Vendredi 29 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Abdoulaye Daouda Diallo promet le soutien et la protection de l’Etat aux imams

Single Post
Abdoulaye Daouda Diallo promet le soutien et la protection de l’Etat aux imams
Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a promis mercredi le soutien et la protection de l’Etat aux imams et propriétaires d’écoles coraniques, tant qu’ils demeureront sur la voie tracée par les figures historiques de l’islam au Sénégal.
 
S’exprimant lors de la cérémonie officielle marquant la fin de l’édition 2015 du magal de Touba, il les a appelés à éviter "les discours et comportements susceptibles d’engendrer des troubles et la désolation" dans le pays.

 
M. Diallo, à la tête d’une importante délégation gouvernementale venue représenter le chef de l’Etat, a sollicité du khalife général des mourides, Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, des prières pour la préservation de la paix au Sénégal et la réalisation des ambitions du président de la République, Macky Sall.

 
"Mais ce qui est primordial, est l’invite que nous vous adressons, d’exhorter davantage les talibés et toute la population, pour ancrer la paix dans le pays, pour que Dieu préserve le Sénégal des catastrophes, de la désolation et de la violence qui règnent ailleurs", a-t-il ajouté.
 

Aussi, a-t-il informé le marabout de la présence, dans les pays voisins, "de groupes qui se réclament de l’islam tout en mettant le feu dans les mosquées et tuant des musulmans".
 

Au nom du chef de l’Etat, Macky Sall, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a également remercié Serigne Sidy Makhtar Mbacké "pour le rôle qu’il joue dans l’unité des musulmans, la préservation et la concorde nationale". 

 
Il a par ailleurs magnifié "les recommandations souvent faites" par le marabout, en termes de prières collectives et d’offrandes, soulignant que leur impact "est visible surtout par rapport à l’hivernage de cette année".
 

Parmi les autres membres de la délégation ministérielle, on peut citer le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Sidiki Kaba, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.
 

Il y a aussi le ministre de la Culture et de la Communication, Magnick Ndiaye, le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre du Budget, Birima Mangara, etc.


liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (20:07 PM)
    Pourquoi durant le Magal , les journalistes femmes ne sont pas habilles avec foulard muslim sur la tete lors des emissions ?

  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (08:37 AM)
    Il faudra surtout utiliser les imams, nahims et autres comme acteurs du réseau de renseignement. Ils sont les mieux placés pour signaler ce qui est important de signaler

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email