Vendredi 22 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Les clubs de Pro League vont-ils tourner le dos à Mogi Bayat?

Single Post
Les clubs de Pro League vont-ils tourner le dos à Mogi Bayat?

Quelques semaines après sa libération sous conditions, Mogi Bayat peut compter sur le soutien de certains clubs belges qui n'excluent pas l'idée de travailler de nouveau avec lui. Au cœur de l'enquête qui a secoué le football belge, Mogi Bayat a sérieusement écorné son image auprès du grand public. En revanche, plusieurs clubs de Pro League, sondés par Het Laatste Nieuws, n'ont pas l'intention de lui fermer la porte quand il reprendra sa fonction d'agent. Charleroi, Zulte et le Standard ne voient "aucune raison" de ne plus travailler avec lui C'est le cas de Charleroi, comme l'a confié Pierre-Yves Hendrick: "Il n'y a aucune raison pour que nous ne fassions pas affaire avec Bayat à l'avenir.

Par contre, nous n'avons jamais travaillé avec Veljkovic auparavant et nous ne le ferons plus à l'avenir." Zulte est sur la même longueur d'onde que les Carolos. "Avec Mogi, nous avions toujours des accords. Si les accusations sont correctes, il aura une sanction. Mais il n'a jamais nui à notre club. Si Mogi se relance, je ne vois aucune raison de ne pas travailler avec lui pour le moment", a expliqué le président Eddy Cordier. Tout comme le Standard, qui applique sa prise de position à Dejan Veljkovic également: "Ils doivent être en ordre administrativement et respecter scrupuleusement les nouvelles réglementations de la Pro League.

S'ils nous proposent ensuite de bons joueurs à des prix raisonnables, nous ne voyons aucune raison de ne pas coopérer avec eux." Les clubs sont, pour la plupart, dans l'attente D'autres clubs attendent le dénouement de l'enquête avant de prendre une décision. La Gantoise a régulièrement travaillé avec Mogi Bayat. "Je l'ai connu comme un excellent vendeur, sans rien d'irrégulier. Mais sur la question de savoir si nous voulons toujours travailler avec lui, nous n'en savons pas assez à ce sujet maintenant. Nous attendons d'abord l'issue de l'enquête", témoigne le gérant, Michel Louwagie. Courtrai, Lokeren et Eupen sont également dans l'attente, tout comme le Cercle.

"Nous accordons une importance primordiale à l'éthique du sport, mais Veljkovic et Bayat n'ont pas encore été condamnés. Nous devons également en tenir compte. Il y a dix ans, il y avait aussi beaucoup de querelles au sujet de l'affaire Ye. Espérons que cette affaire ne s'éteindra pas de la même manière", résume le Cercle, à l'instar de Genk, qui "compte sur le tribunal et le syndicat pour faire leur travail" avant de se décider.

Première apparition publique

Les dirigeants d'Anderlecht n'ont pas souhaité communiquer leur avis sur la question, expliquant qu'il s'agit d'un "problème interne". D'autres clubs, comme Anvers et Waasland-Beveren, ont également refusé tout commentaire. Tout sourire, Mogi Bayat est venu assister à Charleroi-Standard mercredi soir. Après 48 jours passés en détention, il s'agit de sa première apparition publique depuis sa libération fin novembre, dans le cadre des affaires de corruption qui secouent le football belge.


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2018 (06:48 AM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email