Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Les candidats invités à ’’s’abstenir de tout acte de violence’’

Single Post
Les candidats invités à ’’s’abstenir de tout acte de violence’’

La Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) et Amnesty International-Sénégal (AIS) invitent les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle à ‘’s’abstenir de tout acte ou propos pouvant entraîner la violence et mettre en danger les droits humains et la stabilité du pays’’.

Dans un communiqué conjoint transmis mercredi à l’APS, les deux ONG appellent aussi les autorités administratives chargées de l’organisation du scrutin ‘’à assurer, partout sur le territoire national, les conditions de sécurité nécessaires à l’exercice par les citoyens de leur droit de vote’’.

‘’A ce titre, le port du gourdin et d’armes blanches ou à feu doit être prohibé dans les centres de vote, les bureaux de vote et leur environnement immédiat’’, préconisent-elles.

La LSDH et AIS suggèrent que des ‘’dispositions particulières’’ soient prises en Casamance (sud) ‘’pour garantir la sécurité des opérations électorales et des électeurs’’ pendant le déroulement du vote.

Elles ‘’exhortent [...] les autorités en charge du processus électoral à tout mettre en œuvre pour assurer la bonne tenue et la crédibilité du scrutin, gages de paix et de stabilité pour le pays’’.

Le second tour de l’élection présidentielle, prévu dimanche, oppose le président sortant Abdoulaye Wade à son ancien Premier ministre Macky Sall.

AAC/ESF


liiiiiiiaffaire_de_malade

50 Commentaires

  1. Auteur

    Xeme

    En Mars, 2012 (06:20 AM)


    VOTE WADE POUR UN SENEGAL THIAGA. ......Une délégation de prostituées, venues de Dakar, squatte, depuis trois jours, les lieux touristiques de Ziguinchor, dans le cadre de la campagne électorale, informe le journal Le Populaire. Ces professionnelles du sexe ont déjà choisi le candidat des Fal 2012 pour le compte de qui eles ont initié une mission de sensibilisation de leurs camarades péripatéciennes sur les enjeux électoraux. Selon leur porte-parole, Solange Ndiaye, elles ont accueilli avec bonheur les assurances de la coalition des Fal 2012, dont le candidat leur a proposé un ambitieux programme de réinsertion sociale, avec le financement de leurs projets. « Comme toute personne ambitieuse, nous avons jugé vital de voter pour Wade mais aussi, de battre campagne pour sa réélection, avec des visites de proximité dans les lieux touristiques et autres lieux de fréquentation des prostituées », a-t-elle précisé. Révélation de taille, Solange Ndiaye informera que leur fonds leur a été octroyé par une autorité étatique qui les a mandatées à Ziguinchor. « Nous avons reçu nos fonds via un ministre-conseiller de la Présidence qui nous a invitées à rallier le Vieux, le 28 février dernier. Cette somme nous permet de faire le tour du Sénégal », a-t-elle précisé.
    • Auteur

      Alphaone

      En Mars, 2012 (08:04 AM)
      wade en appelle à dieu, oui mais lequel?
      le dieu tolérant et pacifique des musulmans ou bien le dieux vindicatif, fanatique et belliqueux des groupes salafistes, islamistes, sectaires, les milices religieuses armées de bethio, supporters de wade semble confirmer leur appartenance au deuxième groupe.
      alors un choix se pose aux sénégalais, sont ils à 95% musulmans, tolérants et pacifiques et enclins à la démocratie,
      ou bien sont ils majoritairement vindicatifs, fanatiques et belliqueux donc favorable aux islamistes, salafistes, ou d'autres groupes intégristes.
      une chose est certaine, si wade réussit sa grande magouille, la république démocratique du sénégal, sera remplacée par la "un conglomérat intégriste et dictatorial ou monarchiste", ce qui est dommageable pour les musulmans vrais, qui eux sont pacifiques, démocratiques et tolérants.
      normalement aucun sénégalais de sensé ne votera plus pour wade et sa clique armée de gourdins.
    • Auteur

      Xeme

      En Mars, 2012 (15:54 PM)
      une seule question doit avoir la réponse de macky. quels sont ses rapports avec le lobby homosexuel ? et il ne peut pas occulter la question, si tant est qu'il est musulman. car pour un musulman la réponse est simple et se trouve dans le coran: ne jamais légaliser.
      rassouloullah (sas) était dans une rue avec aicha. c'était la nuit et il faisait sombre. passèrent deux hommes qui poursuivirent leur route sans saluer. rassouloullah (sas) abandonna aicha et courut les rattraper. arrivé à leur hauteur, il s'écria: " assalam aleykoum, c'est moi, mouhamad rassoulallah que vous venez de dépasser. et la femme qui est avec moi, c'est aicha, mon épouse." puis après les salutations, il retourna trouver aicha. elle lui dit: "qu'est ce que tu t'es fatigué avec cette affaire." et rassoulallah reprit: " c'est parce que, ôter le soupçon incombe au suspecté." 
      voilà la propreté du musulman. il ne dira pas que c'est à l'accusation de fournir des preuves, il se disculpe. macky a beaucoup de facilités pour se disculper. il suffit de dire publiquement qu'il ne dépénalisera jamais. n'est ce pas qu'il avait repris le micro pour préciser ses propos sur le statut des marabouts ? pourquoi pas cette fois-ci. 
      rassoulallah (sas) n'a pas été accusé. il a détecté un soupçon. et il a couru après le soupçon pour l'effacer. macky, lui, refuse d'effacer des accusations.
  2. Auteur

    Dir

    En Mars, 2012 (09:18 AM)
    tout le monde sait que la violence provient du camp du pape du wax waxxet laye ndiombor wadd.
    Auteur

    Sasse

    En Mars, 2012 (09:25 AM)
    le vieu margouilla ne veut rien d'autre que la guerre reigne de le pays car il a tout unauguré.il toujour etre l'homme a dire c'est je suis le premiere a faire ceci cela et il veut qui instauré le premier cou d'etat au senegal
    Auteur

    Korromac

    En Mars, 2012 (09:51 AM)
    Je crois que tout le monde au SENEGAL a interêt à ce que les elections se déroulent dans le calme, la paix et la transparence sauf ceux qui recrutent des "NERVIS" pour perturber le vote des gens.En cas de perturbations graves, les elections seront annulées et WADE restera toujours au pouvoir en attendant l'organisation d'autres élections qui peut durer 1 , 2, voire 3 ans pour permettre à WADE de bien protèger ses arrières.

    L'entourage de WADE a tellement peur de lui que personne n'ose lui dire la vérité.

    SI WADE CROIT QUE LA MOITIE PLUS UN DES SENEGALAIS L'AIMENT ENCORE, IL N'A QU'A LAISSER LES ELECTIONS SE DEROULER TRANQUILLEMENT DANS TOUTE LEUR TRANSPARENCE. Si la majeur partie des votants disent honnêtement qu'ils préfèrent WADE, nous autres accepteront la défaite et nous nous tairont dans notre petit coin. Nous continuerons dans la frange des oubliés du soit.disant developpement du pays.

    Ce que nous ne pourrons pas accepter, c'est qu'on tronque les resultats pour faire gagner WADE.

