Mercredi 27 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Présidentielle 2019 : Khalifa Sall dévoile son candidat samedi

Single Post
Présidentielle 2019 : Khalifa Sall dévoile son candidat samedi

Le président de la coalition Taxawu Senegaal Khalifa Sall donnera samedi prochain, sauf changement de dernière minute, le nom du candidat qu'il va soutenir à l'élection présidentielle du 24 février 2019. C'est, du moins, ce que soutient, dans son édition du jour, Vox Populi.

S'il n'a pas encore parlé, c'est parce que l'ex-maire de Dakar reste suspendu à la décision de la Cour de la Cedeao, qu'il avait saisi pour contester l'invalidation de sa candidature par le Conseil constitutionnel, qui doit tomber ce jeudi. Idrissa Seck et Issa Sall retiennent leur souffle.


liiiiiiiaffaire_de_malade

35 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:36 PM)
    L'allié le plus sincère de Khalifa Sall c'est bien le PUR.

    On n'a pas besoin d'être un surhomme pour savoir que IDY n'a jamais été sincère. C'est un expert en manipulation qui passe son temps à poser des actes pour tromper le peuple.
    • Auteur

      Realinfos

      En Février, 2019 (15:22 PM)
      http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/

      http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/

      http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/

      http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/

      http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/
    • Auteur

      Serignetoubab

      En Février, 2019 (16:17 PM)
      lors des dernières législatives, une entente rewmi, khalifa sall et pds aurait remporté la majorité a dakar, thies et touba, donc aurait pu avoir la majorité a l' assemblée. mais pour un problème d' ego surdimensionné, pds et khalifa sall ont fait capoter l' union et ont mis l' assemblée entre les mains de macky sall.
      pourtant idrissa seck a accepte de céder le poste de tète de liste a khalifa sall, résultat des courses, le président de rewmi n' est pas député puisque battu dans son département.
      sachant maintenant que khalifa sall n' est plus éligible, la logique voudrait qu' il soutienne idrissa seck. ce n' était pas pur qui s' était allié avec lui. et depuis son incarceration, idrissa seck a ete l' un des leaders de l' opposition qui le défendent le plus.
      moi je voterais sonko, mais je suis quand même déçu, voire même dépité par khalifa sall de par ses calculs politiques. il n' y a rien a attendre, meme un verdict favorable de la cdeao ne fera pas changer la donne, il ne sera pas candidat, alors pourquoi faire comme aissata tall, tenir le pays en alerte pour a la fin dire qu' elle va choisir les prébendes. si khalifa est sincère et n' est animé que de bonne foi, il peut choisir entre les 4 candidats de l' opposition et n' a pas besoin de chercher entre midi et 14 heures pour communiquer son choix.
      il est victime ' un système de calculs et de manigances politiques, qu' il ne fasse pas les mêmes erreurs que son bourreau.
    • Auteur

      Hohooo

      En Février, 2019 (16:28 PM)
      où était le pur quand khalifa s"'allait à idy pendant les législatives? idy qui s'est sacrifié en lui laissant la tête de liste...on est en réal politique, khalifa sall sera avec celui qui lui semble le plus en mesure de battre macky. car derrière, il y a sa libération qui se joue
    • Auteur

      Où Est Kocc

      En Février, 2019 (16:30 PM)
      kocc ne se trouve pas aux usa, ni au canada et encore moins en europe où il serait arrêté à la minute même où des victimes innocentes et non consentantes auraient saisi la justice pour diffusion sur un site "pornographique" de leur image volée et vendue comme de la pornographie.

      kocc est au sénégal mais en démontrant ses crimes aux autorités de régulations américaines et européennes, ainsi qu'à snapchat, il est possible de l'identifier.

      par ailleurs, retrouver qui se cache derrière seneporno qui ne faisait pas de porno mais subtilisait des images volées et les vendait comme de la porno, obéit à la même démarche.

