Mardi 24 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Aida Diallo: une femme peut-elle diriger une communauté religieuse en islam?

Single Post
Aida Diallo: une femme peut-elle diriger une communauté religieuse en islam?
Au Sénégal, le débat est posé depuis que la troisième épouse d'un guide religieux s'est autoproclamée successeur de son mari déclenchant une querelle de succession et une mise en garde de l'autorité suprême de la communauté mouride.

Le pays n'a jamais eu de femme présidente mais Mame Madior Boye est devenud la première femme Premier ministre de mars 2001 à novembre 2002. Elle a fait des émules car Aminata Touré a été nommée Premier ministre en 2013. Un poste qu'elle a quitté en 2014.

Si sur le plan politique les femmes semblent briser le plafond de verre, sur le plan religieux les choses ne sont pas aussi simples.

Qu'est-ce qui s'est passé?

Sokhna Aida Diallo, la troisième épouse du guide des Thiantacounes, décédé le 7 mai 2019 à Bordeaux en France, l'a apprise à ses dépens car beaucoup de ses compatriotes estiment qu'une femme ne doit pas être à la tête d'une communauté religieuse conformément à l'orthodoxie islamiques et aux textes coraniques.

Sa volonté de succéder à son mari s'est heurtée à l'intransigeance du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou.

Dans une déclaration mardi soir, le guide religieux a tout simplement excommunié Aida Diallo tout en dénonçant "ses agissements" qui, selon lui, sont contraires à l'islam.

Mercredi soir, elle a présenté ses excuses au khalife général des mourides dans une vidéo.


Que dit le coran sur les femmes leader religieux?

L'islamologue Khadim Mbacké soutient qu'une femme n'a pas le droit de diriger un groupe mixte où il y aurait des femmes et des hommes.

"Elle doit instruire ses sœurs en matière de religion, mais elle ne peut pas diriger des femmes et des hommes. Ce n'est pas possible, selon les enseignements de l'islam ", précise le professeur.

Toutefois, il souligne que "la femme a un rôle indispensable dans l'islam ".

"La femme a joué un rôle dans la genèse et le développement de la religion comme Khadija, la première épouse du Prophète, Oumou Salamata et Aïcha qui ont aidé leur époux, le Prophète à réussir sa mission", déclare le Pr. Khadim Mbacké interrogé par la radio sénégalaise RFM.

Selon lui, la femme a le devoir de diriger d'autres femmes si elle en a les compétences.

Place de la femme dans l'Islam

Le journaliste-écrivain, Serigne Mansour Sy Cissé, spécialiste des questions islamiques, indique que « l'islam confère à la femme, un rôle certes important dans la société, mais encadré. »

"Dans un contexte marqué par un leadership et un féminisme débordant, qui transgresse parfois, des permis et défendus, certaines femmes pensent pouvoir disputer l'héritage spirituel aux hommes", explique le journaliste.

En aucun cas, la femme ne peut diriger une prière devant des hommes, selon Imam Malick.

A ses yeux, le califat ou l'imamat d'une femme n'est pas accepté par les textes islamiques.

"Toutefois, il faut admettre que le Prophète Mohamed exhortait les musulmans, à se rapprocher de son épouse Aïcha pour apprendre la moitié de leur religion. Cela signifie qu'elles peuvent bien accéder à la théologie musulmane et à ses branches de par leur dévouement. Jamais Aïcha n'a été calife de la Oumah, ni Imam de mosquée", ajoute M. Cissé.

En revanche, les femmes sont logées à la même enseigne que les hommes en termes d'éducation, de formation, d'adoration envers Dieu, de vie professionnelle intense, comme Khadija, qui employait Seydina Mouhamed, avant la Révélation, mais force est de reconnaître qu'à côté des recommandations, il y a des interdits ». soutient-il.  


