Dimanche 12 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Sénégal : La classe politique anticipe une présidentielle incertaine

Single Post
Sénégal : La classe politique anticipe une présidentielle incertaine

C’est prévu dans deux ans seulement, ou au plus tard dans quatre ans, étant donné que les Sénégalais seront entre temps, appelés aux urnes pour réduire de deux ans ou maintenir le mandat présidentiel actuel, qui est de sept ans. Mais la bataille de la présidentielle a déjà commencé et la campagne électorale bat son plein, sur le terrain comme dans les médias où les déclarations de candidatures se multiplient.

Mais on peut supposer que la présidentielle n’aura lieu que dans 4 ans, précisément en 2019, à la lumière des déclarations récentes de proches du président de la République qui indiquent que Macky Sall fera bel et bien un mandat de sept ans. D’ailleurs, une telle position a été rappelée et réitérée par le porte-parole du gouvernement, Oumar Youm, appuyé par le député et griot de Macky Sall, Farba Ngom. En attendant de définir quelle manœuvre politique voire politicienne mettre en place, pour faire faire au président un mandat de sept ans, contrairement à sa promesse électorale de le réduire de deux ans.

Un pays en campagne électorale permanente

Sur le terrain comme dans les médias, les esprits se chauffent. Le pays plongé dans une campagne électorale permanente depuis les élections locales de juin 2014, après celles de 2012 qui ont consacré l’élection de Macky Sall. De chaque côté on s’active pour présenter un profil à même de battre l’actuel locataire du palais qui compte bien y rester.

Ainsi, le Pds, pour prévenir une condamnation de Karim Wade par la Crei, a investi ce dernier candidat à la présidentielle. Dans le même temps, l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye quitte le parti et annonce sa candidature pour la succession de Macky Sall.

Du côté de l’Alliance des forces de progrès (Afp), la non-candidature de Moustapha Niasse, est jugée inacceptable par des jeunes et membres fondateurs du parti, Malick Gackou et Cie finalement exclus de la formation politique progressiste. Un Gackou que ses soutiens comptent investir comme candidat à la présidentielle.

A Rewmi, l’éternel Idrissa Seck n’envisage pas une absence à ce rendez-vous, qui sera le troisième que son parti compte bien honorer, après 2007 et 2012.

Le Parti socialiste (Ps) pour sa part comme bien disputer la bataille de la présidentielle. Les partisans de Ousmane Tanor Dieng présenteront un candidat, même si l’équation Khalifa Sall, pour le moment, reste sans réponse.

Alors qu’à l’Apr, le parti au pouvoir, des caravanes sont initiées en vue de la réélection de Macky Sall, en attendant la déclaration officielle de ce dernier, pris entre l’enclume d’un septennat qu’il hésite à maintenir, et une présidentielle qui risque de lui être fatale en cas de second tour. Le second tour d’une présidentielle de toutes les incertitudes, mais aussi de tous les possibles.


liiiiiiiaffaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (10:29 AM)
    Les élections c'est en 2017 et c'est sûr et certain. Le wakh wakhette est du passé au Sénégalais. Personne ne peut imaginer que le Président que nous avons élu, après tout ce qui s'est passé avec wade, refasse du wakh waétt dans ce pays. C'est impossible ! Un Président n'a pas besoins de faire 10 ans pour travailler. Au nigéria c'est 4 ans et le président élu sait qu'il a 4 ans pour travailler. Garder votre calme les gars, ça ne reproduira plus dans ce pays.
    • Auteur

      Kx

      En Avril, 2015 (10:57 AM)
      le président va respecter le calendrier électoral et organiser les élections en 2017 qu\' il va remporter des le premier tour car tous les sénégalais conscients sont derrière vous
  2. Auteur

    Macky Degage

    En Avril, 2015 (10:33 AM)
    Macky degage ngiri yallah kene bougoula
    Auteur

    Non Violence

    En Avril, 2015 (10:45 AM)
    Au sujet du possible et certaine "wax waxeet" du Président Macky, je propose que les sénégalais ne réagissent pas et le laisse jusqu'en 2019. mais d'ici là que toutes les radios/télé (sauf certainement la rsi/rts) mettent tous les jours que Dieu fasse le discours de son engagement à réduire le mandat comme jingle de leurs émissions politiques ou même au début des journaux parlés. ainsi cela résonnera tous les jours dans leurs têtes.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:03 AM)
    Auteur