      de toute façon personne n'apprendra à la police et la gendarmerie et au besoin à la sm (la sécurité militaire) comment faire leur boulot. un pervers comme kocc ne peut pas leur échapper. que ls victimes soient juste patientes, l'arrestation de kocc est une question de jours, de semaines voire de quelques mois tout au plus
    • Auteur

      N'oubliez Pas Les Victimes

      En Février, 2019 (16:31 PM)
      quels liens entre la retraite subite de kocc et les posts de plus en plus précis d'internautes sur l'identité de kocc et ses liens avec plusieurs sites dont il serait l'administrateur caché connu des seuls propriétaires de ces sites et ignoré du pubic?

      hier soir kocc est accusé d'être l'auteur d'un article qui recoupe ses vulgaires obsessions délirantes et calomnieuses contre le couple présidentiel sur leral. ce matin kocc annonce sa retraite anticipée!

      simple coïncidence?!!!
  2. Auteur

    Vérité

    En Février, 2019 (13:38 PM)
    Moi je comprend pas ce genre de position

    même si les nations unies lui été favorable, macky sall ne reculera pas

    alors pourquoi tergiverser de gauche à droite, au lieu de préparer ses hommes et d'aller renforcer l'opposition et ça il devait le faire depuis très longtemps

    Je commence vraiment a douter de sa capacité de lecture politique

    Il risque de faire la même erreur que lors des législatives

    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (14:00 PM)
      c une bataille stratégique. sinl’opposition s’etait range derrière abdoulaye wade tout ça serait réglé. malheureusement il a vieilli. je suis sur que s’il était en forme comme avant il yaura pas d’elections sans karim et khalifa. nous avons une opposition yafouss
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:43 PM)
    la plus grosse erreur de Khalifa Sall est d'avoir quitté le Ps ou il etait en bonne posture ,tout le reste dont la perte de ses fonctions de deputé ,maire ,candidat à la Presidentille n'est que la consequence de cet acte politiquement irreflechi qu'il a commis et qu'il risque de payer cher .s 'il n'est pas rehabilité apres les elections de Fevrier 2019 .
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:53 PM)
    FACTURE CAFE TOUBA POUR SORTIR 30,000,000 PAR JOURS

    G V ETRE POLICIEN VOLEUR AUSSI. :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:55 PM)
    Inchallah il donnera son soutien à Macky Sall  :taz-smile:  :taz-smile: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:57 PM)
    Seul notre président actuel mérite le soutien de tous!

    Macky Rek
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:58 PM)
    Ma ngi wo Sénégalais yeup niou Nieuw ci Ligueyou Macky SALL. Senegal ngi liguey di avancer depuis 2012, bou kenn dagg yon bi niou nek, moy yon bou bakh bi, Ne nieup votel ko !

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:58 PM)
    Gouvernance bi dé changé neu, ak qualité de vie ci Sénégal, Dieureudieuf SALL !

    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (15:53 PM)
      khana sa qualité de vie mo changé, bande d’égoïste,profitez bien de notre argent car c est bientôt fini. vous dégagerez inchallah le 24 espèce de sensu.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:59 PM)
    Macky Sall mérite que nous renouvelions notre confiance, Il est très clair qu'avec un deuxième mandat, la promesse de hisser le Sénégal au rang des pays émergents sera tenue !

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:59 PM)
    Et où sont les Diaz Bamba Cheikh Gueye etc...qui criaient et piaillaient partout que sans Lif il aura pas d élections au bled! Des menteurs et nafekhs Ils l ont sacrifié et lui idiot comme il est s est laissé avoir comme un novice. En politique les erreurs se paient cash.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:00 PM)
    Macky Sall privilégie le dialogue, la paix, la stabilité et la sécurité qui sont les fondements de sa gouvernance REK MACKY !

