Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Médecine traditionnelle: Le projet de loi portant qui révolte les professionnels de la Santé

Single Post
Médecine traditionnelle: Le projet de loi portant qui révolte les professionnels de la Santé

L’Inter-ordre des professionnels de la Santé (Iops) est en colère. Regroupant les plus hautes instances en matière professionnelle que sont l’Ordre des médecins, l’Ordre des chirurgiens-dentistes, l’Ordre des pharmacies et l’Ordre des docteurs vétérinaires, ladite structure dit être très remontée contre les autorités étatiques qui s’apprêtent à adopter un projet de loi portant Médecine traditionnelle. Aujourd’hui où ledit projet approuvé, il y a quelques jours, par le Conseil des ministres et soumis à l’Assemblée nationale, l’Iops est sorti de son mutisme, pour s’insurger contre le fait qu’il n’ait pas été consulté lors de l’élaboration de ce document.

Les acteurs qui ont fait face à la presse ce vendredi 30 juin 2017, disent en appeler «à la conscience et à la responsabilité du président Macky Sall, de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale mais aussi du Pr Awa Marie Coll Seck, ministre de la Santé afin que ce projet de loi soit retiré du circuit dans le but d’une meilleure amélioration allant dans le sens de la sauvegarde de la santé des populations».

Dr Mamadou Ka, le président de l’Ordre des chirurgiens-dentistes, par ailleurs président de l’Iops, et ses confrères qui ont initié une conférence de presse, cet après-midi, légitiment leur refus de cautionner l’approbation de ce projet de loi par le fait que «l’exposé des motifs contenu dans le document ne peut en aucun cas justifier ni l’officialisation du corps des tradipraticiens encore moins la création d’un Conseil national des praticiens de la médecine traditionnelle. L’argumentaire est d’une simplicité plate et ne repose sur aucune base scientifique, ni sur aucune logique médicale sécurisante».

Dans ses propos liminaires, Dr Ka et ses confrères qui se veulent des ‘’lanceurs d’alerte’’, ont souligné que «la référence aux centres de médecine traditionnelle citée dans le document manque de pertinence dans la démarche. Car, à ce jour, aucune évaluation n’y a été effectuée». Ils ont aussi tenu à prévenir que «les conséquences néfastes de cette ouverture sans fondement scientifique retentiront négativement sur l’équilibre du bien-être physique, mental et social de nos populations et reposeront in fine sur les plateaux médicaux qui n’auront comme unique et seule arme que le constat des dégâts si l’irréparable se produit».

Les responsables de l’Iops estiment «qu’avant de réorganiser ce secteur, d’élaborer un Code de déontologie, de mettre en place un ordre parallèle qui ne dit pas son nom et qui les protège, il urge d’abord de définir le statut des praticiens de la médecine traditionnelle».

Youssoupha MINE

Article_similaires

14 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (11:07 AM)
    LA MEILLEURE FACON DE REAGIR EST DE BAISSER LE PRIX DE TOUS LES MEDICAMENT
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (22:10 PM)
      des tradipraticiens qui utilisent l’écographie, les scanners, qui parlent de prostate, de cancer, de diabète ne font qu’une chose : l’exercice illégale de la médecine ! au lieu de sévir contre ces charlatans, l’état les fortifie ! c’est très grave !
      et le problème, c’est que tous les dégâts causés par ces charlatans seront supportés, en dernier lieu, par les médecins qui seront assaillis par des cas désespérés, des organe détruits par les mixtures et autres saafara !
      oui à une médecine traditionnelle, mais réellement traditionnelle !
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (14:51 PM)
      la prostate n'est pas l'apanage de la médecine supposée conventionnelle. c'est un concept mis sur une création divine pour la rendre plus intelligible. elle appartient a priori à tous. la question est profonde. au-delà du prix des médicaments et des actes, vous reconnaitrez que la médecine a ses limites...les examens souvent ne révèlent rien mais pourtant les patients se tordent de douleurs. aucune explication. vous aurez pourtant un médecin pour vous prendre votre argent sans vous apportez le moindre soin durable. cette question aussi doit être traitée. satisfait ou remboursé ne dit-on pas?
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (12:34 PM)
    Nous sommes au XXIème siècle, mais le Sénégal maintient en place les charlatans de tous bords .....



