Lundi 30 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Societe

Sar, Collecteur de Hann, Ics : 17 ans après le Joola, d'autres catastrophes guettent

Single Post
Les catastrophes qui guettent le Sénégal
17 ans après le naufrage du Joola, l'homo-senegalensis ne cesse de tenter le diable par des comportements aux antipodes des normes de sécurité publique. D'autres Joola guettent dangereusement.

Le réveil a été cauchemardesque en cette matinée du 26 septembre 2002. Le célèbre paquebot qui assurait la liaison maritime Dakar-Ziguinchor venait de couler au large de l'Atlantique emportant près de 2000 âmes. Il s'agit sans conteste de l'un des naufrages les plus meurtriers de l'histoire, devant celui du Titanic (1500 morts). Rien que le nombre de victimes met clairement à nu la négligence humaine à l'origine de ce drame.

En effet, pour un navire dont la capacité d'embarquement était limitée à 532 passagers et 44 hommes d'équipage, ce bateau qui venait de boucler 12 ans de desserte (lancé en 1990) et qui trainait de réelles défaillances techniques, a été surchargé. Avec près de 2000 voyageurs, le Joola avait largement dépassé sa capacité d'accueil en cette veille de rentrée des classes 2002.

Stations-service et habitations, risque d'embrasement

17 ans après, la leçon ne semble toujours pas bien sue. Comme toujours, le Sénégalais flirte quotidiennement avec le danger. D'autres Joola guettent en permanence. D'abord avec la prolifération des stations-service à Dakar qui concentre ¾ des 650 stations (statistiques de 2016) que compte le pays. La plupart de ces lieux de stockage et de vente d'hydrocarbure ne respectent pas la distance réglementaire de sécurité entre deux stations-service (on voit des fois des stations-service accolées) et entre les habitations et les stations-service qui sont des fois à côtés des maisons.

"Aujourd'hui, personne ne veut cohabiter avec une station-service. Il y a des normes minimales à respecter. On a constaté que certaines stations-service bafouent les normes liées à la distance réglementaire, à la sécurité… Le long d'un axe routier, on peut voir plusieurs stations-service accolées, les unes à côté des autres", se plaignait le secrétaire permanent du comité national des hydrocarbures, Pape Alassane Dème. Dans ces circonstances, un petit incendie peut embraser tout un quartier.

Collecteur Hann-Fann, 300 mille personnes exposées à l'hydrogène

À côté de ce danger que constitue la proximité entre les stations-service et les habitations, une autre bombe écologique menace 300 mille personnes en pleine ville depuis 2011. Il s'agit du collecteur de l'Onas Hann-Fann qui menace de s'affaisser. Son explosion "serait pire que le Joola", renseignait le directeur de la protection civile de l'époque (2011), Mar Lô. Ceci, à cause de l'hydrogène sulfuré (H2s) qu'il risque de libérer. Un gaz dont l'inhalation conduit à la mort au bout d'une minute.

Ce n'est que le 10 septembre 2019, suite à l'affaissement d'un pan du collecteur à la rue 14 prolongée des Hlm 4, que les autorités se sont enfin décidées à prendre le problème à bras le corps en procédant à la démolition des maisons construites sur cette conduite vieille de 70 ans.

Des maisons construites sur le pipeline de la Sar à Thiaroye

D'autres populations ont poussé le bouchon beaucoup plus loin en installant leurs maisons sur le pipeline de la Société africaine de raffinage (Sar) qui a pris feu à hauteur de Dalifort la semaine dernière. Dans un entretien, le directeur technique de la Sar fustigeait le non respect par les populations de l'emprise des pipelines.

"Les pipelines sont là depuis 1960, donc bien avant l'installation des populations qui n'ont pas respecté l'emprise, il y a des maisons qui sont entièrement construites sur le pipeline à Thiaroye-sur-mer et il nous faut souvent les casser. Ces maisons nous empêchent de mener des inspections pour voir si le pipeline est dégradé ou pas", révèle le directeur technique de la Sar. Une simple fuite ou un feu risque d'être fatal à la population établie dans cette partie de la banlieue dakaroise.

Ics Senchim (Thiaroye), 500 tonnes de déchets toxiques inquiètent

De même que les installations de la Sar, celles des Industries chimiques du Sénégal constituent une menace. Car elles-mêmes sous la menace de la dégradation de 500 tonnes de déchets chimiques stockées (depuis 2011) dans des fûts aux Ics Senchim, officiellement fermées depuis 2016. Les conditions de stockage de ces déchets toxiques inquiètent le ministre de l'Environnement, Abdou Karim Sall qui a visité le site. Sa réaction se passe de commentaire.

