Vendredi 28 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Moustapha Tall après sa libération: «Pourquoi j’ai transigé avec la douane»

Single Post
Moustapha Tall après sa libération: «Pourquoi j’ai transigé avec la douane»

Ce qui s’est passé, c’est que  j’ai obtenu un quota de cinq cent quarante (540) tonnes, suite à une réunion à la Direction du commerce pour distribuer les quotas et j’avais demandé qu’on me donne ma part. Et ils m’avaient répondu que moi je n’importe plus de sucre et je leur ai dit qu’effectivement, je n’importe plus depuis dix ans, puisque j’avais des problèmes en 2004. Depuis  cette date,  j’avais juré de ne plus en faire et je m’étais focalisé sur la distribution du sucre de la Css comme par le passé. C’est en ce moment, avec l’appui de la Css, que l’on m’a attribué ce quota. En important, j’ai reçu un lot de huit cent dix (810) tonnes, que mon quota ne pouvait couvrir. C’est pour cette raison qu’on a mis le reliquat en entrepôt fictif, un régime qui nous permet de chercher à le vendre dans la sous-région», explique-t-il dans un entretien avec l’Observateur.
S’il a accepté de transiger, ajoute-t-il, c’est parce qu’il pensait que s’il n'arrive au Tribunal devant le Procureur, ce dernier allait l’entendre pour comprendre ce qui s'est réellement passé. «Mais cela n’a pas été fait. En plus, on était seul devant la justice pour répondre sur un délit douanier qui est contraignant. Il y avait aussi d’autres accusations de la Douane qui étaient encore très lourdes de conséquences sur le plan pénal, puisqu’il s’agissait entre autres délits de faux et usage de faux concernant le document en question. Et ce genre d’instruction peut durer au minimum six mois, d’après les informations qu’on avait reçues de notre conseil. Si on insistait en refusant de transiger avec la Douane, elle n’allait jamais faire la lettre de cessation de poursuites et devant ce blocage, le Tribunal ne lâchera jamais. Cela risquait de compromettre nos affaires, surtout l’avenir de jeunes employés qui n’avaient rien fait pour mériter d’être en prison. Cela m’a posé un cas de conscience. J’ai alors accepté de transiger pour limiter les dégâts et me retourner contre la société du transitaire et de sa caution pour me faire rembourser», explique-t-il.
 
 

liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Bayediagale

    En Mars, 2014 (09:14 AM)
    "Naye"comme je te connais,tu as du souffrir pour sortir de l'argent.Je n'ai jamais rencontré de ma vie une personne aussi pingre.
  2. Auteur

    Foutaises

    En Mars, 2014 (10:08 AM)
    "Cela risquait de compromettre nos affaires, surtout l’avenir de jeunes employés" la conscience du monsieur c'est le fric et ses employés portent la croix et la bannière..........
    Auteur

    Asterix

    En Mars, 2014 (12:22 PM)
    Ce monsieur passe tout son temps à frauder et il veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Gali

    En Mars, 2014 (13:41 PM)
    Si vous comprenez quelque chose à cet article veuillez m'éclairer svp

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email