Mardi 25 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Message à la Nation de l’après-référendum : Discours d'urgences

Single Post
Message à la Nation de l’après-référendum : Discours d'urgences

56ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal. 4ème anniversaire du premier discours à la Nation de Macky Sall en tant que président de la République. Il est le seul à savoir ce qu’il dira au Sénégalais dimanche. Mais Le Quotidien fait un petit rappel des urgences énumérées le 3 avril 2012 par Macky Sall. Des urgences toujours d’actualité.

Comme un certain 3 avril 2012, «dans un contexte particulier» où le Sénégal venait de «sortir d’un long et historique processus électoral qui a révélé une fois de plus à la face du monde toute la vitalité de notre système démocratique et la grande maturité du Peuple sénégalais », le chef de l’Etat reprend la parole au lendemain du référendum du 20 mars. Macky Sall admettait dans son adresse que l’alternance du 25 mars était l’oeuvre de «tout le Peuple sénégalais qui en est sorti victorieux et revigoré». 

Sans doute, cet angle de rassemblement devrait prévaloir dans son adresse de dimanche prochain en ce qui concerne les résultats du référendum qui ont consacré la victoire du «Oui». Sa victoire aussi puisque c’est lui qui avait invité les citoyens à se prononcer sur son projet de révision de la Constitution. Il ne pourrait y avoir de triomphalisme de sa part, ne serait-ce que pour crédibiliser sa volonté d’instaurer- ou de restaurer- le dialogue qui a fait défaut dans ce processus référendaire. «Je suis le Président de tous les Sénégalais, sans distinction aucune», avait-il dit en 2012. Rien n’a changé entre-temps parce qu’en dépit des contingences et des controverses politiques et électorales, le même esprit doit encore prévaloir dans son message.

Comme le 3 avril 2012, celui de 2016 doit être pour lui l’occasion de relancer un «nouveau départ pour une nouvelle ère de ruptures en profondeur dans la manière de gérer l’Etat au plan institutionnel et économique», car de «ruptures », on en demande encore à l’Assemblée nationale et dans la gestion «sobre et vertueuse» promise.

Mais surtout, la «gravité» du contexte d’après Présidentielle doit guider le reste de son mandat qu’il a prolongé jusqu’en 2019, alors qu’on l’attendait en 2017. D’autant que ce «contrat de confiance» qui le liait au «Peuple des 65%» du 2ème tour se mesure dans ce qui est sorti des urnes le 20 mars dernier.

On n’est pas encore à l’heure du bilan, mais si «gouverner autrement », comme il l’avait promis, c’est «traiter tous les citoyens avec la même dignité et le même respect», il va falloir expliquer aux Sénégalais où sont les autres «candidats » à la Crei, à part Karim Wade et Tahibou Ndiaye ? Quatre ans après son «propre quart d’heure », comme nous avions ainsi apprécié les 15 minutes de son message à la Nation qui étaient une rupture par rapport au style de son prédécesseur, Macky Sall doit demander à «toutes les femmes et tous les hommes qui (l)’accompagnent» si «notre Administration (a créé) un environnement plus convivial, fait de respect, de courtoisie et de transparence pour délivrer un service de qualité au bénéfice des usagers». C’est l’un de ses souhaits qui peinent à se réaliser.

Les Sénégalais lui avaient donné une majorité parlementaire pour lui permettre de gouverner sans contrainte, ont adopté ses réformes constitutionnelles pour lui renouveler leur confiance. Il revient au Président Sall de s’atteler à davantage résoudre les «nombreuses urgences et attentes pressantes» qu’il avait héritées de son prédécesseur, car dans un an, il retournera demander une autre majorité à l’Assemblée nationale. Les assurances commenceront par ce discours de dimanche qui doit en même temps prendre en compte la «grave perturbation de l’année scolaire et universitaire». Point besoin de solliciter encore un «sursaut patriotique» pour sauver le secteur. Il appartient à son gouvernement de respecter ses engagements.

Ou alors de ne plus s’engager dans des promesses qu’il ne peut honorer, comme il l’avait dit dans un langage sincère. Qui mieux que lui qui ne cesse de rappeler avoir «sillonné le pays d’Est en Ouest, du Nord au Sud» pour résoudre «les nombreux problèmes dont souffre notre pays» ?

Sauf qu’il ne s’agit pas seulement de les appréhender. «Il y a urgence dans nos villes et nos banlieues de lutter contre le chômage, les inondations, l’insécurité et la paupérisation », convenait-il. Des urgences sont toujours là.


liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (18:16 PM)
    Akh afrique noire dal dou dem quoi. Diaroul am yakar  :nohope:  :nohope: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (18:43 PM)
      macky man boullot la beugue je suis ingenieur des telecoms
      mon numero est 767524236
    • Auteur

      Un Seul Perdant !

