Vendredi 23 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

La Pression augmente sur Yaya Jammeh

Single Post
La Pression augmente sur Yaya Jammeh


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (02:03 AM)
    il faut le tué yaya jammeh est un danger pour les gambiens et les senegalais ,je l´avais dis il ya maintenant 1 an de se lá si regarder mes dernier lorsque yaya jammeh avait exiger les chrétiens de porté le voile au lieu de travail ,je avais jure qu´il va quitté le pouvoire et meme jusqu´a perdre la vie ,avec ces compagnons bandit,qui insulte le religion de jesus christ il te répond avec sa force ,demande Abdoulaye wade . :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (02:45 AM)
      abdoulaye diop dit laye? ya gnak djom ya gnak djomb. bi torokhal thi facebook... on t'attendait depuis longtemps... y a que toi qui penses encore être dans l'anonymat de tes pratiques méprisables et indignes. un masque de plus sur fb est tombé. on verra la suite. dieu est grand, swt.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (02:12 AM)
    Cool
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (02:12 AM)
    Cool
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (06:03 AM)
    ok

    Auteur

    Anonyme51

    En Décembre, 2016 (06:57 AM)
    pourquoi mettre la photo du toubab??
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (11:42 AM)
      la france aime parler dans les couloirs dans tous les coflits du monde ! ici on nous montre l'ambassadeur de france alors que ce pays n'a aucune influence sur le règlement du problème gambien (sauf indirectement via lmeur valet macky sall) ! ce constat est vrai même en syrie ! même en irak ! beaucoup de blabla pour se donner de l'importance devant les éternels colonisés de la france métropolitaine !
    Auteur

    Cdp

    En Décembre, 2016 (09:27 AM)
    La Commission de protection des Données Personnelles (CDP) condamne fermement la publication de vidéos, de photos et d’enregistrements audio notée ces derniers temps sur les réseaux sociaux et les sites d’information en ligne.

    La CDP en appelle à la responsabilité de toutes les personnes et sites d’information en ligne, afin de faire cesser ces publications et rappelle, qu’aux termes de l’article 33 de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 portant sur la protection des données à caractère personnel, « le traitement des données à caractère personnel est considéré comme légitime si la personne concernée donne son consentement ». De ce fait, de tels agissements constituent une atteinte à la vie privée d’autrui et une infraction manifeste à la loi portant sur la protection des données à caractère personnel.

    La CDP tient à informer les citoyens sénégalais que ces réseaux sociaux, bien qu’ils offrent de nombreux avantages, doivent être utilisés avec juste modération et parfaite retenue. En effet, les informations divulguées sur le web sont partagées très rapidement, de manière virale. Il devient alors très difficile d’effacer toute trace d’une photo intime, même si la photo source est supprimée.

    Par ailleurs, la publication sur Internet de photos ou de vidéos d’une personne, sans son consentement, expose son auteur à des sanctions pénales. Ainsi, en application de l’article 431-22 de la loi n°2008-11 du 25 janvier 2008 portant sur la Cybercriminalité, ces sanctions pénales peuvent aller d’une peine d’emprisonnement d’un(1) an à sept (7) ans et d’une amende de 500.000 à 10.000.000 de francs CFA ou de l’une ou l’autre de ces deux peines.

    De ce fait, quiconque se procure des vidéos ou des photos relatives à la vie privée d’une personne, et les partage sur les réseaux sociaux, sans le consentement de cette dernière, encoure les sanctions citées ci-dessus.

    Au regard de ce qui précède, la CDP formule des recommandations pouvant servir de mesures d’orientation aux acteurs du web :

    1- Aux internautes :

    recueillir toujours le consentement de la personne concernée, même d’un ami, avant toute diffusion de données personnelles (photos, vidéos, etc.) ;

    éviter de publier des contenus (photo, vidéo,…) qui peuvent porter atteinte à la vie privée des personnes concernées ;

    régler les paramètres de confidentialité de vos comptes afin de contrôler la diffusion de vos données personnelles ;

    saisir la CDP d’une plainte ou d’un signalement pour la suppression de données compromettantes, en cas de refus du mis en cause.

    2- Aux sites d’information web

    se garder de publier un contenu qui viole la vie privée d’une personne ;

    permettre aux internautes et abonnés des sites, de faire valoir, autant que de besoin, leurs droits de suppression, de rectification, d’opposition, conformément à la loi portant sur la protection des données à caractère personnel.

    3- Aux réseaux sociaux

    mettre en place, par défaut, des paramètres respectueux de la protection des données personnelles et de la vie privée ;

    mettre à disposition des membres et des non-membres une procédure de traitement des plaintes facile à utiliser.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (09:27 AM)
    La Commission de protection des Données Personnelles (CDP) condamne fermement la publication de vidéos, de photos et d’enregistrements audio notée ces derniers temps sur les réseaux sociaux et les sites d’information en ligne.

    La CDP en appelle à la responsabilité de toutes les personnes et sites d’information en ligne, afin de faire cesser ces publications et rappelle, qu’aux termes de l’article 33 de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 portant sur la protection des données à caractère personnel, « le traitement des données à caractère personnel est considéré comme légitime si la personne concernée donne son consentement ». De ce fait, de tels agissements constituent une atteinte à la vie privée d’autrui et une infraction manifeste à la loi portant sur la protection des données à caractère personnel.