32 Commentaires

  1. Auteur

    Seck

    En Octobre, 2019 (23:21 PM)
    En fait, elle n'est pas un guide spirituel. Elle n'enseigne pas, elle ne dirige pas la prière, elle ne prêche pas, comme le font des "femmes imams" en France ou au Danemark par exemple. Mais elle organise des grandes fêtes (des rencontres religieuses ?) avec des chants et des grands repas avec ses talibés (disciples) qui lui font de grands cadeaux comme ils le faisaient avec son mari. Cela pose 2 problèmes:

    .1) Que devient la vraie foi dans tout cela ?

    2) Quelle est la ^place de la femme dans l'Islam ?

    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (12:11 PM)
      nous pouvons affirmer sans risque que le sujet n'a rien à voir avec la situation de cette dame. on parle d'islam, ce que cette dame fait n'a rien à voir avec l'islam et ses pratiques. de manière générale, depuis une dizaine de jours, on ne nous parle que de cette dame qui tente , ne faisant cavalière seule, de perpétuer les actes de son mari, en faisant fi (comme lui avant) des préceptes de l'islam sur la succession, la bien séance et bien d'autres règles.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (12:12 PM)
      nous pouvons affirmer sans risque que le sujet n'a rien à voir avec la situation de cette dame. on parle d'islam, ce que cette dame fait n'a rien à voir avec l'islam et ses pratiques. de manière générale, depuis une dizaine de jours, on ne nous parle que de cette dame qui tente , ne faisant cavalière seule, de perpétuer les actes de son mari, en faisant fi (comme lui avant) des préceptes de l'islam sur la succession, la bien séance et bien d'autres règles.
  2. Auteur

    Sofie

    En Octobre, 2019 (02:38 AM)
    La place de la femme dans l'Islam, dans la societe, dans les maisons aet dans les compagnies et au paradis doit etre egale a la place de l'homme. Ils sont toutous les plans.s les deux des etres humains que Dieux a creee et ce que l'homme peux realiser la femme peux faire de meme et desfois mieux. le monde d'aujourd'hui nous le prouve sur
    • Auteur

      Jaffar

      En Octobre, 2019 (10:08 AM)
      le problème de l’islam au sénégal (comme dans d’autre pays, malheureusement), c’est que les gens ne sont pas instruits. ils ne sont pas entraînés à s’exercice de la réflexion, de l’argumentation et la remise en question. l’islam s’est construit dans la démonstration et la cohérence (il suffit de lire le coran et le style argumentaire qui y règne). cette religion n’est pas venue pour vous bercer dans les idées reçues et l’idée centrale du soufisme dans lequel nous revendiquons notre identité, réside dans la quête du seigneur par la voie de la vérité et par la sagesse. l’islam est un exercice de réflexion sur ce qui est et sur ce qui doit être.
      une réflexion ne consiste pas à « depuis la nuit des temps, il n’y a jamais eu ». il s’agit des fondements de l’islam dans l’exégèse et l’interprétation sémantiques, systématiques, historiques et analogiques des textes (coran, hadith et enseignement des grandes écoles). et dans ce cadre, nous sommes appelés à cet exercice tout en utilisant ce cerveau et cette conscience dont le seigneur nous a fait don, en guise de dignité sublime (karama al insaan, en wolof téranga domou adama). renoncer à ce don divin n’est rien d’autre que renoncer à la dignité humaine. l’islam est humaniste !!!!
      quels arguments, analyses des textes ont été posés durant ces dernières semaines de polémique pour légitimer l’interdiction faite à toute femme de diriger un groupe mixte ?
      dans la doctrine islamique (aqida), cette question est tout sauf simple. que veut dire diriger ?
      - diriger dans l’enseignement et l’organisation : les exemples de aicha bint oumar, femme du prophète saw (de qui la moitié de l’enseignement de l’islam devrait trouver sa source), de rabia al adawiya montrent que la question n’est pas si simple. d’aucun disent que aicha n’a malgré tout pas dirigé la communauté. mais aicha s’est a voulu s’imposer et fut à l’origine de la guerre des chameaux. même si elle ne voulait pas être khalif (voulant plutôt imposer son père), elle ne pouvait pas être à la tête d’une guerre sans diriger.
      - diriger une séance liturgique : même dans le cas de la prière formelle, qui chez les musulmans, est bien codifiée et normée, les avis dans la doctrine sont divers. il n’y a pas d’unanimité. l’exemple d’oumou waraqa la martyre l’illustre. elle a dirigé la prière d’hommes et de femmes du vivant du prophète saw. les avis divergent sur ce que les gens qu’elle dirigeait appartenaient exclusivement à sa famille, à son tribu, ou à son quartier. chez les hanbalites (un des quatre madhahib de la sunna), certains en tirent la conséquence qu’une femme peut diriger la prière de tarawiikh (qui n’est pas obligatoire). d’autre exigent que dans ce cas, qu’elle dirige en priant dernière les hommes. d’autres courants de pensée de la doctrine y basent, au contraire, la possibilité de la femme de diriger toute forme de prière.
      cela montre tout juste que cette question est bien plus complexe que nous le croyons. elle doit être étudiée, analysée et argumentée. que tous les éléments en jeu soient exposés et que tous les croyants usent de leur cerveau pour se faire une idée. se retrancher dans une misogynie que ne fait que dissimuler nos peurs ne nous honore pas ! et la paresse intellectuelle ne fera que pérenniser notre sous-développement et l’obscurantisme qui nous étouffe.