    DANS CE CAS, NOUS SECOUERONS LE JOUG QUI VEUT NOUS RETENIR PRISONNIER D'UN SYSTEME CORROMPU ET CORRUPTEUR. ON SE FERA ENTENDRE ET A JUSTE RAISON.
    Auteur

    Diémé

    En Mars, 2012 (09:59 AM)
    Qui est Wade et comment a-il fait ou qu’est ce qu’il à fait, trouvez ici une ébauche de son travail.

    Auteur

    Himbane

    En Mars, 2012 (10:02 AM)
    -Avènement de l’Alternance le 19 mars 2000 à la suite d’élections libres, démocratiques et transparentes.

    -Accession de son Excellence Maître Abdoulaye WADE à la Magistrature Suprême.
    Auteur

    Diadhiou

    En Mars, 2012 (10:09 AM)
    A-Principaux actes posés:

    -Réaffirmation de l’ancrage de notre pays à la démocratie, à la protection et au respect des droits humains.

    -Renforcement des principes fondamentaux de la Gouvernance.

    -Promotion de l’équité et de l’égalité de genre et contribution à l’approfondissement du processus d’intégration sous régionale.

    -Engagement à assurer une croissance forte et durable capable d’éradiquer la pauvreté et de favoriser les conditions d’une émergence.

    -Politique libérale avec un penchant marqué pour le social.

    -Consécration de la Vision panafricaniste du Président WADE, par l’élaboration d’un programme économique à l’échelle continentale (le NEPAD fortement inspiré du Plan Oméga).
    Auteur

    Himbane

    En Mars, 2012 (10:20 AM)
    B-Réaliser cet objectif dans un contexte international défavorable devient un immense défi à cause de la vulnérabilité de nos économies.

    Le Président WADE s’y est engagé en amorçant :

    -Des ruptures fondamentales et des innovations:

    Dès son accession à la Magistrature suprême, le Président WADE a impulsé une nouvelle dynamique à l’économie sénégalaise qui s’est traduite par l’innovation et la créativité et dont les résultats ont entraîné une transformation structurelle de l’économie.

    -Les principaux axes de cette Vision s’articulent autour de :

    -l’affirmation du rôle du secteur privé comme moteur de la croissance économique

    -Parmi les nombreuses initiatives qui ont été développées on peut citer :

    -La mise en place d’un Conseil Présidentiel de l’Investissement qui a permis d’améliorer l’environnement des affaires par l’accélération de plusieurs réformes, illustrée par le classement du Sénégal comme 1er pays réformateur en Afrique et 5éme dans le monde.(Rapport Doing Business 2009).

    -La création d’Agences chargées de la Promotion des Investissements (APIX) des exportations (ASEPEX) et de l’encadrement des PME/PMI (ADEPME),

    - La mise en oeuvre d’un cadre favorable au développement des sources de financement innovant : loi BOT, PPP
    Auteur

    Ndiour

    En Mars, 2012 (10:23 AM)
    -la réalisation d’infrastructures structurantes

    Autoroute à Péage (Dakar-Diamniadio-Diass) et Aéroport International Blaise Diagne suivant des modes de financement innovants (Loi relative aux contrats de construction, exploitation transfert d’infrastructures, décret portant création d’une redevance de Développement des Infrastructures aéroportuaires), Construction de routes, ponts et autres ouvrages d’art à travers le pays et réalisation de corridors d’intégration avec les autres pays de la sous-région

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Suite de
    Auteur

    Mbègue

    En Mars, 2012 (10:23 AM)
    je pense que qu il serait plus sage de voter wade pour de nombreuses raisons:

    -le secteur routier un ambitieux programme de réhabilitation et de construction

    L’Autoroute à péage Dakar Thiès Mbour : les routes de l’avenir

    Le sous secteur transport aérien : l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) pour accompagner le décollage vers l’émergence

    Le sous secteur maritime : le port du Futur, une arme performante pour gagner la bataille de l’économie maritime

    et bien d' autre donc voter pour wade c est voter pour l'avenir de notre pays

    Auteur

    Fall Diop

    En Mars, 2012 (10:27 AM)
    Les partisans de macky sont des fouteur de trouble. pour moi wade est un sage et il réfléchi beaucoup sur les conséquences que peuvent causer un comportement barbare pendant les élections. Wade à mise en ouvre l’élaboration d’un plan national d’adaptation au changement climatique ce qui prouve qu'il est soucieux de l'équilibre de l’écosystème.
    Auteur

    Bapinye

    En Mars, 2012 (10:27 AM)
    A-La généralisation de l’outil informatique pour :

    - Appuyer tous les secteurs de l’économie

    - Favoriser l’accès des centres communautaires au numérique (Cyber cases)

    - Développer l’interconnexion de services administratifs (intranet gouvernemental)

    *La promotion d’une agriculture moderne, diversifiée et porteuse d’emplois (REVA et GOANA)

    Depuis 2000, le Président WADE a initié une ère de réformes pour relancer le secteur agricole.

    Ces programmes concernent :

    • la diversification de la production par la mise en oeuvre de programmes spéciaux (Maïs, Sésame, Manioc, biocarburants)

    • l’élaboration d’un cadre institutionnel nouveau (lettre de politique de dévelop-pement de la filière arachidière, Loi d’Orientation agro-sylvopastorale)

    • la mise en oeuvre d’une stratégie destinée à relever le défi de la souveraineté alimentaire (lancement de la GOANA)

    • la promotion de l’emploi dans le Secteur agricole (Programme de Retour Vers l’Agriculture)

    • La réorganisation des producteurs avec la création du Syndicat JAPANDOO en vu de lancer la Révolution Verte,

    • Le projet de banque verte et la mise en place d’une assurance agricole

    • L’augmentation des ressources affectées au secteur par un début d’exécution du Plan National d’Investissement agricole (PNIA) évalué à hauteur de 2015 milliards de F CFA

    • La lutte contre la sécheresse par les pluies provoquées (Bawaan) et la construction de bassins de rétention.
    Auteur

    Sylva

    En Mars, 2012 (10:28 AM)
    l'arrivée de maitre A. Wade au pouvoir nous avons vu un changement dans le secteur de l'agriculture la lutte contre la sécheresse par les pluies provoquées (Bawaan) et la construction de bassins de rétention. wade nous voterons pour toi
    Auteur

    Mandiouban

    En Mars, 2012 (10:36 AM)
    C-Une attention accrue aux secteurs sociaux de base avec comme conséquence un relèvement sensible des indicateurs suivis dans le cadre des OMD.

    Les initiatives majeures ont porté sur :

    - Le programme « BadiénouGokh » et la gratuité de la césarienne

    - La réduction de la fracture numérique.

