Samedi 22 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sécurité

La Police des polices dans l’affaire de trafic de drogue qui secoue sa maison : Niang nie, Austin le décharge, Codé dément, Keita persiste et signe

Single Post
La Police des polices dans l’affaire de trafic de drogue qui secoue sa maison : Niang nie, Austin le décharge, Codé dément, Keita persiste et signe

Entrée de plain-pied dans l’affaire présumée de trafic de drogue qui secoue la haute hiérarchie de la Police sénégalaise, la Direction de l’Inspection des Services de Sécurité (Diss) a interrogé les principaux protagonistes de l’affaire, hier, et la veille. Le présumé trafiquant nigérian, Raymond Ike Akpa dit Austin, selon des sources de nos confrères du quotidien Libération, indique n’avoir jamais chargé le Commissaire Abdoulaye Niang, Directeur général de la Police nationale (Dgpn) et ancien boss de l'Office central de Répression du Trafic illicite de Stupéfiants (Orctis). Ce dernier, pour sa part, se dit convaincu que l’affaire est montée pour le salir.  C'est jeudi dernier que les enquêteurs ont auditionné Abdoulaye Niang. Mais le principal accusateur, le commissaire Cheikhna Cheikh Saadbou Keïta, persiste et signe, quant à lui, dans ses accusations. C'est en principe ce jour que la Diss doit rendre son rapport au ministre de l'Intérieur. Et c'est à ce moment seulement que l'opinion pourra se faire une idée des responsabilités de chacun dans cette affaire.


liiiiiiiaffaire_de_malade

30 Commentaires

  1. Auteur

    Nettali

    En Juillet, 2013 (10:57 AM)
    Si c'est comme çà, il ne reste plus qu'à ressortir les preuves concrètes et palpables de keita pour les départager sinon je ne donnerai pas chère de sa peau. Le problème ici c'est que il y'a beaucoup de petits magouilles au plus hauts de la police à commencer par l'ancien DGSN dans la police moins graves que cette histoire mais ça ne ressortira jamais dans la presse. en tout cas quoi qu'il arrive des têtes devront tomber, ce corps est déjà sali pour toujours.
  2. Auteur

    Dave

    En Juillet, 2013 (11:01 AM)
    Ce Commissaire Niang est coupable des faits ,il va nier tout ceci jusque dans sa tombe,si rien n'est fait comme decision de leur faire payer ce forfait ça va continuer et les policiers vont continuer leur raquettes et corruption,
    Auteur

    Pas Normal

    En Juillet, 2013 (11:01 AM)
    De toute façon, on vous attends si vous ne sanctionner pas de grâce libérez tous les citoyens que vous faites croupir dans les prisons pour deux cornets de chanvre. Alors que c vous même qui faites entrer cette drogue dans le circuit. Donc si on donne 5 ans de prison pour un petit dealer de quartier pour 1 kg de chanvre, messieurs, vu votre statut de cadre de la Security intérieure, on attendrait peut être a un perpet pour vous qui êtes la honte de République.
    Auteur

    Wd

    En Juillet, 2013 (11:03 AM)
    Monsieur le ministre, dite au commissaire Niang de démissionner ou prenez le comme conseiller. Proposez la nomination d'un autre. Après, on verra.
    Auteur

    Ndiayde

    En Juillet, 2013 (11:05 AM)
    J'ai écouté l'interview du Commissaire Keita sincèrement il a rien fait c'est les hauts gradés qui l'ont nommé à ce poste les responsables !!!
    Auteur

    Pbk

    En Juillet, 2013 (11:06 AM)
    Si macky les laisse à leurs places le pays est foutu
    • Auteur

      Serieux

      En Juillet, 2013 (11:14 AM)
      macky ne fera absolument rien ,il n'aura pas le courage ,cette affaire sera etouffee
    Auteur

    Ocrtis

    En Juillet, 2013 (11:15 AM)
    l'Observateur et le group FM sont entrain de manipuler l'opinion en diabolisant le commissaire Keita. Ce dernier en trois mois ne peut pas nouer des relation assez poussées avec les trafiquants. Pendant ses trois mois à l'Office central de Répression du Trafic illicite de Stupéfiants a déouvert un grand dael que son prédécesseur et quelques hauts gradés de cette institution faisaient pendant 10 ans avec les narcos. Aujourd'hui, il est l'homme à abattre parce que si on le laisse parler bcp de tetes vont tomber....Ils veulent l'abattre avec la complicité de certains groupes de presses payés par des riches hommes d'affaires dont leurs noms ont été cités dans cette affaire de drogue. Il n'est pas un manipulateurs il n'est pas fou non plus, il a découvert un deal qui se faisait pendant plus de 10 ans par son prédécesseurs et les narcos. Il s'est mis dans le système comme un vrai flic pour avoir la confiance ces des narcos et découvrir la vérité. Je rappelle que c'est sous ses ordres que Austin a été arreté. Citoyens ouvrez les yeux, le commissaire Keita doit etre félicité pour le travail accompli.