      ceci dit, l’affaire aida diallo est à mon avis une affaire familiale et confrérique, dans laquelle la question dogmatique de la place de la femme n’est qu’une couverture. il y a des enjeux et un historique qui, à mon avis, ne nous concerne nullement en tant que musulmans non mourides. c’est la raison pour laquelle je n’accepterai ni de la soutenir, ni de la bannir !
      aux musulmans éclairés, ne vous laissez pas embarquer dans cette histoire que je me garderais de qualifier !
    Auteur

    Usa

    En Octobre, 2019 (02:46 AM)
    Oui Elle ne peut qu'etre le Talibe de seytani.
    Auteur

    Couille

    En Octobre, 2019 (02:58 AM)
    Pas pour vous les noirarabe ! Vous êtes les caniveaux de l’humanité. Pauvre sous race.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (03:04 AM)
    Arretez vous savez bien que le mouvement thiantacones c pas l'islam, si personne n'a recadré Bethio alors laissez Aida tranquille
    Auteur

    En Octobre, 2019 (03:13 AM)
    elle peut diriger des mourides ca au moins c'est clair
    Auteur

    En Octobre, 2019 (03:27 AM)
    On s'acharne sur aida parce qu'elle est femme. Et on laisse comprendre que le fils de Berlhio dit on le vrai calif n'est pas un imposteur lui alors qu'il ne sait rien et n'a aucune légitimité islamique pour être guide vers l'islam.

    Je pense que nous devons un peu nuancer pour dire que aida peut bel et bien être câlif des thiantas car chez eux c'est autre chose que l'islam. Le fondateur était très clair dans son credo que thianta était supérieur à mouride et à dioulite. Ce qui ne donne tort aux thiantas qui sont avec aida.

    Maintenant s'il s'agissait d'un mouvement islamique orthodoxe, là aussi il faut dire, que aida pourrait être guide si évidemment elle avait le bagage intellectuel islamique indispensable pour être suivie vers la voie de Dieu. Seulement et précisément aida comme bethio et saliou thioune n'ont aucune compétence théologique et spirituelle pour être dans la guidance.

    Disons aussi que l'islam selon par exemple ibn taymiya permet à la femme de diriger une prière si elle se place derrière. Et que pour finir la femme peut bel et bien être à la tête d'un mouvement mixte selon le contexte et selon toujours ses connaissances théologiques.

    Le guide le marabout ou je ne sais quelle appellation est juste quelqu'un ou quelqu'une qui a la connaissance islamique pour orienter vers la vraie voie. Homme et femme peuvent l'être.