    La CDP tient à informer les citoyens sénégalais que ces réseaux sociaux, bien qu’ils offrent de nombreux avantages, doivent être utilisés avec juste modération et parfaite retenue. En effet, les informations divulguées sur le web sont partagées très rapidement, de manière virale. Il devient alors très difficile d’effacer toute trace d’une photo intime, même si la photo source est supprimée.

    Par ailleurs, la publication sur Internet de photos ou de vidéos d’une personne, sans son consentement, expose son auteur à des sanctions pénales. Ainsi, en application de l’article 431-22 de la loi n°2008-11 du 25 janvier 2008 portant sur la Cybercriminalité, ces sanctions pénales peuvent aller d’une peine d’emprisonnement d’un(1) an à sept (7) ans et d’une amende de 500.000 à 10.000.000 de francs CFA ou de l’une ou l’autre de ces deux peines.

    De ce fait, quiconque se procure des vidéos ou des photos relatives à la vie privée d’une personne, et les partage sur les réseaux sociaux, sans le consentement de cette dernière, encoure les sanctions citées ci-dessus.

    Au regard de ce qui précède, la CDP formule des recommandations pouvant servir de mesures d’orientation aux acteurs du web :

    1- Aux internautes :

    recueillir toujours le consentement de la personne concernée, même d’un ami, avant toute diffusion de données personnelles (photos, vidéos, etc.) ;

    éviter de publier des contenus (photo, vidéo,…) qui peuvent porter atteinte à la vie privée des personnes concernées ;

    régler les paramètres de confidentialité de vos comptes afin de contrôler la diffusion de vos données personnelles ;

    saisir la CDP d’une plainte ou d’un signalement pour la suppression de données compromettantes, en cas de refus du mis en cause.

    2- Aux sites d’information web

    se garder de publier un contenu qui viole la vie privée d’une personne ;

    permettre aux internautes et abonnés des sites, de faire valoir, autant que de besoin, leurs droits de suppression, de rectification, d’opposition, conformément à la loi portant sur la protection des données à caractère personnel.

    3- Aux réseaux sociaux

    mettre en place, par défaut, des paramètres respectueux de la protection des données personnelles et de la vie privée ;

    mettre à disposition des membres et des non-membres une procédure de traitement des plaintes facile à utiliser.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (09:30 AM)
    Paul dou rek guine. Madiouss la bou bone. Bayiwoul ken thi rewmi. Mais il répondra de ses crimes. Gnak djom chaque jour tu viens trainer soudoyé Marie-Joséphine Diallo, c'est Bouna Seck wala la famille qui te nourrit sans compter les chefs religieux, les chefs de partis, leurs conjoints... Mêmes les pages Facebook des petits enfants bayiwolène... Mais quelle obsession!
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (09:35 AM)
    Garder les posts censurés sur seneweb démontrant l'implication du Diable boiteux. Une capture d'écran avant censure. CQFD
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (10:07 AM)
    Mr le Français vous n etes pas les colonisateurs de la Gambie , fermez la car vous ne fêtes que mélanger l Afrique . Tout sa c est à cause du pétrole du Sénégal et personne n ose me dire non sauf si on est idiot . Le Sénégal n a qu à faire attention car nous sommes des wathies bou bess sour le pétrole .
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (10:24 AM)
    Tu effaces les posts qui te valent des réponses salées pour te présenter en victime. Essaie encore de pirater des comptes Facebook des gens, de te mêler à l'intimité des gens et tu verras. Tu l'as réussi avec B. I. N et avec Abdoul Aziz. Avec moi aucune chance. Je ne te laisserai jamais faire Paul.
    • Auteur

      Djiban

      En Décembre, 2016 (11:28 AM)
      yahya dit qu'il veut la paix pour les gambiens d'accord c'est bien mais tout dépend de lui qu'il accepte sa défaite qu'il rend le pouvoir au nouveau élu comme ça il y aura une paix durable en gambie yahya n'oublie que c'est seul dieu est juge s'il veut forcer le destin dieu ne sera plus avec lui d'après les gambiens il a fait beaucoup du mal.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (11:31 AM)
    La France aime parler dans les couloirs dans tous les coflits du Monde ! Ici on nous montre l'ambassadeur de France alors que ce pays n'a aucune influence sur le règlement du problème gambien (sauf indirectement via lmeur valet Macky Sall) ! Ce constat est vrai même en Syrie ! Même en IRAK ! Beaucoup de blabla pour se donner de l'importance devant les éternels colonisés de la France Métropolitaine !
    Auteur

    @11

    En Décembre, 2016 (12:00 PM)
    Pensée émue pour la GB.....



    Tu aurais grandi en Gambie tu ne pourrais pas dire le millième du quart de la moitié de ce que tu baves ici......



    Remercie ton bled...et va danser le sabax !!

    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (14:40 PM)
    Ils sont où les Anglais? C'est pourtant une de leurs anciennes colonies!
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2016 (13:34 PM)
      la gambie ne présente aucun intérêt pour les anglais. s'il s'agissait du ghana, du nigeria oui

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email