Jeudi 21 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Thiès - 8 mars : Les enjeux du référendum et du Pse préoccupent les femmes de Fandène

Single Post
Thiès - 8 mars : Les enjeux du référendum et du Pse préoccupent les femmes de Fandène

A l’instar de la communauté nationale et internationale, la célébration du 8 mars, journée internationale de la Femme, a vécu ce mardi à Thiès. Parmi les nombreuses activités organisées pour la circonstance, la rencontre initiée à Fandène par les femmes de la localité, aux côtés du ministre et maire de Fandène, Dr Augustin Tine, par ailleurs coordonnateur de l’Apr dans le département de Thiès. La célébration était aussi l’occasion de former et de sensibiliser les femmes, plusieurs centaines, venues suivre une communication de Léopold Wade, un fils du terroir, ancien gouverneur, directeur général de l’administration territoriale, sur les enjeux du référendum.

 

«Le président de la République a instruit tous les responsables politiques, qu’ils soient maires ou autres, d’aller au niveau de leurs bases pour fêter cette journée dédiée à la femme. Maintenant que nous sommes des communes de plein exercice, cette journée est célébrée dans le chef-lieu de la commune de Fandène. En ce qui me concerne, les femmes ont joué un rôle déterminant dans mon élection», dira le maire, devant l'assemblée des femmes. La commémoration du 8 mars était aussi l’occasion de vulgariser auprès de femmes le Plan Sénégal émergent. Il fallait aussi, dit-il, «leur expliquer le sens du vote et la responsabilité qui est la leur.

 

Le 20 mars, ce n’est pas Fandène, mais c’est le Sénégal qui gagne», a commenté le ministre au sujet du référendum. Catherine Ndione, coordinatrice des femmes se félicite de cette journée riche d'activités. «Avant, on célébrait le 8 mars par des marches de protestations, ou par des festivités. Ce qui n’est pas le cas cette année. On a décidé d’organiser une conférence afin d'être édifiées sur les 15 points du référendum, et la place de la femme dans le plan Sénégal émergent. Nous sommes des femmes rurales et nous aimerions savoir comment apporter notre contribution à ce plan et quelles en seront les retombées. Ce qui nous permet, une fois de retour, de pouvoir édifier nos proches», a-t-elle confié. Revoir un extrait de leur point de presse


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (23:29 PM)
    Tekiwoulene dara politique dagnoukoy djanng meune ko

  2. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (23:45 PM)
    Politique c'est la gestion de la cité...qu'es ce qu'il y a à apprendre ? Taré va apprendre à te départir de ta haine... Satan
    Auteur

    Francois

    En Mars, 2016 (07:30 AM)
    Félicitations. Le OUI gagnera
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (09:46 AM)
    ce sont toujours les femmes qui sont achetées.elles constituent le maillon faible de la femme raison pour laquelle elles sont constamment instrumentalisées.Augustin Tine ne fait que des promesses aux populations des autres villages.seul fandéne,son village natal,l'intéresse le reste des populations de la commune il en fait des incultes,des vendus,des demeurés,des illettrés donc faciles à berner.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email