Dimanche 25 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

LE SENEGAL DONNE DES GAGES A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE Habré jugé en octobre 2012

Single Post
LE SENEGAL DONNE DES GAGES A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE Habré jugé en octobre 2012

Le Sénégal s’engage à juger l’ancien Président Tchadien, Hissène Habré d’ici à la fin de l’année 2012. Une Cour d’Assises spéciale africaine présidée par des juges du contient, nommés par l’Union africaine (Ua) se chargera de cette mission. La révélation est du Directeur de cabinet du ministre de la Justice, Mamadou Ball qui a lu, hier, mardi 24 juillet, le texte liminaire de la conférence de presse de clôture de la réunion de quatre jours (tenue du 20 au 24 juillet) des experts du gouvernement du Sénégal et de l’Ua, tenue au ministère de la Justice à Dakar. 

«Conformément à l’engagement solennel du président de la République du Sénégal, réitéré le 15 juillet à Addis-Abeba, lors de la 19ième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du l’Union africaine (Ua), la feuille de route proposée prévoit le démarrage du procès avant la fin de l’année 2012». La révélation est du Directeur de cabinet du ministre de la Justice, Mamadou Ball qui a lu, hier, mardi 24 juillet, le texte liminaire de la conférence de presse de clôture de la réunion de quatre jours (tenue du 20 au 24 juillet) des experts du gouvernement du Sénégal et de l’Ua, tenue au ministère de la Justice à Dakar. C’est le Sénégal qui donne ainsi des gages à la communauté internationale, quant au démarrage du procès de l’ancien président Tchadien Habré au Sénégal. Il s’agit des «consultations sur les modalités d’organisation du procès contre les auteurs de crimes graves commis au Tchad entre le 7 juin1982 et le 1er décembre 1990». Ces travaux font suite au premier tour des consultations tenu en mars 2011 à Addis-Abeba (Ethiopie), et entrent dans le cadre de l’application de la Convention des Nations Unies de 1984 contre la torture, ainsi que de la mise en œuvre des décisions pertinentes de l’Ua.

 Seulement, si les autorités sénégalaises et les représentants de l’Ua se refusent d’avancer une date, des sources proches du dossier affirment que les instructions devraient débuter dès octobre prochain et le procès proprement dit à partir de 2013. Pour cela, ajoutent nos sources, quatre chambres africaines extraordinaires seront créées au sein des juridictions Sénégalaises dont une Cour d’Assises africaine pour juger Hissène Habré. Il s’agit d’une Chambre d’instruction qui sera créée au sein du Tribunal régional hors classe de Dakar et «dirigée par un magistrat Sénégalais», une Chambre d’accusation qui sera logée au sein de la Cour d’appel de Dakar avec également à la «tête un magistrat Sénégalais». Les deux autres institutions sont une Chambre extraordinaire de Cour d’Assises et en une Chambre extraordinaire de Cour d’Assises d’appel logée au niveau de la Cour d’appel.

 

 «Ces deux autres Chambres seront présidées par des magistrats africains de nationalité autre que sénégalaise», précisent nos sources. Mieux, confirme Mamadou Ball, le directeur de cabinet du ministre de la Justice, ces chambres dans leur compositions enregistre la présence de Sénégalais et d’autres nationalités africaines. Elles seront toutes présidées par des Africains avec à chaque stade deux Sénégalais et un Président qui est ressortissant d’un Etat membre de l’Union africaine. D’ailleurs, la réunion de Dakar a examiné les projets d’accord entre l’Ua et le gouvernement du Sénégal sur la création de ces Chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions Sénégalaises : le projet de Statut de ces Chambres africaines extraordinaires et le projet de feuille de route pour la mise en place de ces Chambres. Ces instruments seront soumis à l’adoption des autorités sénégalaises et de l’Union africaine, note-t-il. Aminata Touré, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, quant à elle, donne des gages. «Ce procès sera une première. Pour la première fois que ‘’l’Afrique juge l’Afrique’’, nous voulons un procès standard, qui réponde aux normes internationales. 

 

Un procès juste, équitable et transparent respectant les droits de la défense afin que la vérité jaillisse de cette affaire. Les droits de la défense seront respectés». Toutefois, reconnait-elle, des choses restent à régler. «Il a fallu toute la technicité de nos experts pour définir un mécanisme qui permettra au Sénégal de répondre à son obligation de juger Hissène Habré. Donc, j’estime que nous sommes sur la bonne voie, nous avons encore quelques réglages à faire, mais nous sommes sûrs que nous pourrons tenir les délais, tel que nous l’avions annoncé il y a plusieurs semaines, d’entamer ce procès à la fin de l’année». Pour ce qui est du budget, Aminata Touré affirme que les donateurs vont maintenir leur engagement de 2010, notamment le Luxembourg, les Pays-Bas, la France, l’Union européenne, l’Union africaine et le Tchad. Mais, «d’ores et déjà, l’Union africaine nous a confirmé la mise à disposition de sa contribution, tout comme le Tchad et les autres pays partenaires sont sur la bonne voie. Nous travaillons sur l’hypothèse des 8.5 millions d’euro promis en 2010. Le budget est calculé sur trois années, nous souhaitons que le procès ne prenne pas trois ans». Et Robert Dossou, Président de la Cour constitutionnelle du Bénin, représentant de l’Ua de renchérir que «cette grande première se réalisera effectivement en Afrique à la satisfaction de tout le monde. Et pour la, première fois, l’Afrique jugera l’Afrique. 