    Pourquoi le commissaire Niang avait fait 10 ans dans ce poste ? Parce ce que c'est un systeme très bien installé avec la complicités au plus haut sommet de l'ETat. A chaque fois qu'on voulait le changé il y'avait un lobby pour le maintenir.Qui sont ces lobbies?????????????
    • Auteur

      Deug Reck

      En Juillet, 2013 (10:50 AM)
      attention encore au crime organisé; l'un des deux commissaires doit se souvenir du feu commissaire x, mort dans des conditions jusqu'ici inconnues.
    Auteur

    Serieux

    En Juillet, 2013 (11:15 AM)
    MACKY NE FERA ABSOLUMENT RIEN ,CETTE AFFAIRE SERA ETOUFFEE TT SIMPLEMENT
    Auteur

    Deug

    En Juillet, 2013 (11:18 AM)
    hier j ai un ami qui m aparlé d un probléme qu il a eu avec le commissaire Niang, je vais vous la raconter !!

    mon ami qu on va appeler ibou , était un jour a bord de son scooter avec un ami et ils se sont fait arrêter en ville par un baye fall qui leur a demandé de sortir leur piéces d identités.... Ibou qui a toujours été un gosse téméraire a refusé de s éxécuter et lui a retorqué d aller se faire voir;;; alors le baye fall a sort ses papiers de flics ORCTRIS pour se présenter et ensuite gifler Ibou qui ne s est pas géné de lui retouner la giffle;;;

    Ibou a dit par la suite les flics en civil on accouru pour le terrasser et lui infliger une violente correction puis direction le commissariat;;; Arrivé au poste de police on le met dans le violon apres l avoir encore violemment tabassé.

    le copain avec qui Ibou était a été relaché parce qu il s est éxécuté et avait manifestement tres peur......

    l ami de Ibou est donc allé chercher une de ses connaissances pour faire une intervention!!

    pendant ce temps Ibou me raconte que le commissaire Niang en personne lui a dit de demander pardon et lui a présenté une garnde quatité de drogue et lui a dit que cette drogue lui appartenait;;

    tu demandes pardon ou bien on te deferre comme trafiquant de drogue lui a t il dit.......

    Ibou a completement refusé de s éxécuter
    Auteur

    Dmx

    En Juillet, 2013 (11:24 AM)
    Keita ne peut pas faire d'aussi grave accusation sans preuves! Il n'est pas fou à ma connaissance! C'est le fait qu'on nous dise qu'Austin blanchit Niang qui est louche. On sait de quoi un Etat est capable, surtout un Etat faisant face à un tel scandale, une première dans l'histoire du pays! Je ne m'étonnerai pas que pour se tirer tirer d'affaire, l'Etat demande à Austin (un prisonnier) de nier pour une contre partie. Mais quelle contre-partie? Ce ne serait peut-être pas de réduire sa peine; ce serait trop flagrant.
    Auteur

    Dougoutigui

    En Juillet, 2013 (11:26 AM)
    keita mansarin,ton aieul soundjata keita a régné sur l"empire du manding,kani simbo kaniniokho simbo,sogo sogo simbo ani simbo salaba,,i keita,
    Auteur

    Deug

    En Juillet, 2013 (11:28 AM)
    suite et fin

    par la suite au environs de 23 heures des bonnes volontés sont intervenus ( un ami flic de Ibou)pour arrondir les angles et remettre en cause cette sordide accusation!! puis Ibou a refusé de sortir pour crier son indignation;;;

    mais le commissaire NIANG a dit qu il allait coute que coute le défférer!! le lendemain les flics l ont finalement libéré non sans qu il demande pardon!!!

    ibou m a raconté cette histoire hier j étais tellement choqué que je lui ai demandé d aviser les journaux de cette affaire!!

    Dans la vie tout se paye cash!! yalla bougoule injustice
    Auteur

    Rocki

    En Juillet, 2013 (11:36 AM)
    CE AUSTIN NE CHARGERA JAMAIS NIANG .CES TRAFIQUANTS ONT CHOISI CETTE VIE.MÊME EN PRISON ILS TRAVAILLENT POUR LEUR SYSTEME.ALORS SIL CHARGE NIANG CA SERA TOUT LEUR SYSTEME QUI S ECROULERA.MEME CES INFOS DANS UN COURS DENQUETE NE DOIT PAS ETRE DIVULGUE.
    Auteur

    Iso

    En Juillet, 2013 (11:57 AM)
    Je ne sais comment finira cette affaire, mais les conclusions de l'enquête, quel qu'elles soient, a mon avis il faudra un grand coup de ballet, nettoyer tout cela au hacher et nommer des hommes nouveaux au profil bien étudié: mais il faudra faire fi de ses histoires d'ancienneté, seules la formation et la compétence doivent guider les choix, en évitant bien entendu un jeunot a la tête directe d'un ancien, mais des postes de conseillers, charges de mission, directeurs d'écoles de formations etc existent pour les anciens et l'Administration sait bien créer ce genre de postes,

    Mais le commandement doit revenir aux méritants !
    Auteur

    Iso

    En Juillet, 2013 (11:58 AM)
    Lire coup debalai
    Auteur

    Korsiga

    En Juillet, 2013 (12:13 PM)
    les paroles de Austin présentement detenu pour trafic de drogue ne peuvent nullment departager Keita et Niang

    c'est sur ordre de Keita que austin a été arrête dc soyez prudence sur ce que dit Autstin sur lui
    Auteur

    Jean

    En Juillet, 2013 (13:03 PM)
    ENQUETEURS, IL FAUT SUIVRE LES COMPTES BANQUAIRES DE CES CHEFS.
    Auteur

    Maimoune

    En Juillet, 2013 (13:05 PM)
    C'est le moment ou jamais de donner un grand coup de pied dans la police nationale, quitte à vivre un an sans police ! Il y a des milliers de jeunes patriotes dans l'armée nationale qui pourraient être formés en moins de six pour être opérationnels ! Les rackettes dans la circulation doivent cesser à partir de maintenant et les conducteurs qui ont tous leurs papiers légaux doivent être courageux pour mettre fin aux rackettes
    Auteur

    Cissé

    En Juillet, 2013 (13:12 PM)
    Le problème ici est pourquoi macky a choisi Niang malgré les révélations de keita il y'a de celà 6 mois?! et pourtant il y'a des flics plus gradés que lui. Macky n'aurait-il pas voulu avoir Un DG manipulable qui ne serait pas "clean"? ou juste qu'il nous montre son incompétence à la tête de ce pays? Son orgueil le perdra. il a intérêt à changer de comportement s'il veut avoir une chance de se faire réélire.
    Auteur

    Lot

    En Juillet, 2013 (13:25 PM)
    Oui mais Macky ou tout autre Président ne choisit a ce niveau que sur proposition du ministre de l'intérim!

    Un Président ne décide pas de tout , tout seul
    Auteur

    Le Combat Du Siecle

    En Juillet, 2013 (13:39 PM)
    LAURENT GBAGBO SUR LES TRACES DES HEROS AFRICAINS



















    Héros, martyr. Deux mots qui se ressemblent beaucoup mais dans le fond, sont différents. Le héros survit mais généralement, le martyr est tué. L’Afrique a connu des héros et des martyrs. Ceux-là qui ont défendu la cause de leur continent et de leur peuple contre l’invasion de l’impérialisme occidental. Aujourd’hui encore dans notre chère Afrique, des héros tiennent le flambeau du continent, très haut en dépit de la cruauté de l’inhumanité des occidentaux.



    Les pages de l’histoire de l’Afrique sont en train d’enregistrer le nom de l’ivoirien Laurent Gbagbo sur la liste des héros. Le parcours de cet homme est exceptionnel et marqué par sa détermination à libérer le continent Africain du joug occidental. En vérité, si les pieds des Africains ne sont plus enchainés comme au temps de l’esclavage, de nos jours ce sont leurs esprits qui sont mis au fer par les occidentaux. Ils ne sont pas libres de penser librement. Les « pères de la nation » de 1960 ont vendu le continent à leurs maitres occidentaux, à part quelques uns qui ont refusé de céder à cette nouvelle forme de colonisation. La France, en ce qui concerne ses colonies, avait mis en route ce système le 28 septembre 1958. En effet, toutes les colonies françaises, ou Territoires d’Outre-mer, comme on les appelle à l’époque, devraient accepter d’entrer dans la Communauté française. Une nouvelle forme d’organisation de l’empire français.



    LAURENT GBAGBO COMME AHMED SEKOU TOURE



    Au mois d’août 1958, De Gaulle entreprend une tournée dans les colonies afin de présenter son projet et de s’assurer de l’adhésion des leaders locaux. Le 25 août, De Gaulle arrive en Guinée, avant-dernière étape de sa tournée. D’après Lansine Kaba (La Guinée dit "Non" à De Gaulle, Paris, Chaka, 1989), il semble que le dirigeant ait reçu tous les honneurs dus à son rang, s’en trouvant même assez flatté…jusqu’à ce que son hôte, Sékou Touré, dont le caractère fier et bien trempé n’a rien à envier à l’homme du 18 juin,lui déclare fièrement que les guinéens préfèreront “vivre dans la pauvreté libre plutôt que riche dans l’esclavage !” De Gaulle scandalisé par cette déclaration exceptionnel d’un dirigent africain menace : « la France coupera tout lien, et notamment toute aide économique à ceux qui refuseront ». A l’époque, l’apport économique de la métropole n’est pas négligeable, la France investit trois fois plus en Afrique noire entre 1947 et 1958 que dans les 50 années précédentes. C’était aussi le premier défi de Laurent Gbagbo contre l’impérialisme Français.Le gouvernement des Réfondateurs a adopté le projet de budget pour 2001, établi à 1289,1 milliards de francs CFA (1,96 milliard d'euros) et qui prévoit un strict équilibre budgétaire.

    Ce budget est dit "sécurisé", en ce qu'il ne prend en compte que "les rentrées que nous sommes certains de pouvoir recouvrir" et les dépenses jugées prioritaires, avait déclaré le ministre de l'Economie et des finances, feu Alain Bohoun Bouabré. En plus, Laurent Gbagbo exigeait de revoir tous les accords avec la France en matière d’échange économique, expliquant que la vraie indépendance est d’abord économique. En plus le président voulait que le peuple bénéficie réellement des retombées économiques au lieu de livrer toutes les richesses du pays à l’occident. Cette intransigeance a fini par asphyxier l’économie de la France.

