Jeudi 28 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Le coup de gueule des ex-salariés du Trade Point: ils dénoncent un licenciement abusif et réclament un audit de la boîte

Single Post
Le coup de gueule des ex-salariés du Trade Point: ils dénoncent un licenciement abusif et réclament un audit de la boîte

Ils sont six employés du Trade Point licenciés en septembre dernier pour « motif économique ». Parmi eux, une femme enceinte, rappelée par la suite par la direction de Trade Point, selon ces désormais ex-salariés de la boîte qui se sont confiés à Seneweb News.

 

Majoritairement composés de femmes, les salariés licenciés travaillaient dans le e-commerce et ont effectué dix ans de service, disposant de Cdi (contrat à durée indéterminée). « Nous sommes conscients que ce n’est pas un motif économique », dénoncent d’emblée ces derniers, persuadés que la direction de la boîte est en train de leur faire payer leur militantisme syndical. « Nous sommes syndiqués depuis 2006, ça n’avait pas plus au directeur », informent ces salariés qui reconnaissent qu’il y a certes des ponctions sur les subventions de la boîte, mais cela ne justifie aucunement leur licenciement.


« Le directeur prétend avoir des difficultés financières pour nous garder»


Les ex-salariés d’expliquer que « lors d’une réunion en août, Mor Talla Diouck avait dit qu’il fallait trouver des mesures de redressement. On lui avait suggéré d’économiser sur le carburant, les charges ; on lui a proposé des solutions mais il n’a rien voulu comprendre. Il ne voyait que le licenciement de personnes bien indiquées. Nous soupçonnons un règlement de compte », lancent-ils, amers.

 

Selon ces ex-employés du Trade Point toujours, « le directeur n’a pas respecté la procédure de licenciement économique comme il le prétend ». « Nous sommes les plus anciens. Nous avons des Cdi, comment nous licencier alors que d’autre part, on est en train de recruter des stagiaires et prestataires ? Ce, alors que des Cdd sont dans la boîte ? », ont-ils dénoncé.

 

Et d’ajouter : « depuis 10 ans, il n’y a pas d’audit, rien. Il (le directeur, ndlr) était là par intérim depuis que Habib Sy était ministre. Aujourd’hui, il fait un lobbying intense auprès des autorités, surtout auprès du ministère du Commerce. Il a dit, "vous voulez que je parte, c’est vous qui allez partir" ».


Qu’en est-il de Trade Fm, une radio créée par la boîte, agréée par l’Etat? « Elle fait partie du lobbying, pour bouffer de l’argent, elle ne diffuse que de la musique. Y a pas de projet derrière la radio, il y a plus d’animateurs que de journalistes », dénoncent ces personnes au chômage, qui indiquent avoir rencontré Mata Sy Diallo, alors ministre du Commerce. « Elle nous avait demandé d’attendre », renseignent-ils. « On n’a pas de salaire depuis septembre, qu’on nous paie nos indemnités ! On nous paie moins d’un million de francs après dix ans de service. Diouck n’a pas attendu la fin de l’année pour faire le point. Quand l’Etat subventionne, le minimum c’est d’auditer, au moins », préconisent ces indignés, qui indexent la gestion de leur directeur, en place depuis 10 ans. « Il ne veut pas entendre parler de syndicat. C’est une nébuleuse, sa gestion n’est pas claire du tout. Les salaires du Trade Point varient entre 100 000 et 170 000 francs Cfa », ce qu’ils jugent insuffisant.

 

D’autre part, selon toujours ces employés en colère, « il a promis des logements au reste des salariés, alors qu’il nous licencie, soi-disant pour motif économique. Son problème, c’était nous », peste l’un d’eux. Une autre de renchérir : « son cousin était gardien, mais, sur le papier, il est assistant comptable maintenant. Il a un salaire d’assistant comptable. Un autre cousin à lui, a un salaire de prestataire. Une voiture allouée au Trade Point par le ministère est utilisée à des fins personnelles, pour transporter des membres de sa famille, comme lorsque le chauffeur nous fait descendre pour aller chercher une de ses tantes qui venait de Saint-Louis, alors que nous avions rendez-vous avec la clientèle ».

 

« Nous, on croyait à la rupture prônée par le nouveau régime. Il (le directeur, ndlr) se comporte comme les directeurs de l’ancien régime, nous vivons une injustice. Nous étions stagiaires à Trade Point au début, la boîte traversait des difficultés, on a maintenu le cap, on est restés. La boîte a évolué. Lui, son train de vie aussi a changé, mais pas celui des salariés ».

 

Aujoourd’hui, « la boîte se porte bien, il y a de l’argent, il (le directeur, ndlr) a maintenu ses faveurs, ses bons d’essence, tout. Quand on licencie, on ne commence pas par les plus anciens », dénoncent-ils. « Il a foutu la boîte en l’air et il veut nous faire porter le chapeau. Trade Point n’a plus de secrétaire, moi, j’ai été licenciée », s’offusque celle qui jusqu’en septembre dernier, s’occupait du secrétariat. Elle reprocherait à Mor talla Diouck de plusieurs griefs : « il lit de travers le code du travail ; il se considère comme un intouchable. Trade Point n’est pas la seule boîte à subir des ponctions, car au départ, c’était temporaire, pour six mois, mais il en a profité pour nous licencier. Nous réclamons un audit du Trade Point », a-t-elle martelé, sèchement.

 

Les ex-salariés déclarent être convaincus d’une chose: « il faut un administrateur compétent pour redresser la boîte comme ce fut le cas en 2005. On dirait que le directeur n’aime pas les gens compétents. Avec cette deuxième alternance, on avait espoir, on pensait que le vent du changement allait souffler au Trade Point, ce n’est toujours pas le cas ». Alors que Mor Talla Diouck « fait du Trade Point un bien personnel », ont-ils dénoncé.


Joint au téléphone hier jeudi par Seneweb News, le directeur du Trade Point Mort Talla Diouck, a confirmé le licenciement de ces personnels, mais « pour motif économique ». Toutefois, « Je suis loin des règlements de compte, nous sommes face à des difficultés financières, j’ai été obligé de mener un licenciement pour motif économique, dans le cadre du respect des procédures », a-t-il informé.

 

Mor Talla Diouck de démentir aussi certaines accusations formulées contre lui : « Je ne peux pas recruter quelqu’un depuis plus de cinq ans, je le prends depuis sa position de stage, je lui offre un contrat à durée indéterminé pour retourner faire un règlement de compte, qu’est-ce que cela signifie ? », s’est-il indigné au micro de Seneweb News. « Tous leurs droits ont été respectés, ils sont en train de faire des agitations », a regretté le directeur de Trade Point. Quant aux salariés qui réclament leur réintégration dans la boîte, ils disent interpeller leur ministère de tutelle, le ministre du Commerce Malick Gakou, qu’ils appellent au secours.


Propos recueillis par Seneweb News.



27 Commentaires

  1. Auteur

    Rare

    En Novembre, 2012 (16:35 PM)
    mais qui a écrit cet article khana il est au jardin d'enfants
    Top Banner
  2. Auteur

    Mor Talla Diouck

    En Novembre, 2012 (17:43 PM)
    Qu'est ce vous voulez moi mor talla diouck qui avait un petit velo que je pedaler de grand yoff à trade point avec une veste et un jean de FD et des plaies autour du cou, partout aux jambes, je ne vais plus laisser trade point mon teranga et celui de ma famille ghana mort rek,

    Hé vous n'avait pas vu aujourd'hui notre etage qui est comme un chateau à grand yoff, je ne vais plus retourner dans la "barague"

    Da guéni fontou rek, je vais voir legui le nouveau ministre commencé dougourou gou besse takh
    {comment_ads}
    • Auteur

      Mariama Camara

      En Novembre, 2012 (18:44 PM)
      guémégne bouy natch dou wakh diam. tope len fellé . khana trade point reck gnuén mana liguéyé. les propos orduriers ne sont que l'apanage des lâches.
    {comment_ads}
    Auteur

    Tps

    En Novembre, 2012 (17:50 PM)
    Je confirme le contenu de cet article en tant qu'ancien de cette boîte.

    Ce Mr Diouck est pire qu'un négrier. Il paye des salaires de misères alors

    L'état doit faire un audit de cette boîte, c'est un horreur qui se passe la bas.

    Du courage les gars pour votre combat, A la fin de chaque chose débute une autre chose.
    {comment_ads}
    Auteur

    Demissionaire Tps Avant 2011

    En Novembre, 2012 (17:52 PM)
    Le nouveau ministre du commerce GACKOU doit régler le problème des licenciements abusives de toutes les femmes syndiquées (Toutes CDI et anciennes de plus 5 ans) de TRADE-POINT SENEGAL par le supposé l'administrateur Talla NDiouck (puisqu'il n'a jamais été nommé = usurpation de fonction). Si on ne fait rien ce Talla va attirer les foudres des femmes sur le gouvernement de MACKY via ce ministère. Même la 1ère Dame Marième FAYE SALL doit agir empêchant le «trokhal» de ces mères de famille (dont une enceinte) par ce Monsieur sans cœur qui peuple cette entreprise publique de sa famille et celle de ces amis.

    Cet administrateur Diouck met à la disposition de sa mère et de sa femme les moyens (Voiture, Carburant, chauffeur, ….. et autres contrats) de TPS scandaleusement.

    Surement la ministre Maty Sy Diallo déjà au courant n’oubliera pas surement ce dossier lors de la prochaine passation de service.

    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} Top Banner {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Verite Vrai

    En Novembre, 2012 (17:55 PM)
    je confirme ce que tu as dit :

    Le nouveau ministre du commerce GACKOU doit régler le problème des licenciements abusives de toutes les femmes syndiquées (Toutes CDI et anciennes de plus 5 ans) de TRADE-POINT SENEGAL par le supposé l'administrateur Talla NDiouck (puisqu'il n'a jamais été nommé = usurpation de fonction). Si on ne fait rien ce Talla va attirer les foudres des femmes sur le gouvernement de MACKY via ce ministère. Même la 1ère Dame Marième FAYE SALL doit agir empêchant le «trokhal» de ces mères de famille (dont une enceinte) par ce Monsieur sans cœur qui peuple cette entreprise publique de sa famille et celle de ces amis.

    Cet administrateur Diouck met à la disposition de sa mère et de sa femme les moyens (Voiture, Carburant, chauffeur, ….. et autres contrats) de TPS scandaleusement.

    Surement la ministre Maty Sy Diallo déjà au courant n’oubliera pas surement ce dossier lors de la prochaine passation de service.

    Top Banner
    Auteur

    Mamadou Sow

    En Novembre, 2012 (17:58 PM)
    Non mor talla il faut que tu t'accroche bien essayons d'avoir le ministre je ne veux pas rentrer dans mon village , si tu quitte trade point moi aussi je vais etre foutu je ne connais rien en marketing et en commerce ni en gestion de projet avec un nouveau directeur je vais retourner sur le terrain pour faire des prospections et moi je ne peux meme pas decrocher un client.

    ma fonction principale est d'organiser les rencontres pour manger le cahuette, non

    grand il faut qu'on trouve une solution
    {comment_ads}
    Auteur

    Counta

    En Novembre, 2012 (18:08 PM)
    Moi j'étais stagiare à trade point mais durant mais 6mois je ne faisais que sollitaire
    {comment_ads}
    Auteur

    Moi

    En Novembre, 2012 (18:14 PM)
    Non franchement l'etat doit etudier le cas de trade point, c'est de l'rgent du contribuable qu'on donne gratuitement à la famille Diouck c'est injuste, meme le president de la republique Mr Macky SALL ne fera jamais ça c'est un homme responsable, respectons notre pays le senegal, il y a certaines personnes comme ce diouck merite pas d'etre directeur avant de nommer quelqu'un au moins on doit faire des enquetes de moralité
    {comment_ads}
    Auteur

    Employé

    En Novembre, 2012 (18:21 PM)
    Moi je suis toujours à TPS mais je confirme l'article Monsieur GACKOU aidez nous à redresser TPS , Mor Talla a echoué nous ne voulons plus de lui, il est là pour sa famille
    Top Banner
    Auteur

    Oncle

    En Novembre, 2012 (18:32 PM)
    Moi mon probleme c'est pourquoi on a gardé tps jusqu'à present cette boite devait etre liquidée
    {comment_ads}
    Auteur

    Aly

    En Novembre, 2012 (18:35 PM)
    Tout ce ke je peux vous confirmer est ke ce mor talla est malhonete, un lobbiste hors pair il incarne au ministere ce ki n'existe pas au trade point un corrupteur vous savez il a au ministère des espions ki lui rapporte toutes les informations et kil paie a chake fin du mois par chèke cad ces gens donc se retrouvent avec deux salaires en fin du mois alors ceux ki travaillent au trade point perçoivent des misère c'est révoltant. ce kil ose faire méme macky sall n'a pas ces idées. le gars est nuisible pour diriger une boite. l'Etat doit auditer cette kil dirige depuis et ki na jamais été auditer. Lle trade point crie au secours. MAIS CE KI EST EVIDENT IL DIRA JAMAIS KIL A LICENCIE ABUSIVEMENT IL SE DEFFEND POINT BARRE. COMME L'inspection du travail dit ke c'est abusif
    {comment_ads}
    Auteur

    Fem

    En Novembre, 2012 (18:38 PM)
    Essayer de voir les organisations des femmes ça c'est trop facil il est qui ce gar, on ne le connait meme pas.