    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (05:27 AM)
      au senegal,etre un guide religieux signifie etre ne dans certaines familles,porter un certain nom de famille,pas basoin d apprendre ou d enseigner ou de connaitre sa religion,les gens ne les suivent pas pour cela,meme les oustaz et imam qui occupent les radios et recoivent les appels telephoniques pour aider les gens dans leurs pratiques religieuses ne portent ces noms et ne font pas partie de ces familles.au senegalais,un guide religieux n est pas obliger de connaitre sa religion,on ne les entend jamais parler du comment on prie,on fait les ablitions,le ramadan,le divorce,le miras etc...mais de leurs peres et grand peres.dans ce pays,une femme peut bel et bien etre a la tete d une communaute musulmane,c est une question de succession,et aida succede a son mari
    • Auteur

      Reply_authorggtrter

      En Octobre, 2019 (08:30 AM)
      depuis la nuit des temps une epouse n'a jamais herité son mari 100% à la place de ses fils, sinon a quoi bon faire des enfants si ce 'est pour nous succeder.saurait été son fils elle n'aurait pas agit ainsi, au contrraire elle le soutiendrait.je suis femme mais contre les femmes qui en font de trop.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (04:37 AM)
    Tiens bon
    Auteur

    En Octobre, 2019 (05:18 AM)
    Une femme peut bel et bien diriger... un business
    Auteur

    Jeunesn

    En Octobre, 2019 (05:44 AM)
    Source BBC Afrique, il faudrai l'ajouter, Niak Jom!
    Auteur

    En Octobre, 2019 (06:14 AM)
    J'ai appris le coran a 5 ans grace a une femme qui m'a tout apppris.

    Aida Diallo est une ambianceuse, j'ai regarde ses videos, elle ne parle que de Serigne Bethio, jamais de serigne Touba, encore moins du prophete et de Dieu.

    Pour Aida Daillo Bethio est un demi-Dieu et cela n'est pas acceptable.

    Elle doit s'inspirer de Mariama Niasse et ouvrir des daaras pour enseigner le coran et le khassidas plutot que de danser toutes la nuit et chanter serigne Bwethio amoul masss.

    Une fois j'ai observe un thiant de Bethio qui a dure tout l'apres-midi, il n'y a pas eu une seule pause pour les heures de prieres de takusan et timis et lorsque je demandais le tapis de priere on me regardait bizarrement, personne ne priait. J'avais accompagne un ami thiantacoune juste pour voir a quoi cela ressemblait et depuis ce jour j'ai compris qu'ils avaient leur gourou et leur religion a part
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (07:05 AM)
      tu pense que s elle avait ouvert des daara pour enseigner le coran et l islam elle serait suivie comme ca?alors tu ne connais pas le senegal!
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (07:25 AM)
      ma conviction est que ces veuves de bethio comme ses talibés n'ont toujours pas retrouvé leur lucidité. c'est de l'envoutement
    Auteur

    En Octobre, 2019 (06:38 AM)
    Béthio n'a jamais dirigé une prière á ma connaisance et lui même a dit qu'il ne maitrisait pas le coran. Pourtant il a été promu guide et a créé en parti ce bazar ainsi que d'autre d'ailleurs. Son fils Serigne Saliou Thioune Gueule tapée (ce n'est meme pas son vrai nom) qu'on veut promouvoir ne maitrise pas le coran aussi il l'a dit.

    si tout est permis, si les regles sont baffouées, c'est normal que cette dame pete les plombs et veut diriger vu que son mari lui avait tout confié.

    Il faut régler le vrai probleme en appliquant les valeurs juste, les valeurs clair et net laissé Mame Cheikh Ahmadou Bamba TOUBA qui a tellement souffert, tellement ecrit pour éviter toutes ces dérives.
    Auteur

    Poulo

    En Octobre, 2019 (06:55 AM)
    Je lis avec intérêt, pour ma culture personnelle, ce feuilleton. Par contre, dans un aucun des textes, quelqu'un ne cite un interdit d'une femme, dans le Coran, de diriger une prière, mixte ou non. Or, le Coran est la première référence en matière d'Islam. Tout le reste est issu de réflexion d'individus comme vous et moi, dans un contexte particulier de leur époque.

