Jeudi 17 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Me Assane Dioma Ndiaye : «Aliou Sall devait aller jusqu’au bout de sa logique»

Single Post
Me Assane Dioma Ndiaye, Avocat

Le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) et maire de Guédiawaye, Aliou Sall, se devait de poursuivre sa logique jusqu’au bout. C’est ce que pense le juriste Me Assane Dioma Ndiaye, Président de la Ligue sénégalaise des droits humains, interrogé par Seneweb au lendemain de la démission du frère du Président Macky Sall. L’avocat qui craint que le Sénégal risque de péricliter, a invité le Chef de l’Etat, Macky Sall à annuler l’ensemble des permis accordés à Petro Tim et qu’il juge illégaux.

«Il faut se féliciter de cette démission d’Aliou Sall, parce qu’il est de principe qu’en démocratie que chaque fois que quelqu’un qui a des charges publiques et sur qui pèsent des suspicions ou des accusations aussi graves comme c’est le cas aujourd’hui, que cette personne puisse se décharger de ses fonctions publiques pour permettre à la justice de faire son travail. Donc, c’est une bonne pratique d’Aliou Sall en matière de démocratie. Et c’est tout à son honneur», a réagi Me Assane Dioma Ndiaye.

«Ce que je regrette personnellement, poursuit-il, c’est qu’Aliou Sall qui a le souci de laver son honneur ne soit pas encore allé jusqu’au bout de sa logique, c’est-à-dire porter plainte en diffamation contre la Bbc et surtout contre la journaliste, Mayeni Jones auteur du reportage. Je respecte la position des avocats d’Aliou Sall qui disent attendre l’issue de la procédure, mais je pense que la meilleure façon de pouvoir se blanchir, c’est de citer en diffamation la personne qui vous accuse, et qui sera obligée de sortir ses preuves au risque d’être condamnée.

Si Mayeni Jones sortait ses preuves, ce serait l’occasion pour l’opinion nationale et internationale d’être édifiée de la véracité ou non des accusations contées contre Aliou Sall. En réalité, il n’y a actuellement aucune procédure judiciaire, mais seulement une enquête préliminaire. En outre, le droits-de-l’Hommiste pense qu’il est important que les documents que détiennent la Bbc soient connues des Sénégalais. «Au-delà de la personne d’Aliou Sall, cette affaire est une question d’intérêt national.

J’exhorte à nouveau le procureur de la république de citer Mayeni Jones à déposer devant les enquêteurs. Autrement, nous userons de toutes voies utiles pour la publication de ces documents, parce qu’il y va de l’édification de l’opinion publique plus que de l’honneur d’Aliou Sall. Il faut comprendre que cette affaire ne se limite pas à Aliou Sall. C’est la préservation des intérêts du peuple sénégalais qui nous intéressent au premier plan. Et les conclusions de l’Ige (Inspection générale d’Etat) ne se limitaient pas simplement à l’ouverture d’une procédure judiciaire».

«Nous invitons aussi le Président Macky Sall à annuler les permis accordés à Petro Tim, même si cela nécessitera des renégociations avec ceux qui ont acquis des parts de ces mêmes permis délivrés à Cosmos et BP. Un permis accordé de façon illégale ne doit pas produire des effets. C’est extrêmement complexe, ce n’est pas une question politique, ni une question de crochet, mais une question d’intérêt national.

Et c’est pourquoi nous devons faire bloc pour purger toutes ces contradictions avant que nous n’entrions dans l’ère de la production, parce que le pétrole peut être une aubaine pour un peuple tout comme il peut être une malédiction. Dans le cas échéant, le Sénégal risque de péricliter et la survie de notre peuple est en jeu», ajoute-t-il.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email