Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Vent de scandale à La Poste (1/8) : Au bout de l’espoir, la désillusion

Single Post
Vent de scandale à La Poste (1/8) : Au bout de l’espoir, la désillusion

La nomination de Siré Dia, actuel directeur général de La Poste, en décembre 2012, avait suscité beaucoup d’espoir au sein de l’entreprise, qui venait de tourner la page brouillonne de son prédécesseur. Quatre ans après, la déception est le sentiment le mieux partagé dans la boîte qui emploie près de 3000 agents. C’est ce que dit le «Mémoire du postier lambda», un document qui épluche la gestion de La Poste de janvier 2013 à avril 2017.  

DOCUMENT - "La Poste est une Société Nationale, qui constitue l'une des plus anciennes organisations publiques au Sénégal à côté de l’Administration centrale de l’Etat. Elle est aussi, aujourd’hui, l'un des plus grands employeurs de ce pays avec près de 3000 employés. Cette entreprise publique mérite une attention particulière pour plusieurs raisons :

  • son personnel est éparpillé à travers tout le territoire national avec ses nombreux bureaux de poste, ses agences et centres d’exploitation que l'on trouve dans certains villages très reculés du Sénégal ;
  • elle a une tradition de gestion hybride: ses procédures et pratiques administratives sont inspirées de l'Administration publique centrale alors qu'elle est une entreprise à gestion autonome avec des exigences de résultat dans un environnement de rude concurrence;
  • elle est une organisation où l'on peut retrouver un agent dont le grand-père, le père, la femme, les beaux-parents et les voisins (avec la tradition des coopératives d'habitat) sont tous des postiers.

     Vu le risque de conséquences sociales désastreuses en cas de crise, cette organisation mérite certainement une attention particulière.

Vous pouvez aussi lire l'article : Vent de scandale à La Poste : Mémoire d’un lanceur d’alerte

En 2012, avec l'avènement du Président Macky Sall, Monsieur Siré Dia en devient le Directeur Général. La nomination de l'homme, inspecteur des Postes et parent proche du nouveau Président, au sortir d'un long et violent bras de fer entre son prédécesseur et le syndicat le plus représentatif (le SNTPT), avait suscité beaucoup d'espoir.

 

Après plus de quatre ans de magistère, un bilan de M. Dia s'impose. Un prospectus qui retrace ses réalisations a été produit par ses services et distribué lors de la présentation des vœux dans l’entreprise au début de l’année 2017. Dans ce dernier, sont évoqués, en détails, comme réalisations, des voitures et des serveurs informatiques achetés, des bâtiments rénovés et un nombre élevé de reclassements d'agents effectués durant les 4 ans. Il n’y est pas fait mention d'objectifs bien définis et les taux de réalisation associés en termes de chiffre d'affaires, de maîtrise des coûts, en somme de résultat. Il y est encore moins évoqué des stratégies de positionnement sur nos différents marchés de prédilection (courrier, transfert d'argent, services financiers...).

Ce bilan manque étonnamment de chiffres. Pourtant, les états financiers, adoptés avec des sérieuses réserves des commissaires aux comptes, renseignent d’une perte nette de plus de 4 milliards de francs CFA en 2013, sa première année de gestion. Cette contre performance est constaté malgré des produits surtout financiers gonflés (à hauteur de 5 milliards). Et depuis lors, aucun autre état financier n’est sorti.   

S’il est incontestable que depuis 2013, l'entreprise est constamment hyper liquide, il faut sérieusement se pencher sur la provenance et la destination véritable de cette importante masse d'argent. Aussi, est-il important de s'interroger sur les effets de ce nouveau modèle et sur sa viabilité." (À suivre)