    -la protection des groupes vulnérables par la mise en place de programmes spécifiques (Plan Sésame, Plan JAXAAY,)

    -La promotion de l’équité et de l’égalité de genre

    .Adoption en 2010 de la loi sur la parité hommes femmes dans les instances électives

    .Mise en place de l’observatoire de la parité

    .Réparation de la discrimination en matière de traitement des femmes travailleuses (fiscalité sur les salaires et prise en charge par la femme de son époux)

    .Réaffirmation dans la constitution de l’accès des femmes au foncier

    -La promotion de la Culture et des Arts

    .Réalisation de Grands Projets Culturels(le Monument de la Renaissance, le Grand Théâtre National, édification de la Place du Souvenir, le Musée des civilisations noires, Maison de la Presse)

    .Organisation d’évènements culturels de portée internationale (FESMAN III, Organisation de la Conférence des Intellectuels d’Afrique et de la Diaspora, Salon National TICAA à Dakar).

    -La prise en charge de la petite enfance:

    .construction de la case des tout petits

    • Renforcement du dispositif juridique de la protection de la petite fille

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Suite

    Auteur

    Abdoulaye Ndieye

    En Mars, 2012 (10:39 AM)
    nous on vote tous pour wade durant son règne il a mis en place la Promotion de l’équité et de l’égalité de genre et contribution à l’approfondissement du processus d’intégration sous régionale. voila une raison de de plus
    Auteur

    Awa

    En Mars, 2012 (10:39 AM)
    wade n a pas seulement travaillé dans le secteur routier mais dans bien d 'autres secteurs que nous allons énumérer:

    le Plan Takkal : une réponse appropriée au défi énergétique

    Le programme consolidé du Plan s’articule autour de 55 actions déclinées en 3 axes :

    -Le rééquilibrage de l’offre et de la demande ;

    -Le financement

    -Les chantiers transversaux.

    Les clés du succès du programme national d’infrastructures sont liées au dynamisme de la coopération internationale caractérisée par :

    - Une diversification réussie des partenaires : bailleurs traditionnels et nouvelle coopération avec les pays émergents (Brésil, Chine, Corée, Inde et Moyen orient) ;

    - Une plus grande réactivité dans la mobilisation des financements ;

    - Un alignement sur les priorités nationales ;

    - La valorisation de nouveaux modes de financement par la combinaison de financements concessionnels, semi concessionnels, commerciaux et par PPP.

    Investir dans la petite enfance pour favoriser l’efficacité et l’efficience des systèmes éducatifs

    La réussite scolaire dans les autres niveaux passe par la prise en charge de la petite enfance. Dans ce cadre, de grands progrès ont été accomplis depuis l’avènement de l’alternance avec :

    - Le lancement du concept de la Case des tout petits en 2001

    - L’adoption en 2007 d’une politique nationale de Développement intégré de la petite enfance (Dipe), portée au plus haut niveau par le Président de la République

    - L’augmentation du nombre de structures de prise en charge de la petite enfance qui sont passés, entre 2000 et 2010, de 225 à 1040, dont 500 cases des tout petits parmi lesquelles 184 construites ont été achevées et équipées.

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Koïta

    En Mars, 2012 (10:51 AM)
    Rappel du contexte

    ? Avènement de l’Alternance le 19 mars 2000 à la suite d’élections libres, démocratiques et transparentes

    ? Accession de son Excellence Maître Abdoulaye WADE à la Magistrature Suprême

    Principaux actes posés

    ? Réaffirmation de l’ancrage de notre pays à la démocratie, à la protection et au respect des droits humains,

    ? Renforcement des principes fondamentaux de la Gouvernance.

    ? Promotion de l’équité et de l’égalité de genre et contribution à l’approfondissement du processus d’intégration sous régionale.

    ? Engagement à assurer une croissance forte et durable capable d’éradiquer la pauvreté et de favoriser les conditions d’une émergence,

    ? Politique libérale avec un penchant marqué pour le social,

    ? Consécration de la Vision panafricaniste du Président WADE, par l’élaboration d’un programme économique à l’échelle continentale (le NEPAD fortement inspiré du Plan Oméga).

    Réaliser cet objectif dans un contexte international défavorable devient un immense défi à cause de la vulnérabilité de nos économies.

    Le Président WADE s’y est engagé en amorçant :

    Des ruptures fondamentales et des innovations

    Dès son accession à la Magistrature suprême, le Président WADE a impulsé une nouvelle dynamique à l’économie sénégalaise qui s’est traduite par l’innovation et la créativité et dont les résultats ont entraîné une transformation structurelle de l’économie.

    Les principaux axes de cette Vision s’articulent autour de :

    ? l’affirmation du rôle du secteur privé comme moteur de la croissance économique

    Parmi les nombreuses initiatives qui ont été développées on peut citer :

    - La mise en place d’un Conseil Présidentiel de l’Investissement qui a permis d’améliorer l’environnement des affaires par l’accélération de plusieurs réformes, illustrée par le classement du Sénégal comme 1er pays réformateur en Afrique et 5éme dans le monde.(Rapport Doing Business 2009),

    - La mise en oeuvre d’une politique libérale à visage humain par une implication de l’Etat dans la résolution des problèmes sociaux,

    - La création d’Agences chargées de la Promotion des Investissements (APIX) des exportations (ASEPEX) et de l’encadrement des PME/PMI (ADEPME),

    - La mise en oeuvre d’un cadre favorable au développement des sources de financement innovant : loi BOT, PPP

    ?la réalisation d’infrastructures structurantes

    Autoroute à Péage (Dakar-Diamniadio-Diass) et Aéroport International Blaise Diagne suivant des modes de financement innovants (Loi relative aux contrats de construction, exploitation transfert d’infrastructures, décret portant création d’une redevance de Développement des Infrastructures aéroportuaires), Construction de routes, ponts et autres ouvrages d’art à travers le pays et réalisation de corridors d’intégration avec les autres pays de la sous-région

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Suite de

    ?La généralisation de l’outil informatique pour :

    - Appuyer tous les secteurs de l’économie

    - Favoriser l’accès des centres communautaires au numérique (Cyber cases)

    - Développer l’interconnexion de services administratifs (intranet gouvernemental)

    ? la promotion d’une agriculture moderne, diversifiée et porteuse d’emplois (REVA et GOANA)

    Depuis 2000, le Président WADE a initié une ère de réformes pour relancer le secteur agricole.

    Ces programmes concernent :

    • la diversification de la production par la mise en oeuvre de programmes spéciaux (Maïs, Sésame, Manioc, biocarburants)

    • l’élaboration d’un cadre institutionnel nouveau (lettre de politique de dévelop-pement de la filière arachidière, Loi d’Orientation agro-sylvopastorale)

    • la mise en oeuvre d’une stratégie destinée à relever le défi de la souveraineté alimentaire (lancement de la GOANA)

    • la promotion de l’emploi dans le Secteur agricole (Programme de Retour Vers l’Agriculture)

    • La réorganisation des producteurs avec la création du Syndicat JAPANDOO en vu de lancer la Révolution Verte,

    • Le projet de banque verte et la mise en place d’une assurance agricole

    • L’augmentation des ressources affectées au secteur par un début d’exécution du Plan National d’Investissement agricole (PNIA) évalué à hauteur de 2015 milliards de F CFA

    • La lutte contre la sécheresse par les pluies provoquées (Bawaan) et la construction de bassins de rétention

    ? Une attention accrue aux secteurs sociaux de base avec comme conséquence un relèvement sensible des indicateurs suivis dans le cadre des OMD.

    Les initiatives majeures ont porté sur :

    - Le programme « BadiénouGokh » et la gratuité de la césarienne

    - La réduction de la fracture numérique.

    ? la protection des groupes vulnérables par la mise en place de programmes spécifiques (Plan Sésame, Plan JAXAAY,)

    ?La promotion de l’équité et de l’égalité de genre

    • Adoption en 2010 de la loi sur la parité hommes femmes dans les instances électives

    • Mise en place de l’observatoire de la parité

    • Réparation de la discrimination en matière de traitement des femmes travailleuses (fiscalité sur les salaires et prise en charge par la femme de son époux)

    • Réaffirmation dans la constitution de l’accès des femmes au foncier

    ?La promotion de la Culture et des Arts

    • Réalisation de Grands Projets Culturels(le Monument de la Renaissance, le Grand Théâtre National, édification de la Place du Souvenir, le Musée des civilisations noires, Maison de la Presse)

    • Organisation d’évènements culturels de portée internationale (FESMAN III, Organisation de la Conférence des Intellectuels d’Afrique et de la Diaspora, Salon National TICAA à Dakar)

    ?La prise en charge de la petite enfance

    • construction de la case des tout petits

    • Renforcement du dispositif juridique de la protection de la petite fille

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Suite

    ?La diversification de la coopération technique et financière

    le développement de la coopération Sud-Sud (Inde, Iran, Chine, Brésil) a permis à notre pays d’entrer dans une ère d’industrialisation avec la mise en place d’unités de montages d’automobiles, de transformation des produits agricoles et d’exportation des ressources minières.

    ? La promotion de l’emploi non salarié par des programmes spécifiques

    • Fonds de Promotion de la jeunesse (FNPJ),

    • Office pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue (OFEJBAN),

    • Agence d’Insertion des Marchands Ambulants.

    • Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANEJ)

    • Fonds National d’Aide à l’Emploi (FNAE)

    Ces facteurs d’innovation ont permis à notre économie d’accroître ses performances à travers :

    - une croissance soutenue et diversifiée ;

    - la mise en place de leviers pour la compétitivité de l’économie

    (Augmentation des investissements dans les infrastructures et les ressources humaines)

    - une amélioration des indicateurs sociaux.

    Les résultats de cette Stratégie doivent faire l’objet d’une appropriation par tous les acteurs : Gouvernement, partis politiques (PDS et ses alliés), partenaires financiers, organisations de la Société Civile, femmes et jeunes).

    Tel est l’objet de la présente présentation.

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com
    Auteur

    Duc

    En Mars, 2012 (10:57 AM)
    le pouvoir de wade est tellement pourri que wade lui meme n'en veut plus. la preuve, sur 7 ans de mandat, il ne veut gouverner que pendant 3 annees, seulement. et puis wade est le seul intrus, sur la liste des 13 candidats retenus par le con-seil constitutionnel. ce conseil scelerat et corrompu jusqu'a la moelle, par le pape du wax waxxet. le con-seil constitutionnel a livre le peuple senegalais innocent et pacifique aux griffes du monstre sadique, wade waxx waxxet.
    Auteur

    La Senegalaise

    En Mars, 2012 (11:02 AM)
    l' arrivé de wade a changé beaucoup de chose dans le secteur de l 'éducation

    Enseignement Technique et Formation professionnelle ; levier pour la compétitivité et la création d’emplois

    La stratégie :

    • Une Vision

    Définition en Mars 2001 par le Chef de l’Etat d’une nouvelle politique de Formation Professionnelle et Technique dont l’objectif est d’accroitre le taux de qualification professionnelle au sein de la population et de promouvoir l’employabilité et la créativité chez les jeunes de manière à les préparer à devenir des acteurs performants dans le contexte de la mondialisation.

    • Les points de la réforme

    - Élargissement des missions de la formation technique et professionnelle pour prendre en charge la formation initiale, la formation continue et la formation socioprofessionnelle des jeunes ;

    - Introduction des notions d’apprentissage et de formation par alternance dans le dispositif global ;

    - Mise en place d’un nouveau mode de gestion et de pilotage du secteur ;

    Introduction d’une nouvelle approche pédagogique basée sur l’approche par compétence et la formation par alternance



    L’état des réalisations : consulter ici : 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com



    Enseignement supérieur ; le culte de la connaissance et du savoir

    Jusqu’en 2000

    l’Enseignement supérieur était plongé dans une crise sans perspective.

    Depuis 2000

    dans le cadre de la mise en oeuvre de la vision du Président de faire du Sénégal un pays émergent, 11% du budget national sont consacrés à l’Enseignement





    Auteur

    Binta Diop

    En Mars, 2012 (11:11 AM)
    Wade n'a pas besoin de violence autour de lui pour gagner cette élction. Je travail dans le secteur de l'écologie et wade m'a fasciné avec un de ses projet majeur qui est la grande muraille vert qui traverse toute l'Afrique de Ouest. Pour ma part est l'homme de la situation et je voterai pour lui le 25 Mars prochain.
    Auteur

    Saliou Sy

    En Mars, 2012 (11:32 AM)
    De nos jours, le monde de l'économie vie des moment difficile qui cause le licenciement de plusieurs employer ou encore la fermeture des entrprise. Dans sa politique de rigueur, wade propose un programme de restructuration industrielle par la création d’une cellule pour l’assistance des entreprises en difficulté. Pour plus d'information, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com.
    Auteur

    Sané

    En Mars, 2012 (11:42 AM)
    Rappel du contexte

    Avènement de l’Alternance le 19 mars 2000 à la suite d’élections libres, démocratiques et transparentes

    Accession de son Excellence Maître Abdoulaye WADE à la Magistrature Suprême

    Principaux actes posés

    Réaffirmation de l’ancrage de notre pays à la démocratie, à la protection et au respect des droits humains,

    Renforcement des principes fondamentaux de la Gouvernance.

    Promotion de l’équité et de l’égalité de genre et contribution à l’approfondissement du processus d’intégration sous régionale.

    Engagement à assurer une croissance forte et durable capable d’éradiquer la pauvreté et de favoriser les conditions d’une émergence,

    Politique libérale avec un penchant marqué pour le social,

    Consécration de la Vision panafricaniste du Président WADE, par l’élaboration d’un programme économique à l’échelle continentale (le NEPAD fortement inspiré du Plan Oméga).

    Auteur

    Tendeng

    En Mars, 2012 (11:50 AM)
    Réaliser cet objectif dans un contexte international défavorable devient un immense défi à cause de la vulnérabilité de nos économies.

    Le Président WADE s’y est engagé en amorçant :

    Des ruptures fondamentales et des innovations

    Dès son accession à la Magistrature suprême, le Président WADE a impulsé une nouvelle dynamique à l’économie sénégalaise qui s’est traduite par l’innovation et la créativité et dont les résultats ont entraîné une transformation structurelle de l’économie.

