Mercredi 27 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Telecommunication

"Les Services à valeur ajoutée sont le moteur des télécoms", selon le DG de l'ARTP

Single Post
"Les Services à valeur ajoutée sont le moteur des télécoms", selon le DG de l'ARTP

Les Services à valeur ajoutée (SVA) représentent tout à la fois "l'aspect tangible" des télécommunications et le facteur motivant le développement de ce secteur, a indiqué, mercredi à Dakar, le directeur général de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall.

"Nous voulons faire de ce secteur [SVA] un levier de croissance, un moyen pour redynamiser et faire accroître l'économie numérique'', a-t-il déclaré à l’ouverture de la deuxième édition du Forum national d’échanges sur le développement des services à valeur ajoutée.

"Le développement des télécommunications va entraîner celui des Services à valeur ajoutée (SVA)", a dit Abdou Karim Sall, rappelant que les télécoms constituent "un secteur dynamique qui contribue de manière forte à la création de richesses au Sénégal".

"Nous avons, aujourd'hui, une centaine d'opérateurs qui interviennent sur ce segment avec des propositions variées qu'ils offrent à travers les services Internet et les services du mobile. Nous allons donc harmoniser nos positions pour développer davantage le secteur au bénéfice du consommateur sénégalais", a-t-il relevé.

Selon M. Sall, le rapport du troisième trimestre de 2014 de l'Observatoire de l'ARTP mentionne un parc global de lignes de téléphones mobiles de 14.351.857, soit un taux de pénétration de 106,24% au 30 septembre 2014.

De même, le marché de l'Internet "est en constante évolution au Sénégal du fait du développement de l'Internet mobile", avec un parc d'abonnés enregistrant "une croissance soutenue" à la fin du troisième trimestre de 2014, avec 6.675.513 clients, soit un taux de pénétration estimé à 49,42%.

Sur cette base, l'Internet mobile "représente, aujourd'hui, 86,9% des méthodes d’accès à Internet des consommateurs sénégalais", a poursuivi le DG de l'ARTP. Il a par ailleurs relevé le fait que la réglementation des télécommunications est en proie à certaines difficultés.

"La réglementation des services de télécommunications connait aujourd'hui des difficultés de plus en plus complexes du fait de la convergence accrue des technologies et des secteurs à réguler", a-t-il expliqué.

"Avec les progrès remarquables observés ces dernières années, a précisé Abdou Karim Sall, la réglementation du marché des services est devenue un enjeu primordial qui pose de nouveaux défis à tous les acteurs du secteur des télécommunications".


VO/BK


liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Alioune Diouf

    En Décembre, 2014 (04:20 AM)
    Les telecommunications constituent un secteur a haute valeur ajoutee parceque hautement capitalistique.

    La richesse creee par ce secteur est a partager entre les equipments(detenant la part la plus importante), la main d'oeuvre(part tres faible), l'Etat et les actionnaires entre autres.

    Les equipments avec des couts d'acquisition tres eleves, sont entirerement importes.Les dividendes sont aussi assez importants.

    Alors de quelle richesse parle t-on pour notre economie nationale.Je me situe au niveau macroeconomique.

    Je pense qu'il est grand temps que l'Etat du Senegal devienne l'actionnaire majoritaire de la Sonatel.

    Qu'on ne vienne surtout pas me parler de liberalisme ou de globalisation.



  2. Auteur

    Linq

    En Décembre, 2014 (20:23 PM)
    Gni daal sa waye gni ngui nonou rek, ay moussiba rek ngaye degue sassou nek

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email