Lundi 30 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Moussa Baldé (Dg Sodagri) : "Le débat sur un possible 3e mandat était inutile"

Single Post
Moussa Baldé (Dg Sodagri) : "Le débat sur un possible 3e mandat était inutile"

Directeur général de la Sodagri et coordonnateur du réseau des universitaires Républicains, Moussa Baldé, estime que le débat ouvert sur une éventuelle possibilité qui serait offerte au chef de l'État de pouvoir se présenter pour un 3ème mandat, est  inutile. Dans ce bref entretien où il a évoqué la question, il s'est aussi exprimé sur le budget 2018 du Sénégal et ce qu'il en attend.

Quel regard jetez-vous sur ce débat sur une possibilité qui serait donnée au chef de l'État, par la Constitution, de pouvoir briguer un 3ème mandat ?

C'est un débat qui est inutile et inopportun. Un débat dont seuls les professeurs de droit du Sénégal savent inventer et alimenter. Aujourd'hui il est question de consolider les acquis du Pse et faire réélire Macky Sall au premier tour de l'élection présidentielle de 2019. C'est ahurissant de demander aux sénégalais de juger Macky Sall en 2019 sur un défaut qu'il pourrait avoir en 2024. Dans notre constitution, il est écrit que : nul ne peut faire plus de deux mandat consécutifs. Même si nos grands spécialistes en droit constitutionnel arrivent à interpréter autrement cette phrase, le concerné a compris comme le commun des sénégalais qu'il ne pourra pas briguer un troisième mandat. Pourquoi diable on doit alors débattre sur le sujet. Je remarque que depuis 2012, la constitution fait toujours l'objet de débats entre nos éminents professeurs qui finissent en queue de poisson. Comme je suis convaincu que les sénégalais savent lire, j'inviterai notre école de droit à nous aider pour qu'on puisse avoir des constitutions qui soient sans  équivoque.

L'opposition vous lançait elle aussi des piques sur la question…

Quant à l'opposition, je dis ceci : "si vous voulez faire l'impasse sur 2019, nous sommes preneurs, mais il faut le dire clairement. Les sénégalais auront de la reconnaissance pour eux s'ils avouent ne pas avoir une alternative au Pse qui soit crédible.

Le budget 2018 du Sénégal va grimper à 3700 milliards de francs Cfa. Quelle lecture en faites-vous et qu'attendez-vous de ce budget ?

Le  Sénégal est un pays en croissance et je comprends que son budget puisse augmenter. Ce budget reflète aussi  l'ambition du président de la République qui veut un pays qui se développe de manière inclusive. On a toujours entendu dire que la croissance ne se mange pas. Avec Macky Sall, la croissance se mange à travers un soutien conséquent à l'agriculture familiale pour l'autosuffisance alimentaire, les bourses familiales le Pudc etc. Donc en 2018, nous allons continuer la mise en œuvre du Pse tout en ayant un œil vigilant sur les populations vulnérables.

En tant que Président du conseil départemental de Kolda, nous espérons que la modernisation de l'agriculture va se poursuivre et que le Pudc et le Puma vont enfin être visibles en Casamance en 2018. En ce qui concerne les bourses familiales, nous souhaitons que tous les nécessiteux puissent en bénéficier. Cela dit, le désenclavement, l'électrification et la lutte contre le pillage de nos forêts restent pour beaucoup de casamançais des questions majeures sur lesquelles le gouvernement sera très  attendu en 2018.


liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (15:41 PM)
     :sunugaal:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2017 (16:19 PM)
      c est un debat bien utile surtout quand on a affaire a des gens qui font du wax wakhet. merci professeur gueuye et nzouankeu de bien d avoir bien alerté
    • Auteur

      Prof De Droit Consitutionnel

      En Octobre, 2017 (08:34 AM)
      bravo monsieur l universitaire vousavez raison la constitution est claire : personne ne peut faire plus de deux mandats consecutifs. les pseudo juristescomme babacar gaye payes par wade et khalifa sall savent que macky sall va largement gagner au premier tour en 2019 grace a son integrite et a sas realisations dans toutlepays. babacar gueye et zouankeu sont simplement jaloux de la nomination de professeur ismaela fall comme ministre de la justice. macky sall sera brillamment reelu au premier tour en 2019 zet il quitera le pouvoir la tete haute en 2014 inch allah c est la volonte de dieu ils doivent l accepter s ils croient en dieu
  2. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (15:41 PM)
    C'est un débat qui est peut - être inutile pour le régime en place qui doit effectivement s'occuper de la bonne marche du PSE et du passage d'abord de l'épreuve tant redoutée de 2019, le pouvoir n'est nullement obligé de s'y mêler , je crois qu'on devrait avoir plus de respect pour ces professeurs , je comprends votre message s'il s'adresse aux gens de votre camp qui ont besoin de plus clarté et ont proposé une révision, ce qui peut gêner un peu !
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (15:42 PM)
    VRAIMENT. VRAIMENT ..IL A FALLU UN SOI-DISANT CONNAISSEUR DE LOIS MR GUEYE POUR SOULEVER TOUT CE DEBAT ,MAIS C'ÉTAIT INUTILE DE PARLER DE 3 IÉME MANDAT .....LES AVOCATS NE SAVENT RIEN DU TOUT ,CRÉENT DES AMALGAMES ET DEMANDENT DES SOMMES ÉNORMES D'ARGENT
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2017 (15:59 PM)
      boul togne avocats yi. ils n'ont rien a voir avec ce débat. peut être tu tes trompé en voulant t'adresser aux constitutionnalistes.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (15:55 PM)
    maky et un manadt de 5 ans

    mandat qui disait qu il ne nommerait jamais aliou sall

    maky et OFNAC, sonfrere aliou sall

    maky et eu gouvernement de 25 ministres
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (15:56 PM)
    Il y a des internautes qui font des commentaires juste pour empêcher que des commentaires pertinents soient lus, cas du n°3 sur le n°2
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (16:18 PM)
    C'est toi qui ne connais absolument rien et tu viens de rater l'occasion de te taire. Mr guèye n'est pas un soit disant connaisseur des lois mais Professeur de droit Constitutionnel. Pourquoi doit on lui reprocher de tirer la sonnette d'alarme afin qu'il n'y ait point d'équivoque. On doit tirer des leçon du passé 12 personnes ont perdu la vie pour des questions d'interprétation d'une loi; et tu veux les gens se taisent encore jusqu'à ce que l'irréparable arrive. Non mais vraiment
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (19:07 PM)
    6 ans apres larrivee de macky sall a pouvoir on parle encore de 3eme Mandat suffit pour montrer lechec. Avec l Alternance de 2012, on pouvait pas imaginer que 6 ans apres on restera au point depart
    Auteur

    Lu

    En Octobre, 2017 (19:26 PM)
    Constitution de 1963

    Article 21 :

    Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et au scrutin majoritaire à deux tours. Il n’est rééligible qu’une seule fois ».

    Constitution de 2001

    Article 26

    Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et au scrutin majoritaire à deux tours.

    Article 26 révisée le 20 mars 2016

    Le Président de la République est élu au suffrage universel direct et à la majorité absolue des suffrages exprimés.



    Que de quiproquos! Comme on peut bien le remarquer du scrutin majoritaire à deux tours clairement indiqué, nous passons subitement à la majorité absolue des suffrages exprimés. Certes, les deux expressions peuvent dire la même et unique chose mais encore pourquoi après avoir trouvé le mot propre qui fasse la paix et achève le débat, les rédacteurs de la déconsolidante « réforme Sall» ont-ils fini en eau de boudin? Certainement, ils n’ont pas jeté un coup d’œil sur les mémoires de Pablo Neruda pour y lire que: «Tout est dans le mot…Une idée entière se modifie parce qu’un mot a changé de place ou parce qu’un autre mot s’est assis, comme un petit roi, dans une phrase qui ne l’attendait pas et lui a obéi.»

    En effet, dans le scrutin majoritaire à deux tours, la majorité nécessaire pour être élu est la majorité absolue (la moitié des voix plus une). Alors que dans le scrutin majoritaire à un tour, la majorité requise pour être élu est celle qui est dite : majorité relative (le plus grand nombre des voix).

    De plus, une autre précision de taille est à relever lorsqu’on est en scrutin majoritaire à deux tours. Il n’est pas obligatoire qu’un candidat obtienne cette majorité. Par conséquent, il faudra les départager lors d’un second tour où l’on n’exige plus que la majorité relative. Le plus souvent, l’accession des candidats au deuxième tour est réglementée de façon à simplifier le choix des électeurs. Ainsi, on interdit les nouvelles candidatures au second tour mais surtout, on veut éliminer les «petits candidats». Pour cela, on fixe un seuil minimum de suffrages à atteindre pour se présenter au second tour.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (09:45 AM)
    lisez bien la deuxieme phrase;un debat dont seuls les professeurs de droit du senegal peuvent inventer et alimenter

    .journaliste nul ou d.g nul. un debat que seuls
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2017 (11:37 AM)
    Au moins vous représentez dignement la casamance différent de ce maire inutile avec aucune réalisation il nous fait honte.

    Il mérite meme pas d'etre ministre.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email