    Les principaux axes de cette Vision s’articulent autour de :

    ? l’affirmation du rôle du secteur privé comme moteur de la croissance économique

    Parmi les nombreuses initiatives qui ont été développées on peut citer :

    - La mise en place d’un Conseil Présidentiel de l’Investissement qui a permis d’améliorer l’environnement des affaires par l’accélération de plusieurs réformes, illustrée par le classement du Sénégal comme 1er pays réformateur en Afrique et 5éme dans le monde.(Rapport Doing Business 2009),

    - La mise en oeuvre d’une politique libérale à visage humain par une implication de l’Etat dans la résolution des problèmes sociaux,

    - La création d’Agences chargées de la Promotion des Investissements (APIX) des exportations (ASEPEX) et de l’encadrement des PME/PMI (ADEPME),

    - La mise en oeuvre d’un cadre favorable au développement des sources de financement innovant : loi BOT, PPP

    ?la réalisation d’infrastructures structurantes

    Autoroute à Péage (Dakar-Diamniadio-Diass) et Aéroport International Blaise Diagne suivant des modes de financement innovants (Loi relative aux contrats de construction, exploitation transfert d’infrastructures, décret portant création d’une redevance de Développement des Infrastructures aéroportuaires), Construction de routes, ponts et autres ouvrages d’art à travers le pays et réalisation de corridors d’intégration avec les autres pays de la sous-région

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Ehemba

    En Mars, 2012 (11:58 AM)
    La généralisation de l’outil informatique pour :

    - Appuyer tous les secteurs de l’économie

    - Favoriser l’accès des centres communautaires au numérique (Cyber cases)

    - Développer l’interconnexion de services administratifs (intranet gouvernemental). Merci Maitre Abdoulaye Wade

    Auteur

    Sagna

    En Mars, 2012 (12:03 PM)
    la promotion d’une agriculture moderne, diversifiée et porteuse d’emplois (REVA et GOANA)

    Depuis 2000, le Président WADE a initié une ère de réformes pour relancer le secteur agricole.

    Ces programmes concernent :

    • la diversification de la production par la mise en oeuvre de programmes spéciaux (Maïs, Sésame, Manioc, biocarburants)

    • l’élaboration d’un cadre institutionnel nouveau (lettre de politique de dévelop-pement de la filière arachidière, Loi d’Orientation agro-sylvopastorale)

    • la mise en oeuvre d’une stratégie destinée à relever le défi de la souveraineté alimentaire (lancement de la GOANA)

    • la promotion de l’emploi dans le Secteur agricole (Programme de Retour Vers l’Agriculture)

    • La réorganisation des producteurs avec la création du Syndicat JAPANDOO en vu de lancer la Révolution Verte,

    • Le projet de banque verte et la mise en place d’une assurance agricole

    • L’augmentation des ressources affectées au secteur par un début d’exécution du Plan National d’Investissement agricole (PNIA) évalué à hauteur de 2015 milliards de F CFA

    • La lutte contre la sécheresse par les pluies provoquées (Bawaan) et la construction de bassins de rétention

    Auteur

    Sambou Sania

    En Mars, 2012 (12:04 PM)
    Macky Sall a un programme sans fond et stérile. Wade est un acteur important pour la croissance économique de notre Pays, a mise en place un appui au développement des PME par la création d’un Fonds de dotation à entrepreneuriat féminin et d’un Fonds d’appui au financement des PME.
    Auteur

    Marc F

    En Mars, 2012 (12:05 PM)
    wade tu a été un exemple pour ce pays tu as fait et tu fera inch'Allah, tu as assurer



    • La transparence dans la gestion publique

    - L’avènement d’un nouveau Code des marchés publics en 2007 avec la création de la Direction Centrale des marchés publics et de l’Autorité de Régulation des Marchés publics ayant conduit à des économies budgétaires et au renforcement de la transparence

    - Les Contrôles externes exercés sur les finances publiques (Contrôle du Parlement et de la Cour des comptes)

    - L’établissement d’un logiciel de suivi de l’exécution des dépenses publiques (SIGFIP) depuis 2004

    • l’efficacité dans l’exécution budgétaire par

    L’interconnexion des trois régies financières (Trésor, Impôts & domaines et Douanes)

    - La mise en place et l’extension du progiciel SIGTAS de gestion des taxes à l’ensemble des centres fiscaux de Dakar



    Auteur

    Bimbou

    En Mars, 2012 (12:07 PM)
    sans oublier



    - Les Contrats de performances des régies financières (DGID-DGD)

    - L’Adaptation de la fiscalité directe aux directives de l’UEMOA (loi N°2001- 07 du 18 septembre 2001)

    - La Simplification et l’équité du système fiscal (loi N°2004-12 du 6 février 2004).

    Ces réformes budgétaires se sont adossées sur :

    - le plan d’action CFAA/CPAR établi depuis 2002 et

    - les recommandations des exercices PEFA auquel le pays a été soumis.

    Une Gestion prudente des dépenses publiques

    Globalement, les dépenses courantes de l’Etat ont été progressive¬ment maîtrisées et les dépenses publiques réorientées au profit de l’investissement.

    L’exception a concerné les années de crise 2006, 2008 et 2009 où l’Etat a soutenu le pouvoir d’achat des ménages.

    Auteur

    Diop

    En Mars, 2012 (12:12 PM)
    Une attention accrue aux secteurs sociaux de base avec comme conséquence un relèvement sensible des indicateurs suivis dans le cadre des OMD.

    Les initiatives majeures ont porté sur :

    - Le programme « Badiénou Gokh » et la gratuité de la césarienne

    - La réduction de la fracture numérique. Maitre Abdoulaye Wade

    Auteur

    Preira

    En Mars, 2012 (12:30 PM)
    tout le monde dit qu il ne veut plus de wade mais vous oubliez tout ce qu il a fait pour le senegal:

    • Constat :

    Avant l’alternance, l’économie agricole était essentiellement basée sur la monoculture de l’arachide

    - Elle était soumise aux aléas climatiques

    - Absence d’une véritable politique agricole, malgré les programmes du NPA et du PASA.

    Depuis 2000, une nouvelle ère de réformes du secteur agricole a vu le jour avec comme objectifs :

    - Accroître la contribution du secteur au PIB

    - lutter contre la pauvreté

    - Professionaliser le secteur

    Réformes clés

    • Promotion d’une agriculture moderne et diversifiée

    • Adoption d’un nouveau régime foncier

    • Accroissement des ressources dans le secteur (augmentation du Budget National et création d’un mécanisme de financement plus efficace)

    • Relèvement de la productivité par un investissement massif dans les facteurs de production et renforcement des capacités des producteurs (syndicalisation)

    • Création de liens inter sectoriels entre les secteurs (transformation des produits agricoles)



    Conséquences : des résultats exceptionnels

    • Accroissement de la production agricole



    • Emergence de la filière horticoleune

    augmentation sans précédent de l’ensemble des spéculations



    Forte hausse de la production horticole (légumes et fruits) depuis

    l’alternance, à l’exception de la pomme de terre.

