Jeudi 29 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Neuf raisons qui peuvent expliquer pourquoi vous êtes tout le temps fatigué

Single Post
Neuf raisons qui peuvent expliquer pourquoi vous êtes tout le temps fatigué
10 % à 25 % des Français se plaignent de fatigue chronique, une affection très handicapante au quotidien. Lorsqu’elle n’est pas résolue par le sommeil ou le repos, la fatigue est souvent le symptôme d’un problème sous-jacent. Alimentation déséquilibrée, carence, dépression ou troubles du sommeil : voici ce que qui se cache parfois derrière.

Il existe deux types de fatigue : la fatigue passagère, liée à un surcroît de travail, un exercice intense, une nuit blanche, une maladie infectieuse ou simplement une journée ennuyeuse. Celle-ci se règle facilement avec une cure de sommeil, du repos, un bon repas ou un peu de relaxation. Mais lorsque la fatigue s’installe et devient chronique, la cause est souvent insidieuse et les symptômes plus difficiles à traiter. Voici neuf raisons qui peuvent expliquer pourquoi vous vous sentez constamment fatigué(e)…

1. Vous ne bougez pas assez

Cela peut sembler paradoxal, mais pratiquer une activité physique régulière réduit la fatigue chronique. Une méta-étude de 2019 publiée dans Cochrane montre ainsi qu’une activité douce diminue la sensation de fatigue et les syndromes dépressifs. De plus, la sédentarité affaiblit les muscles et le cœur. Des muscles et un système cardiorespiratoire bien entraînés vont mieux résister à la fatigue. Le sport est également un moyen de lutter contre la fatigue nerveuse, en diminuant le stress et l’anxiété.

2. Vous ne buvez pas assez

Une déshydratation mineure, soit environ 2 % du poids du corps, entraîne une baisse de 20 % des performances sportives et une altération des capacités intellectuelles. La déshydratation au cours d’une activité physique est ainsi la principale cause de fatigue. Elle s’installe parfois sournoisement, alors même qu’on ne ressent pas la sensation de soif. Pour une heure de sport, il est conseillé de boire 300 ml avant l’effort et 100 à 150 ml pendant l’effort, une quantité à adapter selon l’intensité et la température. Les personnes âgées, dont la sensation de soif peut être diminuée, doivent également veiller à s’hydrater régulièrement.

3. Vous manquez de fer

L’anémie est une cause majeure de fatigue. Le fer sert en effet à transporter l’oxygène dans le sang et entre dans la composition de la myoglobine, qui stocke l’oxygène dans les muscles. Les besoins en fer (11 mg par jour) sont normalement couverts par l’alimentation, mais ils peuvent être augmentés chez la femme enceinte (jusqu’à 25 mg par jour) ou ayant des règles abondantes. Les personnes suivant un régime végétarien ou végétalien sont également à risque. À noter que l’assimilation du fer est renforcée par la vitamine C (fruits et légumes).

4. Vous sautez des repas

Faire l’impasse sur le petit-déjeuner peut faire chuter le niveau de sucre dans le sang et conduire au coup de pompe en fin de matinée. Sauter des repas de façon répétée ou suivre un régime restrictif entraîne une perte de capacité de concentration, une chute de la vigilance et perturbe le rythme circadien. Si vous êtes tout le temps fatigué(e), essayez d’introduire une collation dans l’après-midi ou dans la soirée. Une alimentation trop pauvre en protéines ou à l’inverse trop riche en sucres rapides, qui provoque un pic d’insuline suivi d’une chute du taux de sucre, peut également être en cause.

5. Vous avez un problème d’intolérance alimentaire

Deux tiers des patients souffrant de fatigue chronique connaissent aussi des troubles digestifs (aigreurs d’estomac, ballonnements, nausées, constipation, etc.). Dans bien des cas, ces symptômes sont liés à une mauvaise tolérance de certains aliments (lactose, gluten, aliments épicés ou acides). Une méta-étude de 2016 a ainsi montré que le gluten était susceptible d’entraîner chez les personnes sensibles une fatigue exacerbée, des maux de tête et une anxiété. D’autres composés désignés sous le terme « Fodmap » (aliments fermentescibles, fructose, galacto-oligosaccharides, polyols) sont également pointés du doigt.

6. Vous carburez à la caféine

Antagoniste des récepteurs d’adénosine, la caféine augmente le niveau d’attention et aide à rester en éveil. Mais sur le long terme, boire en excès des boissons caféinées perturbe le sommeil, augmente l’anxiété et le stress. En sollicitant en permanence le système nerveux, la caféine conduit à un épuisement de l’organisme. Il est recommandé de se limiter à trois ou quatre cafés par jour.

7. Vous êtes trop perfectionniste

Se fixer des objectifs irréalisables conduit à travailler toujours plus dur et plus longtemps, ce qui peut amener au burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel. Ce dernier se traduit par une faiblesse générale, une perte de motivation, des troubles anxieux et un repli sur soi. Un phénomène d’autant plus difficile à détecter que les personnes perfectionnistes ont tendance à s’impliquer encore davantage lorsqu’elles perdent en efficacité ou sont exposées à une difficulté. Il est indispensable de se fixer des limites en termes d’horaires ou de charge de travail, même si ce dernier est loin d’être achevé ou idéal.

8. Vous faites de l’apnée du sommeil

Les apnées du sommeil touchent 4 % des hommes et 2 % des femmes. Ces brefs arrêts de la respiration durant la nuit entraînent des micro-réveils. Les personnes apnéiques n’atteignant pas les stades profonds d’endormissement, leur sommeil est peu réparateur ; elles sont donc tout le temps fatiguées et ont tendance à somnoler durant la journée. De plus, les apnées du sommeil réduisent l’apport en oxygène du cœur, ce qui accentue la sensation de fatigue. Le surpoids et l’âge sont des facteurs favorisants, mais ce symptôme est surtout dû à l’anatomie naturelle de la mâchoire et de la gorge.

9. Vous souffrez de dépression

Le manque d’énergie et de motivation est le principal symptôme de la dépression, qui affecte 3 millions de Français. Les personnes dépressives ont l’impression que la moindre tâche, comme préparer un repas ou faire le lit, requiert un effort considérable. Une fatigue persistante et inexpliquée non-soulagée par le sommeil et accompagnée d’un sentiment de lassitude général doit amener à soupçonner une cause psychologique sous-jacente. Attention car les antidépresseurs peuvent dans un premier temps provoquer un surcroît de fatigue.


1 Commentaires

  1. Auteur

    Fonk

    En Septembre, 2020 (12:38 PM)
    Bingo :D

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email