Dimanche 12 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Religion

La Nouvelle Jérusalem congolaise fête le "vrai Noël", en mai

Single Post
Des croyants kimbanguistes célèbrent "le vrai Noël" devant le temple de Nkamba (République Démocratique du Congo, RDC), le 25 mai 2017 JOHN WESSELS / AFP

"Peloton à l’honneur! À gauche, gauche!" Les cantiques de louange qui ont résonné pendant plusieurs heures dans l’immense temple de Nkamba ont fait place à une musique plus militaire et la foule des fidèles vient présenter les honneurs au Saint-Esprit lui-même.

En ce jeudi 25 mai, les kimbanguistes fêtent Noël. Dans leur uniforme blanc et vert, les membres du Mouvement social et de surveillance kimbanguiste (MSSK) défilent devant leur Dieu réincarné en un sexagénaire congolais replet, Simon Kimbangu Kiangani, vêtu pour l’occasion d’un costume africain uni bleu sombre.

Nul n’est trop jeune pour défiler. Succédant à ses aînés, un gamin haut comme trois pommes, jambes à l’équerre et le regard altier, effectue un salut impeccable, suivi par quatre garçonnets moins assurés.

Après le MSSK, ce sont tous les "mouvements" des fidèles (anciens, femmes, enseignants, secouristes, scouts…) qui vont défiler sur l’esplanade du temple pavoisée de vert et blanc, et baignée par un soleil généreux au son entêtant d’une fanfare de cuivres, puis de flûtes.

Au total, ils sont environ 4.000 à s’être réunis en République démocratique du Congo, sur la colline sainte de Nkamba, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Kinshasa.

Berceau du kimbanguisme, Nkamba est le lieu de naissance de Simon Kimbangu, fondateur de cette religion née au XXe siècle dans ce qui était alors le Congo belge et qui, selon un de ses dirigeants, apporte au monde le véritable message de la révélation divine "voilé" en partie par Jésus-Christ, en qui les Kimbanguistes reconnaissent le sauveur de l’humanité.

Chaussures interdites

Pendant que l’on défile, une trentaine de "papas" (anciens) apporte en offrande une vache bringuebalée sur un brancard de fortune. Mais l’animal est trop lourd pour leurs bras fatigués. Il finit par être abandonné au sol les pieds entravés, muet, tandis que la joyeuse procession continue.

Deux bassines en ferraille posées sur des tabourets en bois recueillent les dons des fidèles. La plupart lâchent des billets (l’équivalent d’un dollar ou moins, ce qui est déjà une somme pour bien des Congolais), mais plusieurs déposent des blocs de chikwangue (pâte de manioc fermentée). On donne selon ses moyens: une famille arrive avec des paquets de spaghettis.

Un homme apparemment déséquilibré sort des rangs, le bras levé en direction de la tribune ombragée du Saint-Esprit. Rapidement maîtrisé, il disparaît escorté par des "surveillants" blanc et vert sans que les instruments s’interrompent. Ruffin Asumbe, président général du MSSK n’est guère impressionné. Les incidents de ce genre, "c’est fréquent", dit-il à l’AFP: on "isole" un temps les trouble-fêtes et on les relâche.

Les kimbanguistes adorent aujourd’hui en leur fondateur l’Esprit-Saint, et en ses trois fils l'incarnation ou la réincarnation des trois personnes de la Trinité chrétienne.

Petit-fils du prophète de Nkamba, leur "chef spirituel et représentant légal" actuel, "Papa" Simon Kimbangu Kiangani, est lui-même la deuxième réincarnation du Saint-Esprit, et la Ville sainte de Nkamba, la "Nouvelle Jérusalem", ou l’on déambule pieds nus ou en chaussettes, le port de chaussures y étant proscrit, sauf pour les soldats congolais commis à la garde du Dieu vivant et de sa famille.

Date véritable

C’est en l’an 2000 que les kimbanguistes ont cessé de célébrer Noël le 25 décembre.

Cette année-là, Salomon Dialungana Kiangani, Christ réincarné, né officiellement le 25 mai 1916, a "révélé" la "véritable date de la naissance de Jésus Fils de Dieu".

Ce "don de la date" a été rappelé à plusieurs reprises aux fidèles pendant la cérémonie religieuse de près de six heures ayant précédé les défilés, en l’absence –physique– du Saint-Esprit, parti s'enregistrer le matin dans un bureau de vote des environs en vue d’élections encore incertaines.

Venu de Belgique, Freddy-Mafu Kayita, trentenaire, n’est arrivé que depuis quelques heures à Nkamba, mais il est déjà conquis. Né et élevé en Allemagne dans une famille catholique avant d'entamer un chemin de conversion il y a une dizaine d’années, il est "satisfait" d’avoir trouvé ici "la confirmation" du résultat de ses "recherches", notamment sur les souffrances de la "race noire".

"Adam et Ève étaient Noirs", dit-il, et les Africains subissent les effets de leur déchéance et de la colère divine provoquée par leur "péché envers Dieu", mais l’Église kimbanguiste "veut sortir la race noire de cette malédiction, pour lui rendre sa souveraineté perdue".


liiiiiiiaffaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Serv

    En Mai, 2017 (17:36 PM)
    J'aime bien les kimbaguistes. Quand on contrôle sa spiritualité, on contrôle aussi bien son economie que sa politique.
    • Auteur

      Tiédo Fall

      En Mai, 2017 (19:51 PM)
      c’est déjà un petit pas ! au moins, ils vivent cette religion importée selon leur culture et réalités, en l’africanisant.
      les européens ont fait de même du christianisme qu’ils ont même réussi à rendre occidental alors que ses racines sont en orient (jésus est toujours peint en blanc, blond aux yeux bleus).
      les religions importées (un plagiat grossier de l’ancienne spiritualité de l’egypte antique noire) ont joué un grand rôle dans l’aliénation culturelle de l’homme noir et à la falsification de son histoire !
      les colons nous ont fait croire que nos ancêtres de l’egypte antique n’étaient que des « mécréants » indignes d’intérêt, alors qu’ils font tout pour s’attribuer l’héritage de cet egypte qui leur a tout appris !
      arabes et caucasiens se disputent d’être descendants de ces anciens egyptiens, mais font bloc pour rejeter toutes les preuves (qui sautent aux yeux) que l’egypte antique ne fut rien d’autre que nègre !
      leurs religions ridiculisent ces anciens egyptiens dont ils aimeraient pourtant être les descendants !
      et nous, pauvres niais, nous laissons d’autres s’approprier l’egypte et nous nous désintéressons de cet héritage qui est nôtre, pour la seule raison (non avouée) que ces anciens n’étaient que des « mécréants » issus d’un peuple prétendu maudit, à travers pharaon, par le dieu du christianisme et de l’islam !
      c’est en fait cela ! notre désintérêt pour l’egypte n’est qu’une conséquence de notre aliénation culturelle ! aucun marabout n’acceptera aujourdh’ui d’être descendant de pharaon (firaouna) ni aucun prêtre (alors qu’ils sont, dans tous les cas, descendants de « cham », dont, à tous les coups, maudit par ces religions importées) !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (08:09 AM)
      dans ma paroisse jesus est peint en noir, marie est noire et les anges sont noirs. ma religion n'a plus de problème de race, il a été transcendé. mais le principe reste l'amour la vérité et la charité. pas la taqquya ni la quantité. rien que de la qualité.
  2. Auteur

    Friopukj

    En Mai, 2017 (17:39 PM)
    .... seneweb..... :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nohope:  :nohope:  :nohope:  :nohope: 



    ... vos efforts sont VAINS....
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:44 PM)
    Des layenes congolais ?
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:44 PM)
    on s'en fou
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:59 PM)
    Khanaa neekh !!
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:59 PM)
    Très tres intéressant. Je pense aussi que Jesus était noir
    Auteur

    Kheuss1

    En Mai, 2017 (18:04 PM)
    en tous cas ils auront toute la comprehension des senegalais,car c'est un system bien rode au senegal.comme quoi,les voies de dieu sont infinies..
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (04:41 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (09:53 AM)
    Ce sont les effets néfastes de la paupérisation croissante des congolais.Ils ne savent plus à quel saint se vouer  :taala_sylla: 
    Auteur

    Cane

    En Mai, 2017 (11:30 AM)
    CHAQUE FAMILLE A SA CROIX ainsi dans la famille CHRETIENNE, nous avons les notres. LE PLUS IMPORTANT EST DE VIVRE JESUS DANS LA PAIX , JOIE, AMOUR.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (20:01 PM)
    Hey c pas des chretiens ... c comme les tonnes de serignes arnaqueurs senegalais qui se reclament reincaranation ... information inutile ...
    Auteur

    Salamon

    En Mai, 2017 (20:37 PM)
    mais ni daniouy fontou rekk



    Jérusalem ce pour les jufs niome kay new rome laniou waron deff té danio fate né yalla amoule dome ken diourou ko té diouroul ken  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email