 

liiiiiiiaffaire_de_malade

35 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:33 AM)
    bof sans intérêt
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (08:42 AM)
      une explication simple de la corruption au sénégal: les bourses d’excellence.
      en octroyant des bourses d’excellence, l’etat se défait de ses meilleurs élèves qui devraient prendre le destin du pays en main. presque tous les bacheliers ayant obtenu la mention bien ou très-bien obtiennent une bourse pour partir en france, ou en amérique du nord. ceux qui ont des mentions assez-bien ont aussi des bourses pour le maroc, la tunisie, ou l’algérie, ou bénéficie d’une aide s’ils réussissent à partir en france. parmi les meilleurs qui partent, la majeure partie restent en europe pour des raisons multiples : manque de rigueur dans l’administration sénégalaise, maraboutage des collègues nullards qui ne veulent pas qu’on les devance, lobbying des nullards qui leur ferment les portes. ce faisant, il ne reste au pays que des étudiants avec un niveau moyen (environ 5%) et des nullards (environ 95%). un exemple concret ? sur les 30 candidats admis au concours de la magistrature, seuls le 1er à une moyenne supérieure à 12/20 (12,35 plus précisément). en se référant aux résultats 2015 et 2016 du cfj, on peut facilement imaginer que plus de ¾ des magistrats ont eu leur bac avec mention passable et ont été accepté au concours avec une moyenne à peine supérieure à 10/20. idem, les meilleurs nullards restés au pays intègrent l’ena dont à peine ¼ ont le niveau réel pour être haut fonctionnaire. en envoyant ses meilleurs éléments à l’étranger et en confiant l’administration aux nullards, l’etat forme lui-même des arrivistes qui dans leurs plus doux rêves d’enfant ne se voyaient pas haut fonctionnaire. ces nullards devenus magistrats, inspecteurs des impôts ou des douanes, dage, ministre, directeur d’agence, etc. se goinfrent comme des affamés avec les deniers publics. partout dans l’administration, les promotions se font par liens de parenté ou copinage. le directeur de service ne veut être entouré que par des chefs de bureau nuls ou par des parents. car sachant qu’il/elle est nul(le), il/elle ne veut pas avoir à ses côtés des gens plus compétents.
      il y a des centaines de sénégalais qui ont obtenu leur doctorat dans de grandes universités avec des publications record et qui veulent rentrer au pays, mais les nullards restés au pays leur ferment la porte. le recrutement des enseignant-chercheurs n’est pas du tout objectif. il faut avoir un parent dans un ministère ou dans l’université pour être accepté. l’étudiant nul qui a passé 10 ans avec un nullard de professeur pour une thèse nulle (sans aucune publication) se voit attribué le titre de dr. avec mention très honorable et félicitations du jury! ce soi-disant docteur devient l’assistant du professeur nul. et cela se poursuivra avec cet assistant nul quand il deviendra un professeur nul. ce qui explique qu’il n’y a plus d’enseignement de qualité dans les universités sénégalaises, ni de publications, ni de recherche appliquée. plus de 90% des professeurs de l’ucad n’ont pas eu de mention au bac. ce qui montre qu’ils étaient déjà nuls à la base. comment expliquer qu’un enseignant-chercheur puisse stagner toute sa vie au statut de « maitre-assistant» ? par ce que même dans un milieu universitaire pourri où avec quelques colloques et conférences sous- régionales et zero publication dans des «peer-reviewed journals», on peut devenir professeur titulaire nul, l’assistant nul n’y arrive pas.
      et les exemples sont plus que nombreux. le systeme est tout simplement pourri.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (12:05 PM)
      les voleurs de la république sont toujours protégés avec macky. le gars n'aura rien à craindre tant qu'il est dans la coalition présidentielle. c'est ça le sénégal d'aujourd'hui.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:37 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:46 AM)
    n'importe quoi seneweb vraiment que des conneries.
    Auteur

    Breff

    En Avril, 2017 (07:54 AM)
    Aux environs de 4 Milliards 300 Millions de perte sèche pondue par une bande de vermines.Et depuis lors, il me semble que les états financiers de 2014, 2015 et 2016 n'ont pas été produits.Cette perte n'est que l'arbre qui cache la foret;e ça sous l'omerta des autorité de ce pays et des partenaires sociaux.

    Macky le sénégal ne te pardonnera jamais de laisser cet ignare de DG, 24 H à la Poste.Président je vous rappelle que cet insipide de DG part à la retraite le 27 Mai 2017, alors prenez toute vos responsabilité pour sauver ce qui peut encore l’être dans dans cette entreprise où des milliards ont été engloutis, le code des marché bafoué, des paiement de factures aux antipodes des procédures internes et réglementaires, une masse salariale qui dépasse l'entendement ( la masse salarial dépassant largement le chiffre d'Affaire de la poste).
    • Auteur

      Toton

      En Avril, 2017 (08:07 AM)
      ne pensez surtout pas que cette liquidité provienne d'un élan de recouvrement ,mais plutôt de la compense due à l’État.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (09:51 AM)
      non mon cher. dans tous les bureaux de poste, les recettes budgétaires ont dangereusement baissé ä 75? et l'effectif est passé au triple( dans un bureau de 5 agents, on y trouve 15). dans tous les bureaux, les receveurs sont obligés d'instaurer des brigades. y'a même des agents qui travaillent une fois par semaine pour être payés un mois et dés fois même bénéficier d'indemnité d'heures supplémentaires. ce qui se passe à la poste, on ne peut même pas le qualifier
    Auteur

    Pays Pourri

    En Avril, 2017 (08:10 AM)
    Une explication simple de la corruption au Sénégal: les bourses d’excellence.

    En octroyant des bourses d’excellence, l’Etat se défait de ses meilleurs élèves qui devraient prendre le destin du pays en main. Presque tous les bacheliers ayant obtenu la mention Bien ou Très-Bien obtiennent une bourse pour partir en France, ou en Amérique du Nord. Ceux qui ont des mentions Assez-Bien ont aussi des bourses pour le Maroc, la Tunisie, ou l’Algérie, ou bénéficie d’une aide s’ils réussissent à partir en France. Parmi les meilleurs qui partent, la majeure partie restent en Europe pour des raisons multiples : manque de rigueur dans l’administration sénégalaise, maraboutage des collègues nullards qui ne veulent pas qu’on les devance, lobbying des nullards qui leur ferment les portes. Ce faisant, il ne reste au pays que des étudiants avec un niveau moyen (environ 5%) et des nullards (environ 95%). Un exemple concret ? Sur les 30 candidats admis au concours de la Magistrature, seuls le 1er à une moyenne supérieure à 12/20 (12,35 plus précisément). En se référant aux résultats 2015 et 2016 du CFJ, on peut facilement imaginer que plus de ¾ des magistrats ont eu leur bac avec mention passable et ont été accepté au concours avec une moyenne à peine supérieure à 10/20. Idem, les meilleurs nullards restés au pays intègrent l’ENA dont à peine ¼ ont le niveau réel pour être haut fonctionnaire. En envoyant ses meilleurs éléments à l’étranger et en confiant l’administration aux nullards, L’Etat forme lui-même des arrivistes qui dans leurs plus doux rêves d’enfant ne se voyaient pas haut fonctionnaire. Ces nullards devenus magistrats, inspecteurs des impôts ou des douanes, DAGE, ministre, Directeur d’agence, etc. se goinfrent comme des affamés avec les deniers publics. Partout dans l’administration, les promotions se font par liens de parenté ou copinage. Le directeur de service ne veut être entouré que par des chefs de bureau nuls ou par des parents. Car sachant qu’il/elle est nul(le), il/elle ne veut pas avoir à ses côtés des gens plus compétents.

    Il y a des centaines de sénégalais qui ont obtenu leur doctorat dans de grandes universités avec des publications record et qui veulent rentrer au pays, mais les nullards restés au pays leur ferment la porte. Le recrutement des enseignant-chercheurs n’est pas du tout objectif. Il faut avoir un parent dans un ministère ou dans l’université pour être accepté. L’étudiant nul qui a passé 10 ans avec un nullard de professeur pour une thèse nulle (sans aucune publication) se voit attribué le titre de Dr. Avec Mention très honorable et félicitations du jury! Ce soi-disant docteur devient l’assistant du professeur nul. Et cela se poursuivra avec cet assistant nul quand il deviendra un professeur nul. Ce qui explique qu’il n’y a plus d’enseignement de qualité dans les universités sénégalaises, ni de publications, ni de recherche appliquée. Plus de 90% des professeurs de l’UCAD n’ont pas eu de mention au BAC. Ce qui montre qu’ils étaient déjà nuls à la base. Comment expliquer qu’un enseignant-chercheur puisse stagner toute sa vie au statut de « Maitre-assistant» ? Par ce que même dans un milieu universitaire pourri où avec quelques colloques et conférences sous- régionales et ZERO publication dans des «peer-reviewed journals», on peut devenir Professeur titulaire NUL, l’assistant nul n’y arrive pas.

