Mardi 14 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Situation tendue à l’UCAD : Le mouvement "Arc-en-ciel" demande au Gouvernement l’ouverture sans délai de négociations

Single Post
Situation tendue à l’UCAD : Le mouvement "Arc-en-ciel" demande au Gouvernement l’ouverture sans délai de négociations

«Les membres du Mouvement «Arc en ciel » se sont réunis le samedi 28 décembre 2013 à leur siège sis au quartier Cheikh Abdoulaye Yakhine à Thiès, sous la Présidence de Sheikh Mamadou Dieng.

Le Bureau du Mouvement « Arc en ciel » a d’abord félicité l’ensemble de la communauté nationale, à l’occasion du Grand Magal de Touba et a remercié le Chef de l’Etat Monsieur Macky Sall, pour toutes les sollicitudes qui ont fait de ce grand événement religieux, un jour chômé et payé.  Le Mouvement « Arc en ciel » a ensuite fait  un large tour d’horizon de la situation nationale qui reste marquée par la persistance de vives tensions aussi bien dans le système éducatif que dans l’espace économique, avec les énormes difficultés que vivent les entreprises.  Le Bureau s’est à cet égard totalement solidarisé de la lutte que mènent les étudiants, face à la hausse des frais d’inscription dans les universités et les grandes écoles. « Arc en ciel » demande ainsi au Gouvernement d’ouvrir sans délais, des concertations avec les organisations d’étudiants, afin d’apaiser l’espace scolaire.  S’agissant de la situation économique, le Mouvement « arc en ciel » signale que la relance promise n’est toujours pas ressentie et  que l’environnement des affaires continue de se dégrader, avec la cascade de fermetures de sociétés, comme l’a signalé le Patronat national.  
S’agissant du monde rural, « Arc en ciel » attire   l’attention du Gouvernement sur la situation gravissime de la présente campagne qui voit les récoltes rester quasiment dans les bras des producteurs, faute de prix convenables et même d’acheteurs potentiels. En effet on constate partout  sur le territoire national que le kilogramme d’arachide ne peut guère dépasser 150 FCfa alors que l’Etat l’avait fixé à 200 FCfa. C’est donc un sentiment d’abandon que vivent les producteurs d’arachides face à des usuriers sans foi ni loi».
                                                                                                                                         Fait à Thiès  le 29 décembre  2013
                              

liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Kiprim

    En Décembre, 2013 (20:03 PM)
    Il n'y a pas de négociation qui tienne. C'est fini tout ça.

    Les étudiants qui veulent étudier seront accueillis et mis dans de bonnes conditions d'études.

    Les fauteurs de troubles seront mis hors d'état de nuire par tous les moyens dont dispose l'état.

    A la guerre comme à la guerre.
  2. Auteur

    Etude.com

    En Décembre, 2013 (01:37 AM)
    Kiprim dans quelle condition penses tu me mettre les étudiants qui veulent, ne me dis pas que l'augmentation des inscriptions est synonyme des bonnes conditions d’étude à l'ucad.

    Je trouve les actions du ministre devraient etre d'abord à régulariser le calendrier universitaire par rapport aux autres universités du monde ou meme les universités privés nationaux, d'agir sur la qualité de l'etude à l'université avant de pencher sur la question d'augmentation des inscriptions.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email