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Herame

    En Mars, 2012 (12:42 PM)
    TROIS ORIENTATIONS STRATÉGIQUES CARACTÉRISENT LE SECTEUR DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR :



    ? Le relèvement du niveau d’accès ;

    ? L’augmentation de l’allocation des ressources

    ? L’amélioration du niveau de traitement des enseignants

    ? L’amélioration de la qualité de l’enseignement



    Relèvement du niveau d’accès

    • 2002 : début de la réflexion sur une nouvelle carte universitaire ;

    • 2007 : construction des universités de Bambey, Thiès et Ziguinchor ; ce qui porte le nombre d’universités publiques de 2 en 2000 à 5 en 2010.

    • 2007 : démarrage d’un vaste programme de construction pour augmen¬ter les capacités d’accueil des universités.

    • Parallèlement, augmentation du nombre d’établissements d’enseigne¬ment supérieur qui sont passées de 31 en 2000 à 146 en 2010, soit une hausse de 352%.

    Allocation des ressources

    La part du budget allouée à l’enseignement supérieur a augmenté de ma¬nière fulgurante.





    La bancarisation des bourses est devenue effective ;

    Les bourses sociales sont désormais gérées par une commission nationale.

    Amélioration des traitements des enseignants

    Amélioration de la qualité de l’enseignement

    • Mise en place d’une autorité nationale d’assurance au niveau de l’ensei¬gnement supérieur ;

    • Instauration d’un Conseil d’Administration, d’un Conseil Académique et d’un Conseil de gestion ;

    • Professionnalisation des formations

    • Mise en place du système LMD

    - 2003 : démarrage dans certaines facultés ;

    - 2007 : application dans les nouvelles universités (Ziguinchor, Thiès et Bambey).

    - 2010 : adoption de la loi sur le système LMD

    - 2011 : Promulgation de la loi

    - 2011 : Généralisation du système LMD

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Gaby

    En Mars, 2012 (12:47 PM)
    votez wade car il est le candidat qui emmené le changement au sengal voici les details :



    Depuis l’avènement de l’Alternance, l’économie sénégalaise est caractérisée par :

    ? Une croissance diversifiée

    ? Une croissance soutenue par les investissements publics et privés

    ?Une maîtrise de l’inflation

    ?Une croissance partagée

    Depuis 2000 :

    ? Les investissements dans le domaine des infrastructures ont augmenté de 837% ;

    ? Les routes bitumées ont crû de 207% ;

    ?Les ponts de 1500%

    ? Une meilleure qualité des routes réalisées et des pistes.

    • de 35% en 2000, les routes en bon état sont passés à 60% en 2007 ;

    • De 17% en 2000, les pistes en bon état sont passés à 35% en 2007.

    Auteur

    Bampoky

    En Mars, 2012 (12:51 PM)
    La promotion de l’équité et de l’égalité de genre

    • Adoption en 2010 de la loi sur la parité hommes femmes dans les instances électives

    • Mise en place de l’observatoire de la parité

    • Réparation de la discrimination en matière de traitement des femmes travailleuses (fiscalité sur les salaires et prise en charge par la femme de son époux)

    • Réaffirmation dans la constitution de l’accès des femmes au foncier

    ?La promotion de la Culture et des Arts

    • Réalisation de Grands Projets Culturels(le Monument de la Renaissance, le Grand Théâtre National, édification de la Place du Souvenir, le Musée des civilisations noires, Maison de la Presse)

    • Organisation d’évènements culturels de portée internationale (FESMAN III, Organisation de la Conférence des Intellectuels d’Afrique et de la Diaspora, Salon National TICAA à Dakar)

    ?La prise en charge de la petite enfance

    • construction de la case des tout petits

    • Renforcement du dispositif juridique de la protection de la petite fille

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Aliou Cissé

    En Mars, 2012 (12:56 PM)
    wade nous a montré des le debut qu' il est capable de gouverner encore faisons lui confiance mes chers compatriotes .

    il a Investi dans la petite enfance pour favoriser l’efficacité et l’efficience des systèmes éducatifs

    La réussite scolaire dans les autres niveaux passe par la prise en charge de la petite enfance. Dans ce cadre, de grands progrès ont été accomplis depuis l’avènement de l’alternance avec :

    ? Le lancement du concept de la Case des tout petits en 2001

    ? L’adoption en 2007 d’une politique nationale de Développement intégré de la petite enfance (Dipe), portée au plus haut niveau par le Président de la République

    ? L’augmentation du nombre de structures de prise en charge de la petite enfance qui sont passés, entre 2000 et 2010, de 225 à 1040, dont 500 cases des tout petits parmi lesquelles 184 construites ont été achevées et équipées.

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Bathé

    En Mars, 2012 (13:02 PM)
    La diversification de la coopération technique et financière

    le développement de la coopération Sud-Sud (Inde, Iran, Chine, Brésil) a permis à notre pays d’entrer dans une ère d’industrialisation avec la mise en place d’unités de montages d’automobiles, de transformation des produits agricoles et d’exportation des ressources minières.

    ? La promotion de l’emploi non salarié par des programmes spécifiques

    • Fonds de Promotion de la jeunesse (FNPJ),

    • Office pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue (OFEJBAN),

    • Agence d’Insertion des Marchands Ambulants.

    • Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANEJ)

    • Fonds National d’Aide à l’Emploi (FNAE)

    Ces facteurs d’innovation ont permis à notre économie d’accroître ses performances à travers :

    - une croissance soutenue et diversifiée ;

    - la mise en place de leviers pour la compétitivité de l’économie

    (augmentation des investissements dans les infrastructures et les ressources humaines)

    - une amélioration des indicateurs sociaux.

    Les résultats de cette Stratégie doivent faire l’objet d’une appropriation par tous les acteurs : Gouvernement, partis politiques (PDS et ses alliés), partenaires financiers, organisations de la Société Civile, femmes et jeunes).

    Tel est l’objet de la présente présentation.

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Yalla

    En Mars, 2012 (13:11 PM)
    Depuis l’avènement de l’Alternance, l’économie sénégalaise est caractérisée par :

    Une croissance soutenue qui s’appuie sur un cadre macro économique stable

    Un renforcement du capital physique et humain

    Un relèvement des secteurs d’offre

    Une promotion des services sociaux de base

    Une Croissance soutenue qui s’appuie sur un cadre macroéconomique stable

    Accélération croissance réelle du PIB sous l’alternance : une croissance soutenue depuis 2000

    1990-1999 PIB réel 2.7%

    2010-2012 PIB réel 4%



    En analysant l’historique de la croissance économique du Sénégal, on peut constater que durant les deux décennies précédant l’alternance, le taux de croissance du PIB (2,9 % entre 1980 et 1990) et (2,7 % entre 1990 et 1999) a été à peu près identique au rythme de croissance de la population (+2,5%).

    A partir de 2000, ce taux a atteint plus de 4 % ; ce qui représente près du double du croît démographique.

    La croissance économique s’est même accélérée entre 2003 et 2005 (6,1 % par année), à la faveur de politiques publiques volontaristes.