    Et les exemples sont plus que nombreux. LE SYSTEME EST TOUT SIMPLEMENT POURRI.

    Auteur

    Rebelote

    En Avril, 2017 (08:42 AM)
    Une explication simple de la corruption au Sénégal: les bourses d’excellence.

    En octroyant des bourses d’excellence, l’Etat se défait de ses meilleurs élèves qui devraient prendre le destin du pays en main. Presque tous les bacheliers ayant obtenu la mention Bien ou Très-Bien obtiennent une bourse pour partir en France, ou en Amérique du Nord. Ceux qui ont des mentions Assez-Bien ont aussi des bourses pour le Maroc, la Tunisie, ou l’Algérie, ou bénéficie d’une aide s’ils réussissent à partir en France. Parmi les meilleurs qui partent, la majeure partie restent en Europe pour des raisons multiples : manque de rigueur dans l’administration sénégalaise, maraboutage des collègues nullards qui ne veulent pas qu’on les devance, lobbying des nullards qui leur ferment les portes. Ce faisant, il ne reste au pays que des étudiants avec un niveau moyen (environ 5%) et des nullards (environ 95%). Un exemple concret ? Sur les 30 candidats admis au concours de la Magistrature, seuls le 1er à une moyenne supérieure à 12/20 (12,35 plus précisément). En se référant aux résultats 2015 et 2016 du CFJ, on peut facilement imaginer que plus de ¾ des magistrats ont eu leur bac avec mention passable et ont été accepté au concours avec une moyenne à peine supérieure à 10/20. Idem, les meilleurs nullards restés au pays intègrent l’ENA dont à peine ¼ ont le niveau réel pour être haut fonctionnaire. En envoyant ses meilleurs éléments à l’étranger et en confiant l’administration aux nullards, L’Etat forme lui-même des arrivistes qui dans leurs plus doux rêves d’enfant ne se voyaient pas haut fonctionnaire. Ces nullards devenus magistrats, inspecteurs des impôts ou des douanes, DAGE, ministre, Directeur d’agence, etc. se goinfrent comme des affamés avec les deniers publics. Partout dans l’administration, les promotions se font par liens de parenté ou copinage. Le directeur de service ne veut être entouré que par des chefs de bureau nuls ou par des parents. Car sachant qu’il/elle est nul(le), il/elle ne veut pas avoir à ses côtés des gens plus compétents.

    Il y a des centaines de sénégalais qui ont obtenu leur doctorat dans de grandes universités avec des publications record et qui veulent rentrer au pays, mais les nullards restés au pays leur ferment la porte. Le recrutement des enseignant-chercheurs n’est pas du tout objectif. Il faut avoir un parent dans un ministère ou dans l’université pour être accepté. L’étudiant nul qui a passé 10 ans avec un nullard de professeur pour une thèse nulle (sans aucune publication) se voit attribué le titre de Dr. Avec Mention très honorable et félicitations du jury! Ce soi-disant docteur devient l’assistant du professeur nul. Et cela se poursuivra avec cet assistant nul quand il deviendra un professeur nul. Ce qui explique qu’il n’y a plus d’enseignement de qualité dans les universités sénégalaises, ni de publications, ni de recherche appliquée. Plus de 90% des professeurs de l’UCAD n’ont pas eu de mention au BAC. Ce qui montre qu’ils étaient déjà nuls à la base. Comment expliquer qu’un enseignant-chercheur puisse stagner toute sa vie au statut de « Maitre-assistant» ? Par ce que même dans un milieu universitaire pourri où avec quelques colloques et conférences sous- régionales et ZERO publication dans des «peer-reviewed journals», on peut devenir Professeur titulaire NUL, l’assistant nul n’y arrive pas.

    Et les exemples sont plus que nombreux. LE SYSTEME EST TOUT SIMPLEMENT POURRI.

    Auteur

    Pays_pourri

    En Avril, 2017 (08:44 AM)
    Une explication simple de la corruption au Sénégal: les bourses d’excellence.