      En Avril, 2016 (18:46 PM)
      -- un seul perdant: macky sall! près de 900 mille personnes l'ont dit non! c'est incroyable! un référendum devrait être validé à au moins par les 3/4 des électeurs!
      --c'est plutôt les signaux de la rts qui devraient être coupé depuis belles lurettes! avant, pendant et après les élections, l'artp ni la cnra n'ont agi
      -- rts télévision du parti apr. pour un dg de la rts neutre sans parti...
      --sidiki kaba, ministre qui encourage la dépravation...
      --laïcité= je tolère les religions mais je ne leur invite pas dans les affaires des hommes qui sont pourtant créés uniquement pour adorer ce même dieu...
      --l'islam, la religion mal-aimée , mal-comprise et bannie dans la constitution
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Mansa 2016

      En Avril, 2016 (03:16 AM)
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Mansa 2016

      En Avril, 2016 (03:16 AM)
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Mansa 2016

      En Avril, 2016 (03:16 AM)
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
    • Auteur

      Mansawali Walimansa Mansa 2016

      En Avril, 2016 (03:16 AM)
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
      ne jugeons de rien ou ne préjugeons de rien avant d'entendre le président macky sall
  2. Auteur

    Dieureufdieuf Presi

    En Avril, 2016 (18:16 PM)
    le peuple est derriere vous, vive notre democratie, vive le senegal, vive la paix.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (18:25 PM)
    ceux qui ont specule sur le wakh wakhet vont dechanter,macky va dussoudre l assemblée, demissioner pour respecter sa parole des 5ans et se representer
    • Auteur

      Sc

      En Avril, 2016 (18:40 PM)
      c ca le poisson d'avril je uppose???!!
      très drôle!! ce gars a annoncé bien avant le referendum qu'il ne démissionnerais jamais alors trouvons d'autres solutiuons please!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (18:48 PM)
    Ont vous crois et derrière vous MR le près le un hôte juste et travailleurs  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
    Auteur

    Ouss

    En Avril, 2016 (19:22 PM)




    macky degage tu es nul incompetent malhonnete tu es un homme sans parole ....
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (19:59 PM)
    Jaime macky et toute ma famille que dieu le protége des aigris opposants Amine :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Asta

    En Avril, 2016 (20:34 PM)
    Cest mon president Un grand monsieur
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2016 (00:16 AM)
      vous pensez que c'est en restant derrière vos claviers que vous allez défendre votre président. cojer ou je ne sais pas quoi . honte à vous , le peuple attend mieux de vous.
    Auteur

    [email protected]

    En Avril, 2016 (06:24 AM)
    [email protected] ,je vais ajouter un point important le justice car les paysans ont perdu des terres de SENDU A DROITE du Miferso vers sebi ect,,,,un groupe remblaye les terres cultivables de nos pauvres avec du calcaire sois disant un titre d état délivre par le cadastre c est un vol organise et que Macky doit prendre acte après de milliers de plaintes car le droit coutumier est a respecter pour le PSE surtout merci
    Auteur

    Si C L Eau

    En Avril, 2016 (07:26 AM)
    La Rupture selon Maky:



    Plus de 40 ministres Au lieu de 25

    Un Ministre chanteur et Homme d affaire qui se remplie les poches tout en pretextant vendre la destination Senegal! Pour rappel qui avait instaure le fameux visa qui a failli ruine notre Tourisme national ...

    La Promotion de la transhumance!

    Ce celui qui emprisonne Karim par pure vengeance... Et accueille Awa Koudou, Oussou Bebé, Baila Wone etc.

    Sous son magistere on a decouvert les politiciens du Genre Cisse Lo, Abdou Mbow Mbow, Youkhou Toure, Moustapha Diakhasse etc. et j en passe! Manam des Gens qui n ont aucune Classe...

    La Dynastie Faye-Sall est omnipresente et le Capo Mme la Premiere Dame avec sa nationalite americaine... pense que les fetiches et les milliards de son milliards de Maky pourraient leur permettre de regner a vie ...



    Mais Maky c est surtout le Seigneur du "wakh Wakhete" dont la constitution n a interesse que 35% des electeurs Senegalais!

    Quelle honte!



    Mes recommandations pour son discours de demain:



    Appeler l Opposition Au dialogue

    Liberer Karim Wade

    Virer tous les proches parents du gouvernement

    Continuer la traque mais cette fois ci Chez les (nveaux) aperistes...

    Envoyez Niasse, Dansokho et Tanor dont il est l otage a la retraite

    ...
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (08:49 AM)
    Macky est un bon président, qui a un bon premier ministre. C'est le reste qui ne suit pas.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (09:19 AM)
    Macky non seulement n'a rien fait depuis qu'il est arrivé au pouvoir mais il seme la zizanie un peu partout dans ce pays. Le Sénégal régresse économiquement et démocratiquement dans tous les domaines.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (10:48 AM)
    Pour gagner un référendum il faut au moins 90% du oui ,Macky ne crie pas victoire parce qu'il sait bien qu'il a perdu entre le non et l' abstention il est loin d'avoir la confiance des sénégalais.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (11:00 AM)
    De Grâce Monsieur le Président, n'appelez pas l'Opposition au dialogue: vous n'y croyez pas car vous ne dialoguez pas déjà avec vos partenaires du Bennoo Bok Yaakaar ! Ce sera de la tromperie et de la ruse ! Mais nak ! guagni ndiatiarr lagn !

    Ne nous faites pas également de nouvelles promesses en dehors de celles qui sont dans ce "fourre-tout" qu'est le PSE !
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (15:04 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (16:57 PM)
    Monsieur le Président revoir les conditions dans le secteur du Gardiennage aujourd’hui nous essayons de lutter contre le terrorisme et vous n'ignorez pas que beaucoup de services ,hôtels ,résidence ,banque etc .. sont sous le contrôle du Gardiennage ,et en 2012 vous avez été clair en déclarant que vous allez nettoyer le service du Gardiennage faites quelque chose Monsieur le Président et que Dieu vous accompagne
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (21:13 PM)
    Le Menteur. :fbhang: 
    Auteur

    Lui

    En Avril, 2016 (19:29 PM)
    " Je m'engage à réduire mon mandat actuel qui est de 7ans à 5ans " Cette leitmotiv entendu partout dans le monde de la bouche de Macky, n'a pas résonné cette fois ? Quel mensonge, quel vaniteux, quel hypocrite... !!!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email