Vendredi 15 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Mondial 2019: Les Etats-Unis se défont de l'Angleterre et filent en finale

Single Post
Mondial 2019: Les Etats-Unis se défont de l'Angleterre et filent en finale

Les Etats-Unis se sont qualifiés pour la finale du Mondial féminin en battant l’Angleterre (2-1), à Lyon, à l’issue d’un match qu’ils ont maîtrisé d’entrée. Les coéquipières d’Alex Morgan tenteront, dimanche, d’accrocher un quatrième titre à leur palmarès.

La hiérarchie du football féminin a été respectée dans la première demi-finale de la Coupe du monde féminine 2019, mardi 2 juillet à Lyon, devant 53.512 spectateurs, avec la victoire des Etats-Unis face à l’Angleterre.

Pour ce match considéré comme une finale avant la lettre entre les deux formations qui ont le plus impressionné par leur niveau de jeu depuis le début de la compétition, on note une surprise dans la composition de l’équipe américaine puisque Megan Rapinoe, double buteuse en quart de finale face à la France, n’est pas alignée d’entrée.

Les Américaines mettent d’entrée une énorme pression sur la défense anglaise. Dès la 4e minute la gardienne anglaise Carly Telford, préférée à la titulaire Karen Bardsley, repousse une tentative de près de Rose Lavelle qui s’était ouvert le chemin du but par un petit pont sur une défenseure anglaise. Et la digue anglaise ne tarde pas à céder devant les coups de boutoir américains. A la 10e minute, Christen Press, bien servie au second poteau par un centre de Kelley O’Hara, place une tête imparable (1-0).

L’envie est américaine. Dans la moiteur lyonnaise, les Anglaises semblent étouffées, jouent à contretemps. Puis soudain jaillissent Ellen White et son pied droit pour reprendre un centre de Beth Mead (1-1, 19e).

S’il y a de l’envie et du rythme de chaque côté, on note des errements côté droit de la défense anglaise, un couloir qui avait pourtant constitué le point fort des Lionnes lors des précédents matchs. Et c’est à cet endroit que surgit l’Américaine Lindsey Horan pour adresser un centre dans la profondeur à sa capitaine Alex Morgan qui, de la tête, trompe facilement Telford (2-1, 31e). Cette fois, les Anglaises en ont pris un gros coup sur la cafetière et les Américaines se permettent de gérer leur avantage jusqu’à la pause.

Dès la reprise, les Anglaises se jettent à l’attaque et inquiètent Alyssa Naeher par Ellen White (50e). Mais leur jeu est trop brouillon, trop précipité. Le match se muscle. On sort les barbelés. On rend coup pour coup. Si la qualité technique et tactique est globalement au rendez-vous, on vit sur ses acquis côté américain. Et on est à deux doigts de voir les Anglaises égaliser quand White fausse compagnie à la défense adverse et bat Naeher… avant qu’une voix dans l’oreillette n’intime à l’arbitre de refuser le but pour un léger hors-jeu (67e). La même oreillette qui murmure à l’oreille de la femme en noir une légère poussette de Sauerbrunn sur White (83e). Mais les Dieux du foot sont américains, à Lyon, et la tentative de Houghton est bien bloquée par Naeher.

Quelques minutes plus tard, un méchant tacle de Bright lui vaut un second avertissement, et l’Angleterre finit à dix un match dans lequel elle n’a su jouer son jeu que par intermittence.

Ce sera donc une cinquième finale pour les Etats-Unis, qui viseront un quatrième titre mondial dimanche, à Lyon. Ils affronteront les Pays-Bas ou la Suède, qui se rencontrent demain dans la capitale des Gaules.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email