien vous relire et vulgariser ces articles nouveaux de la constitution.
  2. Auteur

    Karim Meissa Wade 2019

    En Mars, 2016 (08:07 AM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 



    Nous gardons toujours le cap pour le capitaine courage Karim Meissa Wade



     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Refer 2016

      En Mars, 2016 (08:08 AM)
      au grand soir de verdict des urnes du scrutin de ce 20 mars 2016 en «oui» ou en «non»
      c’est bien sur le candidat khalifa sall qui deviendra le chef de l’opposition a macky !
      au niveau du parti socialiste du sénégal de toute façon le débat qui y fait rage
      entre le vote du « non » en faveur de la candidature de khalifa ababacar sall
      en 2019 et le vote du « oui » à l’adresse de la non-candidature de tanor dieng
      en 2019 se retrouvera toujours à plusieurs niveaux d’analyse ou de synthèse
      aussitôt après le verdict des urnes du scrutin du referendum du 20 mars 2016.
      sous cet angle de vue ce sera au moindre mot que les sénégalais doivent savoir
      que dans la prise en compte de son vote probe du « non » le candidat socialiste
      khalifa babacar sall ne s’oppose pas pour autant au fond des idées énoncées de
      la révision constitutionnelle en vue ! d’abord, il y a que dans l’autre sens de la
      mouvance interne du parti socialiste « authentique » des camarades abdou diouf
      et sédar senghor cela va de soi que, au grand soir du 20 mars 2016, c’est bien sûr le
      camarade candidat ps khalifa ababacar sall qui sera ipso facto le chef de la nouvelle
      opposition ! oui, subséquemment et conséquemment, c’est ce même nouvel opposant
      le candidat khalifa babacar sall qui sera ainsi «désigné» ou «autoproclamé» par les armes
      du point de vue de son propre désaccord d’avec la militance de vile vilenie ps de tanor qui
      qui ainsi vaquera et vaguera désormais à fleur d’eau pour plusieurs raisons ici inépuisables !
      de toute façon ousmane tanor dieng aura ainsi fini son œuvre machiavélique de sa « vilaine
      vente en vendange à vil prix » de la partie congrue de qui reste du ps, c'est-à-dire de ce même
      parti socialiste authentique de léopold sédar senghor et abdou diouf avec armes doctrinales
      et bagages idéologiques dans la boue de fange-fusion d’une transhumance sordide-indigne vers
      les prairies « marron-bleu-châtain » du régime libéral ! de toutes les manières dans l’esprit des
      observateurs des plus lointains de cette même dynamique interne du parti socialiste, bien sûr, il
      est convenablement établi aujourd’hui et tout le monde le sait comme l’autre l’aura si bien dit ici
      cette transhumance honteuse et indigne aura ainsi été calculée sur la base des « billets mauves
      libellés paquets piégés du per diem de la trahison » ! pour la première fois de toute la noble histoire
      politique du pays comme du parti, envers et contre la totalité des nobles idéaux du projet de
      société socialiste et démocratique du ps toujours vu en « parti national » ayant toujours été
      aux cimaises de la grande évolution d’envergure de notre nation sénégalaise, cet ancrage dans
      les valeurs expressives du socialisme inné et total de la démocratie pleine et entière a toujours
      été défendu « nationalement » par les deux premiers chefs de l’etat, les présidents abdou diouf
      et léopold sédar senghor, depuis l’année 1960 de notre indépendance nationale. identiquement
      et logiquement, ici, il s’en suivra que l’envers du décor dans ce combat que le candidat khalifa
      babacar sall vient d’engager contre le bradage du parti par la trahison idéologique et doctrinale
      usuellement prédestinée par ousmane tanor dieng n’est pas et ne sera jamais une si simpliste
      question de personnes dans la mesure où tout le monde sait que, depuis le congrès de mars 96,
      ousmane tanor dieng se présente comme le symbole de cocarde de la couardise vivante de l’homme
      politique le plus « méprisable et le plus méprisé » de toute la noble histoire politique du sénégal de
      1960 à nos jours. enfin, de toutes les manières, entre le vote socialiste du « oui » capitulard et
      défaitiste prôné par le non-candidat ousmane tanor dieng et le vote de notre « oui » affirmatif et
      expressif du candidat khalifa sall, la cassure est énorme ! car, vu du ciel de la pratique démocratique
      de notre pays depuis la contribution politique des fameux cahiers de doléances de la ville de saint-
      louis à la révolution française de 1789, en points fissures, en poings de sutures comme en ponts de
      soudures, ce clivage idéologique et doctrinal vient de consacrer la cassure en division du fait des
      « pinces malpropres et des pincées malodorantes » de cette même partie congrument clanique qui
      reste ici des antiquités politiques ou politiciennes du grand parti national de senghor et de
      diouf ! oui, le parti socialiste du sénégal est aujourd’hui en deux blocs désormais inconciliables et
      irréconciliables dont les premières bagarres militantes viennent d’avoir lieu sur le fronton de la
      maison du ps à colobane, sous le regard vigilant mais amère des deux portraits en posters géants de
      ses grands leaders senghor et diouf. and we will wait and see! yes, on the wake of this new political
      situation! we will wait and see what will be next on the panel! yes, in front of this broad boarding of
      tanor dieng’s betrayal against the ps party that all militants define as disloyalty, treachery, duplicity
      and unfaithfulness against the ideology of our own senghorism-dioufism faith. yes we can! we will
      beat & defeat tanor dieng here & there after march 20th, 2016. to be socialist or not to be socialist
      that is not the question. tanor dieng must go home to mull over and ruminate his permanent defeat.

      du « non national » de khalifa babacar sall
      ps votons non pour bien doolel khalifa sall
      ps votons non pour «toroxal » tanor dieng
      au soir du 20 mars khalifa pesera plus de 11%
      si le oui de macky ne gagne pas avec plus 90%
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (11:18 AM)
      capitaine courage qui a pendant des années infusé ses comptes bancaires avec le sang du peuple
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (08:18 AM)
    je vote non parce que ce n est pas claire des ecrit
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (08:25 AM)
    MAIS POURQUOI MACKY SALL GNIAK DIOM AK FAYDA. C' EST LA PREMIERE FOIS QUE JE VOIS CELA. IL INSISTE TROP DANS SA POLITIQUE MALADROITE ET ON VOIS NETTEMENT QU'IL N' EST PAS A LA HAUTEUR.
    Auteur

    Jamm

    En Mars, 2016 (08:31 AM)
    bon vous avez finalement opte pour le NON cets bien mais nous sommes conscient que cest parce que Maky ne vous a pas recu ... bon il fait vraimet se rendre compte que vous vous etes trompe lourdement et demandez pardon a WADE
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (08:45 AM)
    Salut à toi Jamm.No5



    Tu l'as dit. Tout ceci donne raison à Wade :thumbs_up:  :thumbs_up: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (08:54 AM)
    que ca coi fada ou macky je vote non non non non non non non non mille fois non
    • Auteur

      Je Reviens Au Galop

      En Mars, 2016 (14:27 PM)
      que ca coï ou date ha je vote oui oui oui dis milles fois oui n'en déplaise à seneweb.

      carrément que àa koye ou data je voterai oui oui oui jusqu'à l'infini n'en déplaise aux censeurs intéressés de seneweb
    Auteur

    Lamine Mbaye Génève

    En Mars, 2016 (09:07 AM)
    C'est les militants du PDS et du PS qui sont les commentateurs sur sur seneweb?
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (09:22 AM)
    Votez NON à cause des DROITS annoncés dans l'Exposé des Motifs du projet de révision constitutionnelle mais qui NE FIGURENT PAS dans les Articles dédiés (Articles 25.1, 25.2 et 25.3). Je vote NON à cause des "DROITS D'AUTRUI" qui sont cachés dans l'Article 25.3 où seuls les DEVOIRS des CITOYENS doivent être cités.

    Je vote NON parce que l'Article 27 sur la durée et le nombre de mandats du Président ne sont pas vérouillés.

    Je vote NON parce que l'Article 27 n'exclut pas une troisième mandat de Macky (les deux mandats consécutifs qui y sont limités concernent des mandats de CINQ ans pas de 7 ans.

    En je vote NON parce que Macky pouvait respecter son engagement de réduire ses 7 ans dès maintenant comme l'ont confirmé plus de 50 spécialistes du Droit au Sénégal.
    Auteur

    Politichiens Galeux

    En Mars, 2016 (09:33 AM)
    Ils sont champions dans les trouvailles de fada, de benêt, de simplet, de baudet et j'en passe :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner: 



    Ils ne sont jamais là où on les attend: l'esprit clair, propre, constructif ,pacifique.



    Avec ces politicards sénégalais qui ont tout phagocyté il y a de quoi :frustre:  :frustre:  :frustre: 



    Sénégal dou dèmm mouk avec ce genre d'énergumènes qui à mon sens doivent être :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Partisan

    En Mars, 2016 (09:42 AM)
    Je voterai OUI pour un Sénégal Emergent
    Auteur

    Senegal

    En Mars, 2016 (09:59 AM)
    Je vote oui à la consolidation de notre démocratie et à l'Etat de droit.

    Les réformes constitutionnelles garantiront une stabilité et une modernisation de notre système politique par la rationalisation de l'espace politique.
    Auteur

    Anonymezdzdsd

    En Mars, 2016 (10:01 AM)
    boy non



    Auteur

    Anonyme Verité

    En Mars, 2016 (10:01 AM)
    trés creatif nous voterons non
    Auteur

    Anonymezdzdsd

    En Mars, 2016 (10:11 AM)
    Merci mon ami au mois vs etes conscient !





    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (10:28 AM)
    FRANCHEMENT RIDICULE.SENEGAL DOUDEM A CAUSE DE SON OPPOSITION
    Auteur

    Anonymezeuss

    En Mars, 2016 (11:19 AM)
    Fada tu détenais un cabine téléphonique tu as été le premier à construire un immeuble sur la VDN tu ne peux rien nous apprendre merde on vote oui
    Auteur

    Oui Rek

    En Mars, 2016 (11:26 AM)
    oui pour garantir la transparence dans la gestion des politiques publiques.

    oui pour élargir les pouvoirs de l’Assemblée nationale, c’est approfondir la bonne gouvernance et l’Etat de droit, moderniser et consolider la démocratie, améliorer la gouvernance des affaires publiques, garantir l’efficacité et l’efficience des Institutions de l’Etat, et renforcer la transparence dans la gestion des politiques publiques.

    La Constitution révisée renforce le pouvoir Législatif et responsabilise encore davantage le pouvoir Exécutif face aux représentants du peuple. Dans la perspective de l’amélioration du contrôle parlementaire sur l’action gouvernementale, la Constitution révisée prévoit que le Premier Ministre et les autres membres du Gouvernement, de même que les directeurs d’autres organismes publics et sociétés nationales pourront être entendus à tout moment par l’Assemblée nationale et ses commissions. L’ensemble de ces dispositions garantit que les politiques publiques menées par l’Exécutif correspondent aux préoccupations du peuple, formulées par ses représentants.

    OUI OUI OUI OUI OUI OUI.

    Arrêter vos intox svp

    Auteur

    #jevoteoui

    En Mars, 2016 (14:00 PM)
    Réponse à l’honorable Député Modou Diagne FADA

    Consternation ?

    Tristesse ?

    Quel mot faudrait-il utiliser pour caractériser le propos de l’honorable député Modou Diagne FADA ?

    Apparemment, Modou Diagne FADA, est un jeune du passé. Lui rafraîchir la mémoire est donc d’une nécessité absolue.

    Honorable Député, votre « Constante », votre Dieu-Maître devant lequel vous n’avez de cesse de vous prosterner, a clairement dit à la face du monde, que la Révision Constitutionnelle du 22 Janvier 2001 est son œuvre personnelle.

    Il s’est vanté d’avoir enlevé ou écrit des articles entiers de sa propre main.

    Du reste, l’expression « j’ai verrouillé la constitution » , prouve, à suffisance, qu’il s’est identifié à la Constitution de 2001.

    Nulle part au monde , au 21e siècle, personnalisation d’une Constitution ne saurait-être plus nette.

    L’Honorable Député n’est pas frappé d’amnésie ! C’est comme si son maître lui avait transmis la sénilité propre à son âge (Maître Abdoulaye WADE EST UN CENTENAIRE, Bien entendu).

    Mieux encore, nous DEFIONS l’Honorable Député Modou Diagne FADA :

    Qu’il nous nous montre et qu’il montre aux Sénégalais un point , un seul point des quinze(15) propositions, renforçant les pouvoirs du Président de la République !!!

    Tout au contraire, pour la première fois de l’histoire de notre pays , un Président de la République se déleste de quelques - uns de ses pouvoirs que la Constitution lui a offerts.

    TOUT LE MONDE S’ACCORDE A DIRE QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A RENFORCE LES POUVOIRS DE L’ASSEMBLEE NATIONALE, DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET DU CITOYEN SENEGALAIS AVEC LEQUEL IL PARTAGE L’EXCEPTION D’INCONSTITUTIONNALITE.

    UNE PREMIERE DANS L’HISTOIRE DE LA REPUBLIQUE AU SENEGAL !!!!

    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (15:05 PM)
    ON SEN BAT LES COUILLES. ON VOTE NON
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (18:09 PM)
    Cinq ans la wakhone. Moune naco. Naco dèf. Bouniou kène diéma nakh.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email