    Toutefois, cette tendance a été contrecarrée, à partir de 2006, par un environnement extérieur contraignant marqué par :

    La crise alimentaire et énergétique en 2006 -2008

    La crise financière internationale en 2009

    On peut considérer que ces résultats constituent des progrès réels par rapport aux réalisations antérieures. Comparée aux pays de la sous-région, le Sénégal se comporte bien

    Vous voulez voir la suite, allez sur 2000wade2012.com ou sur Abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Bindian

    En Mars, 2012 (13:19 PM)
    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com
    Auteur

    Banko

    En Mars, 2012 (13:24 PM)
    Situation des Finances publiques une progression constante des recettes budgétaires le Sénégal est le seul pays de l’UEMOA à respecter le critère relatif au taux de pression fiscale ?17%

    Les recettes budgétaires sont passées de 562,3 milliards en 2000 à 1236,5 milliards en 2010, soit une augmentation de 120% en 10 ans, à la faveur des recettes fiscales.

    Les recettes fiscales rapportées au PIB nominal sont passées de 16,1% en 2000 (inférieur au seuil de l’UEMOA de 17%) à 18,8% en 2010.

    Ces performances ont été obtenues grâce à des réformes budgétaires concernant :

    • La transparence dans la gestion publique

    - L’avènement d’un nouveau Code des marchés publics en 2007 avec la création de la Direction Centrale des marchés publics et de l’Autorité de Régulation des Marchés publics ayant conduit à des économies budgétaires et au renforcement de la transparence

    - Les Contrôles externes exercés sur les finances publiques (Contrôle du Parlement et de la Cour des comptes)

    - L’établissement d’un logiciel de suivi de l’exécution des dépenses publiques (SIGFIP) depuis 2004

    • l’efficacité dans l’exécution budgétaire par

    L’interconnexion des trois régies financières (Trésor, Impôts & domaines et Douanes)

    - La mise en place et l’extension du progiciel SIGTAS de gestion des taxes à l’ensemble des centres fiscaux de Dakar

    - Les Contrats de performances des régies financières (DGID-DGD)

    - L’Adaptation de la fiscalité directe aux directives de l’UEMOA (loi N°2001- 07 du 18 septembre 2001)

    - La Simplification et l’équité du système fiscal (loi N°2004-12 du 6 février 2004).

    Ces réformes budgétaires se sont adossées sur :

    - le plan d’action CFAA/CPAR établi depuis 2002 et

    - les recommandations des exercices PEFA auquel le pays a été soumis.

    Une Gestion prudente des dépenses publiques

    Globalement, les dépenses courantes de l’Etat ont été progressive¬ment maîtrisées et les dépenses publiques réorientées au profit de l’investissement.

    L’exception a concerné les années de crise 2006, 2008 et 2009 où l’Etat a soutenu le pouvoir d’achat des ménages.

    Une progression des dépenses publiques soutenue par la bonne tenue des recettes budgétaires et tirée par les dépenses d’inves¬tissement.

    Une Maîtrise du déficit public

    Cap-Vert Côte d'Ivoire Nigéria Ghana Sénégal moyenne UEMOA moyenne CEDEAO -11,4% -2,3% 2,1% -8,7%-6,4% -6,6% -6,4% Solde budgétaire global hors dons en moyenne sur la période 2004-2010

    • Déficit public mieux maîtrisé que la moyenne de l’UEMOA, de la CEDEAO et du Ghana.

    Un endettement soutenable

    Le Sénégal continue de dégager un profil de pays à risque de surendettement faible.

    Le Gouvernement est décidé à poursuivre sa politique d’emprunt saine afin de préserver la viabilité de la dette publique.

    • En 2010, la dette publique est composée de 1750,3 milliards (27,5% du PIB) au titre de la dette extérieure et de 438,3 milliards (6,9 % du PIB) portant sur la dette intérieure.

    • La dette extérieure est essentiellement concessionnelle (65%) avec des conditions favorables : taux d’intérêt (1.5%),durée moyenne (32 ans), différé moyen (8 ans)

    En 2010, l’endettement du Sénégal est inférieur à la moyenne de l’UEMOA (40,8% du PIB) et à celui des pays cités en référence en Afrique : Cap-Vert (80,3% du PIB), Ghana (41,2%), Kenya (50,5%), Ile Maurice (50,5%).

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Kati

    En Mars, 2012 (13:27 PM)
    wade mis en place des outils pertinants pour la Recherche scientifique et technique ; a releve les défis du développement par la science, la technologie et l’innovation dans les aspects comme:

    Outils de gestion de la recherche

    - Mise en place du Conseil national de la recherche scientifique et tech¬nique ;

    - Augmentation des ressources du Fonds d’impulsion de la recherche scientifique et technique de 100 millions en 2000 à 411 millions en 2010,

    - Création de groupes thématiques programmés pour un coût de 250 millions

    - La signature de contrats de performance avec les unités et centres de recherche



    Quelques réalisations

    - Création de Centres de Recherche et d’Essais (CRE) dans les domaines des TIC, de l’agroalimentaire et des énergies propres ;

    - La mise en place d’écoles doctorales dans les universités publiques

    - Acquisition d’équipements lourds comme la Gamme Camera, le spec¬tromètre de masse qui sont uniques dans la sous-région ainsi que des équipements biotechnologiques ;

    - Introduction de nouvelles variétés de cultures adaptées à la sécheresse et production de bio fertilisants.

    Auteur

    Fatou Kiné

    En Mars, 2012 (13:30 PM)
    je suis une militante de wade et je viens de visiter ce site il nous montre tous les projets que wade a realiser et ce qui reste a faire .je vous vous encourage tous a le visiter vous militant du vieux
    Auteur

    Vianney

    En Mars, 2012 (13:34 PM)
    il a relevé les defis dans plusieurs secteurs dont voici quelques un:



    UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE RENFORCÉE PAR :



    ? Le capital physique

    ? Le capital humain



    Réaliser des infrastructures de qualité ; une initiative déterminante pour l’accélération de la croissance

    Constat

    - L’absence d’une véritable politique de développement des infrastructures

    - Insuffisance des financements, surtout pour l’entretien

    - Mauvaise qualité des routes réalisées en bicouches, d’où 65% des routes revêtues et 83% des pistes en mauvais état, en 2000.

    Enjeux : Réaliser les routes du développement

    - Accélérer le développement économique du Sénégal

    - Construire un réseau routier de qualité aux standards internationaux

    - Améliorer l’accès des populations aux opportunités économiques

    - Désenclaver les zones de production pour rapprocher les marchés

    - Appuyer les secteurs productifs (industrie, mines , énergie, agriculture, élevage)

    Auteur

    Baraye

    En Mars, 2012 (13:36 PM)


    RÉSULTATS DE LA GESTION MACROÉCONOMIQUE :

    Notation de la dette souveraine

    Confiance des partenaires au développement et des marchés financiers

    Perception des partenaires

    B1(Moody’s) :

    La notation de Moody’s se fonde sur le fait que le Sénégal se distingue par :

    une relative stabilité macroéconomique et une situation politique stable ;

    une croissance soutenue par des investissements considérables en matière d’infrastructures ;

    un classement dans la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire en 2010 ;

    un accès potentiellement illimité aux devises du fait de son appartenance à l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ;

    une dette croissante mais modérée ;

    un soutien de la communauté financière internationale.

