Dimanche 31 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

10 des mensonges de Donald Trump sur le coronavirus

Single Post
10 des mensonges de Donald Trump sur le coronavirus
Dans une crise comme celle du Covid-19, un chef d'État se doit d'être digne de confiance. Le président américain ne fait que semer chaos, confusion et désinformation.

ÉTATS-UNIS - Donald Trump a une réputation de menteur bien établie, avec plus de 16.000 mensonges à son actif en trois ans de mandat, selon les décomptes des médias. Confronté à l'épidémie liée au coronavirus, il a passé des semaines à minimiser au lieu de préparer son pays et a donc, encore une fois, multiplié les entorses à la vérité.

Les mots ont des conséquences, et le torrent de mensonges du président américain a sans aucun doute causé des dégâts. La plupart restent cependant difficiles à quantifier. Ses mensonges sur l'aide apportée à Porto Rico après l'ouragan Maria ont-ils eu un impact sur le soutien réel alloué à l'île par le gouvernement? Ses allégations sans fondement selon lesquelles les éoliennes seraient cancérigènes ont-elles affecté le secteur des énergies renouvelables? Son bulletin météo retouché au feutre sur l'ouragan Dorian a-t-il mis en danger les habitants de l'Alabama ?

Les dégâts causés par ses mensonges sur le coronavirus sont plus immédiats. Dans certains cas, ils contribuent à causer la mort de citoyens. Voici, ci-dessous dix des mensonges les plus néfastes de Donald Trump sur le coronavirus:

1. "Tous ceux qui ont besoin d'être testés sont testés"

"Les États-Unis ont fait beaucoup plus de "tests" que n'importe quel autre pays, et de loin! D'ailleurs, en huit jours, nous avons fait plus de tests que la Corée du Sud (qui en pratique énormément) en huit semaines. Bravo!"

Donald Trump a régulièrement, et grossièrement, surestimé la capacité des États-Unis à tester les personnes présentant des symptômes de coronavirus. "Tous ceux qui ont besoin d'être testés sont testés", affirmait-il ainsi le 6 mars.

"Nous… Ils sont là. Ils les ont. Et les tests sont formidables. Tous ceux qui ont besoin d'être testés sont testés."

Deux jours après, le Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC) n'avait effectué que 1 700 tests. La pénurie persiste encore aujourd'hui.

En quoi cela pose-t-il problème ?

Il est impossible de savoir où le coronavirus s'est propagé si l'on n'est pas en mesure de tester les gens qui pensent avoir des symptômes. Et si l'on ne sait pas où il se propage ni à quelle vitesse, on ne peut pas mobiliser les maigres ressources dont nous disposons, comme les respirateurs et les équipements de protection, en prévision d'une flambée de l'épidémie. C'est ainsi que des infirmières se retrouvent à utiliser des sacs poubelle en guise d'équipement de protection, et en meurent.

Manquer de kits de test –et prétendre que ce n'est pas un problème– met tout le monde en danger.

2. "Dans quelques jours [le nombre de cas positifs] sera de nouveau presque nul"

Après le déni complet d'un problème dont il affirmait qu'il se réglerait "miraculeusement", il a progressivement reconnu la gravité de la situation, mais n'a cessé de minimiser la menace représentée par le coronavirus.

"Quinze personnes ont été [testées positives]. Dans quelques jours, ce nombre sera de nouveau presque nul", a-t-il déclaré le 26 février. "Nous avons vraiment fait du bon travail."

En quoi cela pose-t-il problème ?

Dire la vérité sur la menace de pandémie aurait permis de mettre l'accent sur l'importance des mesures de distanciation sociale et de confinement que les experts estiment essentielles pour ralentir la propagation du coronavirus.

3. "C'est leur nouveau canular"

Lors d'un meeting en Caroline du Sud, le 28 février, le Président a accusé les démocrates d'utiliser sa médiocre réaction face à au coronavirus (qu'il a qualifiée d'"excellent travail") à des fins politiques.