    En octroyant des bourses d’excellence, l’Etat se défait de ses meilleurs élèves qui devraient prendre le destin du pays en main. Presque tous les bacheliers ayant obtenu la mention Bien ou Très-Bien obtiennent une bourse pour partir en France, ou en Amérique du Nord. Ceux qui ont des mentions Assez-Bien ont aussi des bourses pour le Maroc, la Tunisie, ou l’Algérie, ou bénéficie d’une aide s’ils réussissent à partir en France. Parmi les meilleurs qui partent, la majeure partie restent en Europe pour des raisons multiples : manque de rigueur dans l’administration sénégalaise, maraboutage des collègues nullards qui ne veulent pas qu’on les devance, lobbying des nullards qui leur ferment les portes. Ce faisant, il ne reste au pays que des étudiants avec un niveau moyen (environ 5%) et des nullards (environ 95%). Un exemple concret ? Sur les 30 candidats admis au concours de la Magistrature, seuls le 1er à une moyenne supérieure à 12/20 (12,35 plus précisément). En se référant aux résultats 2015 et 2016 du CFJ, on peut facilement imaginer que plus de ¾ des magistrats ont eu leur bac avec mention passable et ont été accepté au concours avec une moyenne à peine supérieure à 10/20. Idem, les meilleurs nullards restés au pays intègrent l’ENA dont à peine ¼ ont le niveau réel pour être haut fonctionnaire. En envoyant ses meilleurs éléments à l’étranger et en confiant l’administration aux nullards, L’Etat forme lui-même des arrivistes qui dans leurs plus doux rêves d’enfant ne se voyaient pas haut fonctionnaire. Ces nullards devenus magistrats, inspecteurs des impôts ou des douanes, DAGE, ministre, Directeur d’agence, etc. se goinfrent comme des affamés avec les deniers publics. Partout dans l’administration, les promotions se font par liens de parenté ou copinage. Le directeur de service ne veut être entouré que par des chefs de bureau nuls ou par des parents. Car sachant qu’il/elle est nul(le), il/elle ne veut pas avoir à ses côtés des gens plus compétents.

    Il y a des centaines de sénégalais qui ont obtenu leur doctorat dans de grandes universités avec des publications record et qui veulent rentrer au pays, mais les nullards restés au pays leur ferment la porte. Le recrutement des enseignant-chercheurs n’est pas du tout objectif. Il faut avoir un parent dans un ministère ou dans l’université pour être accepté. L’étudiant nul qui a passé 10 ans avec un nullard de professeur pour une thèse nulle (sans aucune publication) se voit attribué le titre de Dr. Avec Mention très honorable et félicitations du jury! Ce soi-disant docteur devient l’assistant du professeur nul. Et cela se poursuivra avec cet assistant nul quand il deviendra un professeur nul. Ce qui explique qu’il n’y a plus d’enseignement de qualité dans les universités sénégalaises, ni de publications, ni de recherche appliquée. Plus de 90% des professeurs de l’UCAD n’ont pas eu de mention au BAC. Ce qui montre qu’ils étaient déjà nuls à la base. Comment expliquer qu’un enseignant-chercheur puisse stagner toute sa vie au statut de « Maitre-assistant» ? Par ce que même dans un milieu universitaire pourri où avec quelques colloques et conférences sous- régionales et ZERO publication dans des «peer-reviewed journals», on peut devenir Professeur titulaire NUL, l’assistant nul n’y arrive pas.

    Et les exemples sont plus que nombreux. LE SYSTEME EST TOUT SIMPLEMENT POURRI.

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:52 AM)
    .
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:56 AM)
    "7"7"4"8"1"0"2"1"4".a ba-sse de plan-ntes con-tre l’ej-jaculation ppr-ecoce le mm-anque d’appp-etit sex-xxuel la faib-bblesse due a la moo-lllesse ou la diffic-kulte d’avo-oir une errr-ection ou de main-tttenir une errrec-tion l’aaaasper-mie l’azzzzoosper-mie l’oligooosper-mie la fai-bbbblesse sexx-xxuelle due au dia-bbbbete. aggran-dissemmment de la vver-ge au bout d’un trrrai-tement qui dure 4 semmmai-nes et vous retttrou-verez votre jjjjeu-nesse trai-ttttement hemmmmmo-rroïde inteeer-ne et ex-teeeerne par appli-cation lo-cale avec cicatri-sation apr-es 30 jou-rs.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:57 AM)
    Si la poste est déficitaire, c'est le trésor qui a payé le gap avec nos impôts. Pauvre Ciré Dia, il a certainement agi pour faire plaisir à un autre plus haut placé ou pour garder sa place. Coupable ou victime? Lui seul sait.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:59 AM)
    Il faut refuser de payer seul Cire. Que tout le monde paye pour sa part de responsabilite.. .Pas toi seul
    Auteur

    Hombre

    En Avril, 2017 (09:02 AM)
    Il ne sera nullement inquiété,c'est al pular et parent de Macky Sall.Nous sommes mal barré,Macky Sall est une catastrophe.Rétiou na trop trop limala votel 2012
    Auteur

    Routard

    En Avril, 2017 (09:20 AM)
    UN JOUR J AI ÉTÉ BOIRE UNE GAZELLE BIEN FRAICHE A COTÉ DE LA GARE ROUTIERE

    DE ZIGUINCHOR ET JE TOMBE SUR UN BATIMENT TOUT NEUF QUI TRANCHE AVEC TOUT LE RESTE DU QUARTIER

    DES GENS QUE JE CONNAIS DEPUIS DES LUSTRES ME DISENT QUE C EST LA POSTE

    INNOCEMMENT JE DEMANDE S ILS FONT DES OPERATIONS POSTALES

    ON ME REPOND QUE NON C EST UNE POSTE "SPÉCIALE"

    C EST A DIRE C EST UN CENTRE DE LA POSTE DEDIÉÉ AUX OPERATIONS FINANCIERES

    DONC VU LA CONCURRENCE DES BANQUES LE PEU D EPARGNE DES CASACAIS JE DOUTE LEGITIMEMENT DE LA RENTABILITÉ DE LA POSTE DANS SON ACTIVITÉ FINANCIERE ET BANCAIRE
    Auteur

    Warou

    En Avril, 2017 (09:24 AM)
    Degouter par tant de mechancete et de bassesse dont le seul but est de vilipender le directeur pour le remplacer tant de temps ecoules et c'est maintenant que vous sonner l'alerte de qui se moque t on cher charognard La Poste est belle jeunes dynamique  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:27 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:55 AM)
    Qd tu ne fais pas de résultat on doit te dégommer. Qd il y'a il y'a mauvaise gestion détournement corruption on doit aller en prison c simple k'il aille a l'hôtel 5 etoiles de Rebeuss si c le cas. Sans pitié pour les voleurs.

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (10:32 AM)
      on n a jamais vu une poste nationale faire des benefices
      si tu devais payer les services au cout reel bonjour
      ton porte monnaie
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (10:08 AM)
    des pseudo cadres aigris qui se cachent derriere l'anonymat pour ternir l'image du DG. honte à vous. soyez plus courageux et assumez vous. sortez de l'ombre si vous pensez proner la vérité. soyez dignes au lieu de vous abaisser à si bas étage.....

    Auteur

    Anonyme Dom Rewmi

    En Avril, 2017 (10:26 AM)
    Surtout la POSTEFINANCE est la plus grosse scandale du sénégal, que le procureur se saisi du rapport de lOFNAC merde :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (10:30 AM)
    AU LIEU DE TIRER A BOULETS ROUGES CONTRE LE DIRECTEUR DE LA POSTE SENEWEB AURAIT DU S INTERROGER

    C EST QUOI LA POSTE EN 2017 AU SENEGAL?

    QUE FAIT ELLE

    QUELLES SONT SES MISSIONS ?

    C EST PRESQUE CERTAIN QUE LA MASSE SALARIALE DE LA POSTE EST SUPERIEUR

    A SON CHIFFRE D AFFAIRE

    COMMENT ENVISAGER L AVENIR ?