    Aicha n'a pas été imame et n'a pas dirigée la communauté. Mais n'a-t-elle pas été empêchée par les hommes? Quid de la fille du Prophète, Fatima? Une relecture de l'histoire est nécessaire, notamment juste à la mort du Prophète.

    Dans le coran, il y a une égalité parfaite entre l'homme et la femme. La Kaba, lors du pèlerinage en est une illustration parfaite : un mélangisme exemplaire et très éducatif l'illustre, pendant tout le pèlerinage. Une seule tenue vestimentaire.

    Et, de mémoire, dans la Suna, les critères fondamentaux pour diriger une première ne sont pas en rapport avec le genre (érudition dans le culte, la piété, l'âge, l'adhésion des fidèles, entre autres).

    Le Coran étant l'unique référence reconnue par tout musulman (ce n'est pas cas de tous les hadiths suivant les confréries), j'en appelle à nos spécialistes pour nous sortir et nous interprêter les versets qui interdisent une femme à diriger une prière (mixte ou non) et être une Khalife d'une communauté.

    Bonne journée à tous.
    • Auteur

      Reply Author

      En Octobre, 2019 (07:17 AM)
      une femme peut diriger la prière d’une assemblée exclusivement féminine , elle ne se met pas devant ses consœurs , elle reste dans leur rang et mène la prière.

      pour ce qui est du kalifat, demandes-toi d’où ca vient cette manie de monter des « kalifat » !!!! les familles « normales » où ils n’ya rien à phagocyter il n’ya pas de califat, si le mort laisse qqchose les héritiers se le répartissent et chacun vit sa vie.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (07:20 AM)
      mon ami(e) avant de s'en aller le prophète (s.a.w) a dit qu'il nous laisse comme référence le coran et la sunnah, ces deux sources se complètent car evidemment tout n'est pas dans le coran. par exemple le coran dit qu'il faut prier, mais il ne dit pas comment, donc pour savoir comment prier il faut se réfèrer aux enseignements prophètiques tirés des hadiths. il en sera ainsi pour tous les autres recommandations ou interdits dans l'islam.

      contrairement à ce que vous pensez il ya des critères pour diriger la prière, de meme les roles de l'homme et de la femme sont differents en islam
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (12:29 PM)
      vous reprochez aux gens de ne pas faire une référence au khuran al karim mais le débat autour de cette dame concerne-t-il l'islam?

      nous pouvons affirmer sans risque que le sujet n'a rien à voir avec la situation de cette dame. on parle d'islam, ce que cette dame fait n'a rien à voir avec l'islam et ses pratiques. de manière générale, depuis une dizaine de jours, on ne nous parle que de cette dame qui tente , ne faisant cavalière seule, de perpétuer les actes de son mari, en faisant fi (comme lui avant) des préceptes de l'islam sur la succession, la bien séance et bien d'autres règles.
    Auteur

    A. Diop

    En Octobre, 2019 (07:05 AM)
    Attention à la récupération des occidentaux comme d'hab. On manipule. Pour ceux qui savent comment les choses se passent dans ce pays, cet article est complètement tendencieux et plus, HORS SUJET... Il s'agit ici de guerre d'influence et de gros sous!!!
    Auteur

    Just

    En Octobre, 2019 (07:59 AM)
    Le rôle de la femme dans l'islam est une question d'interprétation, d'école. Au Sénégal, la position de Tivouane et Touba est différente de la position chez Baye Niass et certaines familles de la khadriya. Des marabouts khadres issus de la famille du Prophète SWS ont toujours intronisé des femmes-cheikh sans problème. C'est la même chose chez la famille de Baye Niass.