"C'est leur nouveau canular", a-t-il affirmé. "Nous avons 15 [personnes testées positives au coronavirus] dans ce pays gigantesque, et c'est parce qu'on s'y est pris très tôt, très tôt. On aurait pu en avoir beaucoup plus."

En quoi cela pose-t-il problème ?

Le jour même où le CDC a enjoint le pays de prendre des "mesures agressives" pour "prévenir la transmission massive du virus", le Président a brouillé le message avec un mégaphone beaucoup plus puissant.

La récupération politique du problème par Donald Trump a très probablement conduit nombre de ses partisans à ne pas considérer le virus comme un grave problème de santé publique et à refuser de faire le nécessaire pour éviter sa propagation.

4. Amnésie sélective répétée concernant le licenciement des spécialistes dont le travail était justement de prévoir ce genre de situation

En 2018, Donald Trump a démantelé l'unité de lutte contre les pandémies du Conseil de sécurité américain, un sujet dont il affirme tout ignorer à présent que les États-Unis sont confrontés au coronavirus.

Interrogé il y a quelques jours sur cette décision par la journaliste de PBS Yamiche Alcindor, il a déclaré ne "rien savoir", estimé qu'il s'agissait d'une "question piège" et est passé à autre chose (pour information, des preuves vidéo montrent qu'il était bel et bien au courant).

Il y a pire: en juillet 2019, le gouvernement a supprimé le poste d'un agent américain de la santé publique installé à Beijing, dont le rôle était d'aider à détecter les épidémies en Chine.

En quoi cela pose-t-il problème ?

L'unité de lutte contre les pandémies aurait certainement été très utile face au coronavirus.

"Ce service nous aurait été bien utile", a déclaré au Congrès le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national de lutte contre les allergies et les maladies infectieuses.

Le choix de Donald Trump de démanteler cette unité, puis de nier qu'il était au courant, montre qu'il ne s'attendait pas à une pandémie et n'était pas prêt à prendre les mesures nécessaires pour faire face à une telle situation, bien que des spécialistes au gouvernement aient effectué des simulations montrant qu'une pandémie pourrait causer des morts, des maladies handicapantes et des pertes d'emploi dont l'économie pâtirait.

5. "C'était totalement imprévisible"

Le 25 mars, Donald Trump a affirmé que la pandémie était un problème totalement inattendu auquel personne n'était préparé. Il a tenu ce genre de propos à de nombreuses reprises.

En quoi cela pose-t-il problème ?

Beaucoup de spécialistes avaient prévu cette situation.

"Le problème, c'est qu'il utilise ce genre d'information pour justifier ou expliquer, dans une certaine mesure, l'incompétence de son gouvernement, ce qu'il a fait (ou, plutôt, n'a pas fait) pour se préparer à une situation que nous savions imminente", déplorait jeudi le Dr Irwin Redlener, directeur du Centre national de prévention des catastrophes, dans une interview à la chaîne MSNBC.

"Le président n'est pas responsable du développement du virus", poursuit le spécialiste. Mais sa réaction à la pandémie, et le fait d'affirmer qu'elle était impossible à prévoir alors que le virus ravageait déjà l'Italie "mène le pays dans la mauvaise direction du fait de la désinformation, extrêmement néfaste pour les efforts que nous déployons dans la lutte contre cette calamité."

6. Comparer le COVID-19 à la grippe

"L'an dernier, 37 000 Américains sont morts de la grippe", a tweeté Donald Trump lundi. "En moyenne, il y a entre 27 000 et 70 000 cas par an. Rien ne ferme, la vie et l'économie continuent. En ce moment, il y a 546 cas confirmés de coronavirus, et 22 morts. À méditer!"

Le président a tenté à plusieurs reprises de minimiser la gravité du COVID-19 et de détourner les critiques en comparant le virus à une maladie bien connue de tous.

En quoi cela pose-t-il problème ?

Pour commencer, c'est faux. Selon le Dr Fauci, le COVID-19 "a un taux de mortalité dix fois supérieur à celui de la grippe saisonnière."

