Lundi 06 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Politique

Moustapha Diakhaté, Cissé Lô, ABC… : L'Apr, la République des frondeurs

Single Post
Moustapha Diakhaté, Cissé Lô, ABC… : L'Apr, la République des frondeurs
Avis de tempête sur les côtes beige-marron. Une houle de contestation charriée par des frondeurs et pas des moindres, menace dangereusement de s'abattre sur la formation présidentielle à la stabilité précaire. Après l'ouragan Moustapha Diakhaté-Sory Kaba qui a fait vaciller les intentions inavouées de Macky Sall de briguer un troisième mandat, le cyclone Cissé Lô menace de tout ravager sur son passage. Des nuages sombres et menaçants se profilent à l'horizon…2024.

Difficile de minimiser la fronde, cette fois-ci. Le retentissant coup de boutoir de Moustapha Cissé Lô ne souffre d'aucune ambiguïté et trahit un profond malaise interne longtemps camouflé. Bouillant comme à son habitude, Cissé Lô a encore fait feu de tout bois au sein de sa propre formation politique. Le tempétueux vice-président de l'Assemblée nationale a laissé éclater sa colère en plein examen de budget à l'hémicycle, le 3 décembre dernier.

Isolé, frustré par le manque de reconnaissance de Macky Sall vis-à-vis de ses compagnons de la ‘'première heure'', il menace de faire un grand déballage et ne perdra pas de temps pour joindre l'acte à la parole. L'avant-goût est donné le lendemain même. El Pistolero vide son chargeur dans les colonnes du journal L'Observateur : Macky Sall, son futur adversaire à la mairie de Dakar, le ministre Diouf Sarr et son ancien rival à la course pour le contrôle du perchoir de l'Assemblée nationale, Moustapha Niasse…tout le monde est criblé.

La fronde interne des frustrés

Fidèle parmi les fidèles de l'ancien président de l'Assemblée nationale pendant les dures périodes de conquête du pouvoir, Cissé Lô reproche à Macky Sall sa propension à promouvoir "transhumants" et "alliés de dernière minute" au détriment de ceux qui étaient là avant même le choix de l'acronyme Apr, ceux qui avaient été chassés de l'Assemblée nationale au même moment que lui en 2008.

"Macky Sall n'est pas mon père, il ne m'a pas acheté. Il a abandonné tous ceux qui ont combattu à ses côtés dans l'opposition et a confié les postes de responsabilité aux transhumants. Tous ceux qui dirigent aujourd'hui les institutions sont des transhumants ou soi-disant alliés. Moi, Me Alioune Badara Cissé, Mbaye Ndiaye et Mahmoud Saleh ne gérons que des restes. Sa façon de nous rendre la pièce de notre monnaie, c'est refuser de nous recevoir", tempête-t-il.

À propos de Moustapha Niasse, son ancien rival qui semble lui faire de l'ombre, le premier vice-président de l'Assemblée est très incisif. "Je me suis battu contre Moustapha Niasse et Cie qui avaient comme dessein d'annihiler la candidature de Macky Sall dans leur option pour une candidature unique. Un vieux qui doit prendre sa retraite depuis longtemps, mais qui refuse de se retirer de la vie politique pour son amour insatiable de l'argent. Il est la cause de tous les maux du pays. Des personnes âgées de plus de 60 ans qui cherchent toujours des mandats électifs, c'est cela le mal du pays. Je les défie", peste-t-il.

Une sortie qui en dit long sur le climat délétère sur fond de frustration d'apéristes authentiques qui règne dans la mouvance présidentielle. Et les réactions rageuses d'Ibrahima Fall, Djibril War et d'autres responsables qualifiant Lô de "fou à interner" semblent rajouter de l'huile à la braise.

ABC-Diakhaté, même attitude, même destin

Avant lui, d'autres barons Apériste authentiques frustrés comme Alioune Badara Cissé et Moustapha Diakhaté ont mené une fronde interne. Tombé en disgrâce, écarté du gouvernement et casé dans la pénombre de la médiature de la République, Alioune Badara Cissé, qui fut à un moment le numéro 2 du parti, multiplie les sorties incendiaires contre le régime de Macky Sall, mais sa critique sur les dernières élections législatives soulève l'ire de ses frères de parti.

"Ce qui s'était passé au mois de juillet lors des élections législatives, tout le monde sait que c'est anormal. Les cartes d'électeurs étaient introuvables. Le gouvernement a le devoir de résoudre ce problème, parce que c'est inadmissible", soutient ABC qui estime être dans son rôle de médiateur et de citoyen. Suffisant pour s'attirer les foudres de ses "frères" de l'Apr qui lui demandent d'assumer ses positions en  démissionnant.

"Sénégal debout", un mouvement interne anti-Macky

Le même sort a été réservé à l'autre rebelle, Moustapha Diakhaté. Ses positions en porte-à-faux de celles du régime avaient fini d'installer le malaise au cabinet présidentiel où il siégeait en tant que ministre-conseiller. Mais, il finira par payer cash à l'instar de Sory Kaba, sa défiance. Pour avoir osé exprimer sa position contre un éventuel 3e mandat, le décret de limogeage est tombé comme un couperet sur la tête de Diakhaté.

Ces responsables ne sont que la partie visible de l'iceberg. En effet, d'autres frustrés de l'Apr (ministres, cadres, Dg) se sont ligués au sein du mouvement "Sénégal debout", un front anti-Macky né des flancs de l'Apr. Ils comptent, selon Walfadjiri Quotidien, dresser une liste parallèle en perspective des prochaines élections locales.

Les prochaines joutes électorales (Locales, Législatives et présidentielle) s'annoncent d'ores et déjà pénible car les risques de frictions internes sont évidents.


liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    En Décembre, 2019 (14:20 PM)
    Looooooooollll

    Macky daa yague tapet nak

    dagn k yague tantie depuis UCAD
  2. Auteur

    M Bidou

    En Décembre, 2019 (14:26 PM)
    L apr n est pas un parti pas de structures aucune organisation c etait just une bande d amis fideles de macky surprised par l exercise d un pouvoir auquel personne d entre eux ne s etait prepare
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (13:12 PM)
      you got it right. c’est un peu comme trump et le pouvoir auquel il ne s’attendait pas in his wildest dream. things just fall on your lap.
    Auteur

    En Décembre, 2019 (14:32 PM)
    Toujours à faire dans le rambadje diakhasse rek Sons of a b... de doulnalistes
    Auteur

    Xalasse

    En Décembre, 2019 (14:38 PM)
    Ces trois caciques sont les principaux présidentiables de l'APPR en 2024 ! Ne snt-ils pas combattus par anticipation?
    Auteur

    En Décembre, 2019 (14:52 PM)
    C'est un problème qui ne concerne pas les sénégalais, c'est entre vous!
    Auteur

    Invitation

    En Décembre, 2019 (15:17 PM)
    You et oumar pene ont repris la chansson de DIALLO DIERI de oumar pene pour soutenir Aida DIALLO
    Auteur

    Karim$

    En Décembre, 2019 (15:38 PM)
    Pour moi Macky va finir mal et sa fin est proche ! Toutes ces démissions et querelles au sein de parti c'est bien la preuve que le président est un homme incompétent et corrompu qui n'aime pas le pays.Moi je comprends la réaction de Moustapha Cissé Lo,Moustapha Diakhaté et ABC parce que à moment donné Sén Yaram moy daw.Ils ont même dû pleurer parfois en cachette à cause de la destruction de notre pays par Macky.Si tu travaille avec un président qui est si nuisible à notre pays et qui nous a fait perdre des tonnes de centines de milliards depuis 2012,bref des sommes inestimables à travers la corruption,les détournements,les marché de gré à gré et nous a fait notre image de pays démocratique,nous à fait perdre l'indépendance de notre justice,a crée la démotivation chez les des fonctionnaires et hauts et autres agents de l'État ( parce qu'avec tous ces détournements de milliards,plus personne n'est motivé pour travailler dur) puisque c'est des députés et autres analphabètes qui devienent milliardaires du jour au lendemain sans travailler ce qui explique la multiplication des détournement même au sein de la gendarmerie,les banques,les minisfères et partout pendant les plus jeunes qui sont notre propre sang meurent dans la mer de façon triste parce que n'ayant plus aucun espoir dans ce pays.
    Auteur

    En Décembre, 2019 (15:57 PM)
    Macky sera réélu en 2024 et ces gens cités sont nuisibles pour sa réélection donc il faut qu’ils dégagent
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (16:32 PM)
      donc pour toi macky sall se presentera en 2024 ? il fera donc un 3eme mandat ? je pense que tu es entrain de rever !!!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (16:32 PM)
      donc pour toi macky sall se presentera en 2024 ? il fera donc un 3eme mandat ? je pense que tu es entrain de rever !!!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (16:32 PM)
      donc pour toi macky sall se presentera en 2024 ? il fera donc un 3eme mandat ? je pense que tu es entrain de rever !!!!!
    Auteur

    Justice!

    En Décembre, 2019 (16:22 PM)
    Seneweb you lie too much, you need to change your repotting tactics otherwise you'll be left hanging cut and dry.



    The MFDC Dakar branch will never succeed Insha-Allah.





    Jerry Jefati Shering Touba Khadimou Rasoul Ahmadou Bamba.





    Auteur

    En Décembre, 2019 (16:47 PM)
    L'APR n'a jamais été un partis structuré , pour élargir sa base électorale Macky Sall a accepté les transhuments d'ou les frustations , si Macky passe en force pour un 3è mandat l'occident fermera la pompe à fric et les Senegalais mangeront des racines ! s'il ne se represente pas tous les ambitieux à l'APR vont sortir les couteaux avec en vue le pactole du gaz et pétrole .....je dirais avis de tempête sur le SEnegal
    Auteur

    Lâkh Lèkeu

    En Décembre, 2019 (17:07 PM)
    Ces trois personnes ont été des fidèles de Macky Sall, mais est ce une raison pour qu'il leur partage tous les postes de "première classe" de la République ? Qu'ils se rappellent du score de Macky Sall au premier tour, n'eut été l'apport de Moustapha Niasse, de Tanor Dieng et de tous les autres soutiens, qu'est ce qui leur fait croire qu'il serait devenu Président ? en ce qui concerne le 2e mandat, ces trois jaloux n'ont rien apporté au Président, au contraire, ils ont tous fait une "campagne déguisée" contre lui par des sorties inopportunes, des déclarations sans aucune ambiguité, des coups tordus de toutes sortes et ceci sans aucune retenue. Les masques sont tombés depuis longtemps et tout le monde sait qu'aucun de ces trois ne souhaitait la réélection de Macky Sall : ABC ruminait sa vengeance d'avoir perdu son Ministère des Affaires étrangères, Cisso Lô préférait voir Macky quittait le palais plutôt que de voir Niasse continuer à occuper le fauteuil de Président de l'Assemblée Nationale, Diakhaté le mouride sadèkh roulait pour Idy. Qu'ils se rappellent aussi que Wade avait nommé des technocrates pour leur compétence uniquement et non pour leur appartenance politique, je citerais entre autres Mme Mame Madior Boye, Abdoulaye Diop Ministre des finances, Hadjibou Soumaré Premier ministre, et beaucoup d'autres dont certains sont devenus des politiciens par la suite mais qui ne l'étaient pas au départ ; donc qu'ils arrêtent leur chantage, Macky va partir dans 'quelques temps" comme il l'a lui même annoncé, dara diaroufi niâw. Le moment venu, que celui qui se croit capable de gagner la présidentielle de 2024 se mette en position et on verra qui a élu qui ? Kou lâkhône diaye, nanga lâkh lèkeu.
    Auteur

    Bechir

    En Décembre, 2019 (17:29 PM)
    Seneweb m'a censuré... Dommage qu'elle n'ait pas voulu de :mon commentaire. Mais, pourquoi donc?
    Auteur

    Jeff

    En Décembre, 2019 (17:52 PM)
    Ngour kou tass ak Sabar bou tass gno yemm !

    Mo takh sathieu élections bakhoul.... Quand on force le Destin Divin, on le paie cash !

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2019 (18:12 PM)
    non poulaar en commun
    Auteur

    Lui Le Grand

    En Décembre, 2019 (08:16 AM)
    Mais le peuple a pour lui le droit naturel, c’est-à-dire indépendamment du fait qu’il ne soit pas prévu expressément dans un texte juridiquement applicable, de résistance à l’oppression. Chez nous, en France, ce droit a été prévu dans certains de nos textes fondamentaux puis il en a été sorti. On comprend pourquoi ! Mais si la déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans laquelle on le trouve n’a pas de valeur de droit positif, puisque ce texte est attaché à la constitution dite « montagnarde » de 1793 qui n’a jamais été appliquée, il est un droit naturel, existant même sans texte. Et ce droit peut être défini comme tel : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793).
    Auteur

    Zentel

    En Décembre, 2019 (09:00 AM)
    ABC est Président en 2024 ! Oui j'y crois. C'est un rassembleur et il a du charisme.
    Auteur

    Moïse

    En Décembre, 2019 (01:04 AM)
    ABC Président en 2024, c'est la meilleure option que le peuple pourrait faire. Les CISSE LO et consort avaient raté le coche en évitant de défendre ABC pour qui Macky éprouvait à la fois de la jalousie et du complexe

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email