Jeudi 19 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Video

El H. Malick Guèye : “Fii ak 10 ans Goor dina Seeti docteur sogua Seuy, Fimako Tek”

Single Post
El H. Malick Guèye : “Fii ak 10 ans Goor dina Seeti docteur sogua Seuy, Fimako Tek”

Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Oplow

    En Août, 2019 (18:24 PM)
    Kii li mou fi wakh yeupp am na wala amoul?
  2. Auteur

    Rafetnatta

    En Août, 2019 (21:26 PM)
    il a tout a fait raison y a beaucoup d hommes impuissants au senegal.c est du au diabete et a l hypertension...et ttout ça resulte de la mauvaise bouffe.En plus ceux qui ont plus de 60 ans ont beaucoup de mal a satisfaire leurs jeunes femmes.
    Auteur

    Interdire Les Bouillons D'assa

    En Août, 2019 (22:34 PM)
    Les bouillons d'assaisonnement (Jubo, maggi, adja, etc...) contiennent un sel chimique (le glutamate de sodium) qui n'est rien d'autre qu'un poison, parce que provoquant une foule de maladies telles que l'insuffisance renale, le diabete, l'asthenie (l'impuissance) sexuelle, la tension arterielle et les accidents vasculaires cardiaques, entre autres. Ces bouillons sont un veritable danger pour la santé publique au Senegal, mais en raison des enjeux economiques (enormes profits tires des produits contenant le glutamate de sodium), l'Etat Senegalais fait la sourde oreille, ferme les yeux sur le commerce de produits a base de glutamate de sodium, produits qui font des ravages chez nous. Chers freres et soeurs, reveillez-vous, les bouillons et autres produits a base de glutamate de sodium sont dangereux, nuisibles pour la santé. Evitez d'en consommer, cela vous evitera certainement de choper les maladies et autres problemes de santé actuellement tres repandus au Senegal. A bon entendeur, salut!
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (09:17 AM)
      me concernant, ça fait bientôt dix ans que je cuisine sans les bouillons. uniquement sel et épices, avec une cuisson à basse température, lentement. le fait est que beaucoup pense qu'il est impossible de donner de la saveur à un aliment, sans bouillon. on oublie que les aliments contiennent en eux des sels minéraux, qu'il faut laisser s'exprimer, par une cuisson lente, et non pas accélérer la cuisson en augmentant la flamme. mais il faut aussi dire que pour des villes comme dakar, cela n'est plus évident. les distances entre le lieu de travail et la maison se rallongent, du fait des embouteillages; du coup, arrivée à la maison (pour les femmes qui travaillent), il n'y a vraiment pas de patience ni d'énergie à observer une cuisson lente. on fait ce que l'on peut pour rapidement servir à manger à monsieur et aux enfants… a défaut, on achète des fast-food; ce qui est pire ! une rééducation alimentaire et culinaire est nécessaire, pour barrer la route à tous ces bouillons.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR