Mercredi 23 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Interdiction du voile: Seydou Gueye regrette ce "débat importé"

Single Post
Interdiction du voile: Seydou Gueye regrette ce "débat importé"

Le porte-parole de l'Apr, Seydou Gueye, a abordé la question relative à l'interdiction du port du voile à l'Institut Sainte Jeanne-d'Arc.

Se réjouissant du dénouement heureux issu des négociations, il estime que le Sénégal n’a pas besoin d’importer certains types de débats.

«Je pense que le débat du voile ne doit pas être un débat sénégalais. C’est un débat importé. Nous n’avons pas besoin de cela puisque notre identité est une, unique et consolidée. Je considère que c’est d’abord des affaires privées, ensuite cela se passe dans des institutions et des écoles confessionnelles. Donc, il y a plein de complexités», a-t-il dit dans l'émission "Jury du dimanche".

A la question de savoir si l’Etat avait, dans cette affaire, envisagé de fermer Sainte Jeanne-d’Arc, le chargé de communication du palais préfère jouer la carte de la prudence : « Je pense qu’il faut atténuer et trouver des modalités par lesquelles nous consolidons notre vivre ensemble qui peut être éprouvé par des phénomènes nouveaux ».

Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (13:25 PM)
    Parler pour ne rien dire, voilà la spécialité de Seydou Gueye. Bla Bla rek
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (15:02 PM)
      s’il parle ses maîtres français vont lui couper les couilles.
      c’est pourquoi il louvoie. tankou bouki, comme son chef macky sall. ils se terrent dès que les occidentaux passent à l’offensive.
      ils ont un peur bleue des blancs et détestent de tout leur être se conconfronter à eux. sène khèle beug neuk mais sène yarame moko doule nongou.
      . le sénégal ne volera pas de ses ailes tant que nous aurons des dirigeants you ragal toubab. il nous faudra un téméraire qui place l’intérêt national à long terme devant toute autre considération. même si on doit en souffrir un long moment, c’est la seule voie pour nous élever.
      remarquons que même le vénéré khalife des mourides n’a pas daigné se prononcer sur cette affaire qui le concerne au premier chef. il sait mieux que chacun de nous que les toubabs sont féroces et peuvent détruire son empire en une 1/2 journée. il s’est réfugié derrière son chapelet. yème né noute jusqu’à ce que l’orage passe. et pourtant son illustre et saint grand père est une preuve à jamais de la force irréductible que peut donner une froide et calme détermination .
  2. Auteur

    Bouki Sine

    En Septembre, 2019 (13:29 PM)
    Chiche !!! Fermons les écoles privées catholiques et pourquoi pas les églises ? Il suffit juste de leur installer des lieux de prière dans les écoles privées musulmanes, les écoles républicaines, universités, et mosquées ou il pourront venir habillés comme ils veulent avec leur croix, leurs saints, pratiquer leur foi en toute quiétude. Il est sûr que les musulmans de ce pays seront heureux d'accueillir leurs frères catholiques au sein de leur institutions...
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:30 PM)
    ahahaha, c'est des grand peureux comme le disais Sonko. quand c'est des opposant ou un simple sénégalais, là le gouvernement est fort pour dire force reste la loi. Mais quand c'est des turc ou des français là ça fait kaka dans la cullote.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:36 PM)
    encore du blablabla pour ne rien dire par manque de courage ! Puisque le Senegal se dit laïque que l'on ne tolèere aucun signe religieux (croix , fouloir....) dans les écoles publics ou privées et il n'y aura aucun probleme sauf pour les cerveaux attardés !
    Auteur

    Mandela

    En Septembre, 2019 (14:37 PM)
    Il valait mieux pour JA, ds ce contexte où elle n'arriverait plus à incarner en laïcité sénégalaise ce qu'elle représente depuis des siècles, qu'elle se laissât fermer. Qui vivra verra.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (15:43 PM)
    Le ministre parle en homme intelligent. Bon Dieu, gérer un pays, c'est trouver des compromis pour ne pas mettre en cause les équilibres instables. Dans ce pauvre pays, il y'a des gens qui jettent de l'huile sur le feu pour amplifier les petites dissensions internes pour semer le désordre en vue de déstabiliser le pays à des fins purement et simplement politiciens.
    Auteur

    Mandela

    En Septembre, 2019 (15:56 PM)
    "Petites dissensions " ? L'euphémisme !
    Auteur

    En Septembre, 2019 (18:15 PM)
    ils parlent mal des blancs et sont prets par tous moyens à aller chez eux-en clandestins, pour y aller en vacances,pour aller se soigner,pour aller meme y mourir,pour aller y étudier.........
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (19:27 PM)
      et ils mendient sans arret de l'argent aux blancs car ils sont trop con pour en gagner en travaillant.......
    Auteur

    Observateur

    En Septembre, 2019 (19:00 PM)
    Cette affaire de l ISJA m’a poussé à me poser beaucoup de questions quant à l’évolution de la communauté musulmane sénégalaise vue le contexte géopolitique sous régional.

    Jusqu’où pourrait aller cette communauté musulmane sénégalaise majoritaire dans son idéologie islamique?

    Et quelles sont les conséquences qui en découleront ?

    Quel avenir aura la minorité chrétienne au Sénégal ?

    Je crains fort bien que mes enfants su fait seulement de leur prénom et foi chrétienne se verront dépouiller de tout droit dans ce pays et de devoir faire face à une discrimination religieuse sans précédente.

    Je le crains véritablement en voyant ce qui se passe dans presque tous les pays à majorité musulmane où les minorités restent des citoyens de seconde zone avec toute sorte de discrimination.

    J’avais cru être dans « un Sénégal de tous et un Sénégal pour tous » mais pour une fois je me suis posé cette série de questions.

    Où va le Sénégal ?

    Attention Attention Attention

    Auteur

    Népotisme Consult Sénégal à Ne

    En Septembre, 2019 (19:10 PM)


    Népotisme au consulat du Sénégal à New York.un enseignant à la retraite, un certain Mouhamadou rassoul Fall, qui a été affecté au consulat du Sénégal à New York en 2010 pour un séjour de 5ans est toujours en poste même après sa retraite en 2016 avec la complicité et la pression de son frère le général de gendarmerie territoriale Moussa Fall sur le pm mouhamad Dione, le ministre de la fonction publique et le ministre des affaires étrangères. Pendant ce temps, y’a des agents qui attendent au ministère des affaires étrangères depuis 4 ans pour pouvoir le remplacer. Le pire cette année, son contrat et ceux de 2 autres retraités ont été mis fin pour rentrer en juillet. Ils ont reçu tous leurs droits ( forfaits bagages, billets retour pour eux et leurs familles). Mais à la surprise générale des agents du ministère des affaires étrangères qui espéraient être affectés à New York , Mouhamadou rassoul fall, frère du général Moussa fall, après avoir reçu, empoché, tous ses droits est encore maintenu en poste au consulat du Sénégal à New York pour un contrat indéterminé avec les avantages d’un expatrié. Du jamais vu, un simple agents expatrié qui fait 10 ans d’affilée en poste à l’étranger au lieu des 5 ans réglementaires pour la bonne et unique raison, il a frère général qui bénéficie d’un contrat à durée indéterminée C’est le nom de ce général qui est cité pour remplacer le général Sene qui va à la retraite en novembre 2019. C’EST LE SÉNÉGAL DES PARADOXES. C’EST LA PROMOTION DES ANTI VALEURS

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (19:39 PM)
      pour répondre au post d'observateur , vivant depuis 10 ans au senegal je vois monter un islamisme rampant ( de plus en plus de gamines portent le fouloir ) les chaines de télé sont envahies d'emissions religieuses musulmanes bien sur , les khalifes n'ont aucune culture , aucune hauteur de vue , ils copulent avec le pouvoir pour gagner le plus d'argent possible , et il y a toujours une ong (jamra ) ou quelques imams (comme 'imam kanté) pour jeter de l'huile sur le feu au moindre probleme......parceque majoritaire les musulmans se croit tout permis : pas d'ecole catholique à tivaouane mais grosse colere parcequ'une vielle institution catholique (jeanne d'arc) refuse le voile dans son règlement intérieur
      franchement ce pays n'a aucun avenir : enseignement défaillant , incapacité à ramasser les ordures , aucun plan de lutte contre les inondations , aucunes infrastructures entretenues , incaparnir à fournir du courant et de l'eau à l'ensemble du pays et surtout une classe politique d'une bêtise et nullité crasse à tous les niveaux !
    Auteur

    Mandela

    En Septembre, 2019 (21:11 PM)
    A observateur. Il y'a bien lieu de s'inquiéter de cette dérive où l'Etat ne se fait pas gardien de la république laïque. Le ministre qui a laissé construire un lieu de culte sur le campus; un autre ministre a installé l'enseignement religieux ds l'école de la république. Un autre encore s'est vanté publiquement de combattre la laïcité, en marge de l'aff. Yawuz Selim. Le waqf est introduit, là ou l'État a la garde de 95% des terres... Inquiétude très partagée.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR