Lundi 06 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Societe

Quand Touba attend , encore , impatiemment le fameux canal du Baol promis par Wade à Serigne Saliou Mbacké et à Serigne Bara Mbacké .

Single Post
Quand Touba attend , encore , impatiemment le fameux canal du Baol promis par Wade à Serigne Saliou Mbacké et à Serigne Bara Mbacké .

A côté des graves pénuries d’eau qui la secouent , en permanence , Touba pourrait connaitre , d’ici , 2014 , l’irréparable . Cette conclusion découle d’une étude menée l’an dernier par des experts espagnols , qui préconisaient , illico , la mise en place d’une usine de recyclage des déchets sceptiques , à Touba Sourah , histoire de mettre terme à ce qui pourrait constituer une véritable bombe écologique à Kaddu Balodji .En effet , cette localité , située derrière Ndindy , juste à 5 kms de Touba , sert de déversoir pour ces déchets . Selon les experts européens , les déchets étaient, déjà , en contact avec la nappe phréatique , en 2009. Une situation dangereuse car pouvant , fortement , affectée la qualité de l’eau , malgré le traitement dont elle pourrait faire l’objet .Seulement , redoutaient-ils un drame du fait que les 98% de la population utilisent l’eau des puits , généralement , jamais potable  . Et à des degrés moindres , de risques de danger sont perceptibles à travers le fait que cette eau était utilisée dans les jardins qui jonchent le tronçon Diourbel –Mbacké et ceux qui se trouvent dans , presque , tous les villages , de l’agglomération .


En son temps , les espagnols avaient promis de venir à la rescousse de la cité , en assurant les financements requis pour la mise en place de l’usine . Depuis lors , aucun suivi n’ a été effectif et le rêve semble , désormais , tombé à l’eau . Aujourd’hui encore , les déchets sont déversés sur place . Pire , Mbacké est venue endolorir la situation , car les véhicules de vidange , en provenance de la commune , se rendent , eux-aussi ,,à Kaddu Balodji . Ce fait pourrait , avec la touche négative qu’apportera l’accroissement exponentielle de la population locale , réduire le délai annoncé dans le compte à rebours .

 
Soucieux de devoir être obligé à utiliser , dans le futur ,de l’eau souillée par les déchets sceptiques , les populations de Touba , par le canal des politiques , ont tenu à rappeler au Président Wade une de ses fameuses promesses ; celle-là qui était censée sortir de terre un canal supposé drainer l’eau du lac de Guiers jusqu’à Touba . Ce canal était baptisé , en son temps , « Canal du Baol » . L’on se rappelle que les socialistes avaient , eux , envisagé de mettre en scelle un autre ouvrage dénommé « Canal du Cayor ». Bref , lors de sa campagne électorale , Wade avait promis de débourser la rondelette somme de 150 milliards pour réaliser ce projet .D’ailleurs , il avait confié les travaux, par lettre de mission interposée , à son ministre de l’hydraulique d’alors , Abdoulaye Bathily , en l’occurrence . Il justifiait l’urgence et la pertinence du projet par la nécessité de doter le centre du pays en eau de qualité . Cette promesse a été ,à maintes reprises , ressassée , par le chef de l’Etat devant le regretté Serigne Saliou Mbacké . Sous le magister de Serigne Bara Mbacké , Wade remettait au goût du jour ceci . Nous étions à moins d’une semaine da la 113ème édition du magal de Touba , en 2008 . Initialement annoncé pour un coût global de 150 milliards , le chef de l’Etat déclarait qu’il ne suffisait que 93 milliards pour boucler le financement . Wade se donnera comme date butoir pour tout réaliser l’an 2013 . Aujourd’hui , le doute a fini de s’installer chez les populations quant à la faisabilité d’un tel chef d’œuvre . Le président de la République avait , pourtant fait savoir , au défunt Khalife , que des Français de la ville de Lyon étaient, déjà, prêts, pour les travaux , avant de préciser que le Canal et l'aéroport international de Touba pourraient même être achevés avant la fin des grands travaux prévue en 2013.
Si Wade , dispose , encore , mathématiquement , de 2 ans , au plus , pour finir ce projet ,principal argument lors de sa campagne électorale en 2000 , les Républicains de Touba , eux , dénoncent une promesse politicienne irréalisable . En effet , Serigne Abdou Lahad Seck et Cie estiment que la priorité du libéral en chef , présentement , n’est tout autre que la présidentielle de 2012 . Selon , ce responsable de l’Apr , «  le temps est suffisamment court et les moyens financiers de l’Etat suffisamment dilapidés pour que soient possibles des dépenses aussi faramineuses » .Notre interlocuteur , qui communiquait sur le danger imminent qui guette la cité religieuse à cause des déchets sceptiques par rapport à la nappe phréatique , exprimera toute son amertume relativement au fait , dit-il , qu’aucun des travaux nécessaires à ce canal du Baol n’ait été entamé , à ce jour . « Ce que l’alternance n’a pas su faire en dix ans , il ne saura le faire en deux ans . Ce que Wade n’a pas réalisé avec Serigne Saliou , il ne le fera avec aucun autre chef religieux  » , lancera-t-il , convaincu qu’il est que le PDS quittera le pouvoir en 2012 .


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email