    MAIS N OUBLIONS PAS QUE LE DIRECTEUR DE LA POSTE EST SOUS LA TUTELLE DE

    L EXECUTIF QUI N A PAS VOULU VOLONTAIREMENT OU INVOLONTAIREMENT POSER

    LES QUESTIONS QUI FACHENT

    SON RAPPORT AVEC LES ENTREPRISES PRIVÉES QUI FONT LES MEMES ACTIVITES

    QUE LA POSTE

    LA DEMATERIALISATION DU COURRIER

    L AVENIR DES POSTIERS FONCTIONNAIRES
    • Auteur

      La Poste

      En Avril, 2017 (10:40 AM)
      pour une fois l iconograhie de seneweb pose la bonne question
      on y voit une dizaine de postiers attendre le client
      outre le fait que travailler a la poste c est cool on s interroge sur la place de la poste dans l economie du senegal
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:04 AM)
    Siré Dia est le meilleur Dg que La Poste aie connu.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:04 AM)
    Siré Dia est le meilleur Dg que La Poste aie connu.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:17 AM)
    il suffit d'entrer dans n'importe quelle poste pour constater que personne ne travaille....dans ce pays tout société dirigée par l'état est un trou financier : aucune rigueur , aucune politique claire , népotisme ......faut tout privatiser au Sénégal et vite !
    Auteur

    Xeme

    En Avril, 2017 (11:37 AM)
    En route vers l'émergence.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:34 PM)
    il faut etre tres lache pour porter des mensonges derriere un clavier et se sentir a l 'aise
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:35 PM)
    SENEWEB AURAIT DU SE POSER LA QUESTION







    QUEL AVENIR POUR LA POSTE ?

    SES MISSIONS SON ORGANISATION SES PERSONNELS SON STATUT SON IMPLANTATION SES CONCURRENTS SA VIABILITÉ A LONG TERME A L HEURE

    D INTERNET

    C EST CERTAIN LA POSTE EST UNE EMANATION DE L ETAT MAIS DE NOS JOURS

    QUI SONT SES USAGERS ET QUELS BÉNÉFICES TROUVENT ILS ?

    QUI SONT LES POSTIERS LEUR FUTUR
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:55 PM)
    un simple rappel , lors de la cérémonie de présentation de voeux annuels de 2106 tous les secretaires généraux des différents syndicaux ont magnifié les realisations du DG Siré dia allant même jusqu'à dire les syndicats n'avait plus de raisons d'exister car le Directeur général avait satisfait l'ensemble de leur revendications et qu'il a redressé l'entreprise la poste

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (13:04 PM)
    Ca c l oeuvre des mauvaises langues ils ne foutent rien au Senegal à part uakh derrrr ak fennnne
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (13:04 PM)
    Ca c l oeuvre des mauvaises langues ils ne foutent rien au Senegal à part uakh derrrr ak fennnne
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (13:06 PM)
    Maky = Directeurs retraités di defarou rek , poste et partout pareil
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (14:18 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (14:19 PM)
    De histoire de la poste sire dia à été de loin le meilleur dg climat social apese suppression de l injustice redinamisation et création de nouveau produit stabilité égale réussite dg vous êtes prolongé et plébiscite par votre bilan vos ennemis ne réussirons c le bien contre le mal barigo toi Marrakech bisar c attaque au moment ou tout boy plébiscite sire dia comme tête liste et que les postier le plébiscite au niveau nationale les chien abois la caravane passe vive l espoir des postier et de thies
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (14:29 PM)
    la poste a besoin de lui pour l emergence, cinq ans de plus c une demande des postiers,l inovation est le bilan de sire dia



    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (15:04 PM)
    Ancien postier arrête de mentir
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (15:04 PM)
    Ancien postier arrête de mentir
    Auteur

    Ancienpostier

    En Avril, 2017 (15:14 PM)
    la poste c'est :

    -Un DG politicien incompétent,qui ne remplit pas les objectifs qui lui sont assujetties.

    -Une entreprise qui va à la derive

    -Beaucoup d'agents recrutes (cousin,parents,politique)

    -des agents sous payes qui manques de motivation,beaucoup d’absentéisme,et ausi les agents sont rarement productif

    -beaucoup de détournement...



    bref tout ce qui est ecrit sur cette article ne m'etonne car etant un ancien postier admis par voie de concours et demissionnaire.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email