    Au Sénégal, nous avons un problème spécifique qui est le populisme religieux. Et c'est la porte ouverte à beaucoup de contradiction au sein même d'un groupe religieux.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:02 AM)
    Il y a eu beaucoup de guerres entre musulmans pour le pouvoir après la disparition Prophète Sallaalahuhaleyhiwasalam

    Notamment la bataille du chameau

    On ne va pas entrer dans les détails, juste pour dire que ce n'est pas une première ni une dernière Seytaané dafa bari doolé
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (08:19 AM)
      seytanè dafa bari doli au point qu’il te pousse à chercher à trouver des choses que tu présentes aux gens comme des « gakkeu-gakkeu » de l’islam pour essayer de minorer la cacophonie que vous avez laisser créer au sein de votre système !
      très clairement tu es prêt à dire des choses négatives sur l’islam pour faire passer votre grosse pilule, je crois que tu n’as même pas pris le temps d’analyser ta propre postures …
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (09:21 AM)
      c'est juste pour te donner un exemple, il y a eu plus grave même dans les familles religieux du sénégal, juste pour le khalifa li yép seytané la seytané fou bone du fa doug fu baax lay doug
    Auteur

    Bk

    En Octobre, 2019 (08:10 AM)
    Mane deh femme bou donone wolof ma comprendre sax
    • Auteur

      Wolof Dafey Wallè

      En Octobre, 2019 (08:21 AM)
      si un mandjack passe toute son adolescence et sa vie d’adulte au milieu des wolofs ca devient une wolof en réalité … culturellement en tout cas …
    Auteur

    Observatrice

    En Octobre, 2019 (08:11 AM)
    Une femme peut bel et bien diriger les thiantas. leur 'religion' à eux c'est togg pouthie-pathie, raathie deureuh, doukaat bay weundélou

    Té lolou mom jiggén gni gno ko dakh goor gni. moooh
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:17 AM)
    il y a rien de l'islam chez les thiantacounes mais vraiment défoul dara loutakhe gnou ware ka sonale ni comme que aussi le khalif la pardonné c'est terminé
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (08:28 AM)
      cette dame n’a pas qu’un seul ennemi, elle est attaquée par différentes factions, chacun avec ses motivations affichées et son agenda connu de dieu… certains cherchent clairement son extinction, son humiliation, sa mort sociale …

      que dieu lui inspire de tourner le dos à cette pagaille pour se consacrer à qqchose qui lui sera bénéfique ici et après … que dieu ait pitié d’elle et de ses enfants et les sauve, amin.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:39 AM)
    j'ai vu aida jaa loh en guinée parmi les manifestants !!!!!



    j'ai vu aida jaa loh en guinée parmi les manifestants !!!!!



    j'ai vu aida jaa loh en guinée parmi les manifestants !!!!!





    j'ai vu aida jaa loh en guinée parmi les manifestants !!!!!



    j'ai vu aida jaa loh en guinée parmi les manifestants !!!!!
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:51 AM)
    Aicha a bel et bien dirigé été cheffe de guerre et a dirigé des centaine d'hommes lors de la guerre du chameau contre imam Aly le cousin du prophéte.Cela a marqué le début du conflit entre les sunnites et les chites. J veux pas entrer dans les details de cette histoire que bcp connaissent j'espére.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:54 AM)
    Seydina Oumar Radi-Allahu anhu assassiné lâchement !



    Seydina Ousmane Radi-Allahu anhu assassiné lâchement !



    Seydina Alioune Radi-Allahu anhu assassiné lâchement !



    Seydina Hassane Radi-Allahu anhu empoisonné par le biais de sa femme encore les femmes !



    Seydina Ousseynou Radi-Allahu anhu et toute la famille assassiné lâchement !