"Il existe encore des risques, notamment le stockage des produits issus de la production de l'usine et qui sont dans des fûts qui sont là depuis 2011. Nous sommes venus nous enquérir de la situation, pour voir quel est l'avenir de ces déchets qui sont toxiques et qui présentent des risques pour les populations à proximité", souligne le ministre qui promettait en août dernier que les fûts en question seront reconditionnés et bientôt incinérés. Jusqu'ici aucune action n'est entreprise dans ce sens.

Sococim, centrale à charbon : Bargny suffoque

Coincées entre la cimenterie Sococim et la centrale à charbon, les populations de Bargny étouffent. Exposées depuis des décennies à la pollution de l'air avec la Sococim, la centrale électrique au charbon est venue en rajouter. 350 000 tonnes de charbon sont brûlées chaque année par la centrale qui pompe en même temps 1500 m3 d'eau de mer.

Un observateur de France 24, Mamadou Diouf Pouye alertait en ces termes il y a deux ans : "il n'y aura plus d'air à respirer". "Nous subissons déjà énormément de pollution avec la cimenterie Sococim. S'ils mettent la centrale, il n'y aura plus d'air à respirer, prévenait-t-il. La population risque de disparaître, les gens vont partir parce qu'ils ne pourront pas supporter cette pollution supplémentaire. Nous souffrons déjà de beaucoup de maladies pulmonaires comme l'asthme ou la tuberculose. Maintenant, s'ils imposent la centrale à charbon, c'est la catastrophe". Encore que les distances de sécurité prévues par le code de l'environnement pour cette catégorie d'installations ne sont pas respectées. Le risque est donc énorme dans le long terme pour cette population.


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Jangalma Cours A Domicile

    En Septembre, 2019 (11:40 AM)
    yalna diam sakh senegal
    • Auteur

      Un Passant

      En Septembre, 2019 (17:24 PM)
      heu, il ne s'agit pas pas de catastrophes naturelles genre tsunami ou oragan (et encore, elles peuvent etre detectees et mitigees par une bonne preparation en amont). on nous parle ici de dangers absolument previsibles et evitables, qui decoulent de choix (ou non-choix) environnementaux et industriels, la fatalite a bon dos!!!
  2. Auteur

    En Septembre, 2019 (11:51 AM)
    Tout ça parceque le Senegalais est un gros cretin sans cervelle , sans civilisation ,sans éducation.......pays de merde !
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:44 PM)
    17 ans après le drame du bateau le Diola...Ils sont dans nos cœurs nos naufragés. Nous n'oublieront jamais.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (12:50 PM)
    Rien à faire, c'est à cause de la viande d'ane commercialisée à grande echelle que les populations ont mangé. Comme l' homme est ce qu'il mange, il est devenu aussi tétu que l'ane. La faute aux autorités qui ont laissé les commerçants vereux faire.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:31 PM)
    tout à fait vrai ce pays est majoritairement composé d ignares une vraie porcherie
    Auteur

    Attention A La Barge Turque Re

    En Septembre, 2019 (13:45 PM)
    ON NOUS A TOUJOURS DIT QUE LA SENELEC A UNE CAPACITE DE PRODUCTION EXEDENTAIRE D'AU MOINS 200 MW.AU LIEU DE DOTER LE PAYS EN INFRASTRUCTURES CONSTRUIT SUR NOTRE PROPRE SOL AVEC TOUS LES EFFETS INDUITS POUR NOTRE ECONOMIE,NOUS ALLONS FAIRE RECOURS A LA LOCATION DE BARGES.(TIENS,CELA ME RAPPELLE UN ANCIEN PRÉSIDENT ET SON FILS).

    IL Y A ANGUILLE SOUS ROCHE.CETTE BARGE AU GAZ SORTIE DU NEANT SANS APPEL D'OFFRE RISQUE D'ETRE UNE MENACE POSTÉE DEVANT LA CAPITALE ;OÙ  SONT LES ETUDES ENVIRONNEMENTALES ET D'IMPACT DEVANT PRÉCÉDER  LA SIGNATURE D'UN TEL CONTRAT?

    NB:LE JOURNAL LE TEMOIN DE CE JOUR 25/09/2019 LUI SOUPÇONNE DES COMMISSIONS OCCULTES.



    Auteur

    En Septembre, 2019 (14:31 PM)
    les sénégalais que nous sommes ne nous rendons pas compte de combien c dangereux d'avoir des dirigeants incompétents et à la limite peux soucieux de la vie des personnes. On attend toujours que l'irréparable se produise pour aller distribuer aux victimes quelques billets de banque.
    Auteur

    Dakar Ville Anarchique

    En Septembre, 2019 (15:09 PM)
    A quand le deguerpissement du marche sandaga ou bien vous attendez que sa tombe sur les têtes des passants gourvenement toujours médecin après la mort c'est vraiment la honte totale mr fofana de vous repentir devant des ambulants ce pays va droit vers la dérive totale. Dakar est devenu la capitale des ambulants qui ont sandagaliser tout le pays que dire de tout ce qui se passe pauvre senegal qui les baols-baols règne en maître dans l'etat est le plus impuissant au monde.adieu senegal pays de l'anarchie
    Auteur

    Daniel

    En Septembre, 2019 (15:25 PM)
    17 ans déjà ce drame de la connerie!! la votre quand il y a 200 places pourquoi mettre 350 personnes donc cela fait 17ans que vous avez une médaille celle des abrutis plus de décès sur un petit bateau que sur le titanic!!! un seul mot pour vous BRAVO continuez a donner des cours a tout le monde!! votre pays est grand mais pas par l'inteiilgeance
    Auteur

    Senenmut

    En Septembre, 2019 (15:25 PM)
    il est bien écrit 300 000 personnes menacées par des risques d'inalation d'hydrogéne sulfurée qui tue quiconque en moins d'une minuté et que font les autorités? Comment réagissent les populations. ? Rien comme si rien n'était

    Auteur

    En Septembre, 2019 (17:17 PM)
    LA SEULE CATASTROPHE INTER PLANÉTAIRE QUI VA NOUS EXTERMINER TOUS PAR NOTRE FAUTE SERA L'ABSENCE TOTALE DE L’OXYGÉNÉ INDISPENSABLE A NOTRE VIE DANS L'AIR CARBONISE QUE NOUS RESPIRONS !!!! IMAGINEZ QUE LE BON DIEU DANS SA GRANDE SAGESSE A MIS EN RESERVE QUELQUE PART DANS L'ORGANISME TOUTES LES SUBSTANCES INDISPENSABLES A LA VIE ( SANG , EAU , SUCRE , ,,,,,) POUR EN PALLIER LA PÉNURIE BRUTALE A L'EXCEPTION NOTABLE DE L’OXYGÉNE PUR QU'IL NOUS A MIS DANS LES EAUX ET LES VEGETATIONS ET QUE NOUS DÉTRUISONS MATIN MIDI SOIR POUR UNE CROISSANCE ACCÉLÉRÉE DANS UN PROJET DE SUICIDE MONDIAL COLLECTIF ????
    Auteur

    Dictateur Leader.

    En Septembre, 2019 (18:04 PM)
    Nous avons besoin d 1 dictateur leader impartial severe

    Qui va avoir le courage de raser sandaga colobane. Les envoyer a diamniadio ou thies.

    1 chef qui va eliminer les fetes et magal et thiant et fetes dans ce pays.

    1 seule korite,1 seule tabaski.

    Nationaliser toutes les televisions.

    Nationaliser toutes les radios.

    Attribuer des postes dans le gouvernment uniquement sur concours avoir cadier judiciaire vierge.

    Interdire marche greve syndicat.

    Service militaire obligatoire 2 ans.

    Mettre policice proximite tous les quartiers sensibles.

    Deplacer populations zone inondee de force zone a risque.

    Ecole obligatoire lycee obligatoire.

    Dominer tuer les rebelles casamance.

    Tuer eliminer lesfaux gourou religieux qui pompebt les talibes.

    Interdire et penaliser la mendicite : peine prison pour les parents.

    1 pere ou mere abandonne son enfant sera chatie corporellenent et sejournera en prison pour une courte duree.

    Prostitution illegale. Prison

    Lgbt illegal. Prison

    Interdire marchands ambulants, vendeurs a la sauvette.

    Imposer par la force les impots aux petits et grandes entreprises sinon fermeture etablissement.

    1 etat qui tue les sorciers voleurs politiciens corrompus , juges corrompus, ministres fobctionnaire corrompus, douaniers.

    Retablier peine de mort.

    Batir de grandes prisons dans chaque ville. Tripler capacites d accueil.

    Malheureusement le senegalaid connait seulment l carotte et le baton.



    Auteur

    Barham221

    En Septembre, 2019 (18:42 PM)
    Seul un fou peut redresser ce pays.

    Se démarquer de toute subjectivité et travailler pour le développement et l’éducation seulement! Écouter et appliquer les conseils des techniciens comme Mar Lo. Chapeau grand.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (18:54 PM)
    le rapport d'analyse sur le naufrage du Joola est édifiant sur le l'irresponsabilité des Sénégalais : aucun exercice de sécurité n'était effectué , la balise Sal-sat qui aurait du se déclancher n'était jamais vérifié , la stabilité n'était jamais controlé régulierement , et plus de 2000 passagers pour un navire conçu pour 580 .....et on est assez con pour construire une mosquée de 20 milliards !ce pays devrait etre rasé au napalm !!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email