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:02 PM)
    veuillard de 95 ans impose les senegalais
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (14:52 PM)
      on a que les dirigeants qu'on mérite. c'est le reflet nos insuffisances ak surtout am fayda
    Auteur

    J&b

    En Février, 2019 (14:33 PM)
    Messieurs les politiques,



    Franchement vous nous fatiguez avec vos alliances de circonstances, vos hésitations etc. Vous n'avez pas le droit de prendre le pays en otage.

    Vos tergiversations ne nous intéressent plus. Mr Sall, vous croyez maintenir un suspense... est ce vraiment sérieux, celui qui hésite n'a pas la force de ses convictions. Hésiter pour qui et pourquoi? Un leader politique ou celui qui prétend l'être doit être en position de leader, avec l'élan pour emporter l'adhésion.

    La campagne a démarré depuis 5 jours et vous en êtes encore à choisir qui suivre, c'est juste une grosse blague qui à défaut de faire, nous rend triste et interrogatif sur la capacité de cette opposition à être vraiment une alternative au régime en place?

    Aujourd'hui, vous semblez être des pions sur l'échiquier du Président qui non seulement vous impose le tempo, mais vous oblige à suivre ses plans.

    Le changement soit vous le mener ou vous restez à la place des suiveurs.

    Macky Sall lui continue son bonhomme de chemin, pendant ce temps vous nous faites perdre notre temps.

    Au soir du 24, il risque de passer. Au vue de votre éclatement, manque de cohésion, égos surdimensionnés, son bail à l'avenue LSS sera prolongé.

    Le Président vise plus de 50%, seulement il lui faut juste 50,01% et c gagné...

    Alors Mr Khalifa et consorts, vous voulez que nous votions pour vous, alors arrêtez de nous prendre pour des imbéciles et RESPECTEZ NOUS.

    Wa Salam

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:38 PM)
    Le meilleur choix pour khalifa c'est PUR
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:38 PM)
    Le meilleur choix pour khalifa c'est PUR
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:38 PM)
    Auteur

    Anta

    En Février, 2019 (15:02 PM)
    Ousmane sonko plus crédible dans le domaine économique :

    les choses deviennent de plus en plus sérieuses dans cette campagne électorale. Nous avons finalement entendu un discours concret de la part d’un des candidats. Il s’agit du discours d’Ousmane Sonko, un discours économique digne de ce nom. Après avoir acquis le vote des jeunes, il est allé à la conquête du vote des plus âgés en tenant un discours très présidentiable. Il a su clairement expliquer sa vision économique pour le développement du Sénégal. Nous allons en revanche sermonner le candidat Macky Sall.



    La vision économique de Sonko



    Enfin un candidat qui ait compris que pour développer le Sénégal, il faut « oublier » Dakar pour développer les régions pour que le Sénégal puisse aller de l’avant. Il a choisi Kaolack pour commencer le développement du Sénégal, j’aurai dit Diourbel, mais l’essentiel est que cela commence du centre du Sénégal pour mieux se répandre à travers le pays. Il a proposé une zone franche à Kaolack et c’est une excellente idée et ce serait mieux encore pour les grands pôles de développement régionaux. Pour les lecteurs qui ne s’y connaissent pas trop en économie, une zone franche est une zone dans une zone géographique qui offre des avantages fiscaux comme les exonérations fiscales, de TVA, de droits de douane afin d’attirer les investisseurs. Dans le cas du Sénégal, pour que le programme du candit Sonko puisse voir le jour, il faut développer le secteur primaire d’abord de manière sérieuse et cela créera naturellement un effet d’entraînement sur les autres secteurs. La raison pour laquelle nous avons besoin d’un président avec cette vision économique est le fait que le Sénégal ait du pétrole. Une fois que la production du pétrole commencera, nous risquons de délaisser les autres secteurs au profit du pétrole. C’est ce qu’on appelle le syndrome hollandais, ou encore malédiction du pétrole. Avec la découverte du gisement de Gringue, les Pays-Bas avaient délaissé les autres secteurs au profit du gaz. Pour que le Sénégal évite ce scénario, il est impératif de développer notre secteur primaire pour la transformation de ces matières premières. Durant le temps que cela prendra, nous pouvons utiliser la rente pétrolière pour les infrastructures dans les régions dans le but d’accueillir les industries. Il sera impératif de doter de chaque département ou de chaque région d’un aéroport, ainsi que des écoles spécialisées. L’exode urbain prendra place et le développement suivra de manière naturelle sans avoir à nous couper du monde en nationalisant les contrats ou en les renégociant. Le Sénégal, est très mal parti et nous sommes dans l’obligation de négocier avec le paternalisme colonial jusqu’à ce que nous ne soyons plus dépendant de l’aide au développement. Cela nous évitera l’embargo économique, militaire, et surtout l’isolement. Sachons choisir nos batailles de manière intelligente comme le disent les anglophones.
    Auteur

    Anta

    En Février, 2019 (15:02 PM)
    Ousmane sonko plus crédible dans le domaine économique :

    les choses deviennent de plus en plus sérieuses dans cette campagne électorale. Nous avons finalement entendu un discours concret de la part d’un des candidats. Il s’agit du discours d’Ousmane Sonko, un discours économique digne de ce nom. Après avoir acquis le vote des jeunes, il est allé à la conquête du vote des plus âgés en tenant un discours très présidentiable. Il a su clairement expliquer sa vision économique pour le développement du Sénégal. Nous allons en revanche sermonner le candidat Macky Sall.



    La vision économique de Sonko



    Enfin un candidat qui ait compris que pour développer le Sénégal, il faut « oublier » Dakar pour développer les régions pour que le Sénégal puisse aller de l’avant. Il a choisi Kaolack pour commencer le développement du Sénégal, j’aurai dit Diourbel, mais l’essentiel est que cela commence du centre du Sénégal pour mieux se répandre à travers le pays. Il a proposé une zone franche à Kaolack et c’est une excellente idée et ce serait mieux encore pour les grands pôles de développement régionaux. Pour les lecteurs qui ne s’y connaissent pas trop en économie, une zone franche est une zone dans une zone géographique qui offre des avantages fiscaux comme les exonérations fiscales, de TVA, de droits de douane afin d’attirer les investisseurs. Dans le cas du Sénégal, pour que le programme du candit Sonko puisse voir le jour, il faut développer le secteur primaire d’abord de manière sérieuse et cela créera naturellement un effet d’entraînement sur les autres secteurs. La raison pour laquelle nous avons besoin d’un président avec cette vision économique est le fait que le Sénégal ait du pétrole. Une fois que la production du pétrole commencera, nous risquons de délaisser les autres secteurs au profit du pétrole. C’est ce qu’on appelle le syndrome hollandais, ou encore malédiction du pétrole. Avec la découverte du gisement de Gringue, les Pays-Bas avaient délaissé les autres secteurs au profit du gaz. Pour que le Sénégal évite ce scénario, il est impératif de développer notre secteur primaire pour la transformation de ces matières premières. Durant le temps que cela prendra, nous pouvons utiliser la rente pétrolière pour les infrastructures dans les régions dans le but d’accueillir les industries. Il sera impératif de doter de chaque département ou de chaque région d’un aéroport, ainsi que des écoles spécialisées. L’exode urbain prendra place et le développement suivra de manière naturelle sans avoir à nous couper du monde en nationalisant les contrats ou en les renégociant. Le Sénégal, est très mal parti et nous sommes dans l’obligation de négocier avec le paternalisme colonial jusqu’à ce que nous ne soyons plus dépendant de l’aide au développement. Cela nous évitera l’embargo économique, militaire, et surtout l’isolement. Sachons choisir nos batailles de manière intelligente comme le disent les anglophones.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:02 PM)
    Sonko rek
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:02 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:02 PM)
    Ce gars ne mérite pas de diriger le pays car il n est intelligent car comment on peut refuser ke le ps soutient un candidat et ke lui il se met derriere un candidat.il va perdre ces militants pire s il supporte Idrissa seck .
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:03 PM)
    Sonko rek
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:03 PM)
    Sonko rek
    Auteur

    Realinfos

    En Février, 2019 (15:22 PM)
    http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/



    http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/



    http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/



    http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/



    http://www.dakarmessages.com/soutien-pour-la-presidentielle-bougane-se-prononce-audio/
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:54 PM)
    JE Pense k’il sera avec PUR.

    IDY borom bakka ca lui coutera chere ,

    Il s’est mi tout seul dans le choa.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (16:00 PM)
    APR a peur... parceque 2eme tour ils sont foutus: ils sont soutenus surtout par des vieux communistes qui n'ont jamais rien fait de leur vie et des voleurs qui cherchent ou se refuger :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner:  :roadrunner: 
    Auteur

    Volai414

    En Février, 2019 (16:05 PM)
    STRATEGIE POLITIQUE

    Il y a quelques années, quand il est devenu maire de Dakar, j'ai cru que Khalifa Sall deviendrait un espoir pour la Nation sénégalaise. Je précise que je n'ai pas d'appartenance politique et je ne juge que les idées des uns et des autres. Il parlait alors de formation et surtout de formation professionnelle, de développement local en esquivant quelques plans d'actions. Je ne sais pas ce qu'il a vraiment fait ou pas fait pour se retrouver là où il est mais il devrait y réfléchir à deux fois avant de s'engager derrière qui que ce soit. Son avenir politique est encore réel et ses alliés d'aujourd'hui conditionneront ses chances de demain. S'il doit présider la destinée de son pays, ce sera dans les dix ans à venir sinon nada. J'espère qu'il a des stratèges autour de lui pour ne pas tomber dans un des pièges tendus en face.
    • Auteur

      Volai414

      En Février, 2019 (17:43 PM)
      justement pas!
      il est simplement question de "avec qui je chemine pour ne pas orchestrer mon propre suicide politique".
      méfions-nous des interprétations hâtives.
    Auteur

    Macky L'homme Fort

    En Février, 2019 (16:16 PM)
    lifakha prouves d'abord ton innocence mo guenci ieo
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (16:34 PM)
    SENEGAL

    GAGNANT

    VISION

    1-3-15-45

    COALITION IDY2019

    « Je veux que chacun de mes pas soit mesuré à l’aune

    de l’intérêt national du Sénégal. »

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:19 PM)
    MANIFESTE

    Chers Compatriotes,

    Notre pays va boucler ses six décennies d’existence. Il a fait des progrès importants sur les plan social

    et économique. Sans que nos dirigeants successifs aient démérité, il reste beaucoup à faire, pour nous-mêmes et pour nos enfants. 2019 est un rendez-vous très important, entre vous et moi, pour ausculter en profondeur notre pays et convenir des meilleures solutions pour un Sénégal meilleur.

    Le Programme que je vous propose découle de mes parcours de vie, public et privé. J’ai longtemps œuvré dans le privé. Je connais de l’intérieur le fonctionnement de nos entreprises. Je sais les difficultés auxquelles elles font face. Pour diverses raisons, elles ne sont performantes et ne peuvent pas créer la richesse et les emplois qui accéléreraient notre développement économique. Par empirisme pragmatique, j’estime avoir les propositions pertinentes pour remédier à cette situation.

    J’ai une expérience avérée de la gestion des affaires publiques de mon pays. J’ai été ministre, Ministre d’Etat Directeur de Cabinet du Président de la République et Premier Ministre du Sénégal. Au niveau décentralisé, j’ai été Maire et Président de Conseil départemental. J’ai pratiqué les institutions de l’intérieur. Elles ne fonctionnent pas de façon optimale. Par empirisme pragmatique, j’estime avoir les propositions pertinentes pour les réformer et les mettre plus en phase avec nos besoins d’une meilleure gouvernance démocratique. Sur les quinze dernières années, je me suis éloigné de l’exercice du pouvoir central. Je me suis rapproché de mes concitoyens. Je les ai côtoyés. J’ai vécu avec eux leur dur quotidien. J’ai été témoin de leur espoir, de leur angoisse, de leur déception et de leur désillusion. Je les ai écoutés, sans filtre. Par empirisme pragmatique, j’estime avoir les propositions pertinentes, en termes de politiques publiques, pour les tirer de la pauvreté, identifier ensemble des voies sociales et économiques de la prospérité et les mettre en œuvre.



