Samedi 04 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Mandat Macky Sall à l'Apr : la grosse révélation de Moustapha Diakhaté

Single Post
Mandat Macky Sall à l'Apr : la grosse révélation de Moustapha Diakhaté
Moustapha Diakhaté est formel. L'alliance pour la République ne saurait être classée dans le lot des "partis structurés qui respectent leurs statuts et règlement".

Une position qui contraste manifestement avec celle du leader de l'Apr qui a réfuté catégoriquement, toute idée de non structuration de son parti, le 31 décembre dernier, face à la presse.

D'ailleurs se prononçant sur le mandat du leader de l'Apr, Diakhaté révèle, face à Pape Alé: "le mandat du Président Macky Sall, à la tête de l'Apr est arrivé à expiration depuis 6 ans et la durée du mandat est de 5 ans".

Si la légalité de la gestion de l'Apr par Macky Sall est remise en cause, il n'en est certainement pas pour autant s'agissant de sa légitimité. Présidant le dernier secrétariat exécutif national du parti, Macky Sall a "constaté l'auto-exclusion de Moustapha Diakhaté de l'Apr", selon le journal L'As.

liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    En Janvier, 2020 (20:26 PM)
    C’est un faisceau de convergences qui a conduit à accélérer les choses. Il y a eu un élargissement des parties prenantes dans le débat qui a permis de banaliser au sens positif du terme, ce qui apparaissait au départ comme une polémique. Cela a permis d’analyser les termes du débat et finalement de le médiatiser aussi. Et moi, je vois quatre parties prenantes qui ont impulsé la décision des chefs d’État français et africains. Il y a le travail des chercheurs et économistes. J’ai co-écrit avec d’autres collègues l’ouvrage "Sortir l’Afrique de la servitude monétaire : à qui profite le franc CFA ?", sorti en 2016. Il y a eu mon histoire personnelle et douloureuse avec mon éviction de l’Organisation internationale de la Francophonie après la publication d’une tribune dans le Monde Afrique en 2017 à la suite de la visite du président Macron à Ouagadougou. Il y a eu des colloques ouverts au public, des émissions grand public et j’ai encore tout récemment consacré tout un chapitre au franc CFA dans mon dernier ouvrage. Ensuite, il y a les sociétés civiles africaines et les diasporas qui se sont mobilisées. On a aussi vu des figures comme Kémi Séba qui a été jusqu’à brûler un billet de 5 000 francs CFA en public à Dakar. Différents mouvements comme Y’en a marre au Sénégal, le Balai citoyen au Burkina Faso qui ont aussi rué dans les brancards. Le rôle de ces divers acteurs a été fondamental, car ce sont eux que le président Emmanuel Macron a écoutés. Selon moi, le président français a joué un rôle parce que n’oublions pas qu’il a créé le Conseil présidentiel pour l’Afrique, dont le rôle est de remonter les souhaits des sociétés civiles africaines du continent et de ses diasporas. Le deuxième bloc, c’est le Fonds monétaire international. En 2016, Christine Lagarde s’était déplacée en personne à Yaoundé pour solliciter de la part des chefs d’État de l’Afrique centrale une dévaluation du franc CFA, parce qu’elle estimait que les réserves de changes de la Cemac étaient quasiment proches de zéro. Depuis la dévaluation de 1994, le FMI est resté très vigilant sur la gestion monétaire dans la zone franc, c’est un élément de pression additionnel. Le troisième bloc, c’est la Chine. Il y a une poussée de la Chine sur le plan économique, mais aussi monétaire. Parce que nos États se sont fortement endettés vis-à-vis de la Chine et ont été obligés de négocier avec le FMI pour des remises de dettes. Je donne l’exemple du Congo-Brazzaville. La Chine est rentrée dans la zone franc par le biais de l’endettement et aussi par le biais de ce qu’on appelle « l’Angola mode ». Depuis le 15 août 2016, l’Angola a adopté la monnaie chinoise ayant cours légal et pouvoir libératoire sur tout le territoire. En août 2018, le Nigeria aussi a passé un accord avec la Chine qui permet de contourner le dollar et l’euro pour faire des transactions entre le yuan chinois et le naira nigérian. En fait, cette internationalisation des échanges a donné l’impression que le franc CFA était une sorte de relique coloniale. Le dernier bloc, c’est l’arrivée dans le débat de pays européens comme l’Italie, qui a fortement attaqué la France en disant qu’avec le franc CFA elle maintenait des colonies en Afrique pour citer les propos de Luigi Di Maio et Matteo Salvini au printemps dernier. Puis il y a eu le sommet Russie-Afrique de Sotchi où les Russes ont clairement pris fait et cause pour les anti-CFA. KAKO NUBUKPO :up:  :up: 

  2. Auteur

    Mansawali Conseille Macky Sall

    En Janvier, 2020 (20:48 PM)
    moustapha diakhaté est un militant courageux et

    qui n'est pas opportuniste comme d'autres le sont ! .

    Je crois que le part apr perdrait beaucoup de son

    verbe politique et de sa verve politicienne si par

    hasard moustapha diakhaté devait qui quitter la

    formation du président macky sall au pouvoir !

    nous sommes loin de ce parti mais nous croyons

    savoir que le président macky sall doit prendre le

    précieux temps de faire réconcilier moustapha

    cissé lo et moustapha diakhaté avec tous les rangs

    politiciens et militants du parti apr ! tout comme en

    revanche moustaph diakhaté et moustapha cissé lo

    doivent savoir que comme disait biien le président

    sékou touré de la guinée d'antan oui quand on milite

    dans un parti on doit toujours prendre ici le parti de

    défendre le parti même quand le parti a tort ! et c'est

    vrai que nul ne saurait imaginer le parti apr sans ses

    deux moustapha certes frondeur mais somme toute

    fonciers et princiers dans la tête tout comme dans le

    coeur de leur générosité que personne ne conteste
    Auteur

    En Janvier, 2020 (20:54 PM)
    macky ne peut pas poser un seul acte noble
    Auteur

    Nianthio

    En Janvier, 2020 (21:51 PM)
    Vous qui jugez positivement M. Diakhate,vous amnésique. Revoyez un peu les positons de ce type il y'a 6 ans ou 7 ans derrière.

    On a arraché la paille de sa bouche et il peut se permettre de beler" mbee mbee mbee". Quel est son fief électoral ?. La presse sénégalaise est nulle,elle ne fait fabriquer des nullards. S'il veut briguer le vote des sénégalais ce n'est pas sur des plateaux de radios ou TV par où il doit passer
    Auteur

    Anifane

    En Janvier, 2020 (07:05 AM)
    A l échéance de ce mandat qu avez-vous fait à l epoque vous étiez président de groupe n es ce pas moustapha ?
    Auteur

    En Janvier, 2020 (09:36 AM)
    APR apprenez à bien communiquer.Est-ce que vous pouvez dire le contraire de ce que dit Mr DIAKHATE? Le mandat de SG de l'APR n'est-il pas dépassé? L'APR est-elle un Parti Stucturé? Quel est son organigramme? C'est tout ce que lis sur les déclarations de DIAKHATE.
    Auteur

    Gadiol

    En Janvier, 2020 (09:31 AM)
    Nagnou wakh si lou itele sénégalais yi tè bayi intérêt yi



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email