    On ne viole pas commeça les droits des femmes
    {comment_ads}
    Auteur

    Fatou Sarr

    En Novembre, 2012 (18:51 PM)
    Yeen moom da guene eupe lokho. C'est comme si vous n'avez pas lu les propos de Monsieur DiouCk receuillis par le journal le Pays au quotidien " « Je considère que j’ai respecté toute la procédure édictée par le code du travail. Nous traversons une situation économique difficile et je leur en ai donné la preuve. Le budget alloué à notre structure a baissé de près de 45%. Les licenciés ont reçu toutes les indemnités et nous pouvons fournir les preuves de cela. Nous leur avons également fait savoir qu'ils seront réintégrés si jamais les autorités leur ré-allouait l'argent ponctionné sur le budget. Nous étions dans l'obligation de prendre cette décision. Il y a toujours des employés syndiqués dans l'organisation en dehors des délégués de personnel et qui ne sont pas concernés par le licenciement pour motif économique compte tenu de leur aptitude professionnelle. Les autres affabulations de leur déclaration relèvent purement et simplement de la volonté gratuite de nuire mes collaborateurs et mon organisation et d'utiliser la presse à des fins personnelles. Je me réserve le droit d'ester en justice contre ces attaques si les personnes à leur origine les assument entièrement et informe que cette affaire est pendante devant les tribunaux compétents à leur initiative. Le Trade Point exécutera toute décision qui leur sera favorable au terme de la procédure contentieuse" C'est Tout
    Top Banner
    Auteur

    Fatou Kandji

    En Novembre, 2012 (19:00 PM)
    tu sais bien qu'il est un beau parleur, ce type doit etre demasqué, ce n'est pas que les gens tps rek la niou mana liguey mais tps un bien publique mais pas un bien de diouck, il est un nullard il doit quitter
    {comment_ads}
    Auteur

    M.diouck

    En Novembre, 2012 (19:05 PM)
    Et puis tu sais que ce gars ne sait meme pas lire il parle de code du travail, il doit s'incrire en cours du soir
    {comment_ads}
    Auteur

    Mariama Camara

    En Novembre, 2012 (19:22 PM)
    Vraiment arrêtez vos ergoteries . Ndeysanne tout ce leur reste c'est la presse ou la passe dem len diay pagne wala ngen dem ponty j'imagine que vous êtes belles
    {comment_ads}
    • Auteur

      Aziz Sow

      En Novembre, 2012 (21:52 PM)
      ce gars confonds l’argent de la boite à celle de sa poche mais cela ne te servira en rien vu ton apparence de bouffon car tu ne bouffes que de l’argent haram, pensant que dieu t’avait tout donné ….. oups il a oublié de te donner des spermatozoïdes de qualité pour engrosser ta malheureuse femme. il n'a qu'a porter plainte pour voir il a la memoire court parcek les preuves ne mank pas ( contrat fictif, ............ les autres biens emballés dans un dossier ki attend a la police) peace and love mon bo
    {comment_ads}
    Auteur

    Ancien Du Tps

    En Novembre, 2012 (20:29 PM)
    Je suis un ancien du TPS. J'y ai fait 1 an et demie (mi 1998 fin 1999). Mon recrutement a été diligenté par Biram Fall et Ibrahim Nourr Eddine Diagne. Mais quelques mois après le lancement du produit InfoCom, je ne me retrouvais plus. Je n'avais plus de statut et mon boulot était sous évalué...Quand j'ai senti le caffouillage, j'ai dit à l'AG Aminata Sall ma volonté de partir. Ca n'a pas été facile pour elle, car elle m'avait débauché d'une belle planque. C'est finalement Papae Touty Sow qui a finalisé mon dossier de départ. Je crois que je fais parti de quelques rares ex employés de TPS partis la tête haute, mais aussi au bon moment. Après mon départ il parait que la situation a parfois frisé la catastrophe.

    Mor Talla Diouck a été recruté devant moi. J'ai senti en un moment que lui aussi etait dans le flou, mais il a tenu bon, car c'est un beau parleur qui sait ce qu'il veut.

    Depuis qu'il est devenu AG de TPS, j'ai fais 2 séjours au Sénégal au cours dequels j'ai senti qu'il ne voulait pas me rencontrer...Mais je ne lui en veux pas.

    Mon bref passage au TPS m'a laissé des souvenirs intenses de collègues tels que Oumar Diene Sakho, Ibrahim Nourr Eddine, Diedhiou informatique, Alioune Sam, Nafissatou Dia Diouf, Ndiaye Diouf, Jacques Fall Etc...
    Top Banner
    Auteur

    Ex - Stagiaire Tps

    En Novembre, 2012 (22:18 PM)
    Mr Ndiouk profite de sa position pour "doxannn" l
    {comment_ads}
    Auteur

    Révélation Terrible

    En Novembre, 2012 (22:24 PM)
    Mr Ndiouk profite de sa position pour "dokhannn" sa responsable financier pourtant mariée qui se permet de tout dans la boite. IL veut peut être enfanter ailleurs puisqu'il n'y arrive pas avec sa femme.

    S'il répond , une autre révélation bcp plus terrible lui sera servi ..... à suivre .....

    {comment_ads}
    Auteur

    Conar

    En Novembre, 2012 (00:16 AM)
    waxi diambour dou wax  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Sénégaléen

    En Novembre, 2012 (00:20 AM)
    Thiey Afrique en général, Sénégal en particulier, comment se développer avec des dirigeants pareil ? Licencier des employés pour motif économique sans faire d'audit, c'est bizarre ça !

    Ce DG n'a vraiment pas de charisme, parceque rien qu'en lisant les commentaires je me suis rendu compte que le commentaire de Fatou Sarr est trop précis pour ne pas être celui de quelqu'un qui connait bien le dossier, donc est ce que ce ne serait pas monsieur le D..... G....., juste une supposition !

    Et puis on ne peut pas se permettre de licencier des personnes avec comme indemnité moins d'un million, même si c'est un gardien il devrait percevoir plus.

    DAMA Né SOYONS SERIEUX CE GARS LA NE MERITE MÊME PAS DE DIRIGER DES MOUTONS !
    Top Banner
    Auteur

    Minielle

    En Novembre, 2012 (13:13 PM)
    LES FILLES , SAVEZ VOUS QUE CE COMPORTEMENT VOUS DESSERRE PLUS QU'IL NE VOUS SERT. AUCUN EMPLOYEUR SÉRIEUX NE PRENDRA LE RISQUE DE VOUS RECRUTER. ALORS FAITES ATTENTION, NE DONNEZ PAS VOS NOMS. MIEUX, AYEZ CONFIANCE EN VOUS ET A VOS COMPÉTENCES ET NE VERSEZ PAS DANS LA CALOMNIE. DIEU EST AVEC LES DIGNES ET LES ENDURANTS. VOTRE SŒUR
    {comment_ads}
    Auteur

    Tps

    En Novembre, 2012 (13:46 PM)
    De toute façon un tel directeur ne peut avoir que des partisants arrogants co pmme ce thierno, on doit se separer avec l'arrogance, Mor talla doit quitter 'il lui reste trade point s'il lui reste un peut de dignité.

    Dafa niak diom trop
    {comment_ads}
    Auteur

    Man

    En Novembre, 2012 (13:56 PM)
    Non Mor talla quand est ce que tu auras un peu de classe, tu te tombes de plus en plus bas si on te voit utiliser des pseudos comme mariama camara, fatou sarr et autre pour regler tes comptes, non man soit un peut homme toi aussi de façon moi qui suis ancien de trade point je me suis jamais mesuré à toi , on t'a toujours isolé parce que tu étais trop con mais domage tu n'as pas changé.

    J'espere que maintenant tu te laves avant de venir bosser

    {comment_ads}
    • Auteur

      Ancien Tps

      En Novembre, 2012 (13:30 PM)
      looool, tu as raison avec ces "lacés" dans ses yeux le matin.
      hé faut pas oublier le dossier ipres les gars. aucun des employés n'a un numéro a l'ipres.
      pourtant dans nos bulletins de salaire on nous coupé chaque fois l'ipres. ou est ce que cet argent est reversé. affaire à éclaircir.....
    {comment_ads}
    Auteur

    Pilote Tps

    En Novembre, 2012 (20:34 PM)
    moi je devais piloter un avion au lieu de piloter tps thiey........
    Top Banner
    Auteur

    Ancien Tps

    En Novembre, 2012 (13:35 PM)
    Les gars faut pas oublier aussi le dossier IPRES.

    La grosse magouille de NDIOUCK

    On a fait une vérification à l'IPRES et nous n'avons pas de numéro la bas. Pourtant chaque mois, on nous coupé l'IPRES dans nos bulletins de salaire. Affaire à éclaircir....
    {comment_ads}
    Auteur

    Salamoun

    En Novembre, 2012 (15:22 PM)
    Ce débat est stérile et pollué. Ces attaques sont compréhensibles et ne leur en veux pas. Fais tien de ce proverbe « La bouche sourit mal quand les yeux sont en pleurs ».

    Seneweb est devenu une boite à ordures pour les mécontents et les aigris. C’est compréhensible : « le ruisseau fredonne, la bouche pleine de cailloux ». Bay léen ak YALLA

     :up: 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email