    Le Programme que je vous propose est inclusif et progressiste. Il reprend les propositions systémiques intemporelles qui ont jalonné mon parcours politique. Il incorpore une série de propositions émanant de nos échanges avec nos amis de l’opposition, des cadres émérites de mon parti politique (Rewmi) et des professionnels sénégalais de tous bords, de l’intérieur comme de la diaspora. Mais surtout, ce Programme découle de mon écoute constante des populations sénégalaises qui ont su m’offrir, en condensé, la commande citoyenne de façon holistique et dans les subtilités de ses détails.

    Le Programme que je vous propose garantit à chaque Sénégalaise et Sénégalais l’accès à la prospérité, la protection de ses droits, et la promotion de ses talents individuels au service du bien-être commun. Le Programme que je vous propose est la concrétisation de ma Vision 1-3-15-45.

    • 1 Comme le Sénégal qui nous est commun : Un Peuple, Un But, Un Foi !

    • 3 Comme les 3 Axes du Programme ;

    • 15 Comme les quinze visions programmatiques qui bordurent le Programme ;

    • 45 Comme les quarante-cinq déclinaisons thématiques du programme.

    Ma vision globale est de redonner au Sénégal sa dignité. Avec votre soutien, nous allons bâtir ensemble Un

    • SÉNÉGAL Compétitif ; Un SÉNÉGAL Instruit ; Un SÉNÉGAL Juste ; Un SÉNÉGAL Fier ; Un SÉNÉGAL Univoque ; Un

    • SÉNÉGAL Ambitieux ; Un SÉNÉGAL Équilibré ; Un SÉNÉGAL Moderne ; Un SÉNÉGAL Prospère ; Un SÉNÉGAL

    • Solidaire ; Un SÉNÉGAL Connecté ; Un SÉNÉGAL Durable ; Un SÉNÉGAL Endogène ; Un SÉNÉGAL Ouvert ;

    • Un SÉNÉGAL Sécurisé.

    Le Programme que je vous propose est centré sur l’Homme, sur le sénégalais. Il est notre seule préoccupation, notre seul centre d’intérêt. Il accorde une place prépondérante aux femmes et aux jeunes. Ils sont partout dans le Programme. Ils sont dans le Sénégal qui nous est commun. Ils sont dans les trois axes, dans les quinze visions programmatiques et dans les quarante-cinq déclinaisons thématiques du programme. Aucune proposition n’a été rédigée sans en planifier les dimensions genre et jeunes. Pour garantir leur pleine intégration dans toutes les politiques publiques et éviter les

    Politiques parcelleaires, désintégrées et inefficaces, j’ai choisi de ne pas les catégoriser dans ce programme. Le Sénégal et l’Afrique réclament des dirigeants capables d’impulser un sursaut de fierté. Des dirigeants pour briser les chaînes du désespoir et mettre la créativité et l’énergie des populations au service de l’amélioration du bien-être des filles et fils du continent. Des dirigeants pour redonner espoir. Des dirigeants en qui nous nous reconnaissons. Des dirigeants mus uniquement par le devoir de servir. Sous l’encadrement vigilant d’une équipe exceptionnelle et déterminée, alliant jeunesse et expérience, composée de Sénégalaises et de Sénégalais, enracinés dans leur culture et ouverts sur le monde, issus de la haute administration et du secteur privé, des daaras du Sénégal comme des plus grandes universités du monde, je vous invite à la marche orange vers le développement.

