Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

La dépression double le risque de décès, en cas de maladies cardiaques

Single Post
La dépression double le risque de décès, en cas de maladies cardiaques

Les personnes atteintes de maladies coronariennes diagnostiquées avec une dépression ont environ deux fois plus de risque de mourir que celles qui ne sont pas touchées par ce trouble de santé mentale.

La dépression multiplie par deux le risque de mortalité au cours de la première décennie après le diagnostic de maladies coronariennes (AVC, infarctus), selon les résultats d'une étude présentée au 66è Congrès scientifiques de l'American College of Cardiology.

Les chercheurs du Centre médical d'Intermountain (Salt Lake City) aux Etats-Unis ont mené une étude avec 25 000 patients suivis pendant une moyenne de 10 ans suite à un diagnostic de maladies coronariennes. Environ 15% des patients ont été diagnostiqués dépressifs, une proportion nettement plus importante que le taux estimé de 7,5 à 10% de la population générale.

"La majorité des études évaluant la dépression suite à une maladie cardiaque ont eu lieu dans les 30 jours suivant l'événement", a déclaré Heidi May, épidémiologiste cardio-vasculaire à la Intermountain Medical Center Heart Institute à Salt Lake City, et l'auteur principal de l'étude.

LA DÉPRESSION, UN FACTEUR DE RISQUE DE MORTALITÉ POUR LES MALADIES CARDIAQUES

Les résultats de l'étude ont montré que sur les 3646 participants diagnostiqués avec dépression, 50% sont décédés au cours de la période de suivi, contre 38% des 20 491 autres patients non dépressifs. Ces conclusions révèlent que les patients cardiaques atteints de dépression courent un risque multiplié par deux de décès prématuré par rapport aux autres sujets.

"Notre étude montre que peu importe si la dépression émerge à court terme ou quelques années sur la route, c'est un facteur de risque qui doit toujours être évalué", a déclaré Heidi May. "Je pense que le message à faire suivre est que les patients atteints de maladies coronariennes doivent être soumis à un dépistage continu de la dépression, et s'ils sont déprimés, ils doivent recevoir un traitement adéquat et un suivi continu".


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email