Vendredi 05 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sport

Le PM espère que la réactualisation des textes du sport apportera du ''bien au peuple''

Single Post
Le PM espère que la réactualisation des textes du sport apportera du ''bien au peuple''
 Le rapport de la Commission de réactualisation des textes du sport sénégalais est ''bien fouillé et exhaustif’’, a salué mercredi le Premier ministre Aminata Touré espérant que ce document apportera ''un grand bien'' au peuple sénégalais.

''Vous avez travaillé sur le rapport de la Commission de réactualisation des textes du sport sénégalais avec brio. Il est fouillé et exhaustif’’, a dit Aminata Touré en recevant ledit rapport.

Le document qui a été transmis au ministre des Sports et de la Vie associative, Mbagnick Ndiaye, mercredi dernier a passé en revue plusieurs domaines. Il s’agit du statut des Associations sportive et culturelles (ASC), l’éthique et la transparence notamment la lutte contre le dopage.

‘’Par delà son caractère ludique, le sport est devenu un fait social. Il demeure au centre de tous les enjeux et au centre de toutes les dérives. Je vais demander au gouvernement de s’engager à étudier le rapport afin qu’il apporte un grand bien au peuple sénégalais’’, a assuré Aminata Touré.

Le Premier ministre a également exhorté la commission de réactualisation des textes du sport sénégalais à faire parvenir dans un délai raisonnable le document final sous forme de décret et d’arrêté afin qu’il devient un document de référence.

Le président de la commission, le magistrat Ousmane Kane a souligné lors de la présentation du rapport, ''la nécessité d’avoir un centre d’enseignement de sport réglementé, apte à prendre en charge le sport en général''.

‘’Si l’argent envahi le sport, il constitue un véritable cauchemar pour les gouvernements. C’est pourquoi, les pouvoirs publics doivent créer des mécanismes permettant l’autofinancement du sport’’, a-t-il estimé.

Installée en janvier, la Commission de réactualisation des textes du sport sénégalais est dirigée par le magistrat Ousmane Kane. Elle avait pour ambition de mettre à la disposition du sport national des textes en phase avec les nouvelles mutations.

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Bruce

    En Novembre, 2013 (10:04 AM)
    Du courage madame le pm ,je suis du tout cœur avec vous  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
  2. Auteur

    Nono

    En Novembre, 2013 (10:37 AM)
    ON ESPERE QUE CE NEST PAS DU PLAGIAT



    PLAGIAT



    PLAGIAT



    plagiat



    plagiat
    Auteur

    Stapsien

    En Novembre, 2013 (12:28 PM)
    Pour avoir étudié les politiques publiques sportives, je peux vous assurer que ce ne sont pas des textes qui promeuvent et développent le sport. Les textes ne constituent que des outils de référence ou des guides pour les objectifs, stratégies et actions à mener ; en d'autres termes, les textes sont là pour encadrer la pratique sportive, les différentes formes et les conditions de cette pratique (ordre sportif). C’est cela une politique sportive ou charte du sport ou code du sport comme en France.

    Un conseil simple : politique sportive = articulation harmonieuse logique et cohérente entre ressources, objectifs, actions.

    1. Essayer de voir ce que vous disposez en termes de ressources humaines, matérielles, infrastructurelles et financières

    2. Définir des objectifs opérationnels donc susceptibles d’être atteints en fonction des ressources disponibles ; ça ne sert à rien de dire des choses qu’on ne fera jamais comme vous avez l’habitude de le faire et surtout réfuter toute forme de mimétisme institutionnel car les pays que nous copions n’ont ni le même niveau de développement, ni les mêmes orientations et priorités sportives, ni les mêmes ressources etc.

    3. Mener des stratégies, des actions pour atteindre les objectifs et définir des priorités même si le sport ne constitue pas une urgence dans le domaine des politiques publiques au Sénégal puisqu’il passe après l’éducation, la santé, l’économie … il faut une priorité parmi les urgences sportives

    4. Pour cela, mettez les hommes qu’il faut à la place qu’il faut c’est à dire les techniciens et les scientifiques formés dans ce sens. Il faut des hommes et des femmes compétents c'est-à-dire formés dans les politiques publiques, le management et les stratégies des organisations sportives.



    Les textes servent à encadrer tout cela et j’espère qu’ils s’inscrivent dans cette logique sinon c’est peine perdue d’avance.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email