    Je puis vous garantir que pour toute la durée du quinquennat, le Sénégal et les sénégalais resteront

    ma priorité. A chaque fois qu’il faudra prendre une décision, amorcer une politique publique, signer un contrat international, faire un arbitrage public, je ne me poserai qu’une seule question : Est-ce que les intérêts du Sénégal et des sénégalais sont sauvegardés ?

    Ce sera ma seule boussole.

    Idrissa SECK

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:22 PM)
    Khalifa n'a plus personne derrière lui à part Barth , Idrissa Diallo et Cheikh Gueye qui n'ont plus que la moitié de leurs amis sous leurs coupes. En politique quand on perd une bataille la moitié de la troupe s'en va ,surtout au Sénégal. Tous ceux qui s'agitaient pour Khalifa le faisaient pour services rendus par la caisse d'avance,les autres pour des postes en cas de victoire à travers le putsch qu'ils ont perpétré contre le PS.Cependant en politique chaque erreur se paye cash. N'en déplaise notamment à une bonne partie de la presse et des cols blancs qui soutiennent Khalifa le coup d'État avait besoin d'une littérature pour se montrer dans des habits d'appât et se justifier. Ils ont joué, ils perdu .Maintenant comme tout coup d'État quand on est pris ,c'est la potence ou le cachot.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:29 PM)
    MANIFESTE

    Chers Compatriotes,

    Notre pays va boucler ses six décennies d’existence. Il a fait des progrès importants sur les plan social

    et économique. Sans que nos dirigeants successifs aient démérité, il reste beaucoup à faire, pour nous-mêmes et pour nos enfants. 2019 est un rendez-vous très important, entre vous et moi, pour ausculter en profondeur notre pays et convenir des meilleures solutions pour un Sénégal meilleur.

    Le Programme que je vous propose découle de mes parcours de vie, public et privé. J’ai longtemps œuvré dans le privé. Je connais de l’intérieur le fonctionnement de nos entreprises. Je sais les difficultés auxquelles elles font face. Pour diverses raisons, elles ne sont performantes et ne peuvent pas créer la richesse et les emplois qui accéléreraient notre développement économique. Par empirisme pragmatique, j’estime avoir les propositions pertinentes pour remédier à cette situation.

    J’ai une expérience avérée de la gestion des affaires publiques de mon pays. J’ai été ministre, Ministre d’Etat Directeur de Cabinet du Président de la République et Premier Ministre du Sénégal. Au niveau décentralisé, j’ai été Maire et Président de Conseil départemental. J’ai pratiqué les institutions de l’intérieur. Elles ne fonctionnent pas de façon optimale. Par empirisme pragmatique, j’estime avoir les propositions pertinentes pour les réformer et les mettre plus en phase avec nos besoins d’une meilleure gouvernance démocratique. Sur les quinze dernières années, je me suis éloigné de l’exercice du pouvoir central. Je me suis rapproché de mes concitoyens. Je les ai côtoyés. J’ai vécu avec eux leur dur quotidien. J’ai été témoin de leur espoir, de leur angoisse, de leur déception et de leur désillusion. Je les ai écoutés, sans filtre. Par empirisme pragmatique, j’estime avoir les propositions pertinentes, en termes de politiques publiques, pour les tirer de la pauvreté, identifier ensemble des voies sociales et économiques de la prospérité et les mettre en œuvre.



    Le Programme que je vous propose est inclusif et progressiste. Il reprend les propositions systémiques intemporelles qui ont jalonné mon parcours politique. Il incorpore une série de propositions émanant de nos échanges avec nos amis de l’opposition, des cadres émérites de mon parti politique (Rewmi) et des professionnels sénégalais de tous bords, de l’intérieur comme de la diaspora. Mais surtout, ce Programme découle de mon écoute constante des populations sénégalaises qui ont su m’offrir, en condensé, la commande citoyenne de façon holistique et dans les subtilités de ses détails.

    Le Programme que je vous propose garantit à chaque Sénégalaise et Sénégalais l’accès à la prospérité, la protection de ses droits, et la promotion de ses talents individuels au service du bien-être commun. Le Programme que je vous propose est la concrétisation de ma Vision 1-3-15-45.

    • 1 Comme le Sénégal qui nous est commun : Un Peuple, Un But, Un Foi !

    • 3 Comme les 3 Axes du Programme ;

    • 15 Comme les quinze visions programmatiques qui bordurent le Programme ;

    • 45 Comme les quarante-cinq déclinaisons thématiques du programme.

    Ma vision globale est de redonner au Sénégal sa dignité. Avec votre soutien, nous allons bâtir ensemble Un

    • SÉNÉGAL Compétitif ; Un SÉNÉGAL Instruit ; Un SÉNÉGAL Juste ; Un SÉNÉGAL Fier ; Un SÉNÉGAL Univoque ; Un

    • SÉNÉGAL Ambitieux ; Un SÉNÉGAL Équilibré ; Un SÉNÉGAL Moderne ; Un SÉNÉGAL Prospère ; Un SÉNÉGAL

    • Solidaire ; Un SÉNÉGAL Connecté ; Un SÉNÉGAL Durable ; Un SÉNÉGAL Endogène ; Un SÉNÉGAL Ouvert ;

    • Un SÉNÉGAL Sécurisé.

    Le Programme que je vous propose est centré sur l’Homme, sur le sénégalais. Il est notre seule préoccupation, notre seul centre d’intérêt. Il accorde une place prépondérante aux femmes et aux jeunes. Ils sont partout dans le Programme. Ils sont dans le Sénégal qui nous est commun. Ils sont dans les trois axes, dans les quinze visions programmatiques et dans les quarante-cinq déclinaisons thématiques du programme. Aucune proposition n’a été rédigée sans en planifier les dimensions genre et jeunes. Pour garantir leur pleine intégration dans toutes les politiques publiques et éviter les

    Politiques parcelleaires, désintégrées et inefficaces, j’ai choisi de ne pas les catégoriser dans ce programme. Le Sénégal et l’Afrique réclament des dirigeants capables d’impulser un sursaut de fierté. Des dirigeants pour briser les chaînes du désespoir et mettre la créativité et l’énergie des populations au service de l’amélioration du bien-être des filles et fils du continent. Des dirigeants pour redonner espoir. Des dirigeants en qui nous nous reconnaissons. Des dirigeants mus uniquement par le devoir de servir. Sous l’encadrement vigilant d’une équipe exceptionnelle et déterminée, alliant jeunesse et expérience, composée de Sénégalaises et de Sénégalais, enracinés dans leur culture et ouverts sur le monde, issus de la haute administration et du secteur privé, des daaras du Sénégal comme des plus grandes universités du monde, je vous invite à la marche orange vers le développement.

    Je puis vous garantir que pour toute la durée du quinquennat, le Sénégal et les sénégalais resteront

    ma priorité. A chaque fois qu’il faudra prendre une décision, amorcer une politique publique, signer un contrat international, faire un arbitrage public, je ne me poserai qu’une seule question : Est-ce que les intérêts du Sénégal et des sénégalais sont sauvegardés ?

    Ce sera ma seule boussole.

    Idrissa SECK

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:32 PM)
    macky veut saboter les elections au cas ou il sentirait la defaite

    pour ce il va te provoquer encore sonko

    ce que tas deja subi ce sont des tests rek



    fais attention sonko
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:36 PM)
    si tu cherche a sauvegarder ta dignite tes principes va soutenir sonko

    parcontre si tu veux des sous va avec macky





    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (18:01 PM)
      donc sonko une fois élu président va gouverner sans les sous! ah les opposants d'un autre age.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (20:34 PM)
    Sonko et ses amis sont des rêveurs comme macron et certains de ses amis

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email