Dimanche 05 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Societe

LES CHEFS DE VILLAGE ET DELEGUES DE QUARTIER : Des dénonciateurs aux deux visages

Single Post
LES CHEFS DE VILLAGE ET DELEGUES DE QUARTIER : Des dénonciateurs aux deux visages
Le premier collaborateur des forces de l’ordre dans le village reste le chef de la localité. Seulement leur franchise est en demi-teinte. Dans les villages et dans les quartiers urbains traditionnels, où la quasi-totalité du voisinage est apparentée, beaucoup de responsables optent pour l’omerta, face au fléau de la drogue qui gangrène la jeunesse, préférant entretenir des relations familiales ou de voisinage. Ainsi, les parents et voisins de ces trafiquants gardent aussi le silence, encourageant indirectement la vente et le trafic de drogue. Lors des cérémonies religieuses nocturnes, les jeunes en profitent pour fumer tranquillement le chanvre sans être inquiétés.

TROIS QUESTIONS AU PREFET DE MBOUR, WILLIAM MANEL

«Il y a une lutte effrénée qui est menée contre le trafic du chanvre indien»

 

Plus d’une tonne de chanvre indien a été incinéré et ces saisies ne concernent que la gendarmerie. Ce chiffre inquiétant ne prouve-t-il pas que Mbour est une plaque tournante du yamba ?

Je ne dirais pas que Mbour est une plaque tournante du trafic du chanvre indien, mais je fais plutôt une double lecture de cette saisie de drogue. Il y a d’abord une forte quantité de drogue qui transite par le département, ensuite un travail important qui a été fait par les forces de l’ordre pour obtenir ce record.

Mbour est une zone de transit, à travers ses frontières. Soit par voie maritime ou terrestre, la drogue entre par Mbour par la route ou par pirogue avant d’être convoyée à Saly ou d’autres lieux. Mais, avec les efforts faits par nos forces de l’ordre, nous nous sommes rendu compte que la plupart de la drogue qui entre dans le département est appréhendée. La quantité de plus d’une tonne brûlée ne concerne que la gendarmerie, donc les saisies faites par la police et la douane n’en font pas partie. Ce qui fait qu’il y a une forte entrée de la drogue, mais aussi il y a une lutte effrénée qui est menée pour combattre ce fléau et cela demande la collaboration de toute la population du département.

Pour éradiquer complètement le problème de la drogue, peut-on s’attendre à ce que l’on augmente les moyens de lutte ?

Forcément ! Les dispositifs seront augmentés, parce que le corridor Dakar-Bamako traverse le département du nord au sud, ce qui fait qu’il y a une densité du trafic routier. Et quand on sait que ce corridor est réglementé par des contrôles ciblés, il y a un besoin de réorienter pour faire face à la menace. Il y a aussi la sécurisation de nos frontières marine et fluviale qui doit être renforcée et tout cela demande des moyens. Tout cela, nous le partageons au niveau du comité départemental de sécurité et au niveau de comité de lutte contre les drogues. Malgré le défaut de moyens et le problème d’effectif, nos forces de sécurité font des saisies record. Il y a nécessité de s’organiser pour faire face à la menace, parce que la drogue ne vient plus que par la voie terrestre. Il y a les fleuves, la mer, les bolongs et les lagunes.

 Vous maîtrisez les lieux de transit de drogue. Peut-on dire qu’il y aura un recul de l’entrée de la drogue dans le département ?

Déjà il y a eu un net recul. Plus il y a de quantité saisie, moins il y a de drogue qui circule. En somme, ce qui est sûr, c’est que les voies d’entrée de la drogue ont été  identifiées  et répertoriées.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Aboubabar5

    En Mars, 2015 (05:24 AM)
    A Saly, le centre est in-circulable, sale et immonde car occupé par les cantines, grillades, marchants, antiquaires, taxis clandos tampons etc... il faut savoir monsieur le Maire si vous voulez des touristes, des résidents ou de l'informel avec vols, agressions, etc... Saly est dégueulasse, sale honteux pour les élus c'est un ramassis de mendiants . Honte aux édiles de cette ville dite "touristique" ???? il n'y a plus un touriste et il n'y en aura plus , c'est fini. Vous en êtes responsables par laxisme et désintérêt.
  2. Auteur

    Avec Le Temps

    En Mars, 2015 (06:52 AM)
    les vrais dealers ce ne sont pas les ramassis de merde de SALY . ils ont mis des masques . Des très belles affiches devant leurs commerces souvent des étrangers connus pour ce genre de trafic qui ont corrompu les fonctionnaires, emploient des ouvriers ,bref répandent des pratiques interdites en Europe . Saly devient la terre sale qui abritent ces sans loi ni foi des soient disant promoteurs du tourisme .

    La course effrénée à l'argent sale devient leur arme pour pervertIr et dorloter la jeunesse.

    Le temps travaille pour vous . Face à votre destin , la population et y compris les agents de L'Etat doivent se réveiller. .La drogue est là pour les endormir afin de leur empêcher à prendre part de leurs responsabilités citoyennes.
    Auteur

    Felicite

    En Mars, 2015 (06:57 AM)
    Bravo les chefs de quartiers . Vous avez du courage . C'est cela un acte citoyen.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email