Pire encore, Donald Trump utilise cet argument fallacieux dans le but inciter les Américains à retourner travailler bien plus tôt que les spécialistes ne le jugent raisonnable.

7. Nous sommes "très près" de trouver un vaccin

Le président surestime fréquemment la vitesse de développement d'un vaccin, en disant au public qu'un remède pourrait être disponible dans les "deux mois" et en répétant que les scientifiques sont "très près" du but lors de sa première conférence de presse sur le sujet.

En quoi cela pose-t-il problème ?

Sa déclaration du 2 mars a immédiatement été rectifiée par le Dr Fauci: "Permettez-moi de préciser certaines […] informations", a-t-il dit, ajoutant qu'un vaccin pourrait être mis au point "au plus tôt dans un an, un an et demi, quelle que soit la vitesse à laquelle nous y travaillons", ce que le spécialiste assure avoir dit au président avant la conférence de presse.

Une fois de plus, Donald Trump a ignoré les faits et mis en avant une vision des choses plus optimiste, mais fausse, pour minimiser la gravité de la situation, ce qui a pu encourager certaines personnes à adopter des comportements susceptibles de propager la maladie. Au lieu d'une transparence rassurante, le président a brouillé le message et provoqué la confusion.

8. Survendre un médicament non approuvé comme remède potentiel au coronavirus

Lors d'une réunion d'information, la semaine dernière, il a plusieurs fois vanté les mérites d'un médicament antipaludéen, la chloroquine, en affirmant qu'il s'agissait d'un traitement potentiel contre le coronavirus, allant même jusqu'à suggérer que l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) l'avait approuvé comme remède au COVID-19.

"Les résultats préliminaires sont très encourageants. Très, très encourageants. Et nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible presque tout de suite. Là-dessus, la FDA a fait un travail formidable. Ils ont suivi tout le processus d'approbation; ça a été approuvé. Et ils l'ont fait. Ca aurait dû prendre des mois, mais ça va être immédiat. Nous allons donc pouvoir rendre ce médicament disponible sur ordonnance, ou [selon les règles en vigueur] dans chaque État", a-t-il claironné.

En quoi cela pose-t-il problème ?

La FDA n'a pas approuvé l'usage de la chloroquine comme traitement contre le COVID-19, ce que l'agence a dû souligner après la conférence du Président. Les spécialistes soulignent que ce médicament peut être mortel s'il est mal utilisé et qu'il n'existe aucune preuve, en dehors de quelques témoignages anecdotiques, de son efficacité contre le COVID-19.

Néanmoins, la déclaration de Donald Trump a incité au stockage du médicament dans le monde entier, y compris aux États-Unis, où des médecins peu scrupuleux ont commencé à s'en auto-prescrire.

En Arizona, un couple a été hospitalisé dans un état critique après avoir entendu le Président vanter les mérites de ce prétendu remède miracle à la télévision. Ils ont bu un produit nettoyant pour aquarium qui contenait de la chloroquine en croyant que cela leur éviterait de contracter la maladie.

9. "Il ne faut pas que le remède soit pire que le mal"

Donald Trump n'a cessé de répéter différentes versions de cette phrase toute la semaine, pour affirmer que l'impact du COVID-19 sur l'économie était pire que la maladie elle-même, et que les Américains devraient donc cesser d'appliquer les consignes de distanciation sociale et retourner travailler d'ici Pâques.

En quoi cela pose-t-il problème ?

Les ravages économiques liés à la fermeture de la majorité des entreprises à cause des restrictions liées au coronavirus sont indéniables. Mais mettre fin trop tôt aux mesures de distanciation sociale ne fera que prolonger la crise, mettre à l'épreuve le système de santé (en augmentant le nombre de décès) et rendre le coronavirus plus difficile à maîtriser à long terme, ce qui risque de causer encore plus de dégâts sur le plan économique.

10. "Je ne suis pas du tout responsable"

Lors d'une conférence de presse, le 13 mars, Donald Trump a déclaré l'état d'urgence. Interrogé sur les retards répétés dans la production et la distribution de kits de test pour le coronavirus, il s'est totalement lavé les mains de ce fiasco.

"Je ne suis pas du tout responsable", a-t-il déclaré aux journalistes.

En quoi cela pose-t-il problème ?

Bien qu'il se soit vanté d'avoir eu la clairvoyance de "fermer [le] pays à la Chine", il n'a pas pris des mesures plus rigoureuses qui auraient pu ralentir la propagation du coronavirus aux États-Unis, et sauver potentiellement des milliers de vies. Il a mis très longtemps à réagir, en dépit des avertissements des experts et des agences de renseignement américaines, qui l'avaient prévenu en février que le coronavirus pouvait représenter un danger mondial, selon le Washington Post.

Son évaluation exagérément optimiste de la menace d'une pandémie aux États-Unis pourrait avoir été influencée par les affirmations rassurantes du président chinois, Xi Jinping, que M. Trump a souvent félicité pour sa gestion de l'épidémie en Chine. Quand cette erreur de jugement est devenue flagrante, il s'est rabattu sur un autre argument – raciste – et s'est mis à qualifier le coronavirus de "virus chinois". Cette semaine, après une flambée d'agressions contre des Américains d'origine asiatique, le Président a annoncé qu'il allait peut-être arrêter d'employer cette expression.

En déclarant n'être "pas du tout responsable", le président a radicalement changé de refrain par rapport à 2013, quand il tweetait: "Gouverner: quoi qu'il arrive, vous êtes responsable. Si ça n'arrive pas, vous êtes aussi responsable."
Cet article, publié sur le HuffPost américain, a été traduit par Iris Le Guinio pour Fast ForWord.

liiiiiiiaffaire_de_malade

24 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2020 (11:20 AM)
    Les fils de chinois au début de l'épidémie ont fermé le labo (de leurs compatriotes) qui ont fait fuiter l'information sur le COVID19.

    QUELKES GROS GROS GROS ÉTRONS



    Après avoir incarcéré les médecins qui donnaient l'information....
  2. Auteur

    En Mars, 2020 (11:21 AM)
    Les fils de p. de dirigeants chinois...grosses grosses raclures.

    .
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:21 AM)
    Article partisan.

    On pourrait faire le même article contre beaucoup d'autorités (Macron, Xi Jinping, etc.) !
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:21 AM)
    On espère que ces bourdes favoriseront le candidat démocrates à la prochaine présidentielle.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (12:37 PM)
      si vous saviez que lorsque donald trump s'en ira, les nouvel ordre mondialiste auront plus de liberté pour plonger le monde dans le chaos, vous ne vous réjouiriez pas trop vite. la bouche de donald trump les gêne.
      leur seule stratégie est de s'attaquer à sa bouche, mais leurs mensonges à eux, il y en a dans chaque phrase.
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:25 AM)
    Parler la situation au senegal c mieux pour nous

    Laisse les trump Macron Merkel

    Parler maky sall et ses griots et marabout
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:33 AM)
    Gérer votre pays au lieu de se focaliser sur un pays qui ne pense même pas à vous
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2020 (08:38 AM)
      c'est là que tu trompes ce minable trump decide aussi pour nous. ces décisions ont un impact sur nos pauvres vie
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:37 AM)
    Trompeur dans son merdier. Hey guys nous avons 0 décès .
    • Auteur

      Yatt

      En Mars, 2020 (19:04 PM)
      il est fastidieux de lister les vérités (0) que les mensonges de trump (une infinité).
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:41 AM)
    Merci de préciser aussi que ce sont les états démocrates qui comptent le plus de victimes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (09:55 AM)
      parceque comptant plus de personne? c'est normal. la densite de population est plus elevee a ny qu'a south carolina
    Auteur

    En Mars, 2020 (11:46 AM)
    Beaucoup de présidents ont paniqué et tâtonné dans la gestion de la lutte contre ce petit virus. Trump, malgré ses conneries est entrain de relever le défi sur le plan économique aux USA.
    Auteur

    Nico

    En Mars, 2020 (11:46 AM)
    Nos dirigeants nous mentent à chaque élection depuis notre indépendance et c'est pour cela qu'on quémande de l'argent pour lutter contre le covid19 alors qu'on a des dirigeants milliardaires de la présidence au planton. Voici un vrai sujet qu'un journaliste utile peut explorer pour monter au Sénégalais pourquoi on est toujours pauvre. Trump lui au moins se respecte si non il allait mettre les pieds en Afrique et il crée de l'emploi pour les américains donc ses mensonges sont à relativiser car c'est un président utile pour ses concitoyens et ne quemande pas des miettes par ici et par là
    Auteur

    Nouvel Ordre Mondial

    En Mars, 2020 (11:53 AM)
    Quand des lobbies de tous genres et autres dictent leurs choix aux états et s'accaparent du pouvoir comme par un tour de prestidigitation avec des loufoques aux instances suprêmes de décisions .

    Eh bien,ne soyez point surpris par le cas Trump.

    Lui ,au moins il est sous les coups des projecteurs qui dévoilent toutes ses élucubrations dignes du Louis de Funès du 21 ème siecle.Pendant que nos épouvantails à nous se terrent en peaufinant leurs plans à dilapider nos ressources financières et autres et à peaufiner leurs stratégies pour s'éterniser au pouvoir.

    Lui qui disait 'Pays de merde ,dirigeant de merde" il faisait que bien dire puisque çà s'applique à sa personne et non à son pays.

    Lui même est une m...

    Quant à nous ,c'est un couteau à double tranchant malheureusement.
    Auteur

    Senewar

    En Mars, 2020 (12:06 PM)
    Seneweb est ce vous pouvez publier un article sur les mensonges Macky Sall sur le faux mis en scene du Coronavirus au Senegal.au lieu de s attaquer a Trump.

    Auteur

    En Mars, 2020 (12:10 PM)
    Les pays qui sont dirigés par les conservateurs et l'extreme droite et les communistes sont les pays les plus touchés par cette guerre sanitaires la tolérance est important entre les peuples.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:27 PM)
      "le sage a le cœur à sa droite, mais le fou a le cœur à sa gauche." ecclésiaste 10 verset 2 (darby, bible)
    Auteur

    Pourquoi Le Nombre 19?

    En Mars, 2020 (12:33 PM)
    Et si cela rimait avec le nombre 19 cité dans le coran(sourate 74; Verset 30):"ils sont 19 à y veiller "

    C'est à dire 19 anges qui veillent sur l Enfer.

    Je vous le redis nous vivons la fin des temps

    Gog et Magog et le Dajjal ont été libérés depuis longtemps (Coran S 21; v 95-96). Ils ont ramené les Israélites en Terre sainte. Trump et ses partisans attendent le Messiah (anthechrist sous sa forme humaine) tandis que nous (musulmans et chretiens) attendons Imam MAHDI et Jésus (PSL)

    A bon entendeur

    Auteur

    En Mars, 2020 (12:46 PM)
    Un petit président comme Macky gère mieux que le tout puissant président des states. Trump est une calamité sanitaire
    Auteur

    En Mars, 2020 (13:07 PM)
    Trump peut avoir tous les defaults du monde mais is aime les USA. et le americains. Les menteurs et les voleurs sont chez nous au senegal. des directeurs qui donnent des cheques de 100 millions sans aucun controle c plutot ça la honte. des milliadaires qui jouent avec notre argent est de quoi nous devons nous battre mais pas parler de trump. le ridicule me tue pas au senegal
    Auteur

    Trump Vs Nwo

    En Mars, 2020 (13:21 PM)
    En fait les partisans du NWO n'attendaient pas Trump comme Président. Lui c'est un business man comme les chinois. Il ne veut pas confiner les gens sinon son business et l'économie américaine vont s effondre contrairement aux voeux du NWO.

    Les gens du NWO vont bouleverser l'économie mondiale pour asseoir la gouvernance mondiale.

