Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

MOR NGOM A LA LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS : 600 parcelles annoncées pour le relogement des sinistrés

Single Post
MOR NGOM A LA LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS : 600 parcelles annoncées pour le relogement des sinistrés

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mor Ngom, en tournée à Saint-Louis, a qualifié de «critique et alarmante» la situation de la brèche du Gandiolais.

 

C'est pourquoi il a révélé que 600 parcelles sont disponibles dans la communauté rurale pour une superficie de 25 hectares pour assurer le relogement de tous les sinistrés. «Le site est trouvé, il reste à viabiliser l’endroit et avec les experts, nous allons tout faire pour que ce déplacement se fasse dans la quiétude», a-t-il promis.

 

Des centaines de familles ont été victimes de cette brèche creusée en 2003 sur initiative de Me Abdoulaye Wade pour sauver des quartiers de Saint-Louis contre les inondations. Après un aménagement de 4 mètres situé sur la flèche sableuse, la mer a provoqué l’extension de cette ouverture artificielle. Celle-ci atteint plus de 2,2 km en 2012. Et depuis lors, des phénomènes d’érosion sont apparus sur la berge qui fait face.

 

Avant l’ouverture de la brèche, les activités dominantes des populations tournaient autour de l’agriculture, du maraîchage et de la pêche. Les fortes houles ont chassé aussi les populations du village de Pilote Barre. La situation est la même au village de Keur Bernard. Les campements touristiques «El falo» et «Océan Savane» ont disparu, engloutis par la mer.

 

Face à cette situation, le président de la communauté rurale de Ndiébéne Gandiole n’y est pas allé par quatre chemins pour demander au ministre de tutelle de réaliser d'urgence le relogement des populations.

 

En octobre 2012, une nouvelle brèche s’est formée au sud du canal, provoquant des modifications de l’hydrodynamique dans le secteur, précisément dans le Gandiolais. C’est ainsi que des milliers de familles ont abandonné leur habitat du fait de l’érosion marine.

 

Doune Baba Dièye, village traditionnel, vit dramatiquement le phénomène en perdant environ 200 mètres de large avec l’avancée de la mer. Les populations ont abandonné le village, ce qui lui a donné un visage sinistre.

 

Mor Ngom a profité de cette descente à Saint-Louis pour visiter l’érosion qui frappe le nichoir du parc national des oiseaux du Djoudj. «Avec nos partenaires, le nichoir sera stabilisé et élargi, les plans d’eau stabilisés et les installations d’accueil du parc réhabilitées», a soutenu le ministre de l’Environnement.


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    No Comment

    En Février, 2014 (09:20 AM)
    pas de Q , pas de religion, pas de fric, aucun commentaire ! et pourtant il y va de notre avenir climatique et géographique¨-
  2. Auteur

    Pharoah

    En Février, 2014 (10:22 AM)
    depuis des dizaines et dizaines d'années la mer grignote la langue de barbarie et à chaque passage de ministre on vient nous dire "la situation est critique et alarmante" mais rien n'est fait pour contrer l'avancée de la mer alors que des solutions existent ! on reloge les popuations des villages engloutis , c'est au moins le minimum mais quand la mer va envahir Gandiole , Gandon va -t-on rester les bras croisés ? la politique c'est prévoir et anticiper .....
    Auteur

    Senenmut

    En Février, 2014 (10:24 AM)
    Abdoulaye Wade de même que MAry Tew Niane sont des criminels écologiques. C'est eux qui ont initié l'ouverture de cette brèche. ils doivent être poursuivis pour ce crime.
    Auteur

    Jeanabdou

    En Février, 2014 (12:06 PM)
    Le probléme de la bréche de Saint-Louis c'est plus sérieux qu'un probleme de parcelles.Dans son sermon du Vendredi 7 Fevrier l'imam de la Mosqué Al ihsan à magistralement résumé la situation . Si rien n'est fait dans dans 1O ,15 ans Saint-Louis n'existera plus . C'est aussi simple que ça . Les bonnes volontés crie ,l'etat est absent. De 6 métres au lendemain de l'expedition Marocaine (aidé par l'armée ) la bréche fait actuellement 4 kilometres . Sauver Saint-Louis
    • Auteur

      @jeanabdou

      En Février, 2014 (12:26 PM)
      bien dit, ce sont les ingénieurs marocains avec la bénédiction de wade qui sont responsables du drame écologique actuel. paroles, paroles et pendant ce temps l'océan grignote les rives de st.louis et de la langue de barbarie. une casserole de plus et pas des moindres au palmarès du "bâtisseur sénile et mythomane" ! pour lui pas de problème, il s'est installé au sec et à l'abri à versailles, du moins quand il ne parcourt pas la planète pour sauver le soldat karim.
    Auteur

    Pharoah

    En Février, 2014 (17:06 PM)
    Les ingénieurs marocains n'ont rien étudiés ! il fallait canaliser la brêche avec des digues pour éviter qu'elle ne s'élargisse et prendre des ingénieurs Hollandais beaucoup plus compétents !

    En mettant des rangées de pieux tous les 300/400 m perpendiculaires à la plage sur 200 à 300 m en mer , lla plage se regarnirait en sable (solution éprouvé en mer du Nord ) .......mais dans ce pays on ne fait que parler !i

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email