    Mais Sékou Touré, n’était pas à son premier coup d’éclat contre la puissance coloniale dont le seul objectif était d’abrutir les Africains afin de mieux les exploiter. En 1945, alors fonctionnaire des postes, il fonde le premier syndicat de Guinée. En 1953, il prend la tête d’une grève qui parvient pour la première fois à faire plier le gouvernement français en Afrique. Son activité militante le conduit même à faire un séjour en prison en 1950, comme Laurent Gbagbo de 1971 à janvier1973. Porté par son talent d’orateur hors pair, grisé par l’enthousiasme général de la population et soutenu par le PDG (Parti Démocratique de Guinée) qu’il préside et dont le réseau développé lui permet de relayer son message dans toute la Guinée, Ahmed Sékou Touré encourage les Guinéens à se prononcer massivement en faveur du non.Le 28 septembre, à l’issue d’un scrutin qui s’est déroulé, à peu de chose près, sans fraude, le “non” remporte une victoire écrasante avec 95% des voix. Sékou Touré venait ainsi de s’inscrire dans la lignée des grands héros africains. Le 2 Octobre, la Guinée est indépendante. C’est alors qu’un formidable engouement s’empare du pays : certains guinéens se mettent au travail, gratuitement pour soutenir l’Etat naissant. Les étudiants guinéens à l’étranger rentrent au pays pour apporter leur aide. Des intellectuels progressistes affluents de toute la sous région pour se mettre au service du gouvernement. De nombreux syndicats et associations d’étudiants africains proclament leur soutien à la Guinée qui a “sauvé l’honneur de l’Afrique” et Sékou Touré est acclamé en héros lorsqu’il se déplace sur le continent. Sans l’aide économique et technique de la France, Ahmed Sékou Touré a dirigé son pays. Le petit fils de Samory Touré, surmontera les complots de la France et de ses suppôts chefs d’Etat Africains dont les plus réputés étaient Félix Houphouët Boigny et Léopold Sédar Senghor. L’enfance de Sékou Touré comme tous les héros, a été caractérisée par des défis envers l'autorité corrompue, y compris pendant ses études. Durant sa jeunesse et après être devenu président, il a étudié les travaux des philosophes communistes, en particulier ceux de Karl Marxet de Lénine. Il est décédé dans l’honneur, sans s’être jamais plié devant les colons. De gaulle le regrettera toute sa vie au point que lorsqu’il quittait à la tête de la France, il a confié à ses proches : « je pars satisfait mais je regrette une seule chose. Je n’ai pas pu faire agenouiller Ahmed Sékou Touré ».



    Un parcourt exceptionnel pour cet homme digne qui s’est opposé au bradage de l’Afrique et de son pays. Si tous les Africains l’avaient soutenu, aujourd’hui le continent se serait développé fièrement, librement, et les échanges se feraient équitablement entre l’Afrique et l’Occident. Malheureusement.En prenant du recul, on se rend compte qu’un autre monde était en train de naître, lentement. L’histoire est lente. La résistance du Guinéen Ahmed Sekou Touré comme celle de la reine d’Angola Anne Zingha.







    LAURENT GBAGBO SUR LES TRACES D’ANNE ZINGHA REINE D'ANGOLA, PREMIERE RESISTANTE A L'INVASION PORTUGAISE



    Succédant à son frère en 1624, cette femme d’exception résista aux armées occidentales pendant trente ans de campagnes quasi ininterrompues, sans jamais capituler !

    Ralliant à sa cause plusieurs Etats voisins, elle prit le flambeau de la résistance, réorganisant son armée en carrés disciplinés. Elle avait réussi à aguerrir ses soldats par des exercices d’endurance comme elle l'avait vu faire chez les Européens. A soixante-treize ans Anne Zingha continuait de conduire ses troupes entre montagnes, forêt et savanes afin de ne perdre aucune once de son royaume. Laurent Gbagbo l’avait dit : je remettrai ce pays entièrement à mon successeur. La rébellion occupait alors encore la partie nord de la Côte d’Ivoire et le président subissait la pression occidentale pour faire des élections présidentielles. Laurent Gbagbo avait entrepris de libérer tout le territoire ivoirien comme l’exige la constitution avant d’aller aux élections. Cet attachement à l’unité territoriale se trouve chez tous les combattants patriotes et nationalistes. En Angola, le nouveau gouverneur Portugais Salvador Corréia comprit qu'une guerre interminable ne serait profitable à aucune des deux parties. La combativité de la reine Zingha était grande. Les Portugais renoncèrent alors à leurs prétentions sur le Matamba grâce à l’héroïsme exceptionnel de la reine Zingha. Un dernier traité fut ratifié le 24 novembre 1657 par Lisbonne.

    La paix revenue, Anne Zingha se remit aux occupations quotidiennes de sa charge, releva l’agriculture et réorganisa la société en confiant de nouvelles responsabilités aux femmes du royaume. Elle mourut le 17 décembre 1664, à l’âge de quatre–vingt deux ans. Reine d’Angola, pays situé dans la partie australe de l’Afrique son destin a sans doute inspiré le Sud-Africain Nelson Rolihlahla Mandela, figure emblématique de la lutte anti apartheid.



    LAURENT GBAGBO SUR LES TRACES de NELSON MANDELA



    Emprisonné neuf mois en 1952 après le succès de la première campagne de désobéissance civile contre le régime des Blancs, il sera acquitté. Il créa alors un mouvement armé à l'intérieur de l'ANC. Il voyagea pendant quelque temps en Afrique et à Londres avant d’être arrêté et condamné à cinq ans de prison. Un deuxième procès se conclut par une condamnation à perpétuité. Refusant toute proposition de liberté conditionnelle, il sera tout de même libéré en 1990. L’histoire se répète-t-elle avec Laurent Gbagbo ? Qui mieux que lui s’est investi dans le combat pour l’émancipation de l’Ivoirien ? Le Président Laurent Gbagbo s’est sacrifié en pleine guerre froide à arracher les libertés démocratiques, subissant emprisonnements et humiliations. Cet homme, conscient de sa mission non seulement dans son propre pays mais dans toute l’Afrique refuse toute forme de compromis avec la CPI : pas de liberté conditionnelle. Il faut que le monde entier sache la vérité sur la crise ivoirienne. Et cette vérité réside dans la réponse à deux questions essentielles qu’il pose au monde entier et qui n’a jamais reçu de réponse : Qui a gagné l’élection présidentielle du 28 novembre 2010? Pourquoi n’a-t-on pas procédé à un recomptage des voix ? Laurent Gbagbo comme le célèbre Madiba ? En tout cas, deux hommes et presque même destin. Nelson Mandela dirigea l'ANC légalisé afin de construire une Afrique du Sud unie et aspirait à la création d'un Parlement élu par tous sur une base non raciale. Il entreprend des négociations avec le gouvernement blanc, malgré un regain de violence des extrémistes de la minorité blanche. Un accord aboutit à la fixation d'élections générales au suffrage universel en 1994. Mandela devient alors le premier dirigeant noir de l'Afrique du Sud et se voit décerner le prix Nobel de la paix. Laurent Gbagbo demeure l’un des plus grands combattants de la liberté, dans la lignée des Mahatma Gandhi, Martin Luther King, Patrice Emery Lumumba et Nelson Mandela en ce début de XXIème siècle. « Je veux construire un Etat moderne avant de partir de la présidence. C’est la seule raison pour laquelle je suis venu au pouvoir. Je ne suis pas venu pour être riche, mais pour laisser mon nom. Pour graver dans la mémoire collective mon passage à la présidence. Surtout que mon ambition est de construire l’Etat moderne, l’Etat prospère et démocratique ». Voici la seule raison pour laquelle les régimes liberticides impérialistes occidentaux se sont ligués contre lui pour briser tout l’espoir d’un peuple. Incarcéré à La Haye, il est accusé de crimes contre l'humanité. Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont décidé, lundi 3 juin, de demander des informations ou des éléments de preuve supplémentaires de la part du procureur de la Cour avant de décider de la tenue d'un procès contre lui, magistrats ayant refusé de confirmer les charges de crimes contre l'humanité portées contre lui. En tout cas, le pot aux roses a été découvert. Le monde entier a enfin compris le complot monté contre le digne fils de la Côte d’ivoire Laurent Gbagbo, grâce à la détermination patriotique de la jeunesse ivoirienne et africaine. Le 27 mai 2013, au terme du sommet marquant les 50 ans de l'Union africaine, les Etats africains ont rompu le silence pour dénoncer "la chasse raciale" de la cour pénale internationale contre les Africains. Etablie par traité en 1998, la Cour pénale internationale a ouvert ses portes en 2002. L'idée de créer une cour permanente, chargée de poursuivre les responsables de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, est née dans le sillage du tribunal de Nuremberg, qui avait jugé les principaux dignitaires nazis après la seconde guerre mondiale. Elle faisait suite à la création de plusieurs tribunaux ad hoc chargés de statuer sur les crimes de masse en ex-Yougoslavie, au Rwanda et en Sierra Leone, dans les années 1990. Mais jusqu’à ce jour, la Cour a ouvert une procédure d’enquête dans sept cas, tous en Afrique : l’Ouganda, la République démocratique du Congo, la République de Centrafrique, le Darfour(Soudan), la République du Kenya, la Libyeet la Côte d’Ivoire. La Cour a mis en accusation seize personnes, dont sept sont en fuite, deux sont décédées (ou supposées telles), quatre sont en détention, et trois se sont présentées volontairement devant la Cour. Une enquête est ouverte sur le Mali. Son premier procès a été, celui du CongolaisThomas Lubangapour crimes de guerre, le 26 janvier 2009. Le 14 mars 2012, Thomas Lubanga a été reconnu coupable de Crimes de Guerre. C'est le premier jugement de la Cour Pénale Internationale. Aujourd’hui, le procès de Laurent Gbagbo a démontré la partialité de cette cour qui ne sert que les intérêts des impérialistes occidentaux.



    La crise du 11 avril 2011 n’était pas l’aboutissement d’une simple controverse électorale, mais le couronnement d’un processus de déstabilisation entrepris par la France et ses sbires. La déportation du Président Laurent Gbagbo, de Korhogo à La Haye, de la façon la plus déshumanisante et révoltante est bel et bien l’exécution d’un complot conçu et planifié contre le peuple de Côte d’Ivoire. Mais en historien avisé et conscient de sa mission, Laurent Gbagbo a les armes requises pour briser l’échine de ses ennemis. En étudiant la traçabilité de ce brillant politicien, il n’est marqué nulle part qu’il a préféré la violence armée comme moyen de conquête ou d’exercice du pouvoir d’Etat. Il est plutôt le chantre de la promotion de l’idéal démocratique des valeurs et des normes universelles. Contrairement à ceux qui ont pris les armes pour attaquer la Côte d’Ivoire, pays de paix et de liberté pour assouvir leur boulimique du pouvoir. Comme Nelson Mandela, comme Anne Zingha, comme Ahmed Sékou Touré…, Laurent Gbagbo est en train de donner une autre leçon de dignité à la jeune génération africaine pour faire prospérer ce continent riche mais pauvre, très pauvre.
    Auteur

    Le Combat Est Historique

    En Juillet, 2013 (14:24 PM)
    EXCLUSIVITE ABOU CISSE est membre fondateur du RDR et le premier prisonnier politique du RDR.











    ABOU CISSE est membre fondateur du RDR et le premier prisonnier politique du RDR. N’ayant pas pu supporter l’intrusion de Ouattara dans la bergerie des républicains il a claqué la porte en dénonçant la mainmise de « l’apatride Ouattara ». Il n’a jamais caché qu’Ouattara a usurpé la nationalité ivoirienne. C’est le premier à avoir dénoncé que Nabindou Cissé n’est pas la mère de Ouattara. Il en sait beaucoup sur Ouattara. Comme Mamadou Ben Soumahoro…Sa foi en Laurent Gbagbo est inconditionnelle. Pour lui, c’est Laurent Gbagbo qui a la clef de la prospérité et de la dignité de la Côte d’Ivoire. Il croit fermement que le digne fils de la Côte d’Ivoire sera libéré, bientôt. Dans cet entretien qu’il a accordé à WWW.ECLAIRDAFRIQUE.COMvotre site d’information continu, annonce l’arrivée imminente de Laurent Gbagbo. Il fait un commentaire sur la question de la nationalité en vogue même ce matin à Abidjan. ENTRTIEN :



    ABOU CISSE : « UNE FORCE INVISIBLE ET PUISSANTE POUSSE OUATTARA A PREPARER INCONSCIEMMENT LE GRAND RETOUR DE LAURENT GBAGBO»



    VOUS AVEZ L’HABITUDE DE DIRE QUE GBAGBO ARRIVE. QU’EST-CE QUI VOUS DONNE CETTE ASSURANCE ?



    ABOU CISSE : GBAGBO arrive. Je ne le dis pas en vain. Je veux que les Ivoiriens le sachent et prennent cela au sérieux. Il arrive et les signes sont là. Il sera là au moment où les ivoiriens n’en peuvent plus de supporter l’injustice et la dictature de Ouattara. La situation de la côte d’ivoire sera pire. Il ya seulement deux ans que Ouattara est là mais voyez ce qui se passe en Côte d’Ivoire. Qui ne regrette pas Gbagbo aujourd’hui ? Le pays était divisé mais les ivoiriens vivaient bien et heureux.



    OUATTARA NE SAIT PAS GOUVERNER ?



    ABOU CISSE : Alassane est en train de créer les conditions de sa propre chute. Je vous dis que, Ouattara ne sait même pas ce que gouverner. Il dirige la Côte d’Ivoire comme une banque. Le coté humain ne l’intéresse pas. Ce sont les billets qu’il manipule qui l’intéressent. Qu’un ivoirien meure de faim, ce n’est pas son souci. Il ne sait même pas que les ivoiriens souffrent. Son plaisir, c’est que ses amis de la banque mondiale le flattent qu’il fait des prouesses à la tête de la côte d’Ivoire. Voilà! Aujourd’hui, les Ivoiriens pensent qu’ils vivent l’enfer. Mais je vous dis que bientôt nous allons tous être dans le trou de l’enfer. Ce sera la belle preuve qu’Alassane est un menteur. Gbagbo l’a toujours répété : Alassane est un menteur. Tous les ivoiriens découvriront bientôt tous ses mensonges. Ce jour là , tous les ivoiriens sortiront pour manifester contre lui au risque de leur mort. Ce combat ne sera pas le produit d’un parti politique. C’est un combat national et patriotique. Le combat aujourd’hui dépasse le cadre du fpi. Alassane est entrain de créer les conditions de sa propre chute. C’est à travers les mauvais actes qu’il pose que le peuple va exiger le retour de Laurent Gbagbo. C’est la vérité, ivoiriens. Ouattara est en train de réunir les conditions de sa propre chute. C’est une question de compte à rebours aujourd’hui. Regardez les lois qu’ils créent. Il sème la confusion partout. Il s’entête à faire de tous les burkinabés, maliens …ivoiriens. C’est triste. Il est en train d’écarter les ivoiriens pour cadrer ses frères venus d’ailleurs. Mais ce sont des actes qui vont le conduire à sa propre perte. Regardez par exemple comment il force dans la communauté musulmane. Alors que les musulmans ne se reconnaissent pas en lui. Les musulmans ne se reconnaissent dans les actes qu’il pose. Il suffit de constater les le cout actuel de la Mecque pour s’en rendre compte. Aujourd’hui, il faut débourser au moins deux millions pour aller à la Mecque. En quoi, il aide la communauté musulmane à accomplir cet acte religieux ? Alors que Gbagbo qui n’était musulman fait tout pour aider les musulmans. Ouattara a opposé les ethnies de Côte d’Ivoire. Il est en train d’opposer les religions. Il a opposé le nord au sud. Même aujourd’hui, il a divisé le nord. Il a créé son nord qui se limite à Korhogo et Kong. C’est ça son nord.



    N’EST-CE PAS DES GERMES POUR LA GUERRE ?



    ABOU CISSE : Alassane souhaite la guerre. Mais qu’il sache que s’il y a la guerre, il ne sera point épargné. Parce que trop c’est trop. Le sang des ivoiriens est précieux. Houphouët nous l’a enseigné. Depuis qu’il est en Côte d’Ivoire, il a cultivé la haine et la division. Il a trop versé le sang des ivoiriens.



    IL DIT QUE LE NORD EST EN RETARD. VOUS QUI ETES DU NORD QUEL COMMENTAIRE FAITES VOUS DE CETTE DECLARATION ?



    ABOU CISSE : Alassane était où quand le nord s’appauvrissait? Sa première maison n’a-t-elle pas été construite à Ouagadougou non loin de la maison de Lamizana dont le fils est aujourd’hui directeur du port de San Pedro en Côte d’Ivoire ? Sa deuxième maison a été construite à Sindou son village. Pourquoi n’est-il pas venu construire au nord de la Côte d’Ivoire ? De quel nord parle-t-il ? Je tiens à dire que si le nord est en retard, c’est par la faute de nous les fils du Nord. Nous sommes les plus grands commerçants de Côte d’Ivoire et les plus grands transporteurs. Mais qu’avons-nous fait du nord ? Nous avons préféré investir et développer les autres régions de la Côte d’Ivoire. Alassane est venu en Côte d’Ivoire en 87. Qu’a-t-il fait au nord ? Qu’a fait Son grand frère Gaoussou Ouattara qui a été longtemps député à l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire ? S’il n’a rien à dire qu’il laisse le nord tranquille.



    AUJOURD’HUI, IL Y A UN VERITABLE DEBAT SUR LA NATIONALITE. SELON POURQUOI TANT DE SES TAPAGES ?



    ABOU CISSE : Il faut comprendre tous ceux qui font des tapages autour de la nationalité. Cissé Bacongo par exemple sait pourquoi il fait tant de tapages. Bacongo fait partie de ceux qui ont eu la nationalité ivoirienne en trafiquant des papiers, des extraits de naissance. Il faut les comprendre. Mais moi, ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi cette catégorie d’individus peut se nier, jusqu’à nier son origine. Moi je suis ivoirien et j’en suis fier et je n’ai pas à aller me battre pour ça. C’est eux qui ne sont pas fiers d’être burkinabé, maliens ou guinéens qui se battent et font de grands discours. Moi je suis ivoirien. Par exemple ce sont ceux qui sont homosexuels qui se battent pour la légalisation de l’homosexualité. Ce sont les gens qui n’ont pas la nationalité qui se battent actuellement et qui font beaucoup de bruits.



    QUE DITES-VOUS AUX IVOIRIENS SUR CETTE QUESTION QUI SUSCITE BEAUCOUP DE PASSION ?



    ABOU CISSE : Les ivoiriens doivent être patients. De toutes les façons, Ouattara n’est pas immortel. Or les lois sont faites par les hommes. Le jour qu’il ne sera plus là, quelqu’un réparera cette injustice faite aux ivoiriens. A l’époque les burkinabé votaient en Côte d’Ivoire. Mais pourquoi n’ont-ils plus ce droit ? Comprenez Alassane. Il veut faire plaisir à ses amis.



    QUEL MESSAGE LANCEZ-VOUS AUX IVOIRIENS ?



    ABOU CISSE : Gbagbo arrive. Il est en route. Alassane est en train de dégager son chemin. Alassane est en train d’aplanir son chemin. Ce jour là, les femmes vont sortir pour mettre à terre leur pagne de l’aéroport jusqu’à Mama pour le digne fils de Côte d’Ivoire. Ce n’est pas un rêve. C’est la réalité. Le héros arrive. Gbagbo a la dimension d’un héros, la dimension des Hailé Sélassié, Mandela, Lumumba…Et une force invisible et puissante pousse Ouattara à préparer inconsciemment le grand
    Auteur

    Zal

    En Juillet, 2013 (14:46 PM)
    les fumeurs de joints prennent trois mois....et les chefs de la police dealent en toute tranquilité...quelle bellle dolecratie que la notre....

    Auteur

    Le Frere De Sangomar

    En Juillet, 2013 (15:56 PM)
    Maintenant que Abdoulaye Niang, le chef de la Police est mouillé jusqu'au cou dans cette histoire de drogue (chose rare puisque toujours étouffée s'il s'agit d'un haut gradé), l'Etat va activer tous les lobbies pour

    1- Eviter le scandale

    2- Blanchir leur putain gradé corrompu

    3- INCRIMINER et DIABOLISER le Commissaire Keita.

    INACCEPTABLE !!!!!

    Nous tous, Sénégalais, devrions constituer un bouclier de sécurité, de soutien et de protection autour du BRAVE ET COURAGEUX Commissaire Keita qui a eu la poigne et le courage de dénoncer ce trafic de drogue et cette corruption de niveau élevé. Nous devons descendre dans les rues et dire NON, NON ET NON!!!

    Si nous ne faisons rien pour protéger et soutenir ce Commissaire Keita qui a dénoncé ce vaste complot, ils vont le détruire et dans le futur, personne n'aura le courage de dénoncer des deals venant du sommet de l'Etat, de peur de subir le même sort. Et si c'est le cas, ce pays sombrera à jamais dans la corruption et CES PUTAINS hauts fonctionnaires continueront à foutre le bordel. N’oublions pas que « LA SEULE CHOSE NÉCESSAIRE POUR LE TRIOMPHE DU MAL, C’EST QUAND LES HOMMES BIEN NE FONT RIEN. »

    LE FRÈRE DE SANGOMAR.
    Auteur

    Le FrÈre De Sangomar

    En Juillet, 2013 (15:58 PM)
    Maintenant que Abdoulaye Niang, le chef de la Police est mouillé jusqu'au cou dans cette histoire de drogue (chose rare puisque toujours étouffée s'il s'agit d'un haut gradé), l'Etat va activer tous les lobbies pour

    1- Eviter le scandale

    2- Blanchir leur putain gradé corrompu

    3- INCRIMINER et DIABOLISER le Commissaire Keita.

    INACCEPTABLE !!!!!

    Nous tous, Sénégalais, devrions constituer un bouclier de sécurité, de soutien et de protection autour du BRAVE ET COURAGEUX Commissaire Keita qui a eu la poigne et le courage de dénoncer ce trafic de drogue et cette corruption de niveau élevé. Nous devons descendre dans les rues et dire NON, NON ET NON!!!

    Si nous ne faisons rien pour protéger et soutenir ce Commissaire Keita qui a dénoncé ce vaste complot, ils vont le détruire et dans le futur, personne n'aura le courage de dénoncer des deals venant du sommet de l'Etat, de peur de subir le même sort. Et si c'est le cas, ce pays sombrera à jamais dans la corruption et CES PUTAINS hauts fonctionnaires continueront à foutre le bordel. N’oublions pas que « LA SEULE CHOSE NÉCESSAIRE POUR LE TRIOMPHE DU MAL, C’EST QUAND LES HOMMES BIEN NE FONT RIEN. »

    LE FRÈRE DE SANGOMAR.

    Auteur

    Undershifai

    En Juillet, 2013 (16:33 PM)
    NE SOYONS PAS HYPOCRITES mes amis ON C TOUS K LA police DE CHEZ NOUS EST CORROMPU ces enfoirés DE LE PIRE ESPECE regardez comme ils rackettent dans les routes de vrais coupeurs de route ces baandits de grands chemin tous des salauds
    Auteur

    Deug

    En Juillet, 2013 (17:15 PM)
    PAS QUE LA POLICE QUI VEND DE LA DROGUE DURE, VOIR DU COTE DE LA DOUANE ET DE LA GENDARMERIE AUSSI.OU SONT PASSÉES LES SAISIES DES GENDARMES ET DES DOUANIERS?

    GASTON MBENGUE ET AZIZ DIOP QUI PAIENT DES CENTAINES DE MILLIONS AUX LUTTEURS NE SONT -ILS PAS LEURS PIONS POUR BLANCHIR L'ARGENT SAL?

    UNE PISTE A EXPLORER L'ARGENT DE LA LUTTE CONDUIRA A CES DEALERS DE NOTRE ÉPOQUE.
    Auteur

    Akim

    En Juillet, 2013 (17:49 PM)
    Du calme messieurs les avocats "commis d'office" , les sénégalais ne sont pas des idiots ni des demeurés , ils sauront de quel coté est la vérité qui finira par jaillir car aucun crime n'est parfais et toujours un grain de sable est là pour tout enrayer. Les protagonistes sont tous là , de meme que des enqueteurs civils comme militaires neutres, donc encore du calme.
    Auteur

    Zal

    En Juillet, 2013 (08:09 AM)
    il faut empisoner tout les policiers cités dans cette affaire et voir leur patrimoine c important parce que si on les met a la retraite ils seront bcp plus dangereux ils ont des complices ou des subordonés dans la police qui leur seront loyales ce sera la guerre sans merci la seule solution leur appliquer la loi latif gueye parce que c affaire trafic international

    Auteur

    Foutika

    En Juillet, 2013 (00:56 AM)
    salam je voudré témoigné sur cette affaire:et je jure sur ce moi béni et sur le saint coran que ce que je raconte est vérité.je suis commercant et jé eu a traité avec certains agents de l/ocritis et mém avec mr abdoulaye niang.je les ai vendu des frigos bars;televiseurs 37cm et 72CM mais personne parmis eux n"a payé cash:ils m'ont tous donné des avances qui variés entre 25000f et 30000f;ce qui prouve qu'ils ne sont pas pleins aux as ni des ripoux.ET je peux certifié kil me payé les reliquats par tranches de 20000f a 25000f et ceux ci chaque fois que les soldes sont virés.pour moi s'il étais des ripoux ils se payeré des appareils high tech;des televiseurs écrans plats tres grands models;de grands et luxueux appareils.Mais tel n'est pas le cas ils se sont tous contenté de simples appareils a la porté de tout un chacun et en plus par crédit.Quand mr abdoulaye niang la cuisiniére ocean que je l'ai vendu il ne l'a méme pas payé cash;il ma donné comme avance 40000f et le reste en 2 mois par 40000f et croyais moi j'ai vu en ce vieux que de la piété et une simplicité inqualifiable pour un homme de son rang.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email