    Et par des musulmans

    Je ne vais pas parler de ce qui c'est passé après la disparition de Mame Khalifa à Tivaouane khalifa niasse wax na ci tuti

    Ni de ce qui c'est passé à kaolack

    Seytaané yag na doug ci keur yi li da bééss rek kounék beugua fattéh la xéwone

    Auteur

    L'etranger

    En Octobre, 2019 (10:14 AM)
    En fait, il est indiscutable que la religion musulmane, quelles que soient les situations, ne donne pas le droit à et n'autorise pas la femme de diriger dans la prière (de faire prier) des hommes ni des femmes, qu'ils et elles soient ensemble ou séparés. C'est un dogme, et il n'est pas à discuter.



    La question est celle du leadership : peuvent elles, les femmes, êtres des leaders d'un groupe uniforme ou mixte de femmes et d'homes?



    A ce sujet, le débat est largement ouvert et je pense qu'il ne faut pas trucider cette femme parce qu'elle a voulu être le leader d'un groupe d'homes et de femmes qui suivait son époux dans tous ses délires. Oui avec lui ce fut un véritable délire car il faisait tout sauf ce qui est prescrit et autorisé par la religion musulmane dont il prétendait servir la cause. il servait plutôt sa propre cause, son propre desiderata et la cause de celles et ceux qui trouvaient leurs comptes avec lui.



    Exemple : l'islam autorise aux hommes musulmans de prendre jusqu'à 4 femmes à la fois et sous le même toi, Béthio en avait 5 au moins (avec 5 épouses sous le même toit et en même temps, on est pas musulman). Aussi, n'a-t-il déclaré publiquement qu'il n'est pas instruit sur le plan de la religion musulmane et ni sur celui du Saint Coran mais qu'il est plus heureux que certains qui le sont. Dans ce que faisait Béthio, il n'y avait rien de l'Islam ni de religion musulmane.



    Aujourd'hui, n'est ce pas qu'il y a des femmes présidentes, des femmes premières ministres et des femmes chefs d'entreprises, etc.?



    Elles sont les leaders des pays, des gouvernements et des entreprises d'hommes et de femmes qu'elles dirigent. Donc que cette femme dirige un groupe d'hommes et de femmes qui était dédié corps et âmes à son défunt époux ne devrait pas poser de problème. Surtout qu'au vivant de son époux, vu qu'elle paraissait être sa préférée, personne ne peut dire qui dictait à Béthio ses devoirs la nuit pour les fasse le lendemain (la femme ne dirige pas les gens dans prière, en islam, mais elle peut diriger celui qui a cette autorité et lui faire faire ce qu'elle veut qu'il fasse).



    En fin, que je sache, cette femme n'a pas dirigée une prière aucune. Elle n'a non plus pas célébré ni mariage, ni baptême. Choses qui sont autorisées aux hommes, dans la religion musulmane. Il ne faut pas oublier qu'il y a des femmes maires et que, certainement, beaucoup d'entre vous se sont mariés dans une mairie dirigée par une femme et donc ont leur état civil signé et cacheté par une femme.



    Attention car comme dit l'adage :"tous les hommes portent la calebasse de leur épouse sur la tête, dès le soir venu. Le problème concerne ceux qui se font prendre avec la calebasse de leur épouse sur la tête, le matin venu".



    Soyez courageux et dites la vérité au sujet de cette femme. Si le problème est le fait qu'elle veut être le leader d'un groupe de personnes qui étaient les disciples de son défunt époux, ne la condamnez pas pour celà. laissez la devenir guide de celles et ceux là qui veulent la suivre.



    Cependant si elle veut diriger la prière, du samedi au vendredi, devant des hommes et femmes, dites lui qu'elle n'est pas autorisée à la faire. Son défunt époux Béthio même n'a jamais dirigée une prière, que je sache, puisqu'il n'était pas instruit comme lui même l'a publiquement reconnu de son vivant.
    Auteur

    Scienseul

    En Octobre, 2019 (11:45 AM)
    vraiment le khalif dafa warohna wakh touti, dieuf lou rey. cest a dire, eliminer le baye fallism, le le mouvement Kara, le mouvement thiantaconism.... kon ma nagou de-barke serigne Touba
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:56 AM)
    Au moins 62 fidèles ont péri pendant la prière du vendredi dans un attentat contre une mosquée de l'est de l'Afghanistan, alors que les victimes civiles ont atteint de nouveaux records cet automne dans le pays.

    "Le bilan de l'attaque contre la mosquée est monté à 62 morts et 33 blessés", a annoncé le porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar, Attaullah Khogyani, via la messagerie WhatsApp. Son alter-ego de la police, Mubarez Attal, a confirmé le nombre de morts et fait état de 36 blessés.

    Selon M. Khogyani l'attaque a été menée avec "des explosifs qui avaient été placés à l'intérieur de la mosquée", située dans le village de Jaw Dara, dans le district d'Haska Mina. D'autres sources, dont une taliban, ont évoqué la possibilité d'une attaque au mortier.

    C'est le deuxième attentat le plus meurtrier de l'année en Afghanistan, après celui qui avait fait 91 morts dans un mariage chiite à Kaboul en août, revendiqué par l'Etat islamique.

    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:56 AM)
    Au moins 62 fidèles ont péri pendant la prière du vendredi dans un attentat contre une mosquée de l'est de l'Afghanistan, alors que les victimes civiles ont atteint de nouveaux records cet automne dans le pays.

    "Le bilan de l'attaque contre la mosquée est monté à 62 morts et 33 blessés", a annoncé le porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar, Attaullah Khogyani, via la messagerie WhatsApp. Son alter-ego de la police, Mubarez Attal, a confirmé le nombre de morts et fait état de 36 blessés.

    Selon M. Khogyani l'attaque a été menée avec "des explosifs qui avaient été placés à l'intérieur de la mosquée", située dans le village de Jaw Dara, dans le district d'Haska Mina. D'autres sources, dont une taliban, ont évoqué la possibilité d'une attaque au mortier.

    C'est le deuxième attentat le plus meurtrier de l'année en Afghanistan, après celui qui avait fait 91 morts dans un mariage chiite à Kaboul en août, revendiqué par l'Etat islamique.

    Auteur

    Vérité

    En Octobre, 2019 (12:55 PM)
    Thiantakounr du Islam. Islam benna Yalla la am, Allah.

    Bethio newoonna Serigne Saliou mooy Yalla
    Auteur

    Republiqu

    En Octobre, 2019 (13:54 PM)
    Vous oubliez Hajara grace a qui tous les pelerins font le Safa et Marrwa, puis emportent l'eau du zam zam. Son exemple doit faire reflechir sur la place de la place dans l'islam. Hommes et femmes font ce parcours de Safa et Marwa
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:04 PM)
    Jeul leen daw thi
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:28 PM)
    Ces religions importées n'ont rien apporté à l'afrique à part les abrutir et enrichir une minorité. Tout ce qui nous fait perdre du temps c'est parce que l'africain a renié sa culture pour glorifier celle des arabes. C'est de l'arnaque.
    Auteur

    Lun

    En Octobre, 2019 (15:22 PM)
    Que le khalif marie aida diallo c tout li ya pas de problem la desoous
    Auteur

    Force Sur Le Sexe Faible.

    En Octobre, 2019 (15:24 PM)
    Foutez la paix a cette dame. Elle a ete' elu.!!

    Elle ne veut pas etre un guide islamique!!!

    Elle veut suivre les pas de son predecesseur qui l'a nommee'

    Le Monsieur guide avec 5 ou 6 femmes.

    Elle veut juste continuer les chants, les danses et la bouffe et le luxe.

    Vous faites juste preuve de force sur le sexe faible.

    C'est pas cool





    Foutez la paix a cette dame. Elle a ete' elu.!!

    Elle ne veut pas etre un guide islamique!!!

    Elle veut suivre les pas de son predecesseur qui l'a nommee'

    Le Monsieur guide avec 5 ou 6 femmes.

    Elle veut juste continuer les chants, les danses et la bouffe et le luxe.

    Vous faites juste preuve de force sur le sexe faible.

    C'est pas cool











Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email