    B+ (Standard & Poor’s)



    La note de Standard and Poor’s est justifiée par :

    • les performances économiques et budgétaires meilleures que prévues en 2010 ;

    • la poursuite de la reprise économique avec une croissance annuelle attendue entre 4% et 5% sur la période 2011-2013, grâce à une politique économique volontariste.Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Bathé

    En Mars, 2012 (13:39 PM)
    Confiance des partenaires au développement et des marchés financiers



    • Le Sénégal est l’un des sept (7) pays africains, et le seul pays francophone, ayant signé avec le FMI un Programme Economique et Financier appuyé par l’Instrument de Soutien à la Politique Economique (ISPE).

    • Ce type de programme est réservé aux pays ayant atteint un degré élevé de stabilité macroéconomique. D’importantes réformes sont entreprises au Sénégal dans le cadre de ce programme ISPE, notamment dans le domaine de la gestion des finances publiques et de la gouvernance, ainsi que le développement du secteur privé.

    • Le Sénégal a renouvelé en 2010 son programme ISPE avec le FMI

    • Toutes les revues du programme ISPE depuis 2007 ont été concluantes. Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Diompy

    En Mars, 2012 (13:41 PM)
    Perception des partenaires



    • Le Sénégal figure parmi le groupe de pays qualifiés de « marchés pionniers »

    • Première intervention sur le marché financier international en Décembre 2009

    • Succès éclatant de la levée de fonds effectuée en 2011 au bénéfice des secteurs porteurs de croissance : 125 investisseurs asiatiques, américains et européens de premier plan (PIMCO, BLACKROCK, ASHMOORE, BTG, CapRe, ABERDEEEN) ont souscrit à l’emprunt de 500 millions de dollars US.

    • Une sur- souscription de l’émission (5 fois le montant demandé par le Sénégal)

    • La nouvelle émission est référencée dans l’index EMBI (Emerging Markets Bonds Index)



    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Dionou

    En Mars, 2012 (13:46 PM)
    UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE RENFORCÉE PAR :



    Le capital physique

    Le capital humain



    Réaliser des infrastructures de qualité ; une initiative déterminante pour l’accélération de la croissance

    Constat

    - L’absence d’une véritable politique de développement des infrastructures

    - Insuffisance des financements, surtout pour l’entretien

    - Mauvaise qualité des routes réalisées en bicouches, d’où 65% des routes revêtues et 83% des pistes en mauvais état, en 2000.

    Enjeux : Réaliser les routes du développement

    - Accélérer le développement économique du Sénégal

    - Construire un réseau routier de qualité aux standards internationaux

    - Améliorer l’accès des populations aux opportunités économiques

    - Désenclaver les zones de production pour rapprocher les marchés

    - Appuyer les secteurs productifs (industrie, mines , énergie, agriculture, élevage)



    Depuis 2000 :

    Les investissements dans le domaine des infrastructures ont augmenté de 837% ;

    Les routes bitumées ont crû de 207% ;

    Les ponts de 1500%

    Une meilleure qualité des routes réalisées et des pistes.

    • de 35% en 2000, les routes en bon état sont passés à 60% en 2007 ;

    • De 17% en 2000, les pistes en bon état sont passés à 35% en 2007.



    RÉSULTATS PAR SOUS SECTEUR



    Le sous secteur routier : améliorer la compétitivité de notre écono¬mie et lutter contre la pauvreté

    Deux axes :

    • Le programme prioritaire des routes, un ambitieux programme de réhabilitations et de constructions

    L’Autoroute à péage Dakar Thiès Mbour : les routes de l’avenir

    Le sous secteur transport aérien : l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) pour accompagner le décollage vers l’émergence

    Le sous secteur maritime : le port du Futur, une arme performante pour gagner la bataille de l’économie maritime

    Solution

    le Plan Takkal : une réponse appropriée au défi énergétique

    Le programme consolidé du Plan s’articule autour de 55 actions déclinées en 3 axes :

    ?Le rééquilibrage de l’offre et de la demande ;

    ?Le financement

    ?Les chantiers transversaux.

    Les clés du succès du programme national d’infrastructures sont liées au dynamisme de la coopération internationale caractérisée par :

    Une diversification réussie des partenaires : bailleurs traditionnels et nouvelle coopération avec les pays émergents (Brésil, Chine, Corée, Inde et Moyen orient) ;

    Une plus grande réactivité dans la mobilisation des financements ;

    Un alignement sur les priorités nationales ;

    La valorisation de nouveaux modes de financement par la combinaison de financements concessionnels, semi concessionnels, commerciaux et par PPP.

    Investir dans la petite enfance pour favoriser l’efficacité et l’efficience des systèmes éducatifs

    La réussite scolaire dans les autres niveaux passe par la prise en charge de la petite enfance. Dans ce cadre, de grands progrès ont été accomplis depuis l’avènement de l’alternance avec :

    Le lancement du concept de la Case des tout petits en 2001

    L’adoption en 2007 d’une politique nationale de Développement intégré de la petite enfance (Dipe), portée au plus haut niveau par le Président de la République

    L’augmentation du nombre de structures de prise en charge de la petite enfance qui sont passés, entre 2000 et 2010, de 225 à 1040, dont 500 cases des tout petits parmi lesquelles 184 construites ont été achevées et équipées.

    Pour plus de renseignement et que vous agissez plus intelligemment, visitez nous sur 2000wade201.com ou abdoulaye-wade.com

    Auteur

    Saniebe

    En Mars, 2012 (15:55 PM)
    Nul n'est à l'abri de la CPI du Président de la RÉPUBLIQUE au simple citoyen lambda pour les actes de violence,attention le SÉNÉGAL.THIANTACOUNES,ÉVITEZ A BETHIO THIOUNE un mandat d'arrêt international en évitant la violence,notre pays a signé le traité de Rome instituant ce tribunal
    Auteur

    Mata

    En Mars, 2012 (23:42 PM)
    WADE n’est pas violent, c’est un homme de paix, de tolérance, de solidarité ……..donc cette question ne le concerne pas, j’espère que vous adressez à Macky et ses collaborateurs, regarder ce qu’ils ont fait au Poste de Thiaroye, ils ont attaqués le cortège de Maître WADE avecdes armes blanches, des pistolets ….est-ce que c’est normale ?
    Auteur

    Kaf

    En Mars, 2012 (23:44 PM)
    Tout le monde sait que Macky est violent c’est lui qui a besoin de violence pour aller au Palais mais ça jamais parce que les sénégalais sont assez mûres, ils ne vont être manipulé par Macky et ses collaborateurs en plus ça ne les permettent de gagner les élections. WADE veut développer le Sénégal MO TAX JAAM REK MOKO GNOR



    Auteur

    Kafaty

    En Mars, 2012 (23:49 PM)
    Pourquoi violence, ses armes là n’ont pas d’importance le jour du 25 Mars parce que BOROM CARTE MO MEN BOROM FETAL en plus BOROM CARTE YI ABDOULAYE WADE LA GNOUY VOTEL
    Auteur

    Baba

    En Mars, 2012 (00:06 AM)
    Les sénégalais ont dégoutaient Macky et ils le confirmeront au soir du 25 inchalla parce que tout le monde sait que Macky est violent, méchant, SOXOR, IGNAN, IGNETI, IGNEGNENI….

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email