    Féka

    En Avril, 2015 (11:24 AM)
    un nouveau métier au Sénégal = PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.nncomment = vagabonder pendant 2 à 3 ans, plastronner des les radios / TV, acheter une meute d'aboyeurs et un téléphoner pour recevoir les appels des vaincus... c vraiment facile
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:27 AM)
    un mandat de cinq ans est designe dans les pays developpes mais au SENEGAL il nous faut un mandat de sept ans pour developper notre pays cest mon opinion merci
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:53 AM)
    wa macky ca meére gadou bi nak mdr
    Auteur

    Takou

    En Avril, 2015 (12:04 PM)
    La parole, de celui qui sollicite, est souvent de différente de celle de celui qui a
    Auteur

    Ide Niass

    En Avril, 2015 (12:24 PM)
    La loi, c’est la loi du Sénégal. La promesse, c’est la promesse de Macky. La loi du Sénégal n’est pas la promesse de Macky. La promesse de Macky n’a rien à voir avec la loi du Sénégal. Dissociez les deux, nom de Dieu ! Vous ne pouvez pas gueuler dans les médias depuis 10 ans sur des « tripatouillages de la constitution » et vouloir cautionner aujourd’hui un tripatouillage pour que Macky Sall respecte sa parole.Mais bon Dieu que Macky Sall respecte sa parole sans tripatouiller. Et vous verrez que la seule solution c’est la démission. Toute autre solution est un tripatouillage.
    Auteur

    Lek

    En Avril, 2015 (12:46 PM)
    Moi c'est le matelas "MER GADU" (traduction : Porter en colère) Est ce que après le référendum Macky sera fâche et s'en ira? Est ce que si ses partisans veulent lui imposer à respecter ses 7 ans il va démissionner? DOYNA WAARnn  :roadrunner: 
    Auteur

    [email protected]

    En Avril, 2015 (14:33 PM)
    Je ne comprend pas pourquoi le President est en mode 'Mer gadu' ????
    Auteur

    Passou

    En Avril, 2015 (15:12 PM)
    Il nous manque beaucoup de choses à comprendre en Afrique et il est très malheureux que l'Afrique se donne à respecter le rythme des occidentaux. Je ne souhaite pas, pour le moment que nous sommes en voie de développement, réduire mon mandat de 7 à 5 ans. C'est simple à comprendre qu'aucun régime africain ne peut réaliser les attendes de la population en 5 ans au pouvoir et même s'il gagne un second mandat donc en 10 ans l'objectif ne sera toujours pas atteint. Nous devons donner le maximum d'années favorable à un régime de progresser possitivement dans la bonne gouvernance au lieu de changer de régime en régime sans avancer. La décision de Macky Sall est un souhait à lui reste qu'un référendum est l'unique voie de recours et c'est la population qui tranchera oui ou non.
    Auteur

    Electron

    En Avril, 2015 (16:03 PM)
    POUR L'intéret du Sénégal, les élections doivent se tenir en 2017. La campagne est déjà lancée par le parti au pouvoir et le Président en exercice lui - meme. Le pays ne peut se permettre une campagne électorale de 4 ans.
    Auteur

    Yoro

    En Avril, 2015 (18:33 PM)
    Bou wotte niou gagne ko de. Dou darra aye fene rekk ak sokhor yorewoul rewe.
    Auteur

    Liti

    En Avril, 2015 (21:33 PM)
    Les politiques ont l'air tout faux. Ils sont si pressés de briguer le suffrage qu'ils ont vite fait d'enterrer le constitution de ce pays qu'il disait défendre y'a pas longtemps. Mr sall garde sa ligne de conduite et certains presses de ruiner le pays par leur magouilles veulent lui faire dire des propos qu'il n'a jamais tenu .et nos célèbres journalistes , savent. Ils poser les vrais questions de droit constitutionnelles aux opposants frustrés de leurs combines d'hier.
    Auteur

    Maess

    En Avril, 2015 (02:08 AM)
    je ne sais pas pourquoi au senegal nous nous debattons jamais sur l'essentiel y'en a marre les gars travaillons c'est mieux pour nous et ne comptons nous pas sur ces politiciens qui ne sont là que pour leur propre interet ils ne vehiculent jamais le vrai message à l'endroit des senegalais que ce soit ceux qui sont au pouvoir les opposants et meme les journalistes trensformés en politiciens mes chers eveillons nous le monde bougen
    Auteur

    00

    En Avril, 2015 (11:46 AM)
     :baby-crawl: 
    Auteur

    Bourgeois

    En Avril, 2015 (13:39 PM)
    Du mer gadou au matelas mielleux du Palais Diadieuf waye

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email