Lundi 26 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Transport

La dette de Senegal Airlines sera adossée sur la redevance de concession de l'AIBD (PM)

Single Post
La dette de Senegal Airlines sera adossée sur la redevance de concession de l'AIBD (PM)

Le gouvernement souhaite le redressement de la compagnie aérienne Senegal Airlines et sa dette de 50 milliards de francs, laquelle sera adossée sur la redevance de concession de l’Aéroport international Blaise Diagne de Ndiass (AIBD), a révélé lundi le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.

‘’A quoi sert un aéroport tout neuf-on veut être un hub touristique- si on n’a pas de flotte ? Nous voulons un Senegal Airlines debout’’, a-t-il dit en ouvrant l’édition 2014 des ‘’Assises de l’entreprise’’. En octobre dernier, le personnel de Senegal Airlines invitait les autorités, le chef de l’Etat en premier, à prendre des ’’actions énergiques et immédiates pour sauver la compagnie’’. Constituée de capitaux privés (64%) et de l’Etat du Sénégal (36%), la compagnie, créée en 2009, a rendu, à cause de difficultés financières, trois de ses avions à la société américaine Gecas, qui les lui avait loués.

Le Premier ministre a précisé que la dette de Senegal Airlines s’élève à 50 milliards de francs CFA, soulignant que la restructuration de la compagnie implique l’adossement de sa dette sur quelque chose. ‘’On va l’adosser sur la redevance de concession qui viendra des 49% portés par le Sénégal au niveau de Fraport Sénégal [la société chargée de l’exploitation de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD)’’, a-t-il expliqué. Revenant sur le montage financier de cet aéroport dont la construction est en cours, Mahammed Boun Abdallah Dionne a livré les péripéties de la renégociation du contrat entre Fraport et l’Etat du Sénégal.

Il a précisé que Fraport détient maintenant 51% des actions de Fraport Sénégal, société nouvellement créée à la place de Daport pour l’exploitation de l’AIBD. Les 42% restants sont contrôlés par l’Etat du Sénégal et répartis à hauteur de 20% pour le FONSIS et 29% pour l’AIBD. ‘’Tout est transparent.

On n’est pas dans le schéma de DAPORT’’, a souligné le Premier ministre. Lancés en décembre 2007, les travaux de l’AIBD devaient durer 33 mois, mais ils ont été arrêtés avant de redémarrer en octobre 2013. Suite à la reprise des décaissements, fin septembre dernier, par divers bailleurs de fonds, ‘’le travail se poursuit normalement’’. 

Un contentieux a opposé le constructeur saoudien, qui réclamait le versement d’environ 66 milliards de francs CFA, à la direction de l’aéroport, laquelle à son tour lui a infligé des pénalités de retard d’un montant de 15 milliards de FCFA. Après arbitrage, les deux parties ont suspendu chacune de son côté sa requête. L’ouverture de l’AIBD est annoncée pour juillet 2015.

BHC/ASG
Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Q#12

    En Décembre, 2014 (17:39 PM)
    Soit 10 milliards de dette par an?Comment le contribuable senegalais doit payer a 100% la dette d une compagnie dont l Etat est actionnaire a 36%c est une recapitalisation de 50 milliards en contre partie le Senegal doit se retrouver actionnaire majoritaire c est louche ce tour de passe passe.Jj esper qu on assistera pas a l entree d un actionnaire familial.L Assemblee Nationale doit eclaircire cette question.Pourquoi cette cadeau a Senegal Airline pas a d autres societes privees a participation non majoritaire?
    • Auteur

      Xeme

      En Décembre, 2014 (18:01 PM)
      les ape signés en toute discrétion

      alors qu’un quotidien de la place, »le témoin » annonçait en grande pompe que les accords de partenariat économiques entre l’union européenne et la communauté economique des etats de l’afrique de l’ouest allaient être signés le 6 octobre dernier, grande a été notre surprise de constater que le jour j, la presse n’en a pas fait état. choix délibéré ou manque d’information? en tout état de cause, nous avons appris que les ape ont bel bien été signés et que c’est le chef de l’etat macky sall qui avait la lourde tâche de convaincre ses pairs. une source digne de fois nous a confié qu’il reste juste, aujourd’hui, à déterminer certains critères pour l’effectivité de ces accords qui prévoient la libre circulation des biens entre nos pays et l’ue. notre source de renseigner aussi que le sénégal et les autres pays de l’union ont une période de 5 années pour résilier cet accord. passé ce délai, il faudra attendre 25 années. en effet, les ape ne sont valables qu’un quart de siècle. arrivée cette date, les pays concernés vont encore revoir les termes de leur partenariat économique. on se demande pourquoi les autorités sénégalaises n’ont pas senti le besoin d’informer l’opinion sur cette affaire vu leur impact dans la compétitivité de nos entreprises locales qui vont être obligées de faire face à la rude concurrence de celles de la zone euro.
      rewmi. o. n.
  2. Auteur

    Nittttttttttttttttttttt

    En Décembre, 2014 (17:44 PM)
    li doyna war ba paré compagnie bi dafa bari doulkat

    Auteur

    Listo

    En Décembre, 2014 (18:12 PM)
    Voici une affaire totalement anachronique : une Business privée au départ, ou l'Etat en catastrophe a du se mêler et qui va être renflouée par des fonds publics : il n y a qu'au Senegal ou l'on peut voir pareille aberration !