    SENEGAL EMERGENT ! :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (22:36 PM)
      je ne suis pas d’accord avec les charlatans, mais je pense qu’on doit promouvoir la médecine traditionnelle ! il existe des tradipraticiens qui réussissent là où des médecins moderne échouent.
      nous avons un savoir traditionnel comme les autres pays (inde, chine ) que nous devons valoriser.
      beaucoup de médicaments sont fabriqués à partir de nos plantes et peut-être même du savoir plagié et rendu plus raffiné de nos guérisseurs traditionnels.
      j’ai une fois vu un médecin malade avoir recours à un tradipraticien.
      donc l’état a bien fait d’organiser ce corps.
      il doit simplement bien l’organiser et faire en sorte que la composition de ce conseil national des tradipraticiens soit de telle sorte que son fonctionnement soit objectif et transparent.
      y inclure par exemple des tradipraticiens reconnus, mais aussi des médecins, pharmaciens, biologistes, magistrats .
      cet organe, s’il fonctionne bien, pourra écarter les charlatans et retenir seulement ceux qui ont vraiment un savoir.
      a ceux qui disent que les tradipraticiens ne devraient pas parler de « prostate » et autres, je dis que la médecine (traditionnelle ou moderne) évolue. c’est simplement un savoir et ceux qui exercent la médecine traditionnelle et connaissent le fonctionnement des organes du corps humain devraient pouvoir utiliser leur connaissance des plantes pour guérir des organes jadis inconnus !
      même la médecine dite moderne est passée par là ! a ses débuts, elle ignorait le fonctionnement de certains organe et petit à petit, elle a su s’adapter à ses nouvelles découvertes ! pourquoi pas la médecine traditionnelle ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (15:10 PM)
      http://www.who.int/publications/list/traditional_medicine_strategy/fr/
      c'est une résolution de l'oms (que doit bien connaitre pr awa marie coll seck) qui invite les pays du monde entier à faire une place à la mdécine traditionnelle dans leurs systèmes de santé. soyons fiers de notre culture.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (12:40 PM)
    mais on entend pas l'unssas ,quand il s'agit d'argnt ils sont dans la rue mais la protection de la santé des population cela ne les interresse pas.
    Auteur

    Na Lèrr Rek

    En Juillet, 2017 (12:49 PM)
    L'argument avancé est logique, si toutefois il n'est pas dicté par cette volonté sournoise des industries pharmaceutiques d'exploiter et de contrôler, à leur seul profit, le "marché de la médecine". Il n'y a que des avantages à valoriser la médecine traditionnelle. Dans tous les pays développés (la chine par exemple), la médicine dite traditionnelle existe à côté de la médicine dite moderne. Mais je suis entièrement d'accord avec eux s'ils regrètent que l'Etat ait consenti à une telle ouverture sans au préalable en définir les bases opérationnelles. Ce qui pourrait être dangéreux pour la santé publique.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (13:59 PM)
    Comme toujours, des gens qui défendent leurs privilèges. et leur argent

    Le médecine moderne coûte trop cher, la plupart des gens n'ont pas les moyens de se faire soigner ainsi

    Plus de a moitié de la population se soigne par la médecine traditionnelle

    Soyons réalistes
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (01:45 AM)
      dite ou est ce que vous qvez un malade mourir chez un tradipraticien. hé oui tous les malades qu ils suivent qui se dégradent reviennent mourir en silence dans les hôpitaux.
      l état n à qu a nous dire sur qu elles critères ont va differencier le charlatan du tradipraticien.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (01:45 AM)
      dite ou est ce que vous qvez un malade mourir chez un tradipraticien. hé oui tous les malades qu ils suivent qui se dégradent reviennent mourir en silence dans les hôpitaux.
      l état n à qu a nous dire sur qu elles critères ont va differencier le charlatan du tradipraticien.
    Auteur

    Avis.