 

C’est pourquoi il a été créé au sein de votre juridiction des Cambres extraordinaires africaines pour instruire et pour juger ce dossier » Sur la possibilité de la comparution de Idris Déby, actuel président Du Tchad comme témoin, «il affirme que personne ne peut répondre à cette question (…) N’anticipons pas parce que vous savez qu’en matière pénale ce sont des faits qui sont déférés et les juges d’instruction fouillent, font des enquêtes, commissions rogatoires. Donc prenez patience, ne soyez pas pressés». Cette sortie intervient quelques heures après que la Cour internationale de justice (Cij) de la Haye a décidé vendredi dernier que le Sénégal «doit, sans autre délai, soumettre le cas de Hissène Habré à ses autorités compétentes pour l’exercice de l’action pénale, s’il ne l’extrade pas».


liiiiiiiaffaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Lebien

    En Juillet, 2012 (15:49 PM)
    ey way péé encore................... na rang yi dioube rék sama gars yi
    • Auteur

      Kheuch Mama

      En Juillet, 2012 (08:40 AM)
      c bien l'afrique doit jugé les africains... l'afrique a les compétences requise... il é temps pour que l'afrique prenne son destin en main sur tou... on doit arreté les conflits é les guerres et travaillé pour le développement dans tout les sens... vive l'afrique vive union africain ( ua )
  2. Auteur

    Wala Wala

    En Juillet, 2012 (15:54 PM)
    Diouf et wade ont bouffer toute la fortune que tu avais emener au senegal. Maitenant qu'il n'y reste plus rien que des YABOYES , Macky te livre a la justice .
    Auteur

    Weuse1

    En Juillet, 2012 (15:58 PM)
    Quel est le coût financier de tout ce procès?
    Auteur

    Walabokk

    En Juillet, 2012 (16:23 PM)
    Il doit etre jugé le plus rapidement possible , ça on commence à durer depuis qu'on parle de ce procés , vite fait et bien fais . les sournalistes qu'ils arretent de nous pomper l'air , degnoo sonne thi Habré
    Auteur

    Vip

    En Juillet, 2012 (16:29 PM)
    on en a marre avec Habrè

    Auteur

    Loumo

    En Juillet, 2012 (16:34 PM)
    il faut le mettre en résidence surveillé puis que son complice idriss deby itno est chef d'Etat jusqu'à présent au tchad.
    • Auteur

      Zico

      En Juillet, 2012 (03:56 AM)
      loumo,tuas parfaitement raison car je suis un temoin occullaire ,mr.idrisse derby etait son lt sous l'influence de la francecar ils devaient se venger de hussain habre parce que l'affairedebut depuis la bande d'aoussou quand hussein a kipnapper la femme du general.les tchadiens doivent aussi juger idriss derby ,parce qu'il etait le ministre de l'interieur et c lui qui commettait les meutres qu 'on a inculper a hussein je ne vois pas pourquoi macky a pris la decision de juger husein car les preisents( diouf,wade ) ne voulaient pas le juger ils connaient la verite.les tchadiens doivent remercies hussein de les avoir donner la libertee aux mains des sudiste( general maouloum et du commandant kamougueye) parce les nordistes etaient les esclaves des sudistes apres avoir vendue la bande d'aoussou que hussein avait recupere des mains de feu khadafi,la bande a ete vendue par tombalemaye et l'intermediare etait feu djily mbaye c 'est ou djelly mbaye a eu sa richesse car le jour que les sudistes faisaient coup d'etat a tombalbaye djilly venait de liby avec le cheque et quand il etait dans le palais les soldat ne voulais pas attaquer apres sa sorti qu'ils ont attaquer le palais tombalmaye est tomber et general maouloum vient au pouvoir 1 an apres il signe avec hussein et hussein est devenu premier ministre les musulmans deviennent libre 6mois apres hussein devient president en 1978 maintenant c'est l'heure de la vengence des francais.l'histoire est tres ongue mais,mais,mais, s'ils doivent juger hussein habre ,ils doivent aussi juger idriss derby et il jugement sera equitable.
    Auteur

    Mochalathiee

    En Juillet, 2012 (17:16 PM)
    Le Senegal ne devrait pas rentrer dans ce jeu. qu'attend-on du PRESIDENT ABDOU DIOUF pour les crimes commis en CASAMANCE ?Il sera aussi juge sans pitie.
    Auteur

    Ousman Sow A L'academie France

    En Juillet, 2012 (18:03 PM)
    Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow a été élu à l'Académie des beaux-arts, à Paris, dans la section des membres associés étrangers.



    En 1983, le poète-président Léopold Sédar Senghor était élu à l'Académie française. Un peu moins de trente ans plus tard, c'est au tour d'un autre Sénégalais d'envergure d'honorer de sa personne les institutions françaises. Le sculpteur Ousmane Sow vient d'être élu à l'Académie des Beaux-arts, dans la section des membres associés étrangers, au fauteuil précédemment occupé par le peintre américain Andrew Wyeth.



    Cette consécration officielle n'est pas pour surprendre : l'histoire d'amour unissant Ousmane Sow et la France dure depuis longtemps. Si à son arrivée à Paris, après la mort de son père, le sculpteur dut vivre de petits boulots et renoncer à suivre l'enseignement des Beaux-arts, un diplôme de kinésithérapeute lui permit néanmoins de manger et, parallèlement, de développer sa pratique. Né en 1935, Ousmane Sow se dévoile en 1987 au Centre culturel français de Dakar avec sa série Les Noubas que lui a inspiré, trois ans plus tôt, la découverte des photos de Leni Riefenstahl, réalisatrice attitrée du régime nazi.



    La France en série



    Exposé à la Dokumenta de Kassel en 1995, au Palazzo Grassi en 1995 pour le centenaire de la biennale de Venise, l'artiste séduit la France en 1999 quand ses oeuvres sont exposées au coeur de Paris, au-dessus de la Seine, sur le Pont des arts. Quelque trois millions de visiteurs viendront déambuler, de jour comme de nuit, entre ses statues toutes de force contenue, modelées dans une glaise de sa fabrication – comme s'il s'agissait, à chaque fois, de faire naître de terre le premier homme ou la première femme de la création. Les Noubas, les Masaïs, les Peuls, la Bataille de Little Big Horn : Ousmane Sow sculpte sans modèle et travaille toujours par séries.



    Dernièrement, il s'est attelé à celle des « grands hommes » qui ont marqué sa vie : son père, bien sûr, mais aussi Nelson Mandela, Gandhi, Mohamed Ali, Martin Luther King, le général de Gaulle, Victor Hugo. Reconnaissante, la ville de Besançon a acquis en 2003 la statue de l'écrivain, installée le 17 octobre 2003 sur la Place des droits de l'homme. Et dans quelques mois, la même ville inaugurera une autre oeuvre de Sow, L'Homme et l'enfant, destinée à compléter le monument aux morts en mettant en lumière « l'action de ceux qui, au péril de leur vie, ont protégé ou sauvé des personnes ». Autres villes à avoir adoubé l'artiste : Genève, qui expose en son centre L'Immigré, et Washington, où le Museum of African Art a acquis, pour près de 200 000 euros, Toussaint Louverture et la vieille esclave.



    Petite histoire moins connue : en 2009, le sculpteur était déjà, d'une certaine manière, entré à l'Académie française. Le romancier (et ex-ambassadeur de France au Sénégal) Jean-Christophe Rufin lui avait en effet commandé son épée d'académicien, imaginée à partir de Colombe, le personnage du roman Rouge Brésil.



    Auteur

    Nahla

    En Juillet, 2012 (20:28 PM)
    Thiey yaya je t'aime way...goor pouvoir rekk athioummm
    Auteur

    Couz

    En Juillet, 2012 (23:38 PM)
    c'est quand qu'on jugera maouya oultaya les mêmes plaintes ont été déposées en Belgique et aux Etats unis mais c'est comme rien était  :sn: 
    Auteur

    Kheuch Mama

    En Juillet, 2012 (08:39 AM)
    c bien l'afrique doit jugé les africains... l'afrique a les compétences requise... il é temps pour que l'afrique prenne son destin en main sur tou... on doit arreté les conflits é les guerres et travaillé pour le développement dans tout les sens... vive l'afrique vive union africain ( Ua )
    Auteur

    Marwa

    En Août, 2012 (18:07 PM)
    C'est le moment de confirmer ce que les analystes politiques compétents et objectifs avaient révélé bien avant l’élection presidentielle:Macky a été choisi par des lobies pour remplacer Wade avec tous les moyens imaginables.Pourquoi lui?Par son incompétence politique et sa docilité,n'en déplaisent les fanatiques ou les naïfs.Pourquoi on entend plus les "leaders de YEM"?YOUSSOU NDOUR et tant d'autres étaient en complicité avec ces lobies.Ils sont entrain de récolter les fruits sur le dos des sénégalais. MACKY avait accepter toutes les conditions.Un exemple a l'ordre du jour est ce procès de Habre bien que je ne defend pas ce dernier.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email