    La seule préoccupation de l'Etat aurait du être le sort du malheureux personnel et l'envisager pour un autre scénario ou un après Senegal Airlines !

    La vérité est que Senegal Airlines n'est pas viable, c'est une aventure sans lendemain et sans issue , montée par Karim Wade ou tout a été fait à l'envers!

    Que l'on m'en entende bien, mon propos n'est ni partisan ni politique, il est tout simplement objectif et pour le moins.

    Voici une société qui a montée a la va vite, et sur le seul critère d'aller flatter le patriotisme, l'ego, de quelques chefs d'entreprise, pour pouvoir les réunir pour faire flotter un pavillon national : ainsi on a pu constitué , un groupe aussi hétéroclite, que béotien en la matière pour tenir conseil d'administration, pour réunir un capital ridicule de 12 milliards CFA, non entièrement souscrit pour dire que l'on va créer une Cie aérienne!

    Il faut tout de même être sérieux et si on ne l'est pas, la réalité vous le dira, car une Cie aérienne est une affaire sérieuse.

    La ou Senegal Airlines a été montée a été montée au pied levé, sans vision, sans étude, simplement parceque quelqu'un le voulait, Asky Airlines a été montée en maturation pendant 2 ans, par des spécialistes du transport aérien, anciens cadres d'Air Afrique, de l'Asecna et rejoints plus tard par des gens de Ethiopian Airlines lorsque cette Cie a décidé de prendre 20 pour cent des parts de Asky.

    Un Business plan, clair,limpide, quasi scientifique a été monté sous le contrôle de Koffi Djando, administrateur de Eco Bank, et présente à un conseil d'administration qui l'a adopté : c'est à partir de ce moment-là seulement que la décision de créer Asky a été prise, puisque le Business plan, indiquait une rentabilité de l'affaire des la 2 eme année d'Exploitation et une montée en puissance des la 5ème.

    Un capital de 60 milliards CFA a été retenu soit 5 fois celui de Senegal Airlines. C'est déchirant de voir son pays patauger dans la médiocrité !

    • Auteur

      Re

      En Décembre, 2014 (00:20 AM)
      les etats devraient arreter leurs conneries de micro compagnie nationale inviable (senegal airlines air burkina, air ivoire etc..) et plutot mutualiser leurs capitaux pour .soutenir asky airlines et surtout laisser la gestion aux prives specialistes du secteur.
    Auteur

    Listo

    En Décembre, 2014 (18:30 PM)
    Le projet Aky monte donc en maturation pendant 2 ans par des spécialistes du transport aérien, anciens cadres d'Air Afrique, de l'Asecna , rejoints plus tard par des gens de Ethiopian Airlines lorsque cette Cie a décidée de prendre 20 pour cent des parts Asky dont elle est le partenaire stratégique.

    Un business plan, clair, limpide, quasi scientifique a été monté qui projetait une rentabilité du projet des la 2 eme année d'exploitation et une montée en puissance a partir de la 5 eme année!

    Ce business plan , valide par Koffi Gervais Djando, administrateur de Eco Bank,a été adopté par des administrateurs et un capital de 60 milliards CFA a été retenu et souscrit.

    Pour Senegal Airlines, c'est totalement le contraire qui a été fait et je me demande comme des chefs d'entreprise ont pu être embarqués dans une affaire qui ne pouvait pas marcher et a l'évidence.

    C'est déchirant de voir son pays patauger dans la médiocrité!
    Auteur

    Jargon

    En Décembre, 2014 (00:08 AM)
    Etonnant.....Etonnant L'Etat sauve une société privée et refile une dette de 50 milliards à un nouvel aéroport...Quel départ pour ce nouvel aéroport.... Il va traîner un boulet de 50 milliards et les Sénégalais vont payer une RDIA de 50 milliards CFA de plus ....Et pourtant Sénégal Airlines continue d'encaisser une RDIA qu'elle ne reverse pas...

    Qui a intérêt à vider les caisses de l'Etat pour une entreprise non viable....



    La politique aéronautique de l'ETat du Sénégal est nébuleuse......et tue l'aviation civile sénégalaise pour 50 ans au moins.....



    Macky est un expert aéronautique....
    Auteur

    @jargon

    En Décembre, 2014 (04:50 AM)
    L’Etat du Sénégal a l’ambition de prendre une participation largement majoritaire au capital de la société, après son redressement, selon Abdoulaye Diouf Sarr. "Il est urgent de faire en sorte que l’Etat reprenne la compagnie en la recapitalisant. [La recapitalisation] va consister à remonter la dette publique en haut de bilan, ce qui permet à l’Etat d’avoir à peu près les 100%" du capital, a expliqué M. Sarr.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR