Mercredi 27 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Cinq milliards pour l'achat de vivres pour les populations affectées par le retard de l'hivernage

Single Post
Cinq milliards pour l'achat de vivres pour les populations affectées par le retard de l'hivernage
Cinq milliards ont été dégagés par l’Etat sénégalais pour l’achat de vivres destinés aux populations affectées par le retard enregistré dans l’installation de l’hivernage, a déclaré mercredi l’intendant-colonel Aly Mar, directeur du Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA).
 
M. Mar s’exprimait à Ross-Béthio, à l’occasion d'une cérémonie organisée par la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN) dans le cadre de la fourniture en riz des magasins du CSA, en vue d'une distribution de vivres aux couches rurales défavorisées.
 
Il a précisé que 675 000 personnes ont été déjà ciblées par les services compétents avec l’implication de partenaires techniques, comme l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial (PAM).
 
Soulignant l’intérêt manifesté par les autorités pour l’achat du riz auprès des producteurs locaux, il a indiqué que ‘’20 000 tonnes seront en définitive achetées et distribuées mais l’opération va débuter avec environ 3000 tonnes’’.
 
Ailleurs où les conditions d’accès sont difficiles, le choix a été fait de donner du cash aux populations dans le besoin, a dit le directeur du CSA, se félicitant du travail en amont réalisé pour mettre en place un plan de réponse avec le diagnostic de la situation sur le terrain effectué, par des missions spécifiques. 
 
‘’Face à l’insécurité alimentaire que connaît le monde rural, l’Etat du Sénégal a mis en place un plan de réponses [...], dont la première phase a commencé depuis le mois de juin 2014 par la mise à disposition de vivres ou de transfert d’argent dans les régions de Ziguinchor, Matam, Tambacounda, Kédougou et Louga’’, rappelle-t-on dans un document remis à la presse. 
 
Selon la même source, ‘’la seconde phase du plan de réponses a démarré avec le transfert d’importants stocks de riz dans les magasins du CSA, en vue de leur distribution imminente par les commissions créées à cet effet, par arrêté des Gouverneurs de région’’.  


liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Macky Galgal

    En Août, 2014 (21:03 PM)
    En Avant rek!!"amba arriere.2019 c est juste a cote.du courage Mon thieddo.
    • Auteur

      Xeme

      En Août, 2014 (08:45 AM)
      encore des chiffres. facile à vérifier. vous avez un parent affecté par le retard des inondations. il faut l'appeler pour lui demander s'il a vu quelque chose chez lui ou dans son voisinage. répétez la question d'ici deux mois pour voir.
  2. Auteur

    Atypico

    En Août, 2014 (22:01 PM)
    C'est mieux que rien mais qu'on ne vienne pas nous dire que c'est la solution ni même le résultat des séances supplémentaires de prières soit un cadeau d'Allah.
    Auteur

    Radius

    En Août, 2014 (01:22 AM)
    revoilà le Sénégal O pays mon beau peuple. C'était comme ça avec Wade avant le 23 juin. On les avait laissé faire et il y a eu 14 morts. Deux ans après on a tout oublié. On laisse macky et sa dynastie s'acharner et s'attaquer aux vaillants acteurs du combat de 2012 que sont les khalifa Sall, cheikh bamba dieye et aissata tall sall. Avec des voleurs recycles, une famille de demeurés sans qualifications à qui on a remis des milliards pour acheter le vote de citoyens pauvres qui sont perdus et ont abdiqués. C'est pas le juge corrompu avec 50 millions par racine sy qui est le problème. Mais Maty Sall et la dynastie Faye/ Sall la source du problème. C'est aussi nous les sénégalais indifférents à tout et à notre propre sort qui sommes en cause. Avec ce poltron on va ramasser les morts à la pelle lorsqu'il faudra l'enlever. La police à guediawaye, la police à saint louis et à podor pour que la belle famille chié sur nos têtes. Aissata est seule et personne ne fait et ne fera quelque chose pour elle. Parce que nous sommes un pays de lâches et de salauds qui ne sont intéressés que par le mathiates.
    Auteur

    Goor

    En Août, 2014 (07:17 AM)
    Depuis l'indépendance, lorsque la famine frappe les zones rurales, on achète des vivres. Ce n'est pas sérieux. Il faut attaquer le fond du problème qui consiste à mettre les moyens nécessaires pour que le monde rural puisse s'adonner à l'agriculture. Pour reussir, il faut la maîtrise de l'eau, des intrants et l'encadrement des paysans. C'est la seule solution viable. Durant 54 ans d'indépendance, nous avons fait la même chose. De grâce, essayons autre chose. Il faut regrouper les paysans, les équiper et les encadrer. Combien de techniciens agricoles chômeurs avons-nous au Senegal? On pourrait parfaitement non seulement créer des emplois (caser les techniciens agricoles) mais fixer les gens dans leur terroire et en passant éviter l'exode rural massif. IN N' YA PERSONNE DANS CE PAYS QUI PUISSE AU MOINS TRAVAILLER DANS CE SENS ?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email