    En Juillet, 2017 (14:07 PM)
    Attention touche pas a mon gagne pain semble dire l ordre. Alors debrouillez vous pour diminuer le coût des medicaments et des inerventions dans les hôpitaux.les gens sont fatigues et ne se soignent plus a cause de la cherete.De grace laisser les tradipraticiens exercaient car nos ailleuls s en sont toujours servis et y avait moins de gens malades. De nos jour ils vous arrivent meme d etre incapable de donner un diagnostic fiable. Demandez plutot au ministre d aller quemander aux blancs des plateaux churirgicaux digne de ce nom meme de la trampe de ceux de leurs animaux car ils sont mieux traites que nous.diadieuf wayyye
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (14:08 PM)
    Est ce que l'ordre des médecins a été consulté lors de la mise en place de l'ordre des chirurgiens dentistes ou vice versa? Quels apports peuvent ils contribuer dans la définition du statut des praticiens de la médecine traditionnelle?
    Auteur

    Mensonge

    En Juillet, 2017 (14:33 PM)
    Dans tous les pays développés (la chine par exemple)..1 exemple/ Alors pour étayer ta démonstration vaseuse je veux en connaitre 5 autres...



    le ridicule ne tue pas...



    Allez jouer aux billes avec Yaya Jameh qui soigne le SIDA...
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (15:03 PM)
      mensonge, je pourrai te donner des tonnes d'exemples mais vu que tu es comme la plupart de nos jeunes indisciplinés qui chialent sur seneweb sans rien connaitre de ce qu'ils contestent, je te laisserai dans tes ténèbres.
    Auteur

    Boydkr

    En Juillet, 2017 (15:18 PM)
    cei la faute à nos médecins qui passent tout leur temps à nous tuer. :bindeu:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (16:29 PM)
    moi, j'ai eu une seule fois une maladie sérieuse dans ma vie, intoxiqué par un fruit de mer, j'ai fait une hépatite et c'est la médecine tradtionnelle qui m'a sauvé et je suis immunisé contre l'hépatite virale depuis lors. Laissez nous la liberté de choix au moins
    Auteur

    Marbayassa

    En Juillet, 2017 (16:47 PM)
    TANT QUE LA MÉDECINE MODERNE RESTERA UNE AFFAIRE DE GROS SOUS AVEC EN AMONT LES INDUSTRIELS DU MÉDICAMENT ET AUTRES LABORATOIRES DE RECHERCHES A HAUTE INTENSITÉ FINANCIÈRE QUI MANIPULENT L'OMS , LES GOUVERNEMENTS ET PRATICIENS CORROMPUS A COUPS DE MILLIARDS LA MÉDECINE TRADITIONNELLE AURA DE BEAUX JOURS DEVANT ELLE !!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (17:35 PM)
    Tout ce qu'on souhaite c'est des normes et règles claires, comme ca tout charlatan qui aurait causé du tort a un "patient" pourra etre poursuivi en justice.



    La difficulté est que la plupart des "vrais" tradipraticiens sont illetrés.



    Cependant la formalisation est une excellente chose. Nous les Kemits du Senegal encourageons ce projet de loi, mais que l'Etat prenne les mesure necessaires pour assurer le reference ment des prestataires et l'archive de toute prestation.

    Auteur

    Professionnel

    En Juillet, 2017 (08:23 AM)
    Médecine moderne, ou médecine traditionnelle, ce qui importe, c'est une médecine qui soigne bien. Ceci, pour corroborer quelqu'un qui disait "qu'il n' y a qu'une seule forme de médecine, celle qui soigne".

    .

    Le monde actuel veut qu'on apporte des preuves lorsqu'on prétend pouvoir faire ceci ou cela et on parle médecine basée sur des preuves. Et quelqu'un disait aussi, " Ne rien accepter qui ne soit au préalable démontré comme tel".



    Donc, ce qui est à retenir, c'est qu'on doit apporter la preuve que ce qu'on fait marche bien et qu''il y ait des règles pour organiser tous les secteurs de la société.
    Auteur

    Médecin Klk

    En Juillet, 2017 (14:02 PM)
    La reconnaissance de la médecine traditionnelle doit se faire par étapes : définition; inventaire; évaluation puis formalisation juridique et législative. L"exemple patent est l'évolution de la médecine moderne qui les siècles passés. s'inspirer du postulat de Ambroise Paré " le médecin soigne et Dieu guérit " pour aboutir au principe d'obligation de moyens avec possibilité de poursuites civiles, ordinales et pénales. Combien de cas d'insuffisance rénale, d'hépatite et de céciité sont causés par des " rebouteux " ncontrôlés sans possibilité de poursuites pour les victimes ? Les décideurs gagneraient à être plus rigoureux et méthodiques avec la médecine traditionnelle pour le bien de la santé publique et des populations.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR