Mardi 25 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Coumba Gawlo au cœur de la misère des « prostituées » de Khossanto, la Diva jure…

Single Post
Coumba Gawlo en compagnie du Gouverneur de Kedougou.

Sur les 87 sites d’orpaillage recensés dans la région de Kédougou, pas moins de 1000 femmes s’activent dans la prostitution forcée. Pour la plupart victimes d’une des traites humaines les plus humiliantes  qui se termine souvent dans ce lieu perdu  , où tout ce qui brille n’est pas forcément or, elles ont écouté et compati au discours de Coumba Gawlo qui est venue , leur tendre la perche pour sortir de l’engrenage dans lequel elles sont maintenues, contre leur gré, par des trafiquants qui usent de subterfuges leur faisant poireauter un avenir de rêve.

Un brin d’espoir quand le gros du lot collera à la Diva voulant, toutes, en intimité, témoigner mais aussi manifester leur accord de saisir d’une telle aubaine pour sortir des griffes des négriers des temps modernes. Destiny, Succes, Hella entre autres, des beautés fragmentées par un destin cruel. Reportage.

A titre d’ambassadrice de bonne volonté de l’ONUDC en partenariat avec World Vision,  mais aussi en tant de femme leader dont la voix porte sur le continent, l’artiste Coumba Gawlo a fait immersion , le lundi 27 mars dernier, dans le site d’orpaillage de Khossanto,  célèbre pour les activités de prostitution qui y ont cours.  A la tête d’une force délégation de presse pour témoigner de l’ampleur du phénomène de trafics des femmes, la star internationale est allée à la rencontre de ses sœurs , perdues dans le trafic de la chair, qui par l’appât du gain, qui par le désir d’une vie meilleure. Après les avoir écouté , et convaincue les réticentes par un discours profond, de solidarité, d’humanisme et de dignité, Coumba Gawlo a conscientisé ces dernières de prendre en mains leur destin et de refuser de brader leur dignité féminine. Devant un parterre de filles, les unes les plus belles que les autres,  à la fleur de l’âge, provenant essentiellement du Nigéria, avec une colonie burkinabais et malienne, Coumba Gawlo les a rassurées de son soutien, non sans insister  sur l’objet et la nature  du trafic dont elles sont victimes. Dans une de ses diatribes dont elle a le secret, la Diva après avoir versé des larmes au détour du témoignage de la jeune Destiny , âgée de 20 ans , et acheminée par des trafiquants sur les lieux, renouvèlera son offre de les aider à sortir de l’enfer de Khossanto, pour celles qui le désirent, avec l’aide de ses partenaires, au besoin les ramener jusque chez elles pour leur permettre  de reprendre le cours d’une vie normale. Entre témoignages poignants d’esclaves modernes trahies par le souhait de joindre l’Europe et le récit glaçant de prostitués qui assument leur choix,  Coumba Gawlo est parvenue a remonter la filière du trafic,  tenue par des bandits de grands chemins qui font poireauter aux filles une vie meilleure en Europe,  pour ensuite les utiliser comme vaches à lait dans le site nébuleux des mines d’orpaillage de Khosanto.

Gouverneur de Kedougou : « Le Sénégal a besoin de symboles comme vous pour mieux cerner le problème »

Auparavant, reçue par l’autorité administrative de la région de Kédougou qui a fait l’économie de la situation dans la région, la chanteuse comprendra l’incapacité du pouvoir central à combattre le fléau, d’où son engagement personnel à s’impliquer en tant que femme de combats, pour mettre fin à ce triste et désolant spectacle, qui est la face cachée et hideuse de la ruée vers l’or dans la région. Le gouverneur de Kedougou qui s’est réjoui de l’engagement d’un tel symbole pour les femmes, a estimé que l’implication de la star internationale aidera l’autorité centrale à mieux cerner le fléau, tout en expliquant que la partition de l’Etat, entre sensibilisation et répression, ne peut suffire  pour endiguer le fléau. Très engagée pour le respect des droits humains, la chanteuse émue à l’entrée de Khossanto par un comité d’accueil composé de jeunes filles brandissant des pancartes demandant leur droit de déclaration de naissance entre autres, plaidera devant le comité local , en présence du chef de village et des populations,  pour une prise en charge, par les populations elles-mêmes, de leur sort et de l’éducation de leurs enfants, non sans renouveler son engagement a porter leur combat auprès des autorités. Bercée par une mélodie traditionnelle orchestrée par les enfants, la seule note joyeuse de cette journée, la Diva n’a pu se retenir, ni retenir ses larmes, trente minutes après devant le constat amer de la vie des prisonnières de Khossanto et du récit écœurant des chemins sinueux qui les ont conduit à cet enfer sur Kédougou, un terroir pourtant dénommé terre des hommes intègres.

Coumba Gawlo : « je sortirais ces filles de cet enfer… »

Face à la presse, c’est avec beaucoup de peine qu’elle dira toute sa douleur, sa solidarité, mais aussi son devoir de porter secours à ces femmes, mères. Estimant que dorénavant, pour avoir engagé et gagné des guerres du genre  dans plusieurs pays africains confrontés à ces genres de fléau, ce nouveau combat est un challenge excitant pour permettre à ses sœurs de retrouver leur dignité. Epinglant au passage l’inertie des autorités, Un combat qu’elle compte engager avec divers partenaires pour un seul objectif, permettre à celles qui en on fait la demande, de retourner auprès de leurs familles. Comptant d’abord sur elle, ses propres moyens mais aussi sur ses partenaires qui l’ont choisi pour porter le combat des droits humains, Coumba Gawlo dira que quoique cela lui coûte, elle ne lésinera pas sur les moyens et les efforts pour les sortir de cet enfer. Un engagement salué par les victimes qui pour la première fois ont rencontré une autorité d’envergure soucieuse de leur avenir et qui a su trouver les mots justes, pour les convaincre. «  Je pars mais je jure de revenir, bientôt. Je vous demande de garder la foi, ayant confiance en moi, et ne revenais pas sur votre engagement à mon retour. Ensemble, nous retrouverons nous tous la dignité féminine », la patronne de Gomédias, le cœur gros sur le chemin du retour.data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=?


liiiiiiiaffaire_de_malade

26 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:03 PM)
    youtube artrose et remede naturelle
  2. Auteur

    Laye

    En Mars, 2017 (15:56 PM)
    C'est vraiment desastreux ce qui se passe dans ce coin, et j'encourage l'engagement de coumba gawlo qui travaille pour son pays sans faire de bruits. Nos autorités devraient lui donner les moyens de travailler pour un sénégal prospère.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (15:57 PM)
    bravo la diva, nous sénégalais devons apprendre a etre fiere de nos grands artistes comme youssou ndour baba maall iso lo cheikh lo ou coumba gawlo, de vrais ambassadeurs   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
    Auteur

    Ibrahima

    En Mars, 2017 (16:00 PM)
    Il faut vraiment être engagé pour faire ce type de visite dans cette partie du pays, gawlo for ever

    félicitation gawlo, job lou beuri wax lou touti
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:03 PM)
    C'était pas un exemple que les autres artistes doivent émiter .
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:03 PM)


    .be olukno85.k6uin.tu

    8oouom

    o



    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:03 PM)


    .be olukno85.k6uin.tu

    8oouom

    o



    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:03 PM)


    .be olukno85.k6uin.tu

    8oouom

    o



    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:03 PM)


    .be olukno85.k6uin.tu

    8oouom

    o



    Auteur

    Maan

    En Mars, 2017 (16:09 PM)
    Pas besoin d'aller à Kédougou pour voir la vie des prostituées meme si ça peut etre plus dramatique dans cet endroit. Les Sénégalais, surtout les hommes publics, ne connaissent pas le pays. C'est pourquoi chaque fois qu'ils découvrent le pays profond à l'occasion de tournées politiques ou de randonnées médiatiques financées par des bailleurs, ils s'étonnent et montrent une indignation lamentables. C'est eux qui parlent de changement dans les rencontres à Dakar
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:13 PM)
    HOMMAGE ET HELOGES A CETTE GRANDE DAME DE LA MUSIQUE AFRICAINE.

    CETTE FEMME QUI A SU SE BATTRE SEULE POUR ARRIVER LA OU ELLE EN EST .

    CETTE FEMME QUI FORCE LE RESPECT ET ENCOURAGE TOUTE FEMME A CONSERVER SA DIGINITE ET SA FOI .

    CETTE FEMME QUI N’EST JAMAIS SORTIE DE SON CHEMIN. AIDER .ÉCOUTER SOUTENIR LES AUTRES LES PLUS DÉMUNIS .

    HOMMAGE A TOI NOTRE VOIX NOTRE PORTE ÉTENDARD ET QUE DIEU TE PRÉSERVE DES MÉCHANTS ET DES JALOUX ET COUPEURS DE ROUTE. BON VENT A TOI ! L'AFRIQUE A BESOIN DE TOI! LES FEMMES A BESOIN DE TOI

    LE PEUPLE A BESOIN DE TOI!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:21 PM)
    je salue profondemment le courage de cette fille; se taper plus de 800KM par la route pour s'enquerir de la douleur des autres alors que des ministres de la republique ne le font pas ou aurait demandé un avion ou un helico. Bravo; chaque jour je te vois a travers ton comportement , tes actions , ta dignité et ton honorabilité et plus je suis fiere de toi. Je suis impressionnée par votre force c oumab gawlo , votre courage , vous etes un symbole , lon ydole! le gouver neur ne se trompe pas! il a bien fait de le dire haut pour que les jaloux qui font que parler et critiquer se taisent quoi que ils ne vont jamais se taire. ils suivent les gens jusque dans leur tombe / Djeureudjeuf!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:30 PM)
    une digne ambassadrice pour toute les femmes. Pa seulement senegalaises mais africaines. Audacieuse, courageuse; passionnée engagée. Mais comme chez nous au senegal ce sont les mediocres que nos institutions priment parcequils sont mediocres et sont a leur hauteur , alors heureusement qu'elle a compris . Des institutions etrangeres qui ont bien compris l'impact de cette diva profitent eux bien de son image , sa notoriété, son influence, pour atteindre leurs objectifs. Bravo coumba continue dans cette voix tu as tout compris et reste de loin la meilleure a tous points de vue
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (16:34 PM)
    WAW ! QUEL CHARISME! ET QUELLE FORCE ! TRES EMOUVANT !WAW COUMBA
    Auteur

    Lecteur

    En Mars, 2017 (16:38 PM)
    Félicitation seneweb, votre reportage est beau et surtout écris dans du bon français. Bravo a vos journaliste qui ont écris ça; continuez ainsi c'est ce qu'il nous faut!!!!!

    et félicitation a coumba gawlo pour son courage
    Auteur

    Le Pays

    En Mars, 2017 (16:48 PM)
    ELLE AU MOINS ELLE BOSSE ET RESTE TOUJOURS AUSSI EN PHASE AVEC ELLE MÈME DEPUIS LE DÉBUT DE SA CARRIÈRE A NOS JOURS MÈME SI DES APPRENTIS JOURNALISTES ET DES MÉCHANTS CHERCHENT SANS SUCCÈS D'AILLEURS A LA DÉCRÉDIBILISER OU DÉNIGRER EN VOULANT TERNIR SON IMAGE SANS AUCUNE PREUVE. .ELLE EST TRÈS ET DE LOIN DIFFÉRENTES DE NOS ESPÈCES DE CHANTEUSES PUTES COMME VIVI ET AUTRES QUI N'ONT QUE LEUR GROSSES ......PASSEZ MOI LE MOT ET LEURS CERVELLES D'OISEAU A MONTRER . LA PREUVE ELLES NE SONT ET NE SERONT JAMAIS SUR DE GRANDES SCÈNES NI SOLLICITEES PAR DES INSTITUTIONS QUI VEULENT DES PERSONNES AVEC UNE IMAGE SANS FAILLE . GAWLO REK ET POUR TOUJOURS . FIÈRE DE TOI . ON TE DOIT UNE FIÈRE CHANDELLE!!!!
    Auteur

    Mor Bambiste

    En Mars, 2017 (16:59 PM)
    je crois que c vraiment une honte que puisse se passer au senegal sans l intervent des autorites

    mé disque d or a coumba  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (17:11 PM)
    Vraiment chapeau à toi, 800 km de route pour une star comme toi, faire tout ce trajet pour cette noble cause. J’étais ému en lisant ces lignes. Du courage à ces filles.



    Merci coumba gawlo le meilleur reste à venir, vraiment tu as montré la bonne voie à suivre par les autres chanteuses et artistes en général...Sett na ba sétt mais yaw kéne meunoula saletél...sa none dougnou bégg bougnou yabo rigueul :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (17:14 PM)
    CHAPEAU A LA DIVA, TRÈS NOBLE CAUSE. SI ON AVAIT ENCORE UNE AUTRE CHANTEUSE COMME TOI SA SERAIT TRES BIEN
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (17:17 PM)
    La prostitution n'est-elle pas légale au Sénégal? Si ces prostituées se retriuvent à Khossanto, c'est pour être payée en or. Sinon, elle serait restée à Tamba où les prix des passes sont moins chers que dans les sites d'orpaillage.

    J'ai vu au Mali, des prostituées de toutes l'Afrique de Ouest dans ces sites d'orpaillage et le prix de prostitués est plus elevés dans ces endroits et alentours

    Je n'ai rien à dire jetter des pierres contre un travail social de cette artiste, mais la majeure partie de ces filles se prostituent pour trouver de l'argent et cela est valable dans tout le pays. Si maintenant, elle oeuvre pour leur réinsertion, c'est excellent, si parmi ces prostituée, il y'a des mineures ou des filles qui sont forcées à le faire, des actions pourront se faire!

    Mais c'est peine perdue si on veut faire cesser la prostitution trés rentable et trés demandée! L'offre et la demande determine le marché et les orpailleurs qui galèrent dans ces sites ont besoin d'exutoire dans ces lieux de joies et de peines!!!!

    Mes encouragements.........mais!!!
    Auteur

    Ngaka

    En Mars, 2017 (18:07 PM)
    bien dit mon frére
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (19:38 PM)
    le probleme et la verité c'est que la grande majorité de ces filles sont ete detournees et forcées a se prostituer. certainesz ont ete detournées de leur de l'ecole ou de leur travail etc... il faut et de toute urgence qu'on les sorte de la pour le respec t scrupuleux des droits humaisn. Bon courage coumba
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (13:20 PM)
      détournée par qui? par le gain facile. les écolières se prostituent mais c'est une infime minorité!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (21:27 PM)
    bravo la diva

    Au fait si tu cherches un copain je suiis la

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">  
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (08:45 AM)
    "...des trafiquants qui usent de subterfuges leur faisant poireauter un avenir de rêve."

    C'est quoi cette phrase? Que signifie l'expression "faire poireauter à quelqu'un un avenir de rêve"? Faites-vous relire avant de nous balancer nous âneries.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2017 (10:46 AM)
      exactement ce que je pense: un peu plus de rigueur dans vos articles; leur faisant "miroiter" au lieu de poireauter (qui ne donne aucun sens à la phrase).
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (11:27 AM)
    Bravo Gawlo Seck ce sont ces problèmes là qui méritent des marches, des sensibilisations car c'est devenu un fléau et ce site de Khossanto connait un pareil ici à Dakar sur le site des camionneurs qui se trouve au rond point de Zac Mbao. c'est un réseau de prostitution très dense tout le monde le voit mais rien n'est fait. cela dénote d'un manque de volonté notoire de stopper ce fléau car il faut le dire derrière ce travail ce sont des personnes influentes qui gère le travail.

    pourvu que nos autorités entendent ton cri de cœur Gawlo !!!
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2017 (11:28 AM)
    A QUAND LE VIREMENT DES PRÊTS DMC

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email