    Le dollar va s'effondrer et la nouvelle monnaie sera électronique. Israël va devenir une puissance mondiale et controlera le monde grâce aux banquiers sionistes

    Le 3ème temple sera construit et Dajjal fera son apparition sous forme humaine.

    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:28 PM)
      tout ce que tu as dit est vrai, sauf ça : "israël va devenir une puissance mondiale et controlera le monde grâce aux banquiers sionistes"
    Auteur

    En Mars, 2020 (14:36 PM)
    Seneweb foutez la paix à trump. Il a beaucoup de défauts mais c'est un des seuls à dire la vérité

    Auteur

    En Mars, 2020 (14:57 PM)
    Je suis un Sénégalais avec une nationalité Américaine qui aime bien Trump. J'ai vote pour lui et le fera encore en Novembre. Il n'est pas un politicien et dit ce qu'il pense, pas ce que les gens veulent entendre. Il a fait tout ce qu'il a promis. Avant le virus, L'économie américaine est la meilleur du monde. Le taux de chômage était le plus bas de tous les temps. Sur le plan économique, il a fait plus aux noirs qu'un autre Président américain dans l'histoire. Tout le monde travaillait et gagnait bien sa vie. Ce qui m'intéresse est ce qu'il fait, pas ce qu'il dit.

    Il a perdu beaucoup d'argent comme président. Il ne prend pas de salaire (la moitie de ses ministres ne prennent pas de salaire) et beaucoup de gens évitent ses business a cause de la mauvaise presse. Mais il fait bien son travail pour le peuple américain et c'est ce qu'on attend d'un président.

    Si le Sénégal pouvait avoir Trump pour 2 ans, on sera sur la voie d'un pays développé et tous ces voleurs seraient en prison.

    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:08 PM)
      j'espere et prie que trump sera balaye de la maison blanche en novembre. c'est une calamite, ce trump!
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:31 PM)
      remarquez bien : le premier commentaire à des arguments en béton en faveur de trump.
      le second commentaire nous prend pour des idiots sans cervelle... (les médias ne font que des blagues sur trump et le traitent de mentir, car rien à dire de valable dans le fonds, usa ne s'était jamais porté aussi bien avant le monstre covid19)
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (18:01 PM)
      yaw ak sa nationalité sa affaire la dé. gnoune gnoungui fi ak sounou bos té dara nak, happiness rek.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (11:07 AM)
      on peut ne pas aimer la personne de trump et sa façon de faire, mais il faut lui reconnaitre son patriotisme. il faut dire que ses mensonges servent surtout les intérêts américains. rien à avoir avec ce gros bouffon qui préfère mentir pour préserver ses intérêts et ceux de son clan faisant croire à son fallacieux slogan "la patrie avant le parti". grosse arnaque, la patrie est loin d'être sa priorité, preuve de notre recul progressif, nous sommes parmi les 25 pays les pauvres au monde, quelle honte!
    Auteur

    En Mars, 2020 (15:33 PM)
    "Je suis un Sénégalais avec une nationalité Américaine qui aime bien Trump. J'ai vote pour lui et le fera encore en Novembre. "

    PAUVRE CONNE
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (15:53 PM)
      houla ! le super argumentaire : une insulte
      ça vole très bas. c'est clair que c'est le dernier recours quand on n'a rien à dire...
    Auteur

    En Mars, 2020 (16:01 PM)
    Quelqu'un a dit : "je me demande pourquoi les sénégalais parlent toujours de la France, complexe d'infériorité, patati"

    C'est parce que notre dirigeant a (avait..) un talon d'Achille nommé France et on veut qu'il en guérisse. Il y va de notre survie. Nous voulons des décisions sénégalais, faites pour des sénégalais et rien que pour des sénégalais (tout en prenant soin des autres nationalités qui vivent avec les sénégalais bien sûr).

    Sinon, pour ma part j'aime beaucoup les français, je ne leur veux que du bien, mais aucune confiance en le président français (danger). Très mauvais choix que vous avez fait là, mais on peut supposer que vous commencez petit à petit à vous en rendre compte. Qu'il laisse tranquille notre Macky. Et bon courage les français, tâchez de faire mieux la prochaine fois !

    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2020 (20:48 PM)
      la france est la cinquième ou sixième économie mondiale, un pays riche, un pays qui a contribué au progrès de l'humanité dans tous les domaines, y compris l'humanisme. maintenant, il y'a quelques politicards de ton genre qui ont décidé de rechercher des boucs émissaires à nos échecs et dans leur paresse intellectuelle? la france fait l'affaire. macky est élu par les sénégalais et ce pays coopère avec les turcs, marocains, chinois, japonais, coréens, tchèques, américains etc. et vous ne pompez avec vos slogans. a ce que je saches macron n'a pas la lèpre et des pays beaucoup plus nantis avec le sénégal commercent avec la france à travers ses entreprises. soixante après l'indépendance, il est temps de grandir et de mettre de côté les slogans et la rethorique anti française.
    Auteur

    Le Terrien

    En Mars, 2020 (20:10 PM)
    Vive trump

    Il faut expulser tous les musulman des usa ????????
    Auteur

    Nkhson

    En Mars, 2020 (11:04 AM)
    On peut ne pas aimer la personne de Trump et sa façon de faire, mais il faut lui reconnaitre son patriotisme. Il faut dire que ses mensonges servent surtout les intérêts américains. Rien à voir l'autre gros bouffon, qui préfère mentir pour préserver ses intérêts et ceux de son clan faisant croire à son fallacieux slogan "la patrie avant le parti". Grosse arnaque, la patrie est loin d'être sa priorité, preuve de notre recul progressif, notre pays est classé parmi les 25 pays les pauvres au monde, quelle honte!
    Auteur

    En Mars, 2020 (20:58 PM)
    Dans toute l'histoire récente des USA, deux présidents ont osé critiquer la FED; JOHN F.KENNEDY et DONALD J. TRUMP. JFK s'est attaqué au pouvoir secret non-élu qui dirigeait les USA par la CIA, le lobbt juif et le complexe militaro-pharmaceutico_industriel et il a été tué.

    57 aprés lui, un président non élu par le lobby juif, qui n'appartient pas à la franc-maçonnerie et aux illuminati arrive au pouvoir et déjoue les calculs de l'état profond qui voulait adouber Hillary Clinton la sorcière pédophile et trafiquant d'enfants haïtiens.

    Hillary Clinton qui voulait attaquer l'Iran, provoquer une guerre nucléaire limitée au proche-orient afin d'asphyxier la Russie.

    Trump est le seul président américain avec une base intacte et un taux d'approbation de presque 50%.

    Quand à Joe Biden qui souffre d'Alzheimer, il est connu pour ses attouchements sur toute femme ou garçon proche de lui.

    Si vous écoutez les médias contrôlés par la CIA, tous les média sauf FOX NEWS aux USA, tous les média européens dont votre foutue France 24 ou RFI, vous serez toujours loin de la vérité.

    TRUMP est en train de mener un combat à mort contre le N.O.M. dont l'ONU, l'U.E. , le groupe de bildeberg, le forum de Davos, le FMI, la BM etc en sont les appareils.

    Il n'est pas seul car il a le soutien de vrais patriotes américains et c'est pourquoi il a échappé à plusieurs tentatives d'assassinat.

    Sachez que si TRUMP réussit, le lobby juif, Bill Gates, Georges Soros, les Rotschild-Rockefeller, la couronne d'Angleterre, l'actuel Pape François(traître au catholicisme) les franc-maçons et illuminati cesseront de manipuler ce monde pour le mal comme ils le font depuis un siécle et demi.

    Demandez à un spécialiste de vous expliquer ce que représente la nationalisation de la FED par Trump.

    sI trump PERD CONTRE LES FORCES SATANIQUES? NOUS serons des esclaves surveillés avec une puce dans le corps, plus de liberté comme en Chine, on pourra nous empoisonner ou nous stériliser comme des moutons.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email